Un tueur pour cible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un tueur pour cible
Titre québécois Refus de tuer
Titre original The Replacement Killers
Réalisation Antoine Fuqua
Scénario Ken Sanzel
Musique Harry Gregson-Williams
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Brillstein-Grey Entertainment
WCG Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 87 minutes
Sortie 1998


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un tueur pour cible ou Refus de tuer au Québec (The Replacement Killers) est un film d'action américain réalisé par Antoine Fuqua et sorti en 1998. Il met en vedette Chow Yun-fat et Mira Sorvino. Il s'agit du premier film réalisé par Antoine Fuqua.

Synopsis[modifier | modifier le code]

John Lee est un tueur à gages au service de la triade chinoise et notamment de Terence Wei. John a une dette envers lui et n'a plus qu'un seul contrat à honorer. Il refuse cependant de tuer le fils de l'inspecteur de la police de Los Angeles Stan Zedkov, qui a abattu de fils de Terence lors d'une descente de police. Contraint de fuir, John Lee rencontre une faussaire en passeports, Meg Coburn. Celle-ci va malgré elle devoir affronter des tueurs (Ryker et Collins) chargés de liquider John.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Matthew Baer, Terence Chang, Christopher Godsick et John Woo
Coproducteurs : Michael McDonnell

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française (VF) sur VoxoFilm[1] et Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[2]

N.B. : le doublage français du film est différent dans la version longue.

Production[modifier | modifier le code]

Le Mayan Theater de Los Angeles sert de décor au film

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Initialement Columbia Pictures projettait de faire un film avec l'acteur italo-américain Chazz Palminteri. Le scénario incluait donc la mafia américaine et non les triades chinoises. Le scénario est ensuite remanié[3].

C'est le premier film que tournent aux États-Unis l'acteur hongkongais Chow Yun-fat et l'acteur allemand Til Schweiger. Mira Sorvino accepte quant à elle le rôle en partie grâce à son compagnon de l'époque Quentin Tarantino, grand fan de Chow Yun-fat[3].

Tournage et postproduction[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu de février à mai 1997. Il se déroule à Los Angeles, notamment dans les quartiers de Los Feliz et Downtown Los Angeles[4]. Durant le tournage, des tensions apparaissent entre le réalisateur et le studio. Ce dernier engage alors Debra Hill pour apaiser les tensions. Chow Yun-fat leur demande de faire confiance à la vision du réalisateur[3]. Les désaccords se poursuivront encore après le montage. Le montage supervisé par le réalisateur n'obtient pas de résultats assez satisfaisants lors de projections test. Le monteur australien Richard Francis-Bruce est alors engagé pour retravailler le film. La plupart des éléments romantiques entre Meg Coburn et John Lee sont alors supprimés[3].

Musique[modifier | modifier le code]

The Replacement Killers
Original Motion Picture Score

Bande originale de Harry Gregson-Williams
Sortie [5]
Durée 36:17
Genre musique de film
Label Varèse Sarabande

La musique du film est composée par Harry Gregson-Williams.

Liste des titres
No Titre Durée
1. John's Theme 2:43
2. Stalked 3:58
3. The Temple 2:28
4. He Means Business 3:16
5. Kill or Be Replaced 2:18
6. We Have Visitors... 2:11
7. John Reflects 2:04
8. Surreal Shoot-Out 3:57
9. John Traps His Man 3:47
10. Race Against Time 3:04
11. The Heavies Arrive 2:53
12. Final Confrontation 3:38
36:17

Outre les compositions originales de Harry Gregson-Williams, on peut également entendre dans le film :

Accueil[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Le film fait partie de la longue séries d'œuvres cinématographiques fortement inspirées par Le Samouraï de Jean-Pierre Melville, à tel point que les gants blancs portés par Chow Yun-fat sont une réminiscence directe de ceux portés par Alain Delon.
  • John Woo, producteur exécutif du film, conseilla Antoine Fuqua durant les prises de vue. Son influence est notable : style visuel, chorégraphie des combats, omniprésence du Beretta 92 et surenchère de coups de feu (dans la scène de la station de lavage, Chow Yun-fat tire 32 balles sans recharger son arme, qui ne contient que 16 balles maximum).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]