Hearthstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hearthstone
Image illustrative de l'article Hearthstone

Éditeur Blizzard Entertainment
Développeur Blizzard Entertainment
Distributeur Blizzard Entertainment
Concepteur Derek Sakamoto
Mike Donais
Musique Peter McConnell

Début du projet 2012
Date de sortie Windows, OS X


iPad

Windows 8

tablettes Android

iPhone, smartphone Android

Franchise Warcraft
Version 17.0[1]
Genre Jeu de cartes à collectionner
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme iOS
Mac OS X
Microsoft Windows
Android
Média Distribution numérique
Langue Multilingue
Contrôle Clavier, souris

Évaluation EUR PEGI : 7+ ?
Moteur Unity

Site web Français

Hearthstone (anciennement Hearthstone: Heroes of Warcraft) est un jeu de cartes à collectionner en ligne, développé et édité par la société Blizzard Entertainment. C'est un jeu gratuit (free to play) s'inspirant de l'univers de fiction médiéval-fantastique du jeu vidéo Warcraft développé par Blizzard.

Annoncé le [2], le jeu sort officiellement le sur Windows et OS X. La version pour tablette iPad sort le , celle pour Android le et celle pour iPhone et smartphones Android le .

Connaissant un grand succès à sa sortie, le jeu remporte le prix du meilleur jeu portable lors des Game Awards 2014[3]. À la date de , Blizzard annonce avoir atteint le cap des 100 millions de joueurs inscrits au jeu.

Présentation[modifier | modifier le code]

Inspiration[modifier | modifier le code]

Le nom du jeu est inspiré d'un objet, l’Hearthstone (la « Pierre de foyer » en français), issu du MMORPG de Blizzard, World of Warcraft. Dans la version française de Hearthstone, l'aubergiste qui accueille les joueurs dans le jeu est nommé « Pierre Defoyer »[4].

But du jeu[modifier | modifier le code]

Au début d'une partie, le joueur choisit un des dix héros du jeu, issus du jeu Warcraft[a] et un jeu de 30 cartes (un « deck »), précédemment créé par le joueur, pour disputer une bataille contre un joueur adverse dans l'un des cinq modes de jeu. Les deux adversaires s'affrontent sur un plateau de jeu virtuel, similaire à un jeu de plateau[5].

Les héros disposent de 30 points de vie et d'un point de mana (ou 0) au premier tour de jeu, la mana augmentant d'un point par tour jusqu’à atteindre un maximum de 10 points. Les points de mana servent à activer les cartes du deck sur le plateau de jeu, ainsi que le pouvoir héroïque du héros. Le but du jeu est de réduire à zéro les points de vie du héros adverse, par l'utilisation de serviteurs, de sorts, d'armes (symbolisés par les cartes du deck du joueur) ou par l'utilisation du pouvoir héroïque du héros que contrôle le joueur (selon les cas). Si un des héros arrive à 0 point de vie, son icône sur le plateau de jeu explose, et l'adversaire remporte la partie et les récompenses associées, le cas échéant[5].

Cartes[modifier | modifier le code]

Objets publicitaires représentant le visuel des cartes du jeu.

Types[modifier | modifier le code]

Chaque carte de Hearthstone a un coût en mana pour être jouée, indiqué en haut à gauche de la carte (icône bleue). Les points de mana disponibles pour le joueur à chaque tour de jeu sont indiqués à la droite du portrait du héros.

Les cartes comprennent des serviteurs (notés x/x pour dégâts et points de vie), des armes (notés x/x pour dégâts et durabilité) et des sorts (avec le cout en mana uniquement). Toutes les cartes incluent une description de leur effet, et une illustration en couleur (qui peut s'animer, si la carte est dorée).

Les cartes fonctionnent de la manière suivante :

  • les serviteurs, qui invoquent une créature sur le terrain de jeu. Un serviteur possède une valeur d'attaque (indiquée en bas à gauche), un nombre de points de vie (indiqué en bas à droite) et éventuellement une action spéciale, indiquée sur le visuel de la carte (comme une action à son arrivée en jeu, appelée « cri de guerre », une action à sa mort, appelée « râle d'agonie », ou tout autre capacité décrite sur la carte). Quand il est posé sur le plateau de jeu, un serviteur doit attendre un tour avant de pouvoir agir (sauf pour ceux avec l'effet Charge ou Ruée qui peuvent attaquer immédiatement). Quand un serviteur attaque un serviteur adverse, il reçoit des dommages équivalents à l'attaque de ce dernier. Toutefois, un serviteur ne prend pas de dégâts s'il attaque le héros adverse ;
  • les sorts, qui effectuent une ou plusieurs actions spéciales : faire des dégâts, soigner, piocher des cartes, préparer une action secrète, voler des cartes à l'adversaire, etc. ;
  • les armes, qui permettent au héros d'attaquer en plus de ses serviteurs. Ces cartes possèdent une valeur d'attaque (indiquée en bas à gauche) et un nombre d'utilisation (la durabilité, en bas à droite). L'arme perd un point de durabilité lorsque le héros équipé de l'arme attaque. L'arme peut également être détruite de trois façons différentes : lorsqu'elle atteint 0 de durabilité, lorsque l'on équipe une seconde arme (l'arme équipée est alors remplacée par la nouvelle) ou lorsque l'adversaire joue certaines cartes spécifiques pour la détruire (« Limon des marais acides », « Sabotage », « Harrison Jones », etc.).

Par la suite, d'autres fonctionnalités sont ajoutées :

  • les quêtes de classe (depuis l'extension Voyage au coeur d'Ungoro), des cartes de « quêtes » jouées en début de partie pour un point de mana, permettant de recevoir une récompense après avoir complété la quête plusieurs tours après (par exemple, la carte de la quête « Géants de la jungle » pour le Druide : « jouer cinq serviteurs avec 5 points d'attaque ou plus », pour recevoir la carte Barnabus qui réduit à zéro les points de mana des serviteurs du deck du joueur)[6]. Ces cartes sont liées à une classe en particulier et sont toutes de type « sort » et de rareté « légendaire »[7] ;
  • les héros légendaires (depuis l'extension Trône de glace), des cartes « héros » qui se substituent au héros standards[b], permettant d'ajouter plusieurs points d'armure au héros (indiqué en bas à droite de la carte) et de remplacer son pouvoir héroïque de base par un nouveau, plus puissant, lorsque la carte est jouée. Ces cartes sont liées à une classe en particulier et sont toutes de rareté « légendaire »[8],[9].

Les cartes peuvent avoir différentes raretés : « basique », « commune », « rare », « épique » et « légendaire ». Les cartes basiques sont débloquées après avoir atteint certains niveaux d'expérience avec les héros. Les autres sont facilement reconnaissables par la gemme qui se trouve sous leur illustration : une gemme blanche pour les communes, bleue pour les rares, violette pour les épiques et orange pour les légendaires ; les cartes légendaires ont en plus un dessin de dragon sur le dessus de l'illustration.

En plus de leur rareté, les cartes sont divisées en deux groupes : les cartes « neutres » (accessibles à tous les joueurs) ou les cartes de « classe » (accessibles uniquement à une classe spécifique, c-à-d. à un des neuf personnages du jeu).

Les cartes sont toutes disponibles en deux exemplaires maximum dans la collection du joueur, sauf les cartes légendaires qui le sont en un exemplaire (cartes uniques) ; à cela, on peut rajouter pour chaque carte les versions dorées éventuelles (2 cartes normales plus 2 cartes dorées maximum, 1 + 1 pour les légendaires).

Effets[modifier | modifier le code]

Chaque carte (serviteur, sort ou arme), quand elle est jouée ou posée sur le plateau de jeu, peut générer ou bénéficier d'actions spéciales supplémentaires, selon les caractéristiques propres à chaque carte. Ces actions sont liées à des mots-clés (partagés par plusieurs groupes de cartes), ceux-ci permettant une meilleure compréhension de la mécanique du jeu et raccourcissant le texte de la carte.

La liste suivante ne décrit que les principaux mots-clés des cartes d’Hearthstone[10], étant donné que des mots-clés sont régulièrement ajoutés par les développeurs à chaque nouvelle extension du jeu.

Obtention[modifier | modifier le code]

Il existe trois façons possibles pour obtenir les cartes dans Hearthstone :

  • celles provenant du jeu de base : chaque joueur débute avec des cartes de base, identiques pour tous. Il pourra débloquer le reste des cartes de base spécifiques aux classes au fur et à mesure qu'il monte le niveau de chacun de ses héros, jusqu'à les obtenir toutes au niveau 10 pour chaque classe ;
  • celles provenant du jeu expert : les cartes du jeu expert sont créées (craft) dans le menu création de la collection. Cela nécessite des « poussières arcaniques » (Arcane dust) obtenables en désenchantant d'autre cartes ou en récompense du combat en Arène. Ces cartes « expert » sont aussi présentes dans les « packs experts » (au moins une carte Rare par paquet) achetables à raison de 100 pièces d'or par paquet dans la boutique, ou en récompense dans l'Arène avec 1 paquet assuré par session (possibilité d'avoir 2 paquets avec 12 victoires). Depuis une mise à jour, après une série en arène la récompense est au minimum un pack de cartes de la dernière extension la plus récente. Pour obtenir les packs experts classiques, il faut désormais les acheter dans la boutique en jeu. En parallèle de la sortie de l'extension Le Grand Tournoi, un nouveau système de récompenses (Le « Coffre ») a vu le jour. Celui-ci permet d'obtenir des cartes dorées (ainsi que des « poussières arcaniques ») en fonction du meilleur rang atteint durant la saison en cours dans le ladder, c-à-d. en parties classées. On parle alors de « récompense de coffre ».
  • celles provenant des aventures et des extensions

Il est aussi possible d'obtenir des cartes dorées en récompense d'Arène après avoir obtenu 6 victoires au minimum. Ces cartes dorées proviennent alors du jeu expert.

Création[modifier | modifier le code]

Le mode Création (crafting) permet de fabriquer ou de « désenchanter » (détruire, ou « décrafter ») n'importe quelle carte du jeu, à l'exception des cartes de base (seules les cartes de type « expert » et celles des extensions peuvent être désenchantées)[14]. Lorsqu'une carte est « désenchantée », le joueur obtient en contrepartie de la « poussière arcanique » (Arcane dust), qui lui permet de créer (« crafter ») d'autres cartes. La poussière arcanique est obtenue soit en désenchantant des cartes, soit en récompense à la suite de combats en Arène, ou encore sous la forme de récompense provenant du Coffre lors de chaque fin de saison (à la fin du mois en cours).

Le coût en poussière arcanique lors de la création d'une carte — ou du gain en poussière lors d'un désenchantement — varie en fonction de la rareté de la carte, mais aussi du fait qu'elle soit « dorée » ou non[14]. Le faible montant en poussière arcanique récupérée lors d'un désenchantement d'une carte (par rapport au montant nécessaire pour créer la même carte, surtout si elle est dorée), doit inciter les joueurs à être prudents lorsqu’ils créent ou détruisent des cartes, leur capital en poussière arcanique étant rapidement dépensé[14]. De plus, certaines cartes, non utilisées pendant un moment (car devenues non compétitives par rapport à celles des nouvelles extensions) peuvent se révéler par la suite être indispensables, notamment grâce à l'arrivée d'une nouvelle extension qui donne à certaines cartes de nouvelles possibilités d'utilisation[15].

Valeur en « poussière arcanique » d'une carte[14],[15]
Type Création Désenchantement Création (dorée) Désenchantement (dorée)
Commune 40 5 400 50
Rare 100 20 800 100
Épique 400 100 1600 400
Légendaire 1600 400 3200 1600

Dos de cartes[modifier | modifier le code]

Il est possible de collectionner des dos de cartes, qui permettent de personnaliser son deck. On les obtient de différentes manières[16] :

  • en gagnant cinq matchs en parties classées (ladder) avant la fin de chaque saison (c'est-à-dire à chaque fin de mois) ; auparavant (avant la sortie de l'extension « Bois Maudit »), il fallait arriver au rang 20 en parties classées ;
  • en accomplissant des hauts-faits (ex : atteindre le rang Légende, défier des joueurs proches, etc.) ;
  • en ayant vaincu tous les Boss des différentes aventures (La malédiction de Naxxramas, le Mont Rochenoire, la Ligue des explorateurs) en mode Héroïque ;
  • en achetant d'autres produits Blizzard (ex : édition collector de Warlords of Draenor[17], édition Origin de Overwatch ou en jouant à Heroes of the Storm, etc.) ;
  • en ayant précommandé l'aventure du Mont Rochenoire[18] ;
  • en ayant précommandé des paquets de cartes des nouvelles extensions ;
  • en achetant une des nouvelles apparences de héros[19] ;
  • en récompense d'un événement (Bras de fer de fin d'année, nouvelle extension, etc.).

Mode Standard et Libre, cartes du Panthéon[modifier | modifier le code]

Le mode « Standard » du jeu ne permet de jouer qu'avec les cartes des extensions des deux dernières années ; le mode « Libre » (Wild) permet de jouer avec toutes les cartes disponibles du joueur, plus celles du Panthéon.

Les cartes entrant au « Panthéon » (Hall of Fame) ne peuvent plus être obtenues dans les paquets de cartes classiques, et doivent être créées avec de la Poussière arcanique[20]. Elles ne peuvent plus être jouées dans le format « Standard », compétitif, mais peuvent toujours être utilisées dans le mode de jeu « Libre » (Wild)[21].

  • En 2017, lors de l'année du Mammouth[22], six cartes entrent au Panthéon : « Puissance accablante », « Drake azur », « Sylvanas Coursevent », « Ragnaros », « Javelot de glace » et « Dissimuler »[23].
  • En 2018, lors de l'année du Corbeau, trois cartes entrent au Panthéon : « Bloc de glace », « Géant de lave » et « Oracle froide-lumière »[24].
  • En 2019, lors l'année du Dragon, neuf cartes entrent au Panthéon : « Acclimatation », « Garde funeste », « Faveur divine », « Genn Grisetête », « Baku la Gobe-lune », « Cerf sinistre », « Chat noir », « Phalène lumineux » et « Anguille bourbefoudre »[25].
  • En , lors du patch 14.6, deux nouvelles cartes entrent au panthéon (« Disparition » et « Attaque mentale ») tandis que dix nouvelles cartes sont ajoutées aux sets de base et classique[26].
  • En avril 2020, lors de l'année du Phénix, plusieurs cartes neutres entrent au panthéon : « Leeroy Jenkins », « Géant des montagnes », « Contrôleur mental », « Acolyte de la souffrance » et « Brise-sorts », plus six cartes du Prêtre : « Prophète Velen », « Forme d'Ombre », « Prêtresse auchenaï », « Flammes sacrées », « Clerc de Comté-du-Nord » et « Esprit divin »[27].

Classes[modifier | modifier le code]

Cosplay du personnage Jaina Portvaillant (classe de Mage).

Dix personnages (au départ neuf)[c] issus de l'univers du jeu Warcraft sont présents dans Hearthstone. Ils possèdent chacun un pouvoir héroïque spécifique et représentent les dix classes de personnage du jeu.

Les sections ci-dessous décrivent les principales mécaniques propres à chaque classe.

Chaman[modifier | modifier le code]

Le Chaman (Shaman) est le maître des éléments primordiaux. Il utilise les forces de la nature pour faire appel à des pluies revigorantes, pour déchaîner des torrents de lave et invoquer des alliés spirituels qui l'assistent au combat. L’arsenal du Chaman est à l’image de l’équilibre des forces de la nature qu’il maîtrise, contenant de puissants serviteurs diversifiés, des sorts d'améliorations et des sorts de dégâts[28].

L’activation du pouvoir héroïque du Chaman, « Appel totémique », invoque un totem aléatoire parmi les quatre disponibles, pour 2 points de mana : « totem de soins » (qui restaure un point de vie à tous les serviteurs alliés à la fin du tour), « totem de griffes de pierre » (qui possède l'effet « Provocation »), « totem incendiaire » (un serviteur simple 1/1) et « totem de courroux de l’air » (qui possède l'effet « Dégâts des sorts +1 »).

  • Totems : les totems sont les symboles de la maîtrise élémentaire du Chaman, généralement peu coûteux et ayant des caractéristiques modestes, et capables de déclencher de puissants effets ou de submerger un adversaire lorsqu’ils sont améliorés.
  • Surcharge : les cartes avec l'effet « Surcharge » permettent au Chaman d’obtenir instantanément de puissants effets, contre cependant une réduction temporaire de sa réserve de cristaux de mana au prochain tour.
  • Évolution : le Chaman peut faire évoluer ses serviteurs de façon aléatoire en d’autres serviteurs d’un coût (ou d’une rareté) plus élevés.

Le héros par défaut est Thrall, le héros amélioré est Chef de guerre Thrall, tandis que les héros alternatifs sont Morgl l'Oracle, Roi Rastakhan et le roi-tonnerre[29].

Chasseur[modifier | modifier le code]

Le Chasseur (Hunter) est un guerrier solitaire qui puise dans sa nature bestiale pour abattre ses proies à l’aide de pièges, de bêtes qu'il a dressées et de pluies de flèches meurtrières[30].

L’activation du pouvoir héroïque du Chasseur, « Tir assuré », inflige 2 points de dégâts au héros adverse, pour 2 points de mana.

  • Bêtes : le Chasseur n’œuvre jamais vraiment seul. Capable de dompter toutes sortes de créatures, il les renforce et plonge au cœur de la bataille flanqué d’une myriade de compagnons.
  • Pièges : le Chasseur peut placer des pièges mortels et secrets qui s’activent au moindre faux pas de son adversaire sur son terrain de chasse.
  • Tirs : le Chasseur peut améliorer son arsenal à distance avec de puissants effets pour lancer des attaques affaiblissantes et mortelles.

Le héros par défaut est Rexxar, le héros amélioré est Rexxar des bois, tandis que les héros alternatifs sont Alleria Coursevent et Sylvanas Coursevent[31].

Chasseur de démons[modifier | modifier le code]

Le Chasseur de démons (Demon Hunter) est la dixième classe du jeu, introduit lors de la quatorzième extension, Les Cendres de l'Outreterre[32],[33].

Le Chasseur de démons retourne les forces destructrices du chaos contre ses ennemis. À l’aide d’attaques aussi rapides que dévastatrices, de gigantesques alliés démoniaques et de magie de corruption, il déverse sa haine ancestrale sur ses ennemis[34].

L'activation du pouvoir héroïque du Chasseur de démons, « Griffes de démons », octroie 1 point d'attaque pour ce tour, pour 1 point de mana.

  • Marginal : le Chasseur de démons n'est pas étranger au sentiment d’exclusion. Il se sert de cartes dotées du mot-clé « Marginal », spécifique à cette classe, pour déclencher des effets supplémentaires lorsque qu'il les joue depuis l’extrémité gauche ou droite de sa main.
  • Attaques de héros : canalisant sa rage, le Chasseur de démons balaye héros et serviteurs adverses à l’aide d’attaques dévastatrices. Il active de puissants effets qui se déclenchent uniquement en cas d’attaques lancée pendant le tour en cours.
  • Alliés démoniaques : capable de retourner les pouvoirs de ses plus redoutables ennemis contre eux, le Chasseur de démons invoque des serviteurs démoniaques pour semer le chaos sur le plateau.

Le héros par défaut est Illidan Hurlorage et le héros amélioré est Illidan démoniaque[32].

Démoniste[modifier | modifier le code]

Le Démoniste (Warlock) est le maître de la corruption. Avide de pouvoir, il n’a aucun scrupule à faire déferler malédictions affaiblissantes, démons féroces et violentes vagues de flammes infernales. Il sacrifie jusqu’à sa propre vie pour éliminer ceux qui lui barrent la route[35].

L’activation du pouvoir héroïque du Démoniste, « Connexion », permet de piocher une carte en échange de 2 points de vie, pour 2 points de mana.

  • Manipulation de la vie : le Démoniste sacrifie ses propres points de vie pour créer de puissants effets d'un coût en mana réduit, ou absorbe l’essence vitale de malheureux serviteurs pour se revigorer.
  • Démons : le Démoniste est capable de s’harmoniser avec la puissance du vide afin d’invoquer de redoutables créatures démoniaques pour accomplir ses funestes desseins.
  • Défausse : au risque de perdre ses puissants sorts et alliés, le Démoniste peut embrasser la nature chaotique de la corruption en se défaussant d’une carte aléatoire de sa main, afin d’activer de puissants effets ou d'invoquer des serviteurs à la force extraordinaire.

Le héros par défaut est Gul'Dan, le héros amélioré est Gul'Dan Ombre, tandis que les héros alternatifs sont Nemsy Nécroflop[36] et Méca-Jaraxxus[37].

Druide[modifier | modifier le code]

Le Druide (Druid) est un combattant de la nature versatile qui dispose d’une multitude de choix pour affronter ses adversaires. Il utilise des améliorations, invoque des bêtes, lance des sorts de soins ou inflige des dégâts à tous ceux qui s’opposent à la nature[38].

L’activation du pouvoir héroïque du Druide, « Changeforme », octroie 1 point d’armure et 1 attaque pour le tour en cours, pour 2 points de mana.

  • Cristaux de mana supplémentaires : en plus de maîtriser le pouvoir de la vie elle-même, le Druide peut manier ce qui en constitue sa magie. Il prend ainsi de l’avance sur son adversaire en débloquant des cristaux de mana supplémentaires.
  • Choix des armes : un Druide utilise des cartes avec l'effet « Choix des armes », qui lui permettent de choisir l’effet désiré parmi plusieurs options.
  • Tréants : le Druide peut commander sa propre armée de tréants (de petits serviteurs arbres).

Le héros par défaut est Malfurion Hurlorage, le héros amélioré est Shan'do Malfurion, tandis que les héros alternatifs sont Lunara[39], Élise Cherchétoile et Dame Fauvécorce.

Guerrier[modifier | modifier le code]

Le Guerrier (Warrior) est un combattant aguerri qui dispose de tout un arsenal d’armes et d’armures variées. C'est à la fois un combattant hors pair et un formidable défenseur. S'il subit des dégâts, il peut entrer en rage, tout comme ses serviteurs, déclenchant de puissants effets qui renforceront encore plus ses terribles capacités[40].

L’activation du pouvoir héroïque du Guerrier « Gain d’armure » confère 2 points d’armure qui fonctionnent comme des points de vie supplémentaires, cumulables sans limite, pour 2 points de mana.

  • Armes : le Guerrier peut manier n’importe quelle arme (hache, épée, marteau ou fouet) avec une efficacité mortelle.
  • Armure : l’armure du Guerrier le protège des attaques de ses ennemis en absorbant les dégâts à la place de ses points de vie, et peut également servir à déclencher de puissants effets.
  • Feu allié : certains serviteurs du Guerrier peuvent être améliorés lorsqu’ils subissent des dégâts, souvent infligés par lui-même.

Le héros par défaut est Garrosh Hurlenfer, le héros amélioré est Garrosh corrompu, tandis que les héros alternatifs sont Magni Barbe-de-Bronze[41] et Ailes de Mort.

Mage[modifier | modifier le code]

Le Mage manie la puissance des arcanes avec autant d’habilité que de force brute. Avec sa palette incomparable de sorts, il peut nettoyer un plateau entier de serviteurs adverses, infliger des dégâts dévastateurs directs et invoquer des créatures d’énergie pure qui combattent à ses côtés[42].

L’activation du pouvoir héroïque du Mage, « Explosion de feu », inflige 1 point de dégâts à n’importe quelle cible son choix, pour 2 points de mana.

  • Effets de surprise : le Mage tire parti du côté imprévisible de sa magie en déclenchant des effets aléatoires.
  • Gel : le Mage peut geler des serviteurs adverses afin de les empêcher d’attaquer pendant un tour. Il peut également profiter de cet état pour leur infliger des dégâts supplémentaires ou déclencher d’autres effets.
  • Secrets : le Mage dissimule de mystérieux secrets dans l’énergie de ses sorts, qui se déclenchent automatiquement lorsque son adversaire remplit sans le savoir les conditions du sort.

Le héros par défaut est Jaina Portvaillant, le héros amélioré est Jaina mage Feu, tandis que les héros alternatifs sont Medivh et Khadgar.

Paladin[modifier | modifier le code]

Le Paladin est un redoutable chevalier de la foi. Il dispose de serviteurs enhardis, de puissants sorts de soins et de boucliers divins pour tenir tête à ses adversaires et leur résister jusqu’à la victoire[43].

L’activation du pouvoir héroïque du Paladin, « Renfort », invoque une recrue de la Main d’argent 1/1, pour 2 points de mana.

  • Bouclier divin : le Paladin peut conférer une protection divine à ses serviteurs, qui annule les dégâts de la prochaine attaque les visant.
  • Recrues de la Main d’argent : les recrues de la Main d’argent sont des serviteurs dévoués du Paladin. Il les renforce avec de puissants effets et les fait submerger l’adversaire en les multipliant.
  • Améliorations : le Paladin dispose d’un impressionnant arsenal de cartes capables d’améliorer ses serviteurs.

Le héros par défaut est Uther le Porteur de Lumière, le héros amélioré est Uther sancteforge, tandis que les héros alternatifs sont Dame Liadrin, Prince Arthas[44] et Messire Ennuy-O.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Le Prêtre (Priest), pieux héros, dispose d’un potentiel de soins sans égal et peut conférer de puissants enchantements sacrés à ses serviteurs. Cependant, il peut aussi faire appel aux forces de l'ombre pour manipuler l’esprit de ses adversaires et leur infliger des dégâts psychiques mortels[45].

L’activation du pouvoir héroïque du Prêtre, « Soins inférieurs », restaure 2 points de vie à n’importe quelle cible sur le plateau, pour 2 points de mana.

  • Soins : le Prêtre dispose de puissantes cartes lui permettant de soigner et de maintenir ses précieux serviteurs en vie.
  • Silence : le Prêtre peut utiliser ses capacités psychiques pour contrôler des serviteurs adverses, et même modifier les effets de certaines cartes. Le silence permet à la fois de supprimer le pouvoir d’un adversaire et de dissiper les faiblesses d’un serviteur allié.
  • Clonage : le Prêtre peut retourner les stratégies de son adversaire contre lui en clonant ses serviteurs.

Le héros par défaut est Anduin Wrynn, le héros amélioré est Roi Anduin, tandis que les héros alternatifs sont Tyrande Murmevent et Madame Lazul.

Voleur[modifier | modifier le code]

Le Voleur (Rogue) utilise le pouvoir des lames invisibles, de la vitesse de l’éclair et des poisons subtils pour se débarrasser de ses adversaires, avant de disparaître sans laisser de traces. Il enchaîne en un seul tour les invocations de serviteurs, les sorts et attaques physiques pour un résultat dévastateur[46].

L’activation du pouvoir héroïque du Voleur, « Maîtrise des dagues », permet de l’équiper d'une arme possédant 1 point d’attaque et 2 points de durabilité, pour 2 points de mana.

  • Combo : les combos sont des effets puissants qui s’activent lorsque le Voleur joue au préalable une autre carte de sa main.
  • Rejouer des cartes : le Voleur utilise ses astucieuses techniques pour lancer des sorts et placer des serviteurs plus d’une fois. Il contrecarre des représailles visant ses serviteurs ou double la puissance de leurs effets.
  • Rafale de sorts : le Voleur peut lancer des enchaînements de sorts, aussi paralysants que meurtriers, afin de neutraliser son adversaire ou pour créer une écrasante armée de serviteurs.

Le héros par défaut est Valeera Sanguinar, le héros amélioré est Cap'taine Valeera tandis que le héros alternatif est Maiev Chantelombre.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Joueurs d’Hearthstone lors de la PAX 2015.

Au départ, trois modes de jeu sont disponibles dans Hearthstone : les modes « Partie », « Aventures » et « Arène ». Par la suite, est rajouté le mode « Bras de fer » (Brawl)[47].

Peu avant la sortie de la treizième extension, L'Envol des Dragons, un cinquième mode de jeu est disponible : les « Champs de bataille » (Battlegrounds)[48].

Partie[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Partie », subdivisé en « partie non classée » et « partie classée » (ranked), le joueur affronte d'autres joueurs en utilisant un deck personnalisé qu'il a préalablement construit.

Les parties classées et non classées peuvent être disputées en mode « Standard » ou « Libre » (Wild). Le mode « Standard » ne permet de jouer qu'avec les cartes des deux dernières années, le mode « Libre » permet de jouer avec toutes les cartes disponibles du joueur.

Le mode « partie classée » constitue le ladder du jeu, c'est-à-dire le classement mensuel des joueurs en mode compétitif. Lors de chaque saison, correspondants aux mois calendaires, la position des joueurs dans le classement évolue, en fonction de leur nombre de victoires et de défaites. Il existe 50 rangs différents, allant des rangs 50 à 25 (réservés aux débutants) puis, ensuite les rangs 25 jusqu'au rang 1 (l'« Aubergiste »), et enfin le rang « Légende ».

Arrivé au rang « Légende », le joueur peut concourir à la place de numéro 1 au classement Légende de sa région (Amérique/Europe/Asie), ce qui permet d'obtenir des points permettant, avec ceux reçus lors des compétitions officielles organisée par Blizzard (tournois), de se qualifier pour les préliminaires du championnat du monde, ainsi que pour le tournoi de la dernière chance. Les champions saisonniers obtiennent une place pour le championnat du monde qui se tient à la BlizzCon tous les ans[49].

Depuis l'Année du Phénix (avril 2020), le classement des parties classées est modifié : il est composé de 5 « ligues », chacune divisée en 10 rangs. Les joueurs débutent chaque saison en « Bronze 10 », progresseront jusqu’en « Bronze 1 » avant d’être promu en ligue « Argent », puis en « Or », « Platine » et « Diamant », pour enfin atteindre le rang « Légende ». Chaque ligue est dotée de paliers aux rangs 10 et 5, sous lesquels le joueur ne pourra plus tomber en cas de défaite. Les rangs des nouveaux joueurs (anciens rangs 50 à 25) deviendront une ligue à part entière, allant du rang 40 à 1. Le fonctionnement du rang « Légende » demeure inchangé[27],[50].

Aventures[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Aventures », le joueur affronte un adversaire géré par le programme. Il est divisé en plusieurs sous-modes :

  • Entraînement : dans ce mode à deux niveaux de difficulté, « Normal » et « Expert », le joueur se bat contre un héros joué par l'Aubergiste (IA) et peut s'entraîner pour connaître les différentes mécaniques du jeu. Il tester les nouvelles cartes obtenues et/ou expérimenter de nouvelles stratégies. Au début du jeu, il est nécessaire de vaincre toutes les classes dans ce mode pour pouvoir les débloquer.
  • Aventures : toutes les aventures sorties depuis la première extension du jeu (Naxxramas, Mont Rochenoire, Ligue des Explorateurs et Karazhan) sont jouables ici (même les premières si elles ont été achetées par le joueur à l'époque), permettant de gagner (selon les cas) des cartes supplémentaires. Voir la section « Aventures et extensions » pour plus de détails.
Par la suite, depuis l'extension Chevaliers du Trône de glace, des mini-aventures solo remplacent les aventures en tant que telles, qui s'ajoutent aux (ou remplacent les) aventures traditionnelles proposées auparavant.

Arène[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Arène » (Arena), pour un coût de 1,99  ou 150 pièces d'or (la monnaie virtuelle du jeu), le joueur est amené à construire son deck en choisissant consécutivement chacune de ses cartes parmi trois proposées, jusqu'à en avoir un total de 30.

Le joueur affronte alors d'autres joueurs, successivement, jusqu'à atteindre 3 défaites (ou 12 victoires, à la mise à jour 1.0.0.4217)[60]. Le score (et les récompenses associées) correspond alors à son nombre de victoires avant d'avoir atteint les 3 défaites ou les 12 victoires.

Bras de fer[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Bras de Fer » (Brawl), deux joueurs s'affrontent avec des decks qu'ils doivent construire sous certaines conditions (ou éventuellement en utilisant des decks pré-construits), tournant assez souvent autour d'un thème particulier.

Les Bras de Fer changent chaque semaine. Ils peuvent être effectués soit contre un adversaire aléatoire, soit en duel amical (c'est-à-dire contre une personne de sa liste de contacts). Le Bras de fer est disponible chaque semaine du mercredi en début de soirée (heure française, sur le serveur européen) jusqu'au lundi matin. La première victoire obtenue lors d'un Bras de fer est généralement récompensée par un paquet de cartes classiques, voire un dos de cartes spécial (lors du BdF de Noël par exemple).

Champs de bataille[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Champs de bataille » (Battlegrounds), 8 joueurs s'affrontent dans une série de combats automatiques avec la possibilité de gérer son plateau en recrutant des serviteurs jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un vainqueur[48].

Ce mode de jeu est gratuit et permet, pour chaque série de trois victoires, de remporter 10 pièces d'or, comme en mode Partie.

Aventures et extensions[modifier | modifier le code]

Hearthstone est régulièrement mis à jour, que ce soit au niveau du logiciel-client du jeu, mais aussi au niveau du contenu. À peu près tous les quatre mois, sort une nouvelle extension qui apporte un contenu supplémentaire au jeu.

Au départ, des extensions du jeu (cartes supplémentaires) et des aventures (donjon spécial avec des boss donnant de nouvelles cartes) se succèdent régulièrement. Par la suite, depuis la quatrième extension, Main basse sur Gadgetzan, seules des extensions sont proposées, celles-ci comprenant (à partir de Chevaliers du Trône de glace) des mini-aventures qui ne donnent plus nécessairement des cartes, mais offrent un gameplay différent des parties normales ou des nouvelles fonctionnalités (mode spectateur, Bras de fer, etc.).

Les différents suppléments ajoutés au jeu sont (dans l’ordre chronologique) :

Compétitions[modifier | modifier le code]

Des joueurs d’Hearthstone lors de la Gamescom 2015.

Tournois[modifier | modifier le code]

Différents tournois de sport électronique ayant pour cadre Hearthstone sont organisés par Blizzard :

  • HCT (Hearthstone Championship Tour) : championnat du monde annuel, avec la finale à la BlizzCon en janvier de l'année suivante (depuis 2017 ; auparavant, en novembre de la même année) qui regroupe les joueurs du monde entier. Il faut se qualifier avec un système de points obtenus via le ladder et certains tournois en ligne et hors-ligne ; les 64 meilleurs joueurs de chaque région peuvent alors participer aux phases finales saisonnières régionales (hiver, printemps, été). La phase finale mondiale regroupe alors 16 joueurs[61].
  • HGG (Hearthstone Global Games) : tournoi communautaire qui regroupe 48 pays. Le meilleur joueur de chaque pays au classement par points est capitaine d'équipe, puis tous les joueurs peuvent voter pour trois autres joueurs. Le format est classique, avec une phase de poules puis des éliminations directes[62].

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Les championnats du monde annuels d’Hearthstone se déroulent durant les HCT (Hearthstone Championship Tour) en fin d'année, puis lors de la finale à la BlizzCon, au début de l'année suivante.

  • 2014 : James « Firebat » Kosteich (États-Unis), premier champion du monde en battant en finale Wang « Tiddler Celestial » Xieyu[63] (Chine) 3-0[64].
  • 2015 : Sebastien « Ostkaka » Engwall (Suède), second champion du monde en battant en finale Dylan « Hotform » Mullins (Canada) 3-0[65].
  • 2016 : Pavel « Pavel » Beltukov (en) (Russie), troisième champion du monde en battant en finale Artem « DrHippi » Kravets (Ukraine)[66] 4-2[67],[68].
  • 2017 : Chen « tom60229 » Wei Lin (Taïwan), quatrième champion du monde en battant en finale Frank « Fr0zen » Zhang (États-Unis) 3-2[69],[70].
Note : à partir de ce quatrième championnat du monde, prévu à la fin 2017, la finale de celui-ci prend place en [71]. La date du championnat est déplacée en début d'année suivante pour mieux tenir compte de la rotation annuelle du mode Standard du jeu.
  • 2018 : Casper « Hunterace » Notto (Norvège), cinquième champion du monde en battant en finale Torben « Viper » Wahl (Allemagne) 3-2[72]
  • 2019 : .Xiaomeng « VKLiooon » Li (Chine), première femme championne du monde en battant en finale Brian « Bloodyface » Eason (États-Unis) 3-0[73].

Versions[modifier | modifier le code]

Premier logo du jeu.

La version Windows et OS X de Hearthstone: Heroes of Warcraft est disponible en téléchargement depuis le [74].

Le jeu est ensuite porté sur iPad le puis sur les tablettes Android le [75],[76]. Enfin, le jeu est également proposé sur iPhone et sur les smartphones Android depuis le [77]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Hearthstone: Heroes of Warcraft
Média Nat. Notes
Eurogamer US 100 %[78]
Game Informer US 90 %[79]
Gamekult FR 80 %[80]
GameSpot US 80 %[81]
IGN US 90 %[82]
Jeuxvideo.com FR 16/20 [83]
PC Gamer US 80 %[84]
Compilations de notes
Metacritic US 88 %[85]
GameRankings US 87.27 %[86]

Nombre de joueurs[modifier | modifier le code]

En , le jeu compte déjà 20 millions de joueurs enregistrés[87],[88].

En , le jeu dépasse les 25 millions de joueurs enregistrés[89]. Le , Activision Blizzard annonce que Hearthstone et Destiny ont généré quasiment un milliard de dollars[90].

En , Blizzard annonce dans un communiqué que le jeu compte plus de 50 millions de joueurs enregistrés, avec un bond de 10 millions de comptes en cinq mois depuis [91],[92].

En , Blizzard annonce sur le blog du jeu avoir atteint le cap des 70 millions de joueurs inscrits[93],[94].

En , Blizzard annonce avoir atteint le cap des 100 millions de joueurs inscrits au jeu[95].

Controverse[modifier | modifier le code]

En , lors du tournoi Grandmasters Asie-Pacifique, le grand vainqueur du tournoi, le hongkongais Ng Wai Chung alias Blitzchung[96], exprime lors d'une interview avec les deux commentateurs du tournoi son soutien aux manifestants hongkongais en arborant des lunettes de ski et un masque à gaz. Depuis plusieurs mois, ce joueur n'avait pas fait mystère de son soutien au mouvement[97]. Par cette action, le joueur souhaitait attirer davantage l'attention sur le mouvement de révolte qui agite son pays : « Je sais ce que mon geste sur le stream implique. Je peux avoir beaucoup d'ennuis, même s'agissant de ma sécurité dans la vie réelle. Mais je pense que c'est mon devoir de dire quelque chose sur ce problème »[96].

À la suite de l'interview, Blizzard Entertainment publie un communiqué indiquant que le joueur est banni du jeu pendant 1 an et voit ses gains de tournois annulés, l'éditeur indiquant également prendre des sanctions contre les deux commentateurs ayant interviewé Blitzchung, conformément au règlement officiel de la compétition. Pour Blizzard, cette interview « violait les dispositions du paragraphe 6.1 (o) du règlement officiel de la compétition des Hearthstone Grandmasters 2019 et constituait un comportement individuel qui ne représente ni Blizzard ni Hearthstone Esports »[97].

À la suite de cette sanction, des réactions assez vives sont exprimées au sein de la communauté des joueurs d'Hearthstone, mais aussi auprès de certaines autorités comme le Sénat américain[98], qui critiquent la prise de position de l'éditeur américain[97]. Par ailleurs, certains employés de Blizzard apportent leur soutien à Blitzchung en recouvrant des plaques arborant les valeurs de l'entreprise[97],[98],[99].

Après la polémique, le directeur de Blizzard, J. Allen Brack, publie un communiqué dans lequel il évoque le problème ; avec le recul, la sanction n’était pas adéquate et Blizzard a réagi trop rapidement. Il annonce la décision de réduire de moitié les sanctions appliquées à Blitzchung (qui pourra toucher ses gains de tournoi) et aux commentateurs qui l'ont interviewé. À l'avenir, Blizzard continuera d'appliquer les règles de tournoi pour s'assurer que leurs émissions officielles restent concentrées sur le jeu et que celui-ci ne constitue pas une plate-forme de partage des opinions sociales ou politiques. De son côté, le joueur incriminé Blitzchung précise que dorénavant il prendra plus de précautions à ce sujet et qu'il exprimera ses opinions ou son soutien à Hong Kong via des plateformes personnelles[100].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Représentant eux-mêmes une des neuf classes de personnage de départ du jeu World of Warcraft (avant les extensions), également créé par Blizzard.
  2. Effet similaire à la carte classique Seigneur Jaraxxus, antérieure à cette extension.
  3. Le Chasseur de démons est la dixième classe du jeu, introduit lors de la quatorzième extension, Les Cendres de l'Outreterre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Hearthstone : Mise à jour 17.0, Les Cendres de L'Outreterre », playhearthstone.com, 26 mars 2020.
  2. « Hearthstone: Heroes of Warcraft dévoilé lors de la PAX East », sur Battle.net, .
  3. « Le palmarès complet des Game Awards 2014 », sur Jeuxvideo.com, .
  4. « Fireside Gathering », sur battle.net,
  5. a et b « Hearthstone - Guide du jeu », Battle.net (consulté le 6 avril 2017).
  6. Fiche de la carte « Géants de la jungle », hearthstone-decks.com (consulté le 18 septembre 2018).
  7. « Liste des quêtes de classe Un'Goro dans Hearthstone », Arimatras, hearthstone-decks.com, 14 mars 2017.
  8. « Trône de glace : liste des cartes Héros dans Hearthstone », Arimatras, hearthstone-decks.com, 10 août 2017.
  9. « Chevaliers du Trône de glace : nouvelle extension Hearthstone », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 7 juillet 2017.
  10. (en) La totalité des effets de cartes, sur un wiki spécialisé
  11. (en) La carte V-07-TR-0N, hearthpwn.com (consulté le 15 octobre 2018).
  12. « Vorpal Dagger », hearthpwn.com (consulté le 3 novembre 2018).
  13. Fiche du serviteur « Tempête tourbillonnante », hearthstone-decks.com (consulté le 8 avril 2019).
  14. a b c et d « Créez et transformez vos cartes », Playhearthstone.com (site officiel du jeu), 20 juin 2013.
  15. a et b « L'artisanat sur Hearthstone », millenium.org, 12 août 2015.
  16. « Dos de cartes Hearthstone : comment les obtenir ? », sur Hearthstone Decks.com (consulté le 4 septembre 2014)
  17. « Hearthstone – Le dos de carte Warlords of Draenor », sur Elysium-gaming.fr,
  18. « Le Mont Rochenoire est disponible en précommande », sur Battle.net, (consulté le 23 mars 2015)
  19. « Nouvelles apparences alternatives de héros dans Hearthstone », sur hearthstone-decks.com,
  20. « Mode standard, mode libre, missions solo, et Panthéon », Melody, hearthstone-decks.com, 21 février 2017.
  21. « Hearthstone : choix du Panthéon et cartes du mode Standard », Zecharia, hearthstone-decks.com, 13 juillet 2018.
  22. « Standard 2017 : l'année du Mammouth », Arimatras, hearthstone-decks.com, 16 février 2017.
  23. « Mode standard, mode libre, missions solo, et Panthéon », Melody, hearthstone-decks.com, 21 février 2017.
  24. « Standard 2018 : annonce de l'année du Corbeau », Arimatras, hearthstone-decks.com, 27 février 2018.
  25. « Plein feu sur l'année du Dragon », playhearthstone.com, 28 février 2019.
  26. « Patch 14.6 : nouvelles cartes classiques, Panthéon, Bras de fer... », Arimatras, hearthstone-decks.com, 1er juillet 2019.
  27. a et b « Année du Phénix : Toutes les informations sur l'année 2020 », Arimatas, hearthstone-decks.com, 17 mars 2020.
  28. « Chaman - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  29. « Mise à jour du 5 novembre : préachat des Jeux de Rastakhan », sur playhearthstone.com (consulté le 16 décembre 2018).
  30. « Chasseur - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  31. « Alleria Coursevent prochain modèle alternatif de héros en vidéo », sur hearthstone-decks.com, .
  32. a et b « Chasseur de démons : Nouvelle classe Hearthstone », Arimatras, hearthstone-decks.com, .
  33. (en) « Ashes of Outland: Cards List, Release Date, & Expansion Details », hearthpwn.com (consulté le 19 mars 2020).
  34. « Chasseur de démons - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020)
  35. « Démoniste - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  36. « Nemsie Nécroflop », sur hearthstone decks.com,
  37. « Projet Armageboum : nouveau héros Démoniste Méca-Jaraxxus », hearthstone-decks.com, 10 juillet 2018.
  38. « Druide - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  39. « Nouveau héros alternatif Druide : Lunara, fille de Cénarius », Melody, hearthstone-decks.com, 27 février 2018.
  40. « Guerrier - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  41. « De nouveaux héros pour Hearthstone : Magni Barbe-de-Bronze », Laekou, eclypsia.com, 4 juin 2015.
  42. « Mage - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  43. « Paladin - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  44. « Nouveau héros alternatif Paladin : Prince Arthas », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 27 juillet 2017.
  45. « Prêtre - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  46. « Voleur - Les héros - Hearthstone », sur playhearthstone.com (consulté le 29 mars 2020).
  47. GamObs, « Les modes de jeu de HearthStone : Heroes of Warcraft », sur Hearthstonecollection.com, .
  48. a et b « Champs de bataille : Nouveau mode de jeu Hearthstone », Arimatras, hearthstone-decks.com, 1er novembre 2019.
  49. « Classement mondial Hearthstone », Battle.net (consulté le 8 juillet 2017).
  50. « Hearthstone : ladder, refonte, rang, mmr, ligue, étoiles », millenium.org (consulté le 6 avril 2020).
  51. « Bataille pour la Couronne de glace : précisions sur l'aventure », Arimatras, hearthstone-decks.com, 10 juillet 2017.
  52. (en) « Knights of the Frozen Throne - Hearthstone's Sixth Expansion », hearthpwn.com (consulté le 14 mai 2019).
  53. « Kobolds et catacombes : nouvelle extension Hearthstone » Arimatras, Hearthstone-decks.com, 3 novembre 2017.
  54. (en) « The Witchwood - Hearthstone's Eighth Expansion », hearthpwn.com (consulté le 28 mars 2018).
  55. « Labo des casse-tête : mode aventure de Projet Armageboum », Arimatras, hearthstone-decks.com, 21 août 2018.
  56. « Les Jeux trolls ont commencé ! », sur playhearthstone.com (consulté le 16 décembre 2018)
  57. « Aventure Casse du siècle : Toutes les informations », Arimatras, hearthstone-decks.com, 14 mars 2019.
  58. « Tombes de la Terreur : Tout savoir sur le mode aventure », Melody, hearthstone-decks.com, 17 septembre 2019.
  59. « Le Réveil de Galakrond : Tout savoir sur le mode aventure », Melody, hearthstone-decks.com, .
  60. « Entrez dans la légende avec la nouvelle mise à jour », sur Battle.net.
  61. « Hearthstone Championship Tour », Battle.net (consulté le 8 juillet 2017).
  62. « Hearthstone Global games », Battle.net (consulté le 8 juillet 2017).
  63. (en) « Tiddler Celestial », sur liquipedia.net (consulté le 23 janvier 2018).
  64. « Qui est Firebat, champion du monde HearthStone à la BlizzCon ? », JudgeHype.com, 27 novembre 2014.
  65. 2015 HWC : Ostkaka champion du monde, team-aaa.com, 8 novembre 2015.
  66. (en) « DrHippi », sur liquipedia.net (consulté le 23 janvier 2018).
  67. « eSport : champion du monde sur Hearthstone, "Pavel" quitte l'ArmaTeam », L’Équipe.fr, 2 mai 2017.
  68. (en) « Russia's Pavel Wins BlizzCon's 2016 'Hearthstone' World Championship », Paul Tassi, Forbes.com, 5 novembre 2016.
  69. « eSport - Hearthstone : Chen « tom60229 » Wei Lin champion du monde », L’Équipe.fr, 22 janvier 2018.
  70. « Tom60229 remporte le championnat du monde Hearthstone 2017 », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 21 janvier 2018.
  71. (en) « Changes Coming to Hearthstone Competitive Tour for 2017 » Hearthpwn.com, 26 octobre 2017.
  72. HCT World Championship 2019
  73. Xiaomeng "VKLiooon" Li devient la première femme championne du monde sur Hearthstone
  74. « Fin de la bêta de Hearthstone », sur millenium.org, .
  75. (en) Zeriyah, « Hearthstone Now Available on iPad! », sur Battle.net, .
  76. (en) « Hearthstone on Android Rolls Out, Hearthstone Developer AMA Recap », sur Hearthpwn.com, .
  77. (en) Aaron Mamiit, « Say Buh-bye Productivity: Blizzard Brings 'Hearthstone' To iOS And Android Smartphones », sur TechTimes.com, ].
  78. (en) Tom Bramwell, «  Hearthstone: Heroes of Warcraft review », sur Eurogamer, .
  79. (en) Daniel Tack, «  Hearthstone: Heroes of Warcraft: Blizzard’s Bold Play On The Card Game Frontier », sur GameInformer.com, .
  80. Dr Chocapic, « Test : Hearthstone: Heroes of Warcraft », sur Gamekult, .
  81. (en) « Hearthstone: Heroes of Warcraft », sur GameSpot,
  82. (en) Justin Davis, « Hearthstone: Heroes of Warcraft Review: Still Having Fun, 1000 Games Later », sur IGN, .
  83. Sylhas, « Test de Hearthstone: Heroes of Warcraft », sur Jeuxvideo.com, .
  84. (en) Chris Thursten, «  Hearthstone: Heroes of Warcraft Review », sur PC Gamer, .
  85. (en) «  Hearthstone: Heroes of Warcraft  », sur Metacritic.
  86. (en) «  Hearthstone: Heroes of Warcraft  », sur GameRankings.
  87. (en) Justin Haywald, « Hearthstone Passes 20 Million Players, What Do You Want to See Next? », sur GameSpot.com,
  88. (en) Mike Mahardy, « Hearthstone Reaches 20 Million Players, Plans Mobile Release in 2014 », sur IGN.com,
  89. (en) Jeffrey Matulef, « Destiny has more than 16 million registered users », sur Eurogamer.net, .
  90. (en) Jeffery Matulef, « Destiny and Hearthstone have made nearly $1bn in revenue », sur Eurogamer.net, .
  91. « Hearthstone dépasse les 50 millions de joueurs », Zecharia, Hearthstone-decks.com, 27 avril 2016 (consulté le 4 mai 2016).
  92. (en) « Hearthstone Reaches 50 Million Players, Up 10 Million in Five Months », Eddie Makuch, GameSpot, 27 avril 2016 (consulté le 4 mai 2016).
  93. (en) « 70 Million Players! », Blizzard Entertainment, blog officiel de Hearthstone, 1er mai 2017.
  94. « Hearthstone : 70 millions de joueurs et 3 paquets Un'Goro », Mamytwink, Hearthstone-decks.com, 1er mai 2017.
  95. « Hearthstone : rétrospective 100 millions de joueurs », millenium.org, 9 nov 2018.
  96. a et b « Blizzard disqualifie et bannit un joueur pro de Hearthstone pour avoir apporté son soutien aux manifestants à Hong Kong », Gamekult.com, 8 octobre 2019.
  97. a b c et d « Blitzchung banni 1 an pour avoir apporté son soutien à Hong-Kong », Melody, hearthstone-decks.com, 9 octobre 2019.
  98. a et b « Blizzard dans la tourmente après avoir suspendu un joueur d’e-sport promanifestants à Hongkong », Lucie Ronfaut, Le Figaro.fr, 9 octobre 2019.
  99. « E-sport : après la suspension d’un joueur hongkongais, la colère contre Blizzard ne s’essouffle pas », Corentin Lamy, Le Monde.fr, 10 octobre 2019.
  100. « Réduction du ban de Blitzchung et intervention de J. Allen Brack », Melody, hearthstone-decks.com, 14 octobre 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]