Souel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Souel
Souel
Mairie de Souel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Albi
Intercommunalité Communauté de communes du Cordais et du Causse
Maire
Mandat
Frank Cebak
2014-2020
Code postal 81170
Code commune 81290
Démographie
Population
municipale
165 hab. (2017 en diminution de 12,7 % par rapport à 2012)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 01′ 52″ nord, 1° 57′ 22″ est
Altitude Min. 184 m
Max. 306 m
Superficie 9,7 km2
Élections
Départementales Canton de Carmaux-2 Vallée du Cérou
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Souel
Géolocalisation sur la carte : Tarn
Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Souel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Souel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Souel

Souel est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Souel
Amarens Amarens Livers-Cazelles
Donnazac Souel Noailles
Donnazac Donnazac Noailles

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du latin suillum, désignant la bauge du sanglier ou la soue[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1331, les consuls achètent à Azemar de Soelh, de Soelhio ou de Soelio, sa part de Dex en ce lieu, dont la perception avait été réglée en 1274 par Guillaume d'Austorga, juge d'Albigeois, entre les habitants et les héritiers de Bernard de Souel, possesseurs du-dit Dex[2].

En 1568, durant les guerres de religion le village, qui était fortifié, se soumet aux protestants.

En 1671, le jurat de la ville reconnait devoir au roi de France, leur seigneur, une albergue de 4 livres et de 2 livres de cire ainsi qu'une bladade de 3 setiers de blé et autant d'avoine.

Le , la commune de Les Sarmazes est rattachée à Souel.

Les Sarmazes

Durant l'Ancien Régime, Les Sarmazes était un juratif de Cordes qui possédait une église et était une paroisse de très petite étendue qui comptait 40 communiants en 1775. L'église, dédiée à saint Martin, était un prieuré[3] dépendant du monastère de Saint-Salvi d'Albi[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Gérard Delmas    
mars 2014   Franck Cébak [5]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2017, la commune comptait 165 habitants[Note 1], en diminution de 12,7 % par rapport à 2012 (Tarn : +2,36 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
217250251251280341371390374
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
362360375323314320288280271
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
273279256229247203210199188
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
168162151140157167177178189
2017 - - - - - - - -
165--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Souel.
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption : église-halle du XVe siècle, décorée en 1888 par Ferdinand Costes, curé de Souel de 1850 à 1910.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Étymologie, Soue, », Wiktionnaire (consulté le 1er novembre 2015)
  2. Monographie communale du département du Tarn - Tome III par Elie A Rossignol
  3. Prieuré Saint-Martin-de-Sarmazes
  4. Archives communales du Tarn
  5. Site de l'association des maires du Tarn consulté le 26 avril 2011 [1]
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :