Takaroa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Takaroa
Vue satellite de la NASA
Vue satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 14° 27′ 00″ S 144° 58′ 59″ O / -14.45, -144.98314° 27′ 00″ S 144° 58′ 59″ O / -14.45, -144.983  
Superficie 20 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Takaroa
Démographie
Population 882 hab. (2012[1])
Densité 44,1 hab./km2
Plus grande ville Teavaroa
Autres informations
Découverte 1616
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Takaroa
Takaroa
Atolls de France

Takaroa est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française dans le sous-groupe des Îles du Roi Georges. Celui-ci est le chef-lieu de la commune de Takaroa regroupant également Takapoto et Tikei.

Géographie[modifier | modifier le code]

Takaroa est situé à 10 km à l'est de Takapoto, l'île la plus proche, et à 570 km au nord-est de Tahiti. L'atoll de forme allongée s'étend sur 26 km de longueur et 6,5 km de largeur maximale pour une superficie de terres émergées de 20 km2 et un lagon de 93 km2, accessible par une passe unique à l'ouest.

En 2012, 882 habitants vivent sur Takaroa, principalement dans le village de Teavaroa et sur tout le pourtour de l'atoll.

Histoire[modifier | modifier le code]

Peuplement polynésien et découverte par les Européens[modifier | modifier le code]

À la suite des études de l'archéologue Kenneth Emory dans les années 1930 puis de l'ethno-archéologue Jean-Michel Chazine dans les années 1980, des découvertes indiquent un peuplement ancien par les Polynésiens avec la mise en évidence d'un marae et d'un four à destination alimentaire mais aussi cultuel, voire potentiellement anthropophagique[2],[3].

La première mention attestée de l'atoll par les Européens est faite par les explorateurs hollandais Willem Schouten et Jacob Le Maire le qui lui donnent le nom de Zonderground Eiland[4],[5]. Puis c'est leur compatriote Jakob Roggeveen qui l'aborde un siècle plus tard le 19 mai 1722[4]. Il est ensuite visité les Britanniques : le 12 juin 1765 par John Byron, qui lui donne le nom polynésien de Tioka, en avril 1774 par James Cook qui mentionne Tiokea, et le 30 juin 1797 par James Wilson[4]. Le Français Jules Dumont d'Urville l'aborde en septembre 1838 puis l'année suivante c'est l'Américain Charles Wilkes qui le mentionne le 8 septembre 1839 lors de son expédition australe[4].

Période moderne[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, Takaroa devient un territoire français, peuplé d'environ 75 habitants, où se développe la production d'huile de coco (avec environ 30 tonneaux par an vers 1860)[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Takaroa vit de la pêche et de la culture perlière qui s'est beaucoup développée dans les années 1980, ainsi que du tourisme. Depuis 1986, il possède un petit aérodrome de 1 100 m situé au nord du village de Teavaroa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population des communes de Polynésie française en 2012 sur le site de l'Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF).
  2. « Des Tuamotu à Bornéo », émission Le Salon noir de Vincent Charpentier du 5 mars 2008 sur France Culture, consultable sur le site de l'INRAP.
  3. Le four cannibale de Takaroa enseveli… sur Hiro'a le 2 novembre 2010.
  4. a, b, c et d Les Atolls des Tuamotu par Jacques Bonvallot, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), p. 275-282.
  5. Tahiti et ses archipels par Pierre-Yves Toullelan, éditions Karthala, 1991, (ISBN 2-86537-291-X), p. 61.
  6. Notices sur les colonies françaises, Étienne Avalle, éditions Challamel aîné, Paris, 1866, p. 636.