StarCraft : La Bataille de Liberty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
StarCraft : La Bataille de Liberty
Titre original
(en) StarCraft: Liberty's CrusadeVoir et modifier les données sur Wikidata
Format
Langue
Auteur
Jeff Grubb (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Basé sur
Genres
Roman de science-fiction
Roman de science-fiction militaire (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date de parution

La Bataille de Liberty (Liberty’s Crusade) est le premier roman de la trilogie StarCraft qui adapte le scénario du jeu vidéo StarCraft. Il a été écrit par Jeff Grubb et publié en mars 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au XXVe siècle, dans une zone de la Voie lactée appelée secteur Koprulu, Michael Liberty est un journaliste de la chaîne de télévision Univers News Network (UNN).

Depuis quelque temps, le journaliste publie une série de reportages sur la corruption au sein du gouvernement de la Confédération, l’État principal du secteur de Koprulu. Ses articles font grands bruits. À tel point que Handy Anderson, son rédacteur en chef, lui demande de quitter la capitale de la Confédération pour lui éviter des ennuis. Il part donc faire un reportage sur la vie des marines confédérés[1].

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de La Bataille de Liberty sur le site FleuveNoir :

    « Dans un lointain futur, à quelque 60 000 années-lumière de notre planète, une confédération de Terriens exilés est contrainte de lutter contre des monstres envahisseurs : les énigmatiques Protoss, et les impitoyables Zerg. Chaque espèce se bat pour assurer sa propre survie parmi les étoiles, au cours d'une guerre qui annoncera le début du plus grand chapitre de l'humanité. Ou prédira sa sanglante fin. Mike Liberty est un très bon journaliste ... trop bon. Ses investigations l'ayant conduit au cœur d'une confédération corrompue, il a hérité d'une dangereuse mission : couvrir les marines sur les lignes avancées du secteur de Kropulu... Projeté au cœur d'un conflit dont l'issue déterminera le sort de l'humanité, Mike n'a plus qu'une seule certitude. Un seul soutien, un seul repère : lui-même... »