Tadoussac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tadoussac
Tadoussac
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Côte-Nord
Subdivision régionale La Haute-Côte-Nord
Statut municipal Municipalité de village
Maire
Mandat
Charles Breton
2017-2021
Fondateur
Date de fondation
Pierre de Chauvin
1600
Démographie
Gentilé Tadoussacien, ienne
Population 600 hab. (2016)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 00″ nord, 69° 43′ 00″ ouest
Superficie 5 132 ha = 51,32 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Code géographique 95005
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Tadoussac

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Tadoussac

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte administrative de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Tadoussac

Géolocalisation sur la carte : Côte-Nord

Voir la carte topographique de la zone Côte-Nord
City locator 14.svg
Tadoussac

Tadoussac est un village canadien qui fait partie de la municipalité régionale de comté (MRC) de La Haute-Côte-Nord dans la région administrative de la Côte-Nord au Québec. Il est situé au bord du fleuve Saint-Laurent et a une population de 850 habitants. Tadoussac est le premier établissement français en Amérique du Nord situé au nord de la Floride française.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Tadoussac pourrait venir du montagnais « Totouskak » qui signifie « mamelles » ; deux collines rondes étant situées à l'ouest du village[1]. Le nom de Tadaosakw est une variante traditionnelle autochtone du nom du village[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Tadoussac vu du fleuve Saint-Laurent

Le village de Tadoussac est situé sur le littoral nord du fleuve Saint-Laurent dans la municipalité régionale de comté de La Haute-Côte-Nord dans la région administrative de la Côte-Nord dans l'Est du Québec[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le port de Tadoussac et le poste de traite cartographié par Samuel de Champlain en 1615

Colonisation[modifier | modifier le code]

La région de Tadoussac a été visitée par Jacques Cartier en 1535 alors qu'il remontait le fleuve Saint-Laurent. Elle fut également visitée par Pierre de Chauvin, sieur de Tonnetuit, en 1599 et par Samuel de Champlain en 1603.

Tadoussac devint le premier établissement français en Amérique du Nord au nord de la Floride lorsqu'on y installe un poste de traite de la fourrure. En effet, en 1599, le roi Henri IV accorda le monopole du commerce de la fourrure à Tadoussac à François Dupont-Gravé et Pierre de Chauvin qui fondèrent l'établissement en 1600. À cette époque, la région de Tadoussac était habitée durant les mois d'été par une tribu innue dont le chef était Begourat.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le , la municipalité de village de Tadoussac est officiellement érigé. Le , la municipalité de paroisse de Tadoussac est érigée par détachement de la municipalité de village. Celle-ci est dissoute le .

Le village de Tadoussac est reconnu comme étant le plus vieux du Québec, il a célébré son 400e anniversaire en 2001.

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[3].

Tadoussac
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Pierre Marquis Voir
2005 Voir
2009 Hugues Tremblay Voir
2013 Voir
2017 Charles Breton Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
832913870850813799

Langues[modifier | modifier le code]

En 2011, sur une population de 815 habitants, Tadoussac comptait 99,4 % de francophones et 0,6 % d'allophones (innu-aimun et autres) [4].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Observation des baleines

Le village moderne de Tadoussac est situé non loin du poste de traite originel, à l'embouchure de la rivière Saguenay, aux limites des régions touristiques de Charlevoix et de Manicouagan. C'est maintenant une destination touristique prisée, principalement pour l'observation des baleines et grâce à la beauté sauvage du fjord glaciaire de la rivière Saguenay. Le village est aussi reconnu internationalement, depuis 1998, comme faisant partie du très sélect Club des plus belles baies du monde et il en devient aussi le premier membre officiel en Amérique du Nord. Plus de 300 000 visiteurs visitent chaque année ce village de moins de 1 000 âmes. On y retrouve la chapelle de Tadoussac, la plus ancienne chapelle de bois encore existante au Canada.

La région de Tadoussac est principalement constituée de zones rurales ou sauvages et est le site de parcs nationaux et provinciaux, tels que le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent et le parc national du Saguenay. À quelques kilomètres du village, on peut y escalader les plus hautes dunes de sable du Canada. Le Grand Hôtel de Tadoussac jouit aussi d'une réputation internationale, célèbre notamment pour son toit rouge immortalisé par le tournage du film L'Hôtel New Hampshire d'après le roman de John Irving. La Petite Chapelle, le Centre d'interprétation des mammifères marins et le Poste de traite Chauvin sont parmi les attraits touristiques les plus prisés par les visiteurs des quatre coins du monde.

La rivière Saguenay se jette dans le fleuve Saint-Laurent et y apporte de l’eau douce froide. Or, à cet endroit, du fait que le fleuve contienne de l'eau salée et qu'il soit beaucoup plus profond, on assiste à la construction de turbulences idéales où pullulent une faune et une flore uniques. C'est la raison pour laquelle les baleines s'y donnent rendez-vous. On y retrouve les plus gros cétacés, entre autres le rorqual commun et, parfois, la baleine bleue. Le fond marin autour de Tadoussac est devenu le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Le Centre d'interprétation des mammifères marins, qui comporte également un centre de recherche scientifique sur les cétacés et mammifères marins est ouvert aux visiteurs de mai à octobre.

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Plage de Tadoussac

Les nombreux touristes en visite à Tadoussac sont notamment attirés par le bouillonnement culturel qu'on y retrouve en été. On peut découvrir entre autres la programmation estivale du Festival de la Chanson de Tadoussac au mois de juin. Le reste de l'été, on peut assister à des spectacles quasi quotidiennement, que ce soit au Café du Fjord, à l'Auberge de Jeunesse, au Gibar, au Père Coquart au Café Bohème ou encore au sous-sol de l'église, dans le cadre du Festival. Un des membres du groupe worldbeat québécois Sagapool est originaire du village, on peut donc entendre le groupe s'y produire à chaque année. On peut aussi y voir la troupe de l'Ubus Théâtre qui se produit tous les étés à bord d'un autobus scolaire. Depuis quelques années, un festival de musique traditionnelle a également lieu en automne. Et tout dernièrement, à l'été 2014, Tadoussac accueillait la toute 1re Biblio plage du Québec, la Biblio plage de Mme Chose ! Depuis 2012, se tient un festival de musique et d'art étudiant Le Grand Tintamarre à Tadoussac (appelé en 2012 Cégep en vacances à Tadoussac). Se tenant à l'auberge de jeunesse de Tadoussac et au Père Coquart durant la première fin de semaine de juin, le festival se veut un tremplin pour la relève musicale québécoise.

Monuments[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sacré-Cœur Les Bergeronnes Rose des vents
N
O    Tadoussac    E
S
Baie-Sainte-Catherine Fleuve Saint-Laurent,
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Tadoussac », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 16 octobre 2015)
  2. Affaires municipales et Occupation du territoire Québec, « Tadoussac », sur Répertoire des municipalités (consulté le 16 octobre 2015)
  3. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  4. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison. Recensement de 2011 dans les municipalités et la MRC de la Côte-Nord.
  5. Gouvernement du Québec, « Chapelle de Tadoussac - Valeur patrimoniale », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 24 septembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]