Counter-Strike: Global Offensive Major Championships

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Counter-Strike: Global Offensive Major Championships
Description de l'image ESL One Rio 2020.svg.
Généralités
Sport Counter-Strike: Global Offensive
Création
Autre(s) nom(s) Major
Organisateur(s) Valve
Dreamhack
Electronic Sports League
Major League Gaming
ELEAGUE
Professional Gamers League
Faceit
StarLadder
Éditions 16
Périodicité Semestriel
Participants 16 équipes (2013–2017)
24 équipes (2018–présent)
Statut des participants Professionnel

Palmarès
Tenant du titre Drapeau du Danemark Astralis
Plus titré(s) Drapeau du Danemark Astralis (4)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
ESL One Rio 2020

Les Counter-Strike: Global Offensive Major Championships, souvent juste appelés Majors, sont des tournois internationaux d'esport sur le jeu Counter-Strike: Global Offensive, directement sponsorisés par Valve, le développeur du jeu. Ils sont considérés comme les tournois les plus prestigieux de la scène.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant que Valve ne sponsorise des tournois, des équivalents aux Majors avaient été organisés, sur les versions antérieures de Counter-Strike: Global Offensive, par les principaux acteurs de la scène professionnelle de l'époque : la Cyberathlete Professional League (CPL), les World Cyber Games (WCG), l'Electronic Sports World Cup (ESWC) et les Intel Extreme Masters (IEM).

Le 16 septembre 2013, Valve annonce 250 000 $ de gains pour le premier Major organisé par DreamHack, à l'occasion de la DreamHack Winter 2013. L'argent a été en partie récolté grâce à la vente à la communauté d'objets dans le jeu (notamment des camouflages d'armes)[1],[2].

Le , Valve annonce une augmentation des gains avec une cagnotte de 1 000 000 $[3] ainsi qu'un changement de périodicité : la compétition devient semestrielle au lieu de trimestrielle.

Le , à l'occasion de l'ELeague Major: Boston 2018, le nombre de participants augmente, passant de 16 à 24 équipes[4].

Phases[modifier | modifier le code]

Minors[modifier | modifier le code]

Les Minors sont un ensemble de tournois régionaux (Europe, Amérique, Asie et CEI), qui, une fois passés, permettent de se qualifier pour la phase New Challengers, et donc pour le Major. Ils ont été mis en place la première fois pour le MLG Major Championship: Columbus 2016[5].

New Challengers[modifier | modifier le code]

Cette phase est la première du Major et se déroule sous un système suisse. Les 16 équipes qui la composent sont les six Returning Challengers, c'est-à-dire celles qui ont acquis leur place lors du dernier Major en terminant entre la 9ème et la 14ème place, ainsi que les dix équipes qualifiées à l'occasion des Minors. Les huit premières formations de cette phase se qualifient pour la suite de la compétition, la phase New Legends.

New Legends[modifier | modifier le code]

Tout comme la phase New Challengers, cette phase utilise le système suisse. Les équipes qui la composent sont les huit Returning Legends, c'est-à-dire celles qui ont acquis leur place lors du dernier Major en terminant entre la 1ère et la 8ème place, ainsi que les huit équipes qui se sont qualifiées lors du stage New Challengers. Les huit premières formations de cette phase se qualifient pour la suite de la compétition, la phase Champions.

New Champions[modifier | modifier le code]

La phase New Champions consiste en un arbre à élimination directe regroupant les huit dernières équipes en lice. Quarts de finale, demi-finales et finale s'enchaînent jusqu'à ce qu'il ne reste plus que le vainqueur.

Éditions[modifier | modifier le code]

# Nom du tournois Date Organisateur Ville d'accueil Vainqueur Finaliste
1 DreamHack Winter 2013 novembre 2013 DreamHack Drapeau : Suède Jönköping Drapeau : Suède Fnatic Drapeau : Suède Ninjas in Pyjamas
2 EMS One Katowice 2014 mars 2014 ESL Drapeau : Pologne Katowice Drapeau : Pologne Virtus.pro Drapeau : Suède Ninjas in Pyjamas
3 ESL One Cologne 2014 août 2014 ESL Drapeau : Allemagne Cologne Drapeau : Suède Ninjas in Pyjamas Drapeau : Suède Fnatic
4 DreamHack Winter 2014 novembre 2014 DreamHack Drapeau : Suède Jönköping Drapeau : France TeamLDLC.com Drapeau : Suède Ninjas in Pyjamas
5 ESL One Katowice 2015 mars 2015 ESL Drapeau : Pologne Katowice Drapeau : Suède Fnatic Drapeau : Suède Ninjas in Pyjamas
6 ESL One Cologne 2015 août 2015 ESL Drapeau : Allemagne Cologne Drapeau : Suède Fnatic Drapeau : France Team EnVyUs
7 DreamHack Open Cluj-Napoca 2015 octobre/novembre 2015 DreamHack Drapeau : Roumanie Cluj-Napoca Drapeau : France Team EnVyUs Drapeau : Communauté des États indépendants Natus Vincere
8 MLG Major Championship: Columbus 2016 mars/avril 2016 Major League Gaming Drapeau : États-Unis Columbus Drapeau : Brésil Luminosity Gaming Drapeau : Communauté des États indépendants Natus Vincere
9 ESL One Cologne 2016 juillet 2016 ESL Drapeau : Allemagne Cologne Drapeau : Brésil SK Gaming Drapeau : États-Unis Team Liquid
10 ELEAGUE Major: Atlanta 2017 janvier 2017 ELEAGUE Drapeau : États-Unis Atlanta Drapeau : Danemark Astralis Drapeau : Pologne Virtus.pro
11 PGL Major: Kraków 2017 juillet 2017 PGL Drapeau : Pologne Cracovie Drapeau : Kazakhstan Gambit Esports Drapeau : Brésil Immortals
12 ELeague Major: Boston 2018 janvier 2018 ELEAGUE
Drapeau : États-Unis Cloud9 Drapeau : Europe FaZe Clan
13 FACEIT Major: London 2018 septembre 2018 Faceit Drapeau : Royaume-Uni Londres Drapeau : Danemark Astralis Drapeau : Ukraine Natus Vincere
14 Intel Extreme Masters Season XIII – Katowice Major 2019 février/mars 2019 ESL Drapeau : Pologne Katowice Drapeau : Danemark Astralis Drapeau : Finlande ENCE
15 StarLadder Major: Berlin 2019 août/septembre 2019 StarLadder
ImbaTV
Drapeau : Allemagne Berlin Drapeau : Danemark Astralis Drapeau : Kazakhstan AVANGAR
16 ESL One Rio 2020 novembre 2020 ESL Drapeau : Brésil Rio de Janeiro

Notes et références[modifier | modifier le code]