Tauere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tauere
Photo satellite de la NASA
Photo satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 17° 22′ 38″ S, 141° 30′ 33″ O
Superficie 2 km2
Géologie atoll corallien
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune commune de Hao
Démographie
Population 5 hab. (2007)
Densité 2,5 hab./km2
Autres informations
Découverte 1769
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Tauere
Tauere

Géolocalisation sur la carte : Archipel des Tuamotu

(Voir situation sur carte : Archipel des Tuamotu)
Tauere
Tauere
Atolls en France

Tauere ou Te Putua[1], est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tauere est situé à 85 km au nord-ouest de Hao, l'atoll le plus proche auquel il est administrativement rattaché, et à 810 km à l'est de Tahiti. C'est un atoll de forme approximativement carrée de 7,5 km de côté pour une surface de terres émergées de 2 km2. Son lagon, dépourvu de réelle passe – mais communiquant occasionnellement avec l'océan par submersion de la barrière corallienne –, s'étend sur approximativement 6,25 km2.

En 2007, l'atoll est habité de manière permanente par cinq personnes dans un ensemble d'habitations situées au nord-ouest de Tauere.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de l'atoll a été faite par le marin espagnol Domingo de Boenechea en 1769[2] et prend le nom de San Simon y Judas[1].

Au XIXe siècle, Tauere devient un territoire français peuplé alors de près de 30 habitants autochtones vers 1850 qui sont sous l'autorité coutumière du chef Purua résidant sur l'atoll d'Amanu[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Les cocoteraies de l'atoll sont exploitées pour le coprah et les noix de coco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known par J.L. Young dans The Journal of the Polynesian Society, vol. 8, no 4, décembre 1899, pp. 264-8.
  2. Tahiti et ses archipels par Pierre-Yves Toullelan, éditions Karthala, 1991, (ISBN 2-86537-291-X), p. 61.
  3. Notices sur les colonies françaises, Étienne Avalle, éditions Challamel aîné, Paris, 1866, p. 639.