Counter-Strike: Global Offensive Major Championships

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Counter-Strike: Global Offensive Major Championships
Généralités
Sport Counter-Strike: Global Offensive
Création
Autre(s) nom(s) Major
Organisateur(s) Valve
DreamHack
Electronic Sports League
Major League Gaming
ELEAGUE
Professional Gamers League
Faceit
StarLadder
BLAST
Éditions 19
Périodicité Semestriel
Participants 16 équipes (2013–2017)
24 équipes (2018–2023)
Statut des participants Professionnel

Palmarès
Tenant du titre Team Vitality
Plus titré(s) Drapeau du Danemark Astralis (4)
Pour la dernière compétition voir :
BLAST Paris Major 2023

Les Counter-Strike: Global Offensive Major Championships, souvent juste appelés Majors, sont des tournois internationaux d'esport sur le jeu Counter-Strike: Global Offensive. Il s'agit des seules compétitions directement sponsorisées par Valve, le développeur et éditeur du jeu. Les Majors sont considérés comme les tournois les plus prestigieux de la scène[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant que Valve ne sponsorise des tournois, des équivalents aux Majors avaient été organisés sur la première version de Counter-Strike par les principaux acteurs de la scène professionnelle de l'époque : la Cyberathlete Professional League (CPL), les World Cyber Games (WCG), l'Electronic Sports World Cup (ESWC) et les Intel Extreme Masters (IEM)[2].

Le 16 septembre 2013, Valve annonce l'apparition des Majors sur CS:GO. Le premier tournoi du genre sur ce nouvel opus a lieu à la DreamHack Winter 2013 et met en jeu 250 000 $ pour 16 équipes participantes. Le cashprize est en partie financé grâce à la vente de skins (camouflages) d'armes et des caisses les contenant[3].

Le , Valve augmente la somme partagée à chaque édition en la passant à 1 000 000 $. La périodicité évolue également avec une diminution de trois à deux Majors par an[4]. En octobre 2021, en proposant 2 000 000 $ afin de compenser l'annulation des éditions précédentes en raison de la crise de Covid-19, le PGL Major Stockholm 2021 devient le tournoi le mieux doté de l'histoire de Counter-Strike[5].

Le , en prévision de l'ELEAGUE Major Boston 2018 à venir, le nombre d'équipes participantes augmente, passant de 16 à 24[6].

Peu de temps après l'annonce de Counter-Strike 2, Valve dévoile que le 19ème Major de CS:GO, le BLAST Paris Major 2023, sera le dernier sur cet opus. Le suivant aura lieu sur CS2. Counter-Strike: Global Offensive s'arrête donc à 19 Majors joués[7].

Depuis les EMS One Katowice 2014, les Majors s'accompagnent d'ajouts cosmétiques en jeu. Les joueurs peuvent ainsi acheter des stickers reprenant le logo des équipes participantes afin de les coller sur leurs armes[8]. Au fil des années, d'autres possibilités ont été ajoutées : stickers représentant la signature des joueurs participant au Major[9], graffitis des logos d'équipes à appliquer en jeu[10], challenge de pronostics concernant les résultats du Major afin d'obtenir une médaille à afficher sur son profil de jeu[11], etc. Les joueurs et équipes concernés récupèrent une partie des revenus générés par la vente de ces stickers et graffitis.

Phases[modifier | modifier le code]

Qualifications[modifier | modifier le code]

Aucune équipe n'est directement invitée au Major. Toutes doivent passer par une phase nommée RMR (Regional Major Rankings). Il s'agit d'un tournoi de qualification se déroulant en lan. La scène est alors divisée en 3 régions (Europe-CIS, Amériques, Asie-Océanie), chacune possédant un nombre de places réservé au Major selon les performances de ses équipes lors des précédentes éditions et son poids sur la scène internationale.

Les équipes ayant obtenu les meilleurs résultats lors du précédent Major sont directement invitées à ce tournoi de qualification. Les autres doivent passer par des qualifications préliminaires ouvertes, accessibles à tous, ayant lieu en ligne.

Les 8 meilleures équipes du RMR se qualifient directement pour le Legends Stage du Major. Les 16 autres obtiennent leur place pour le Challengers Stage[12].

Challengers Stage[modifier | modifier le code]

Cette phase est la première du Major et se déroule sous un système suisse mettant en compétition les 16 équipes présentes. Il faut obtenir 3 victoires afin de se qualifier à la phase suivante. 3 défaites sont en revanche synonymes d'élimination.

Les matchs des deux premiers tours se déroulent en bo1 (best of one, au meilleur d'une seule carte disputée). À partir du troisième tour, les matchs "à enjeux", débouchant sur la qualification ou l'élimination d'une équipe, ont lieu en bo3 (best of three, au meilleur des trois cartes disputées). Les quatrième et cinquième tours, ne regroupant plus que des matchs "à enjeux", ont entièrement lieu en bo3.

À la fin de la ronde suisse, 8 équipes ont obtenu 3 victoires et continuent, tandis que 8 cumulent 3 défaites et sont éliminées.

Legends Stage[modifier | modifier le code]

Cette phase est la deuxième du Major. Elle regroupe également 16 équipes : les 8 provenant du Challengers Stage, et les 8 ayant le mieux réussi les qualifications RMR, et qui avaient donc pu éviter la première phase.

Son fonctionnement, via un système suisse, s'avère exactement similaire à celui du Challengers Stage. Les 8 équipes ayant obtenu 3 victoires se qualifient pour la suite, les 8 affichant 3 défaites sont éliminées.

Champions Stage[modifier | modifier le code]

Cette phase est la troisième et dernière du Major. Elle consiste en un arbre à élimination directe regroupant les 8 dernières équipes en lice. Quarts de finale, demi-finales et finale s'enchaînent en bo3 (best of three, au meilleur des trois cartes disputées).

Évolution du format[modifier | modifier le code]

Si le format de la dernière phase, un arbre à élimination directe en bo3 regroupant 8 équipes, n'a jamais changé, les autres phases du Major ont connu de nombreuses modifications au fil des années.

Le système suisse lors des premières phases n'est par exemple utilisé que depuis l'ELEAGUE Major Atlanta 2017[13]. Auparavant, les équipes s'affrontaient dans des poules au format GSL. Les premiers Majors n'utilisaient également que du bo1 lors de ces poules : une équipe qui perdait deux cartes était donc directement éliminée du tournoi[14].

Les qualifications ont aussi beaucoup évolué. Jusqu'au StarLadder Berlin Major 2019, les 8 équipes ayant terminé aux 8 premières places du Major précédent étaient automatiquement qualifiées pour le Major suivant. Elles étaient alors surnommées les "Légendes". Ce système a pris fin à partir du PGL Major Stockholm 2021, chaque participant devant désormais se qualifier expressément pour chaque Major[14].

Entre 2016 et 2019, les Minors rythmaient la phase de qualifications. Il s'agissait du seul moyen d'accéder au tournoi lan de qualification pour le Major pour les équipes n'ayant pas pris part à l'édition précédente. Quatre compétitions (une en Europe, une en région CIS, une en Amérique, une en Asie-Océanie) offraient chacun deux places pour ce tournoi de qualification, puis pour le Major directement lorsque le nombre de participants a été augmenté de 16 à 24.

Éditions et palmarès[modifier | modifier le code]

Liste des vainqueurs par année[modifier | modifier le code]

Liste et palmarès des Majors de Counter-Strike: Global Offensive
Vainqueur Finaliste Demi-finaliste #1 Demi-finaliste #2
DreamHack Winter 2013

Drapeau de la Suède Jönköping, 28 - 30 novembre 2013, 250 000 $

Drapeau de la Suède fnatic (1)

(JW, flusha, Devilwalk, schneider, pronax)

Drapeau de la Suède Ninjas in Pyjamas

(friberg, f0rest, Xizt, Fifflaren, GeT_RiGhT)

Drapeau des États-Unis compLexity

(Hiko, sgares, Semphis, swag, n0thing)

Drapeau de la France VeryGames

(Ex6TenZ, NBK, SmithZz, ScreaM, shox)

EMS One Katowice 2014

Drapeau de la Pologne Katowice, 13 - 16 mars 2014, 250 000 $

Drapeau de la Pologne Virtus.pro

(TaZ, NEO, pasha, Snax, byali)

Drapeau de la Suède Ninjas in Pyjamas

(friberg, f0rest, Xizt, Fifflaren, GeT_RiGhT)

Drapeau de la Suède LGB eSports

(olofmeister, KRIMZ, dennis, twist, cype)

Drapeau du Danemark dignitas

(FeTiSh, dupreeh, device, Xyp9x, cajunb)

ESL One Cologne 2014

Drapeau de l'Allemagne Cologne, 14 - 17 août 2014, 250 000 $

Drapeau de la Suède Ninjas in Pyjamas

(friberg, f0rest, Xizt, Fifflaren, GeT_RiGhT)

Drapeau de la Suède fnatic

(JW, flusha, pronax, olofmeister, KRIMZ)

Drapeau de la France Team-LDLC

(Happy, Maniac, apEX, Uzzziii, KQLY)

Drapeau du Danemark dignitas

(FeTiSh, dupreeh, device, Xyp9x, aizy)

DreamHack Winter 2014

Drapeau de la Suède Jönköping, 27 - 29 novembre 2014, 250 000 $

Drapeau de la France Team-LDLC

(Happy, NBK, SmithZz, shox, kioShiMa)

Drapeau de la Suède Ninjas in Pyjamas

(friberg, f0rest, Xizt, GeT_RiGhT, Maikelele)

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(Zeus, starix, GuardiaN, Edward, seized)

Drapeau de la Pologne Virtus.pro

(TaZ, NEO, pasha, Snax, byali)

ESL One Katowice 2015

Drapeau de la Pologne Katowice, 12 - 15 mars 2015, 250 000 $

Drapeau de la Suède fnatic (2)

(JW, flusha, pronax, olofmeister, KRIMZ)

Drapeau de la Suède Ninjas in Pyjamas

(friberg, f0rest, Xizt, GeT_RiGhT, allu)

Drapeau de la Pologne Virtus.pro

(TaZ, NEO, pasha, Snax, byali)

Drapeau de la France EnVyUs

(Happy, NBK, SmithZz, shox, kioShiMa)

ESL One Cologne 2015

Drapeau de l'Allemagne Cologne, 20 - 23 août 2015, 250 000 $

Drapeau de la Suède fnatic (3)

(JW, flusha, pronax, olofmeister, KRIMZ)

Drapeau de la France EnVyUs

(Happy, NBK, kioShiMa, apEX, kennyS)

Drapeau de la Pologne Virtus.pro

(TaZ, NEO, pasha, Snax, byali)

Drapeau du Danemark Team SoloMid

(dupreeh, device, Xyp9x, cajunb, karrigan)

DreamHack Cluj-Napoca 2015

Drapeau de la Roumanie Cluj-Napoca, 28 octobre - 1 novembre 2015, 250 000 $

Drapeau de la France EnVyUs

(Happy, NBK, kioShiMa, apEX, kennyS)

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(Zeus, GuardiaN, Edward, seized, flamie)

Drapeau de l’Union européenne G2 Esports

(Maikelele, rain, fox, dennis, jkaem)

Drapeau de la Suède Ninjas in Pyjamas

(friberg, f0rest, Xizt, GeT_RiGhT, allu)

MLG Columbus 2016

Drapeau des États-Unis Columbus, 29 mars - 3 avril 2016, 1 000 000 $

Drapeau du Brésil Luminosity Gaming

(Fallen, fer, coldzera, fnx, TACO)

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(Zeus, GuardiaN, Edward, seized, flamie)

Drapeau des États-Unis Team Liquid

(adreN, nitr0, EliGE, Hiko, s1mple)

Drapeau du Danemark Astralis

(dupreeh, device, Xyp9x, cajunb, karrigan)

ESL One Cologne 2016

Drapeau de l'Allemagne Cologne, 5 - 10 juillet 2016, 1 000 000 $

Drapeau du Brésil SK Gaming

(Fallen, fer, coldzera, fnx, TACO)

Drapeau des États-Unis Team Liquid

(nitr0, EliGE, Hiko, s1mple, jdm64)

Drapeau de la Pologne Virtus.pro

(TaZ, NEO, pasha, Snax, byali)

Drapeau de la Suède fnatic

(JW, flusha, olofmeister, KRIMZ, dennis)

ELEAGUE Major Atlanta 2017

Drapeau des États-Unis Atlanta, 22 - 29 janvier 2017, 1 000 000 $

Drapeau du Danemark Astralis (1)

(dupreeh, device, Xyp9x, Kjaerbye, gla1ve)

Drapeau de la Pologne Virtus.pro

(TaZ, NEO, pasha, Snax, byali)

Drapeau de la Suède fnatic

(olofmeister, KRIMZ, dennis, twist, disco doplan)

Drapeau du Brésil SK Gaming

(Fallen, fer, coldzera, TACO, fox)

PGL Major Krakow 2017

Drapeau de la Pologne Cracovie, 16 - 23 juillet 2017, 250 000 $

Drapeau du Kazakhstan Gambit Gaming

(AdreN, Dosia, mou, Zeus, Hobbit)

Drapeau du Brésil Immortals

(LUCAS1, HEN1, boltz, Steel, kNg)

Drapeau du Danemark Astralis

(dupreeh, device, Xyp9x, Kjaerbye, gla1ve)

Drapeau de la Pologne Virtus.pro

(TaZ, NEO, pasha, Snax, byali)

ELEAGUE Major Boston 2018

Drapeau des États-Unis Atlanta & Drapeau des États-Unis Boston, 12 - 28 janvier 2018, 1 000 000 $

Drapeau des États-Unis Cloud9

(autimatic, Skadoodle, tarik, Stewie2K, RUSH)

Drapeau de l’Union européenne FaZe Clan

(rain, NiKo, karrigan, GuardiaN, olofmeister)

Drapeau du Brésil SK Gaming

(Fallen, fer, coldzera, TACO, felps)

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(Edward, flamie, s1mple, Zeus, electronic)

FACEIT London Major 2018

Drapeau du Royaume-Uni Londres, 5 - 23 septembre 2018, 1 000 000 $

Drapeau du Danemark Astralis (2)

(dupreeh, device, Xyp9x, gla1ve, Magisk)

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(Edward, flamie, s1mple, Zeus, electronic)

Drapeau des États-Unis Team Liquid

(nitr0, EliGE, Twistzz, NAF-FLY, TACO)

Drapeau du Brésil Made in Brazil

(Fallen, fer, coldzera, Stewie2K, tarik)

IEM Katowice 2019

Drapeau de la Pologne Katowice, 13 février - 3 mars 2019, 1 000 000 $

Drapeau du Danemark Astralis (3)

(dupreeh, device, Xyp9x, gla1ve, Magisk)

Drapeau de la Finlande ENCE

(allu, Aerial, xseveN, Aleksib, sergej)

Drapeau du Brésil Made in Brazil

(Fallen, fer, coldzera, TACO, felps)

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(Edward, flamie, s1mple, Zeus, electronic)

StarLadder Major Berlin 2019

Drapeau de l'Allemagne Berlin, 23 août - 8 septembre 2019, 1 000 000 $

Drapeau du Danemark Astralis (4)

(dupreeh, device, Xyp9x, gla1ve, Magisk)

Drapeau du Kazakhstan AVANGAR

(buster, Qikert, Jame, SANJI, AdreN)

Drapeau des États-Unis NRG Esports

(Brehze, CeRq, Ethan, tarik, stanislaw)

Drapeau de l'Australie Renegades

(AZR, jks, jkaem, Gratisfaction, liazz)

PGL Major Stockholm 2021

Drapeau de la Suède Stockholm, 26 octobre - 7 novembre 2021, 2 000 000 $

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(s1mple, electronic, Perfecto, Boombl4, b1t)

Drapeau de l’Union européenne G2 Esports

(JACKZ, AmaNEk, nexa, huNter, NiKo)

Drapeau de la Russie Gambit Esports

(Ax1Le, sh1ro, interz, nafany, Hobbit)

Drapeau du Danemark Heroic

(stavn, cadiaN, TeSeS, sjuush, refrezh)

PGL Major Antwerp 2022

Drapeau de la Belgique Anvers, 9 - 22 mai 2022, 1 000 000 $

Drapeau de l’Union européenne FaZe Clan

(rain, karrigan, Twistzz, broky, ropz)

Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere

(s1mple, electronic, Perfecto, Boombl4, b1t)

Drapeau de la Russie Team Spirit

(chopper, degster, magixx, Patsi, s1ren)

Drapeau de l’Union européenne ENCE

(Snappi, Spinx, dycha, hades, Maden)

IEM Rio Major 2022

Drapeau du Brésil Rio de Janeiro, 31 octobre - 13 novembre 2022, 1 000 000 $

Drapeau de la Russie Outsiders[15]

(Qikert, Jame, FL1T, n0rb3r7, fame)

Drapeau du Danemark Heroic

(stavn, cadiaN, TeSeS, sjuush, Jabbi)

Drapeau de l’Union européenne MOUZ

(dexter, frozen, torzsi, JDC, xertioN)

Drapeau du Brésil FURIA

(KSCERATO, yuurih, arT, drop, saffee)

BLAST Paris Major 2023

Drapeau de la France Paris, 8 - 21 mai 2023, 1 000 000 $

Drapeau de l’Union européenne Team Vitality[16]

(apEX, ZywOo, Spinx, Magisk, dupreeh)

Drapeau de l’Union européenne GamerLegion[16]

(siuhy, iM, isak, acoR, Keoz)

Drapeau du Danemark Heroic

(stavn, cadiaN, TeSeS, sjuush, Jabbi)

Drapeau de l’Union européenne Apeks

(kyxsan, jL, nawwk, jkaem, STYKO)

Palmarès par équipe[modifier | modifier le code]

Premier Deuxième Troisième/quatrième Total
Drapeau du Danemark Astralis
4
0
2
6
Drapeau du Royaume-Uni fnatic
3
1
2
6
Drapeau de l'Ukraine Natus Vincere
1
4
3
8
Drapeau de la Suède Ninjas in Pyjamas
1
4
1
6
Drapeau de la Russie Virtus.pro
1
1
5
7
Drapeau des États-Unis EnVyUs
1
1
1
3
Drapeau des États-Unis FaZe Clan
1
1
0
2
Drapeau de l'Allemagne SK Gaming
1
0
2
3
Drapeau de la France Team-LDLC
1
0
1
2
Drapeau de la Russie Gambit Esports
1
0
1
2
Drapeau de la Russie Outsiders
1
0
0
1
Drapeau de la France Team Vitality
1
0
0
1
Drapeau des Pays-Bas Team Liquid
0
1
2
3
Drapeau du Danemark Heroic
0
1
2
3
Drapeau de l'Espagne G2 Esports
0
1
1
2
Drapeau de la Finlande ENCE
0
1
1
2
Drapeau des États-Unis Dignitas
0
0
2
2
Drapeau du Brésil Made in Brazil
0
0
2
2
Premier Deuxième Troisième/quatrième Total
Drapeau de la Suède Suède
4
5
4
13
Drapeau du Danemark Danemark
4
1
7
12
Drapeau de l’Union européenne Europe
2
3
4
9
Drapeau du Brésil Brésil
2
1
5
8
Drapeau de la France France
2
1
3
6
Drapeau de la Russie Russie
2
1
2
5
Drapeau de la Pologne Pologne
1
1
5
7
Drapeau des États-Unis États-Unis
1
1
4
6
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
1
1
0
2
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
0
3
3
6

Multiples apparitions dans le top 4[modifier | modifier le code]

Par joueurs
Premier Deuxième Troisième/quatrième Total
Drapeau du Danemark dupreeh
5
0
5
10
Drapeau du Danemark device, Xyp9x
4
0
5
9
Drapeau du Danemark gla1ve
4
0
1
5
Drapeau du Danemark Magisk
4
0
0
4
Drapeau de la Suède JW, flusha
3
1
1
5
Drapeau de la Suède pronax
3
1
0
4
Drapeau de la Suède olofmeister
2
2
3
7
Drapeau de la Suède KRIMZ
2
1
3
6
Drapeau de la France NBK, Happy
2
1
2
5
Drapeau de la France kioShiMa, apEX
2
1
1
4
Drapeau du Brésil FalleN, fer, coldzera, TACO
2
0
4
6
Drapeau du Brésil fnx
2
0
0
2
Drapeau de la Suède friberg, f0rest, Xizt, GeT_RiGhT
1
4
1
6
Drapeau de l'Ukraine Zeus
1
3
3
7
Drapeau de l'Ukraine s1mple
1
3
2
6
Drapeau de la Russie electronic
1
2
2
5
Drapeau de la Suède Fifflaren
1
2
0
3
Drapeau de la Pologne TaZ, NEO, pasha, Snax, byali
1
1
5
7
Drapeau du Danemark karrigan
1
1
2
4
Drapeau de la Norvège rain
1
1
1
3
  • Drapeau de la Russie Jame, Perfecto, Boombl4
  • Drapeau de la France kennyS
  • Drapeau du Kazakhstan AdreN, Qikert
  • Drapeau de l'Ukraine b1t
1
1
0
2
  • Drapeau de la France shox, SmithZz
  • Drapeau des États-Unis tarik
1
0
2
3
  • Drapeau du Danemark Kjaerbye
  • Drapeau du Kazakhstan Hobbit
  • Drapeau des États-Unis Stewie2K
  • Drapeau du Canada Twistzz
  • Drapeau d’Israël Spinx
1
0
1
2
Drapeau de la France ZywOo 1 0 0 1
Drapeau de l'Ukraine Edward
0
3
3
6
Drapeau de la Russie flamie
0
3
2
5
Drapeau de la Slovaquie GuardiaN
0
3
1
4
  • Drapeau de la Russie seized
  • Drapeau de la Finlande allu
0
2
1
3
Drapeau de la Bosnie-Herzégovine NiKo
0
2
0
2
  • Drapeau des États-Unis Hiko, nitr0, EliGE
  • Drapeau du Danemark cadiaN, stavn, TeSeS, sjuush
0
1
2
3
  • Drapeau de la Suède Maikelele
  • Drapeau du Danemark Jabbi
0
1
1
2
Drapeau de la Suède dennis
0
0
4
4
  • Drapeau du Danemark cajunb
  • Drapeau de la Norvège jkaem
0
0
3
3
  • Drapeau du Danemark FeTiSh
  • Drapeau de la Suède twist
  • Drapeau du Portugal fox
  • Drapeau du Brésil felps
0
0
2
2

Le drapeau indique le pays d'origine de l'organisation, et non la nationalité de ses équipes ayant participé aux Majors.

Le tableau prend en compte la nationalité des équipes ayant participé aux Majors. "Europe" désigne des équipes regroupant des joueurs de différentes nationalités européennes, sans majorité définie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) James Metcalfe, « What Were The Best CS:GO Majors? », sur Gamelevate.com, (consulté le )
  2. (en) « Counter-Strike Majors », sur Liquipedia Counter-Strike Wiki (consulté le )
  3. « CS:GO : 250 000 $ à la DH Winter 2013 », sur www.vakarm.net (consulté le )
  4. (en) « Major prize upped to $1,000,000 * », sur HLTV.org (consulté le )
  5. (en-US) Cale Michael, « PGL to host $2 million CS:GO Stockholm Major this fall », sur Dot Esports, (consulté le )
  6. « ELEAGUE Major 2018 Extends to 24 Teams by Including LAN-Qualifiers to the Main Event ».
  7. « Le premier Major CS2 à Copenhague en mars 2024 », sur www.vakarm.net (consulté le )
  8. « Stickers EMS Katowice, Mirage modifiée », sur www.vakarm.net (consulté le )
  9. « Stickers et signatures pour Cologne », sur www.vakarm.net (consulté le )
  10. « MàJ : Stickers, signatures & graffitis pour l'ELEAGUE Major ! », sur www.vakarm.net (consulté le )
  11. « Stickers, Pick'Em Challenge et matchmaking », sur www.vakarm.net (consulté le )
  12. « [MAJ] Comment se qualifier au PGL Major Antwerp ? », sur www.vakarm.net (consulté le )
  13. (en) « ELEAGUE Major first round match-ups », sur HLTV.org (consulté le )
  14. a et b (en) « The evolution of the Majors », sur HLTV.org (consulté le )
  15. L'équipe Outsiders appartient à Virtus.pro, mais cette dernière organisation, d'origine russe, n'a pas eu le droit de disputer le Major sous son nom original en raison de la guerre russo-ukrainienne.
  16. a et b « Esport - Counter-Strike : Vitality remporte le Major de Paris », sur L'Équipe (consulté le )