StarCraft 2 World Championship Series

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir WCS.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne une vue d'ensemble de la compétition ainsi que les résultats des Global Finals. Pour les tournois régionaux, voir StarCraft 2 World Championship Series (ligue), Global StarCraft 2 League et StarCraft 2 Starleague.
StarCraft II World Championship Series
Le logo des StarCraft 2 World Championship Series est composé du globe terrestre surmonté du logo de StarCraft 2. Sous le logo du jeu est inscrit « World Championship Series ».
Généralités
Sport StarCraft II
Création
Autre(s) nom(s) WCS
Organisateur(s) Blizzard Entertainment • ESL • GOMeXP
Éditions 4
Périodicité Annuelle
Dotation 2 millions d'USD (2016)
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre 2016 Global finals : (P) byun
Plus titré(s) sOs
Meilleure nation Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud

Navigation

StarCraft 2 World Championship Series

Iron Squid - Chapter : 123

Tournois partenaires WCS

Autres tournois

Format
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Saison 2016

Les StarCraft II World Championship Series (WCS) (« Championnats du monde de StarCraft II ») sont une série de tournois de sport électronique sur le jeu StarCraft II organisés ou co-organisés par Blizzard Entertainment et créée en 2012. Ces compétitions sont diffusées en 2015 par l'Electronic Sports League (ESL), SPOTV Games et GOMeXP. Le total des gains s'élève à 1,6 million de dollars pour l'édition de 2015, divisé parmi les trois tournois principaux dont deux en Corée du Sud, un rassemblant les autres régions du monde ; et la finale mondiale. Il y a trois saisons pour chaque tournoi, dans lesquelles les joueurs accumulent des points pour se qualifier aux finales mondiales.

Vainqueurs[modifier | modifier le code]

Historique
StarCraft 2 World Championship Series 2012
Événement Date Gagnant Finaliste
2012 Battle.net World Championship 17 et 18 novembre Drapeau : Corée du Sud (P) Parting Drapeau : Corée du Sud (P) Creator
StarCraft 2 World Championship Series 2013
2013 WCS Season 1 Finals Du 7 au 9 juin Drapeau : Corée du Sud (T) INnoVation Drapeau : Corée du Sud (P) sOs
2013 WCS Season 2 Finals 24 et 25 août Drapeau : Corée du Sud (T) Bomber Drapeau : Corée du Sud (Z) Jaedong
2013 WCS Season 3 Finals 26 et 27 octobre Drapeau : Corée du Sud (P) Dear Drapeau : Corée du Sud (Z) Soulkey
2013 WCS Global Finals 8 et 9 novembre Drapeau : Corée du Sud (P) sOs Drapeau : Corée du Sud (Z) Jaedong
StarCraft 2 World Championship Series 2014
2014 WCS Global Finals 7 et 8 novembre Drapeau : Corée du Sud (Z) Life Drapeau : Corée du Sud (T) MMA
StarCraft 2 World Championship Series 2015
2015 WCS Global Finals 6 et 7 novembre Drapeau : Corée du Sud (P) sOs Drapeau : Corée du Sud (Z) Life
StarCraft 2 World Championship Series 2016
2016 WCS Global Finals 4 et 5 novembre Drapeau : Corée du Sud (T) ByuN Drapeau : Corée du Sud (Z) Dark
StarCraft 2 World Championship Series 2017
2017 WCS Global Finals 3 et 4 novembre Drapeau : Inconnu A venir Drapeau : Inconnu A venir

Concept et création[modifier | modifier le code]

En 2012, Blizzard lance un tout nouveau type de tournoi.

« C’est avec plaisir que nous partageons avec vous les toutes dernières informations sur la nouvelle compétition eSport de Blizzard : les StarCraft II World Championship Series. Ce championnat se divise en une série de tournois organisés aux quatre coins du monde, qui permettront aux joueurs de très nombreux pays de s’affronter avec plus de fougue que jamais pour obtenir la gloire et remporter de nombreux prix. »[b 1]

Ces tournois ont pour objectif de désigner un champion du monde. Dans la première édition de 2012, les qualifications avaient eu lieu dans différents pays, avec des finales nationales. Les joueurs représentaient leur pays lors des rencontres continentales, aspect perdu lors des éditions suivantes, puisque les compétitions nationales ont disparu. Au niveau continental (maintenant dit régional), il subsiste l'Amérique, l'Europe et la Corée en 2013 et 2014. Pour retrouver cet esprit patriotique, Pomf et Thud ont créé les Nation Wars, une série de tournois durant lesquels des équipes de trois joueurs venant de différents pays s'affrontent au nom de leur nation[1].

Édition 2012[modifier | modifier le code]

Les 2012 StarCraft 2 World Championship Series ont eu pour objectif de couronner un véritable champion du monde, car les joueurs devaient participer aux qualifications nationales. En effet, le classement WCS par points n'était pas encore instauré. La compétition s'est terminée au Battle.net World Championship, un événement en live qui s'est tenu à la place de la BlizzCon 2012 Invitationnal.

Finales mondiales[modifier | modifier le code]

2012 Battle.net World Championship
Description de l'image 2012 Battle.net World Championship.jpg.
Généralités
Sport StarCraft IIWorld of Warcraft
Création
Organisateur(s) Blizzard Entertainment
Type / Format En public
Best-of-3 (Poules)
Best-of-5 (Huitièmes, quarts, demi-finales)
Best-of-7 (Finale)
Lieu(x) Shanghai (Chine)
Date
et
Nations Drapeau : Corée du Sud Drapeau : Allemagne Drapeau : Brésil Drapeau : Russie Drapeau : États-Unis Drapeau : Canada Drapeau : Danemark Drapeau des Pays-Bas Drapeau : Mexique Drapeau : Espagne Drapeau : France Drapeau : Chili Drapeau : République populaire de Chine Drapeau : Taïwan Drapeau de l'Australie Drapeau de la Biélorussie Drapeau : Pologne
Participants 32
Dotation 250 000 USD
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Corée du Sud (P) PartinG

Navigation

Le 2012 Battle.net World Championship est le tournoi qui clôture les 2012 StarCraft II World Championship Series et désigne un champion du monde. L'événement a aussi accueilli le tournoi de World of Warcraft. Elles se sont déroulées à Shanghai, en Chine du 18 au 20 novembre 2012. Les 32 joueurs à y participer sont les vainqueurs des tournois nationaux et continentaux (voir ci-après).

Résultats[modifier | modifier le code]

Légende des races : (P) Protoss(T) Terran(Z) Zerg

Top 16
Place(s) Joueur Récompense Équipe
Médaille d'or Champion du monde Drapeau : Corée du Sud (P) Won « PartinG » Lee Sak 100 000 USD StarTale
Médaille d'argent Finaliste Drapeau : Corée du Sud (P) Jang « Creator » Hyun Woo 40 000 USD Prime
Médaille de bronze Drapeau : Corée du Sud (P) Jung « Rain » Yoon Song 16 000 USD SK Telecom T1
4 Drapeau : Taïwan (Z) Yang « Sen » Chia Cheng 8 000 USD Gama Bears
5 à 8 Drapeau : États-Unis (Z) Conan « Suppy » Liu 5 500 USD Evil Geniuses
Drapeau : Corée du Sud (P) Song « HerO » Hyeon Deok 5 500 USD Team Liquid
Drapeau : Chili (Z) Felipe "Pipe" « KiLLeR » Zuñiga 5 500 USD Team Dignitas
Drapeau : Espagne (Z) Juan « VortiX » Moreno Durán 5 500 USD Karont3 e-Sports Club
9 à 16 Drapeau : Canada (Z) Sasha « Scarlett » Hostyn 3 500 USD Team Acer
Drapeau : Biélorussie (Z) Anton « LoWeLy » Plebanovich 3 500 USD FXOpen e-Sports
Drapeau : Corée du Sud (P) Lee « Curious » Won Pyo 3 500 USD StarTale
Drapeau : Danemark (P) Jon « BabyKnight » Andersen 3 500 USD FXOpen e-Sports
Drapeau : États-Unis (Z) Greg (« Gracken ») « IdrA » Fields 3 500 USD Evil Geniuses
Drapeau : Russie (P) Oleg « TitaN » Kuptsov 3 500 USD Rox
Drapeau : Espagne (T) Pedro « LucifroN » Moreno Durán 3 500 USD Karont3 e-Sports Club
Drapeau : États-Unis (T) Chris « Illusion » Lee 3 500 USD Quantic Gaming
Tableau final[modifier | modifier le code]

Légende des races :      Protoss      Terran      Zerg

Huitièmes de finale (Bo5) Quarts de finale (Bo5) Demi-finales (Bo5) Finale (Bo7)
Voir la rencontre Voir la rencontre Voir la rencontre Interview
Drapeau : Corée du Sud Parting 3
Drapeau : Canada Scarlett 0    
Drapeau : Corée du Sud PartinG 3
Voir la rencontre : Partie 1, Partie 2
Drapeau : États-Unis Suppy 2    
Drapeau : États-Unis Suppy 3
Vidéo indisponible
Drapeau : Biélorussie LoWeLy 1
Drapeau : Corée du Sud PartinG 3
Vidéo indisponible
    Drapeau : Taïwan Sen 0    
Drapeau : Taïwan Sen 3
Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud Curious 0    
Drapeau : Taïwan Sen 3
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud HerO 2
Drapeau : Danemark BabyKnight 1
Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud HerO 3
Drapeau : Corée du Sud PartinG 4
Vidéo indisponible
    Drapeau : Corée du Sud Creator 2
Drapeau : États-Unis IdrA 1
Drapeau : Corée du Sud Rain 3    
Drapeau : Corée du Sud Rain 3
Voir la rencontre
    Drapeau : Chili KiLLeR 0    
Drapeau : RussieTitaN 0
Voir la rencontre
Drapeau : Chili KiLLeR 3
Drapeau : Corée du Sud Rain 2
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud Creator 3
Drapeau : Espagne LucifroN 2
Drapeau : Espagne VortiX 3    
Drapeau : Espagne VortiX 2 Troisième place
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud Creator 3 Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud Creator 3
Drapeau : Taïwan Sen 0
Drapeau : États-Unis Illusion 0
Drapeau : Corée du Sud Rain 3

Format[modifier | modifier le code]

Les joueurs ont dû franchir les paliers de qualifications nationales, de tournois nationaux, continentaux et mondial durant l'année :

  1. Les qualifications nationales, organisées par des tournois partenaires de Blizzard ;
  2. 28 tournois nationaux à la fin desquels un champion national est nommé ;
  3. Cinq championnats continentaux avec 32 joueurs qui ont lieu lors d'événements dits offline, c'est-à-dire en public ;
  4. Le championnat du monde avec 32 joueurs, tenu en Asie à la fin de l'année.

Les championnats nationaux sont conçus pour désigner des représentants nationaux qui obtiendront une place au tournoi continental, une bataille sans merci entre les pays voisins pour désigner qui représentera leur continent au Battle.net World Championship.

Les pays suivants ont participé à la compétition.

  • Asie : six places pour le championnat du monde ;
    • Drapeau de la République populaire de Chine Chine : dix places pour le tournoi continental (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales) ;
    • Drapeau de Singapour Singapour : une place ;
    • Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud : dix places (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales) ;
    • Drapeau de la République de Chine Taïwan : neuf places (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales) ;
    • Monde Asie du Sud-Est : deux places.
  • Europe : six places ;
    • Drapeau de la Belgique Belgique : une place ;
    • Drapeau du Danemark Danemark : une place ;
    • Drapeau de l'Espagne Espagne : deux places ;
    • Drapeau de la Finlande Finlande : une place ;
    • Drapeau de la France France : trois places (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales) ;
    • Drapeau de l'Allemagne Allemagne : quatre places (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales) ;
    • Drapeau de l'Italie Italie : deux places ;
    • Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas : deux places ;
    • Drapeau de la Norvège Norvège : une place ;
    • Drapeau de la Pologne Pologne : deux places ;
    • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : trois places ;
    • Drapeau de la Russie Russie : trois places (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales) ;
    • Drapeau de la Suède Suède : trois places ;
    • Drapeau de l'Ukraine Ukraine : deux places ;
    • Union européenne Autres pays d'Europe : deux places.
  • Amérique du Nord : sept places ;
    • Drapeau du Canada Canada : dix places (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales) ;
    • Drapeau du Mexique Mexique : six places ;
    • Drapeau des États-Unis États-Unis : seize places (le champion national est inscrit d'office aux finales mondiales).
  • Amérique du Sud (tournoi disputé entre seize joueurs) : trois places ;
  • Océanie (tournoi disputé entre seize joueurs) : deux places ;

Gains[modifier | modifier le code]

Édition 2013[modifier | modifier le code]

En 2013, la compétition a été diffusée par l'ESL, la Major League Gaming (MLG), OnGameNet (OGN) et GOMeXP.

Organisation[modifier | modifier le code]

Amérique, Europe et Corée[modifier | modifier le code]

Lors de l'édition de 2013, la GSL laisse place aux Challenger et Premier Leagues de Corée.

La Premier League, aussi appelée Code S, est constituée des 32 meilleurs joueurs du tournoi. Les seizièmes et huitièmes de finale sont organisées en phases de groupes de quatre (huit puis quatre groupes) : les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour les phases finales et sont inscrits d'office à la Premier League suivante. Les deux perdants descendent en Challenger League (voir ci-après).

La Challenger League est consituée de 40 joueurs qui jouent pour une place dans la Premier League de la saison suivante. Elle est divisée en deux étapes :

  1. Un arbre à élémination directe avec :
    1. Le premier tour (Ro40) avec 16 jouers gagnants des qualifications et 16 joueurs perdants des seizièmes de finales de la Premier League de la saison en cours. Chaque match oppose un joueur issus des qualifications et un joueur issu de la Premier League.
    2. Le deuxième tour (Ro24).
    3. Les huitièmes de finales : les perdants des huitièmes de finales de la Premier League affrontent les gagnants du deuxième tour. Les huit gagnants se qualifient pour la Premier League
  2. Une phases de groupes de quatre avec les 32 derniers joueurs de la Challenger League : les deux meilleurs de chaque groupes sont qualifiés en Premier League, le troisième reste en Challenger League pour la saison suivante, le dernier sort et doit se requalifier en Challenger League la saison suivante.

Finales mondiales de la saison[modifier | modifier le code]

Les Season Finals opposent les 5 premiers joueurs la Premier League de chaque région, 6 joueurs pour la région qui accueille l'événement. Chaque région accueille une fois les Season Finals. Les matchs sont organisés en un arbre à élémination directe.

Gains[modifier | modifier le code]

Les 1 600 000 USD sont divisés de la manière suivante :

  • Amérique et Europe:
    • Premier League : 100 000 USD
    • Challenger League : 4 800 USD
  • Corée :
    • Premier League : 100 000 USD
    • Challenger League : 40 800 000 KRW (36 364 USD)
  • Finales mondiales saisonnières : 150 000 USD


Finales mondiales[modifier | modifier le code]

2013 WCS Global Finals
Description de l'image WCS Global Finals.png.
Généralités
Sport StarCraft II
Création
Organisateur(s) Blizzard Entertainment
Type / Format En public
Best-of-5 (Huitièmes, quarts, demi-finales)
Best-of-7 (Finale)
Lieu(x) Anaheim, Californie (États-Unis)
Date
et
Nations Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Drapeau de la Suède Suède
Participants Seize
Dotation 250 000 USD
Site(s) Anaheim Convention Center
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Corée du Sud (P) sOs

Navigation

Les 2013 StarCraft II World Championship Series Global Finals sont les phases finales qui clôturent les 2013 StarCraft II World Championship Series et désignent un champion du monde. Elles se sont déroulées au Anaheim Convention Center à Anaheim, en Californie, pendant la BlizzCon 2013 le 8 et 9 novembre 2013. Les joueurs qui y ont participé sont les 16 premiers du classement WCS 2013 (voir ci-après).

Elles ont été, en Drapeau : États-Unis anglais :

  • présentées par :
    • Paul « ReDeYe » Chaloner ;
    • William « Chobra » Cho ;
    • Marcus « djWHEAT » Graham ;
  • commentées par :
    • Ben « MrBitter » Nichols ;
    • Kevin « RotterdaM » van der Kooi ;
    • Nick « Tasteless » Plott ;
    • Sean « Day[9] » Plott ;
    • Dan « Artosis » Stemkoski ;
    • Shaun « Apollo » Clark ;
  • analysées par :
  • observées durant les parties par :
    • Michael « Adebisi » Van Driel ;
    • Alexandre « FunKa » Verrier ;
    • Phil « inFeZa » Bertino.

Format[modifier | modifier le code]

La compétition est organisée en un arbre à élimination directe en best-of-5 (trois partie gagnantes) sauf pour la finale en best-of-7 (quatre parties gagnantes). Le premier du classement WCS rencontre le seizième, le deuxième rencontre le quinzième, et ainsi de suite. NaNiwa et Revival ayant un nombre de points égal, un match a été organisé le 5 novembre 2013 pour savoir lequel de ses deux joueurs allait se retrouver aux finales mondiales. NaNiwa s'est imposé 3 à 0.

Cartes jouables :

Résultats[modifier | modifier le code]

Jaedong 2013.jpg SOs 2013.jpg
À gauche, Jaedong, le finaliste, et à droite, sOs, le champion du monde de StarCraft II de 2013.
Palmarès
Place(s) Joueur Récompense Équipe Points Classement WCS
1 Médaille d'or Champion du monde Drapeau : Corée du Sud (P) Kim « sOs » Yoo Jin 100 000 USD Woongjin Stars 3 850 12
2Médaille d'argent Finaliste Drapeau : Corée du Sud (Z) Lee « Jaedong » Jae Dong 50 000 USD Evil Geniuses 5 650 3
3Demi-finalistes Drapeau : Corée du Sud (T) Choi « Bomber » Ji Sung 17 500 USD Star Tale 4 425 8
3Demi-finalistes Drapeau : Corée du Sud (T) Cho « Maru » Seong Ju 17 500 USD Prime 4 675 7
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (Z) Kim « Soulkey » Min Chul 7 500 USD Woongjin Stars 6 250 1
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (T) Choi « Polt » Seong Hun 7 500 USD CM Storm 5 625 4
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (P) Baek « Dear » Dong Jun 7 500 USD Soul 4 750 6
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (P) Kim « duckdeok » Kyeong Deok 7 500 USD MVP 3 550 15
9 à 16 Drapeau : Suède (P) Johan « NaNiwa » Lucchesi 5 000 USD Alliance 3 200 16
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (T) Mun « MMA » Seong Won 5 000 USD Team Acer 4 350 9
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (P) Song « HerO » Hyeon Deok 5 000 USD Team Liquid 4 950 5
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (T) Han « aLive » Lee Seok 5 000 USD Evil Geniuses 3 625 13
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (T) Yun « TaeJa » Young Seo 5 000 USD Team Liquid 4 250 11
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (T) Jung « Mvp » Jong Hyun 5 000 USD Incredible Miracle 3 600 14
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (P) Jang « MC » Min Chul 5 000 USD SK Gaming 4 275 10
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (T) Lee « INnoVation » Shin Hyung 5 000 USD Team Acer 6 100 2
Tableau final[modifier | modifier le code]

Légende des races :      Protoss      Terran      Zerg

Huitièmes de finale (Bo5) Quarts de finale (Bo5) Demi-finales (Bo5) Finale (Bo7)
Voir la rencontre Voir la rencontre Voir la rencontre Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud Soulkey 3
Drapeau : Suède NaNiwa 1    
Drapeau : Corée du Sud Soulkey 1
Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud Bomber 3    
Drapeau : Corée du Sud Bomber 3
Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud MMA 2
Drapeau : Corée du Sud Bomber 1
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud sOs 3    
Drapeau : Corée du Sud HerO 1
Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud sOs 3    
Drapeau : Corée du Sud sOs 3
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud Polt 1
Drapeau : Corée du Sud Polt 3
Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud aLive 0
Drapeau : Corée du Sud sOs 4
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud Jaedong 1
Drapeau : Corée du Sud Dear 3
Drapeau : Corée du Sud Taeja 1    
Drapeau : Corée du Sud Dear 2
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud Jaedong 3    
Drapeau : Corée du Sud Jaedong 3
Voir la rencontre
Drapeau : Corée du Sud Mvp 0
Drapeau : Corée du Sud Jaedong 3
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud Maru 1
Drapeau : Corée du Sud Maru 3
Drapeau : Corée du Sud MC 1    
Drapeau : Corée du Sud Maru 3
Voir la rencontre
    Drapeau : Corée du Sud duckdeok 2
Drapeau : Corée du Sud INnoVation 2
Drapeau : Corée du Sud duckdeok 3


Édition 2014[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Amérique et Europe[modifier | modifier le code]

Seize nouveaux joueurs participent aux qualifications pour accéder à la Challenger League. Celle-ci contient 32 joueurs qui concurrent pour une place dans la Premier League de la saison. Seize matchs sont organisés en best-of-5 (trois parties gagnantes), les gagnants accèdent à la Premier League, les perdants sont éliminés de la saison en cours[b 2],[2].

La Premier League est constituée des 32 meilleurs joueurs du tournoi. Les seizièmes de finales et huitièmes de finales sont organisés en groupe de quatre (huit puis quatre groupes). Les deux meilleurs joueurs de chaque groupe des seizièmes de finales sont d'office inscrits à la Premier League de la saison suivante, les deux autres sont relégués en Challenger League pour la saison suivante. Les deux meilleurs joueurs de chaque groupe des huitièmes de finale sont qualifiés pour l'arbre final du tournoi[b 2],[2].

GSL (Corée)[modifier | modifier le code]

Le format de la Global StarCraft 2 League est quelque peu différent.

Les qualifications permettent à 24 nouveaux joueurs d'accéder au Code A, l'équivalent de la Challenger League. 48 joureurs y concurrent pour une place au Code S. Les matchs sont organisés en groupes de quatre joueurs (12 groupes) et les deux premiers de chaque groupe accèdent au Code S. Les deux perdants devront se requalifier au Code A à la saison suivante. Le Code S est équivalent à la Premier League, excepté le fait que les joueurs qualifiés d'office sont les participants des quarts de finale[b 2],[2].

Autres événements[modifier | modifier le code]

Certains tournois partenaires permettent également aux joueurs de gagner des points WCS. Le montant des points gagnés diffère en fonction du total des gains, de l'ensemble des cartes jouables et du format du tournoi. Il y a certaines conditions à respecter pour devenir une compétition partenaire des WCS concernant notamment les conditions de jeu pour les compétiteurs (isolement sonore et boxes pour les tournois en public) et la qualité de la rediffusion[b 2],[2].

Gains[modifier | modifier le code]

Les 1 600 000 USD sont divisés de la manière suivante[b 2],[2] :

  • Amérique :
    • Premier League : 131 000 USD
    • Challenger League : 9 600 USD
  • Europe:
    • Premier League : 131 000 USD
    • Challenger League : 9 600 USD
  • GSL (Corée) :
    • Code S : 160 200 000 KRW
    • Code A : 16 800 000 KRW

Événements[modifier | modifier le code]

Source : 2014 WCS Partner Events sur Liquipedia[l 1].

Finales mondiales[modifier | modifier le code]

2014 WCS Global Finals
Description de l'image 2014 StarCraft 2 World Championship Series Global Finals.png.
Généralités
Sport StarCraft II
Création
Organisateur(s) Blizzard Entertainment
Type / Format En public
Best-of-5 (Huitièmes, quarts, demi-finales)
Best-of-7 (Finale)
Lieu(x) Anaheim, Californie (États-Unis)
Date Du
au
Nations Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Participants Seize
Dotation 250 000 USD
Affluence 9 000 (sur place)
250 000 (retransmission)
Site(s) Anaheim Convention Center
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Corée du Sud (Z) Life

Navigation

Les 2014 StarCraft II World Championship Series Global Finals sont les phases finales qui clôturent les 2014 StarCraft II World Championship Series et désignent un champion du monde. Elles se sont déroulées à Anaheim, en Californie, pendant la BlizzCon 2014 les 7 et 8 novembre 2014. Les joueurs qui y ont participé sont les 16 premiers du classement WCS 2014 (voir ci-après).

Elles sont, en Drapeau : États-Unis anglais :

  • présentées par[b 3] :
    • Paul « ReDeYe » Chaloner ;
    • Sue « Smix » Lee ;
    • Nick « Tasteless » Plott ;
  • commentées par[b 3] :
    • Shaun « Apollo » Clark ;
    • Dan « Artosis » Stemkoski
    • Kevin « RotterdaM » van der Kooi ;
    • Nathan « Nathanias » Fabrikant ;
    • Sean « Day[9] » Plott (seulement à la BlizzCon) ;
    • James « Kaelaris » Carrol (seulement à la BlizzCon) ;
    • Yoan « ToD » Merlo (seulement à la BlizzCon) ;
    • Andrew « mOOnGlaDe » Pender (seulement à la BlizzCon) ;
  • observées durant les parties par[b 3] :
    • Florence « flo » Yao (seulement aux huitièmes de finale) ;
    • Phil « Infeza » Bertino (seulement à la BlizzCon) ;
    • Alexandre « FunKa » Verrier (seulement à la BlizzCon).

La compétition est aussi retransmise en Drapeau : France français sur le site Jeuxvideo.com avec au micro : Mak0z, TKL, Kere, Lelfe et Kaoru[3],[4].

Déroulement[modifier | modifier le code]

La scène de StarCraft 2 et le public pendant à la 2e journée des 2014 WCS Global Finals.

Les 2014 Global Finals ont été marquées par des matchs et des résultats inattendus avec notamment l'élimination de deux favoris dès le premier tour : Zest s'est incliné face à Life 3 à 2 et soO a perdu contre TaeJa 3 à 1. HyuN, le premier au classement WCS a également été éliminé aux huitièmes de finale, ne laissant que Life en Zerg, contre trois Protoss (herO, Classic et San) et quatre Terrans (Bomber, MMA, TaeJa et INnoVation). Lors des quarts de finales, MMA a gagné contre Bomber qui était pourtant favoris 3 à 1 ; de même pour Classic qui a réussi à vaincre herO, encore une fois favoris, en remontant son retard de 0-2 à 3-2. Life a écrasé San 3 à 0 et TaeJa, mené 0-1 par INnoVation s'est finalement imposé 3-1[5].

Lors des demi-finales, MMA a battu Classic sur le score de 3 à 1 et TaeJa, qui a éjecté deux favoris, s'est pourtant incliné 2-3 face à Life. Les deux finalistes sont donc Life et MMA, joueurs populaires et connu parmi les amateurs de StarCraft II en France car ce sont les deux champions du tournoi Iron Squid organisé par Pomf et Thud. Le match s'est montré à sens unique avec une large victoire de Life, le jeune joueur de seulement 17 ans, avec pourtant un palmarès déjà important : champion de la Blizzard Cup2012, de l'Iron Squid 2, de la MLG 2013, de la DreamHack et des IEM. Il s'est imposé 4 à 1 et a remporté la somme de 100 000 dollars. MMA arrive second (il obtient 50 000 dollars), il a montré un très bon niveau de jeu qui rappelle ses moments forts en 2012 avec la victoire de l'Iron Squid 1 et de la Blizzard Cup en fin 2011[6].

Audience[modifier | modifier le code]

L'événement a été suivi le premier jour par en moyenne 60 000 à 80 000 spectateurs sur Twitch et YouTube, et par plus de 100 000 spectateurs le second jour, le score qui était espéré par Blizzard. 9 000 personnes ont suivi la compétition sur place à la BlizzCon. À ces 150 000 spectateurs lors de la finale s'ajoutent les chiffres des télévisions chinoises (plus de 100 000) et coréennes (inconnu). Ces bons résultats, records pour la deuxième journée, sont néanmoins inférieurs à ceux des League of Legends Championship Series, la compétition de jeux vidéo la plus regardée[7] (onze millions de spectateurs unique pour la finales des Worlds 2014 de League of Legends[8]).

Personnalités notables[modifier | modifier le code]


Format[modifier | modifier le code]

La compétition est organisée en un arbre à élimination directe. Les matchs sont en best-of-5 (trois parties gagnantes) et la grande finale en best-of-7 (quatre parties gagnantes)[l 2].

  1. Les huitièmes de finales seront jouées le 1er novembre 2014 aux studios ESL à Burbank, en Californie[b 4].
  2. Le reste du tableau sera joué à la BlizzCon, le 7 et 8 novembre 2014 à Anaheim, en Californie[b 5],[b 6].
  • Lors des huitièmes de finales, le premier du classement WCS (ci-après) rencontre le seizième, le deuxième rencontre le quinzième, etc[l 2],[b 7].
  • Si deux joueurs ont le même nombre de points, seuls les points gagnés lors des tournois importants (palier 1) sont pris en compte. Si les points sont toujours à égalité, les deux joueurs sont départagés à pile ou face[l 2].
  • Si deux joueurs ont le même nombre de points pour la seizième place, ils sont départagés en un match en best-of-5[l 2].

Cartes jouables[l 2] :

Résultats[modifier | modifier le code]

Life reçoit son trophée aux 2014 Global Finals
Classement
Place(s) Joueur Récompense Région Équipe Points Classement WCS
1Médaille d'or Champion du monde Drapeau : Corée du Sud (Z) Lee « Life » Seung Hyun 100 000 USD GSL StarTale 3 250 14
2Médaille d'argent Finaliste Drapeau : Corée du Sud (T) Mun « MMA » Seong Won 50 000 USD Europe Team Acer 4 775 9
3Demi-finaliste Drapeau : Corée du Sud (T) Yun « TaeJa » Young Seo 15 000 USD Amérique Team Liquid 5 100 7
3Demi-finaliste Drapeau : Corée du Sud (P) Kim « Classic » Doh Woo 15 000 USD GSL SK Telecom T1 3 325 13
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (T) Choi « Bomber » Ji Sung 7 500 USD Amérique Red Bull 6 550 1
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (P) Kang « San » Cho Won 7 500 USD Europe Yoe Flash Wolves 5 375 6
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (P) Kim « herO » Joon Ho 7 500 USD GSL CJ Entus 3 475 11
5 à 8 Drapeau : Corée du Sud (T) Lee « INoVation » Shin Hyung 7 500 USD GSL Sk Telecom T1 3 225 15
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (Z) Ko « HyuN » Seok Hyun 5 000 USD Amérique Team ROCCAT 6 300 2
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (P) Joo « Zest » Sung Wook 5 000 USD GSL KT Rolster 5 800 3
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (T) Choi « Polt » Seong Hun 5 000 USD Amérique CM Storm 5 625 4
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (P) Jang « MC » Min Chul 5 000 USD Europe - 5 500 5
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (P) Son « StarDust » Seok Hee 5 000 USD Europe mYinsanity 4 800 8
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (Z) Eo « soO » Yoon Su 5 000 USD GSL SK Telecom T1 3 650 10
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (T) Jung « jjakji » Ji Hoon 5 000 USD Europe mYinsanity 3 475 12
9 à 16 Drapeau : Corée du Sud (Z) Lee « Jaedong » Jae Dong 5 000 USD Amérique Evil Geniuses 3 200 16
Tableau final[modifier | modifier le code]

Légende des races :      Protoss      Terran      Zerg

Huitièmes de finale (Bo5) Quarts de finale (Bo5) Demi-finales (Bo5) Finale (Bo7)
1er novembre 2014 à 18 h 45 7 novembre 2014 à 21 h 30 8 novembre 2014 à 21 h 30 9 novembre 2014 à 2 h 15
Drapeau : Corée du Sud Bomber 3
Drapeau : Corée du Sud Jaedong 2    
Drapeau : Corée du Sud Bomber 1
1er novembre 2014 à 20 h 20
Drapeau : Corée du Sud MMA 3    
Drapeau : Corée du Sud StarDust 1
7 novembre 2014 à 23 h 45
Drapeau : Corée du Sud MMA 3
Drapeau : Corée du Sud MMA 3
1er novembre 2014 à 21 h 50
    Drapeau : Corée du Sud Classic 1    
Drapeau : Corée du Sud MC 2
9 novembre 2014 à 0 h 30
Drapeau : Corée du Sud herO 3    
Drapeau : Corée du Sud herO 2
1er novembre 2014 à 23 h 30
    Drapeau : Corée du Sud Classic 3
Drapeau : Corée du Sud Polt 2
8 novembre 2014 à 2 h 05
Drapeau : Corée du Sud Classic 3
Drapeau : Corée du Sud MMA 1
2 novembre 2014 à 1 h 35
    Drapeau : Corée du Sud Life 4
Drapeau : Corée du Sud San 3
Drapeau : Corée du Sud jjakji 0    
Drapeau : Corée du Sud San 0
2 novembre 2014 à 2 h 50
    Drapeau : Corée du Sud Life 3    
Drapeau : Corée du Sud Zest 2
8 novembre 2014 à 3 h 40
Drapeau : Corée du Sud Life 3
Drapeau : Corée du Sud Life 3
2 novembre 2014 à 4 h 30
    Drapeau : Corée du Sud TaeJa 2
Drapeau : Corée du Sud soO 1
Drapeau : Corée du Sud TaeJa 3    
Drapeau : Corée du Sud TaeJa 3
2 novembre 2014 à 6 h 00
    Drapeau : Corée du Sud INnoVation 1
Drapeau : Corée du Sud HyuN 1
Drapeau : Corée du Sud INnoVation 3


Legacy of the Void[modifier | modifier le code]

Des matchs d'exhibition sur la nouvelle extension annoncée StarCraft 2: Legacy of the Void sont organisés entre les joueurs qui ont été éliminés au cours des huitièmes de finale. Les matchs sont joués en deux contre deux et en mode archonte, un nouveau mode de jeu qui permet à deux joueurs de contrôler la même base[9],[10],[b 8].

Matchs d’exhibition Match des gagnants
Drapeau : Corée du Sud MC
Drapeau : Corée du Sud HyuN
V
Drapeau : Corée du Sud StarDust
Drapeau : Corée du Sud jjakji
D    
Drapeau : Corée du Sud MC
Drapeau : Corée du Sud HyuN
3
    Drapeau : Corée du Sud soO
Drapeau : Corée du Sud Polt
0
Drapeau : Corée du Sud Zest
Drapeau : Corée du Sud Jaedong
D
Drapeau : Corée du Sud soO
Drapeau : Corée du Sud Polt
V


Édition 2015[modifier | modifier le code]

L'édition 2015 des StarCraft II World Championship Series a subi de nombreux changements avec l'édition 2014 avec un format très différent : une Premier League unique réunit les joueurs des régions non-coréennes, tandis qu'en Corée, il y a toujours la GSL organisée par GOM eXP, mais aussi la ligue individuelle organisée par SPOTV Games. Le nombre de régions (incluses dans la Premier League) sera plus important avec[b 9] :

  • Europe, Afrique et Moyen-Orient ;
  • Amérique du Nord (États-Unis et Canada) ;
  • Chine ;
  • Amérique latine ;
  • Océanie et Asie du Sud-est ;
  • Taïwan, Hong Kong et Macao.

Organisation[modifier | modifier le code]

Les 2015 WCS sont divisées en trois ligues principales dans lesquelles les joueurs gagnent des points : les World Championship Series, la Global StarCraft II League organisée par GOMeXP, et la StarCraft II Starleague organisée par SPOTV Games. Les joueurs peuvent aussi accumuler des points lors d'événements partenaires des WCS comme la DreamHack ou les Intel Extreme Masters.

World Championship Series[modifier | modifier le code]

Article détaillé : StarCraft II WCS (ligue).

Les phases de qualifications permettent à 32 joueurs (64 pour la première saison) d'accéder à la Challenger League. Elle est séparée selon les régions et est constituée de 28 joueurs dans la région Europe, 16 dans la région Amérique du Nord, 8 pour la Chine, 4 pour l'Amérique latine, 4 pour l'Océanie et Asie du Sud-Est et 4 pour Taïwan, Hong Kong et Macao.

La Challenger League est constituée d'une série de matchs permettant aux joueurs issus des qualifications d'accéder à la Premier League. Les gagnants de ces matchs obtiennent une place à la Premier League, les perdants sont éliminés pour la saison et devront repasser les phases de qualifications.

La Premier League regroupe toutes les régions des WCS et est constituée des 32 meilleures joueurs de la saison. Les matchs sont joués pour les seizièmes de finale et huitièmes de finale en format de double tournoi : les joueurs sont répartis en groupes de quatre, les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les huitièmes puis pour les quarts de finale. Les seize joueurs issus de ces phases de groupent participent aux finales saisonnières. Tous les joueurs retournent en Challenger League pour la saison suivante.

GSL[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 2015 Global StarCraft II League.

L'organisation de la Global StarCraft II League est similaire à l'édition 2014 : les qualifications permettent à 24 nouveaux joueurs d'accéder au Code A, l'équivalent de la Challenger League. 48 joureurs y concurrent pour une place au Code S. Les matchs sont organisés en groupes de quatre joueurs (12 groupes) et les deux premiers de chaque groupe accèdent au Code S. Les deux perdants devront se requalifier au Code A à la saison suivante. Le Code S est équivalent à la Premier League, excepté le fait que les joueurs qui atteignent les quarts de finale se qualifient automatiquement pour le Code S de la saison suivante[b 2],[2].

StarCraft II Starleague[modifier | modifier le code]

Article détaillé : StarCraft II Starleague.

La StarCraft II Starleague permet aux joueurs coréens de gagner plus de points. Les 14 groupes de qualifications désignent 28 joueurs qui devront s'affronter au tournoi Challenge avec quatre autre joueurs issus de différentes régions du monde (matchs joués en best-of-3). Les 32 participants s'affrontent dans des matchs d'Up-and-down. Les gagnants ont une place pour le tournoi principal. Les huitièmes de finales sont jouées en phases de groupes de quatre, les deux premiers de chaque groupe vont dans le tableau final. Les matchs sont joués en best-of-5 (demi-finales et finale en best-of-7).

Gains[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Finales mondiales[modifier | modifier le code]

Les 2015 StarCraft II World Championship Series Global Finals sont les phases finales qui clôturent les 2015 StarCraft II World Championship Series et désignent un champion du monde. Elles se sont déroulées à Anaheim, en Californie, pendant la BlizzCon 2015 les 6 et 7 novembre 2015. Les joueurs qui y ont participé sont les 16 premiers du classement WCS 2015. À l'issue de ce tournoi, le joueur protoss sOs s'est imposé face au champion du monde en titre, le joueur zerg Life, 4 à 3, obtenant le statut de seul double champion du monde de StarCraft II. Le seul joueur non-coréen à y avoir participé est le joueur protoss français Lilbow, éliminé par Life en huitième de finale dans un cours match remporté 3 à 0 par le zerg.

Édition 2016[modifier | modifier le code]

L'édition 2016 des StarCraft II World Championship Series est marquée par la division en deux du classement WCS aux finales mondiales : le classement Corée et le classement WCS Circuit. Il y a huit places attribuées à la région coréenne dont quatre réservées aux champions des deux saisons de GSL et SSL, et huit places attribuées aux joueurs des autres joueurs dont trois réservées aux gagnants des Winter, Spring, et Summer Circuit Championships. Seuls les grands tournois mondiaux distribuant 7500 points pourront accueillir des joueurs coréens[b 10],[11].

Organisation[modifier | modifier le code]

Corée[modifier | modifier le code]

Le classement coréen est ouvert à tous les joueurs du monde. Presque tous les tournois y sont joués en Corée du Sud, le pays où se trouvent le plus grand nombre de joueurs professionnels et d'équipes. Contrairement aux années précédentes il n'y a que deux saisons de GSL et SSL en 2016, avec une augmentation significative de la dotation (notamment pour les petites places) par saison et des finales qui opposent les finalistes des deux ligues. Ces deux ligues offrent la majorité des points WCS du classement coréen, les événements mondiaux WCS (7500 points) permettent aussi aux joueurs coréens de gagner des points. Les champions des deux ligues des deux saisons sont directement qualifiés pour les finales mondiales. Les quatre autres meilleurs du classement sont également qualifiés[b 10],[11].

La Global StarCraft II League est organisée en deux saisons. Dans la première saison, le Code S est constitué de 30 joueurs issus du Code A (60 joueurs) et des deux gagnants de la présaison. Dans la seconde saison, le Code S est constitué de 24 joueurs du Code A et des huit meilleurs joueurs du Code S de la première saison[b 10],[11].

La StarCraft II Starleague est constituée de 16 joueurs issus de qualifications. Les quatre demi-finalistes sont directement qualifiés pour la seconde saison[b 10],[11].

World Championship Series Circuit[modifier | modifier le code]

Le système du circuit WCS est une évolution de la Premier League de 2015. Son but est encore de mettre en lumière les bons joueurs de toutes les régions du monde. Pour y participer, les joueurs doivent être citoyens ou résidents dans les régions[b 10],[11] :

Les joueurs gagnent des points en participant aux tournois du circuit WCS à travers le monde (2500 et 5000 points), aux tournois mondiaux (7500 points) ouverts aussi aux Coréens, et aux trois tournois principaux : les Winter, Spring et Summer Championships. Les participants sont issus des challengers et y représentent leur région. Les gagnants de ces trois tournois sont directement qualifiés pour les finales mondiales, les cinq premiers du classement WCS Circuit sont également qualifiés. Un tournoi ayant une dotation de 25 000 dollars peuvent postuler pour obtenir un « boost Blizzard » afin de doubler la dotation et de permettre au tournoi de distribuer 5000 au lieu de 2500 points[b 10],[11].

Finales mondiales[modifier | modifier le code]

Les 2016 StarCraft II World Championship Series Global Finals sont les phases finales qui clôturent l'année de tournois. Les 16 joueurs qui y sont qualifiés proviennent des deux classement WCS Corée (quatre champions et les quatre autres mieux classés) et WCS Circuit (trois champions et les cinq autres mieux classés). Le format de ces phases finales est différent des autres années puisqu'il est constitué de quatre groupes composés de deux joueurs de chaque région, puis d'un tableau à élimination directe à partir des quarts de finale. La dotation est doublée, le champion du monde 2016 récolte 200 000 dollars[b 10],[11].

Gains[modifier | modifier le code]

Corée[modifier | modifier le code]

World Championship Series Circuit[modifier | modifier le code]

  • Championnats (trois éditions)
    • 150 000 USD par édition
    • Au moins 10 000 points par édition
  • Challenger
    • 10 000 USD
    • 500 points
  • Événements du circuit
    • Au moins 50 000 USD pour 5 000 points
    • Au moins 25 000 USD pour 2 500 points

Tournois mondiaux[modifier | modifier le code]

  • Plus de 50 000 USD (ou l'approbation de Blizzard) pour 7 500 points

Finales mondiales[modifier | modifier le code]

Références : Battle.net[b 10] et Millenium[11].

Événements[modifier | modifier le code]

WCS Corée[modifier | modifier le code]

  • Saison 1
    • 2016 Global StarCraft II League Saison 1 - (P) Zest
    • 2016 StarCraft II Starleague Saison 1 - (Z) Dark
    • Cross Finals - (P) Stats
  • Saison 2
    • 2016 Global StarCraft II League Saison 2
    • 2016 Global StarCraft II Starleague Saison 2
    • Cross Finals

Circuit WCS[modifier | modifier le code]

  • 2016 DreamHack Open: Leipzig - (P) PtitDrogo
  • 2016 WCS Winter Circuit Championship (IEM Katovice) - (T) Polt
  • Gold Series International 2016 (Shanghai) - (P) Harstem
  • 2016 DreamHack Open: Austin - (Z) Hydra
  • 2016 WCS Spring Circuit Championship (DreamHack Tours) - (P) ShoWTimE
  • 2016 DreamHack Open: Valencia - (Z) Nerchio
  • IEM Saison XI - Shanghai - (T) uThermal
  • 2016 WCS Summer Circuit Championship (DreamHack Montréal)
  • WCS Copa Intercontinental

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b herO et HerO sont deux joueurs différents.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « WCS Partner Events », sur Liquipedia.
  2. a, b, c, d et e (en) « 2014 WCS Global Finals », sur Liquipedia (consulté le 4 octobre 2014).
  1. « WCS - qualifications nationales : Europe », sur StarCraft II, (consulté le 24 août 2014).
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) « About the 2014 StarCraft 2 WCS », sur Battle.net (consulté le 18 octobre 2014).
  3. a, b et c Blizzard Entertainment, « StarCraft II en vedettes : présentateurs, commentateurs, experts et observateurs de la finale mondiale des WCS », sur Battle.net, (consulté le 26 octobre 2014).
  4. (en) « World Championship Opening Weekend - October 31 to November 2 », sur Blizzcon, (consulté le 4 octobre 2014).
  5. (en) « World Championship Series Returns to BlizzCon », sur StarCraft 2 WCS, (consulté le 4 octobre 2014).
  6. « Programme du samedi », sur BlizzCon (consulté le 13 octobre 2014).
  7. (en) « Brackets », sur StarCraft II World Championship Series (consulté le 14 octobre 2014).
  8. Blizzard Entertainment, « Legacy of the Void : le mode archonte », sur StarCraft II, (consulté le 9 novembre 2014).
  9. (en) Blizzard Entertainment, « 2015 StarCraft II World Championship Series », sur StarCraft 2 World Championship Series, (consulté le 1er novembre 2014).
  10. a, b, c, d, e, f, g et h Blizzard Esports, « 2016 StarCraft® II World Championship Series - StarCraft II WCS », sur http://wcs.Battle.net/sc2/en, (consulté le 20 décembre 2015).
  • Autres
  1. « Road to Trianon (voir la vidéo) », sur O'Gaming TV, (consulté le 24 août 2014).
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) Blizzard, « World Championship Series 2014 », sur TeamLiquid, (consulté le 21 août 2014).
  3. La rédaction, « Les WCS en exclusivité sur Gaming Live », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 6 novembre 2014).
  4. tuxin, « Les WCS sur Jeuxvideo.com », sur Esportactu, (consulté le 6 novembre 2014).
  5. Kere, « Starcraft II : Encore des surprises à la BlizzCon », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 11 novembre 2014).
  6. Kere, « Starcraft II a son nouveau roi », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 11 novembre 2014).
  7. « WCS 2014 - Global Finals - Résumé », sur Millénium, (consulté le 11 novembre 2014).
  8. Fatalboobs, « 27 millions de spectateurs pour les Worlds ! », sur O'Gaming TV, (consulté le 3 décembre 2014).
  9. (en) StarCraft, « Curious as to what those mystery exhibition matches are on the schedule? », sur Twitter, (consulté le 7 novembre 2014).
  10. Kere, « Starcraft II : Legacy of the Void est annoncé », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 9 novembre 2014).
  11. a, b, c, d, e, f, g et h Nepou, « 2016 StarCraft® II World Championship Series - StarCraft II WCS », sur Millenium.org, (consulté le 20 décembre 2015).
  12. « XE : Taux (KRW/USD) Won sud-coréen en Dollar des États-Unis », sur XE.com, (consulté le 20 décembre 2015).
  13. « XE : Taux (KRW/USD) Won sud-coréen en Dollar des États-Unis », sur XE.com, (consulté le 20 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]