Snow White's Scary Adventures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanche-Neige (homonymie).

Snow White's Scary Adventures
Image illustrative de l’article Snow White's Scary Adventures
Autre(s) nom(s) Snow White and her Adventures
Blanche-Neige et les sept Nains
Localisation
Parc Disneyland
Zone Fantasyland
Lieu Anaheim, Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 33° 48′ 47″ nord, 117° 55′ 09″ ouest
Ouverture

Parc Magic Kingdom
Zone Fantasyland
Lieu Orlando (Floride), Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 28° 25′ 11″ nord, 81° 34′ 51″ ouest
Ouverture
Fermeture

Parc Tokyo Disneyland
Zone Fantasyland
Lieu Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Coordonnées 35° 37′ 54″ nord, 139° 52′ 53″ est
Ouverture

Parc Parc Disneyland (Paris)
Zone Fantasyland
Lieu Marne-la-Vallée, Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 52′ 24″ nord, 2° 46′ 31″ est
Ouverture
Données techniques
Concepteur(s) WED Enterprises
Type Parcours scénique
Durée du tour 1 min 51 s

Snow White's Scary Adventures, Snow White and her Adventures ou Blanche-Neige et les sept Nains sont les différents noms d'une même attraction des parcs Disney. C'est un parcours scénique situé dans Fantasyland basé sur le film Blanche-Neige et les Sept Nains de 1937, premier film produit par Walt Disney Pictures. L'attraction est l'une des rares attractions encore ouverte et présente à l'ouverture de Disneyland en 1955.

Historique[modifier | modifier le code]

L'attraction a ouvert avec le parc Disneyland le sous le nom de Snow White and her Adventures. Les imagineers avaient conçu l'attraction comme une histoire à la première personne[1],[2]. Les visiteurs voyaient donc les scènes à travers les yeux de Blanche-Neige, qui ne pouvait donc apparaître. Cela posa problème car peu de personnes comprirent cette position et surtout beaucoup furent déçus de ne pas y voir l'héroïne[1]. L'attraction a toutefois été reproduite au Magic Kingdom avec le même concept. La tension à l'intérieur de l'attraction est renforcée par l'utilisation de peinture sensible à la lumière noire.

Le , avec l'opération New Fantasyland, la plupart des parcours scéniques a été corrigée ou améliorée[3]. Les personnages principaux furent introduits aux attractions, Snow White and her Adventures comprise[2]. L'attraction a été rebaptisée Snow White's Scary Adventures et c'est cette version qui est toujours présentée. Tony Baxter, président d'alors de WED Enterprises ne voulait pas que ces mises à jour, alors il demanda que les attractions durent 25 % de plus.

Les versions du Magic Kingdom conservèrent les anciennes versions de Disneyland sauf pour Peter Pan. Cette version pose un autre problème, elle effraye les plus jeunes enfants. Aux alentours de Noël 1994[1],[3], une version plus douce, moins effrayante, a été réalisée pour le Magic Kingdom afin de réduire les plaintes des parents. Le mot Scary fut ajouté dans le nom en 1998. Elle utilise différents éléments de la version développée deux ans plus tôt pour Parc Disneyland dont une augmentation de la capacité des véhicules.

Les attractions[modifier | modifier le code]

Disneyland[modifier | modifier le code]

Cette attraction a ouvert avec le parc Disneyland, c'est une attraction du Disneyland d'origine

Description[modifier | modifier le code]

Version de 1955, Snow White and her Adventures (Blanche Neige et ses Aventures) :

L'entrée de l'attraction correspondait avec le thème de foire médiévale du Fantasyland original avec des entrées simples avec des tentes colorées.

L'attraction commençait alors dans la mine des sept nains étincelante de diamants. À l'intérieur, Simplet tenait le battant de la porte du coffre. Dans ce dernier, les six autres nains piochaient avec entrain. Ensuite, Simplet était revu de nouveau désignant un panneau où était marqué : Attention à la Sorcière! Le véhicule sortait ensuite de la mine.

Les visiteurs arrivaient ensuite dans une scène forestière où ils se retrouvaient entourés par les amis animaux de la princesse. Les visiteurs voyaient juste après la chaumière des nains, au loin, dans une clairière. Il s'agissait ici d'une jolie fresque. Malgré cette charmante vue, le véhicule prenait une tout autre direction indiquée par un panneau comme la route du château de la Sorcière!

La végétation devenait alors toute morte tandis que les deux infâmes vautours du film nous observaient du haut d'un arbre sinueux, la forteresse de la Reine émergeait ensuite de l'obscurité. Les visiteurs franchissaient sa herse et se dirigeaient vers une autre entrée où un panneau indiquait la direction de la chaumière des sept petits hommes, mais la herse se fermait et ils étaient contraints de s'enfoncer davantage dans le château.

Les visiteurs arrivaient dans le donjon du château de la Reine. Des voix fantomatiques faisant des échos dans les voûtes conseillaient aux visiteurs de revenir en arrière. Le véhicule arrivait ensuite devant un squelette enchaîné à un mur qui tendait son cou et ouvrait sa mâchoire. Après avoir quitté le donjon, les visiteurs arrivaient devant une énorme toile d'araignée. L'ombre de la méchante Sorcière émergeait derrière la toile et se déplaçait sur un mur. Elle tenait dans sa main droite un panier de pomme.

L'horrible harpie était finalement vue dans son laboratoire secret en train d'empoisonner la pomme pour Blanche-Neige. Après l'avoir quitté, nous retombions nez à nez avec elle surgissant derrière un pilier. Elle tenait attachée à un fil la pomme dégoulinante de poison formant l'image d'un crâne comme dans le film. Ensuite, les visiteurs quittaient le château.

La forêt aux arbres monstrueux du film était l'étape suivante des visiteurs. Un voyage effrayant où les branches semblaient atteindre le véhicule dans toutes les directions. Le véhicule retournait ensuite à la chaumière des sept nains. La porte d'entrée s'ouvrait alors sur la Sorcière nous offrant dans sa main droite la pomme empoisonnée.

La scène finale de l'attraction représentait la Sorcière en train de pousser un énorme rocher (sans que les nains ne soient présents comme dans les futures versions) tout en déclarant « Good Bye Dearie! » (Au revoir, ma chérie!). Des portes dissimulées dans la falaise s'ouvraient alors sur un passage obscur où le cri d'agonie de Lucille La Verne dans le film original se faisait entendre. Les visiteurs arrivaient alors à la zone de déchargement sains et sauf, mais sans avoir vu le moindre signe de scène de fin heureuse.

Version de 1983, Snow White's Scary Adventures (Les aventures effrayantes de Blanche Neige) :

Les visiteurs entrent dans le bâtiment de l'attraction par le château de la Méchante Reine qui semble plutôt sombre et inquiétant. Au-dessus de l'entrée, se trouve une fenêtre en arc brisé avec une paire de rideaux. De temps à autre la Reine tire les rideaux et lance son regard menaçant sur la foule.

À côté de l'entrée est disposée une pomme en or, la toucher provoque des rires glaçants, ceux de la sorcière. Les visiteurs entrent ensuite dans un donjon, à l'intérieur du château, et passent devant le livre des sortilèges. Il est ouvert à la page où il est écrit : Une tranche de la pomme empoisonnée, et les yeux de la victime se fermeront à jamais dans un sommeil de mort.

L'attraction en train débute dans la maison des nains, où les visiteurs peuvent entendre les chants et les yodels de la chanson du film The Silly Song. Le train croise Blanche-Neige qui grimpe l’escalier, pour monter dans la chambre, suivie par quelques animaux de la forêt. La scène suivante montre la représentation par les nains de la même chanson : Prof à la mandoline, Grincheux à l'orgue, Joyeux à l'accordéon, Timide à la guitare, Dormeur au violon et Simplet juché sur les épaules d’Atchoum pour danser avec Blanche-Neige.

Ensuite les visiteurs quittent la demeure pour rencontrer la Reine déclarant qu'elle sera bientôt la plus belle du royaume. Puis le train pénètre dans la mine de diamant des nains, qui resplendit de joyaux aux mille et une couleurs.

Plus loin, le train passe devant la branche d'un arbre, sur laquelle sont perchés deux vautours, avant d'entrer dans la tour du château. La Reine se mire dans le Miroir Magique et son reflet lance : Miroir Magique sur le mur... Elle se retourne brutalement vers les visiteurs et dévoile son nouvel aspect : la méchante Sorcière, affreuse, aux yeux verts, édentée avec une verrue sur le nez et poursuivant sa phrase : ...ainsi déguisée, et le tour est joué !

La sortie de la tour se fait au milieu des squelettes. Les visiteurs retrouvent ensuite la Sorcière dans son laboratoire. Elle y prépare un piège empoisonné, une pomme. La Sorcière sort ensuite du donjon en barque.

Les visiteurs pénètrent dans une forêt menaçante dont les arbres sont munis d'yeux, de branches leur servant de main pour attraper les passagers des véhicules. Des chauves-souris volent dans la nuit tandis que des troncs prennent l'aspect de crocodiles. Les visiteurs retournent ensuite à la maison des nains dont la porte d'entrée s'ouvre sur la Sorcière leurs offrant dans sa main droite la pomme empoisonnée.

La scène suivante est celle de la montagne où les nains poursuivent la méchante Sorcière. Elle tente de faire bouger un énorme rocher pour qu'en tombant, il écrase les nains. Mais un éclair la frappe et la fait chuter dans le ravin où elle meurt. Elle crie au moment où le train sort de la scène.

Les visiteurs retrouvent la lumière et sur le côté se trouve un énorme livre sur lequel on aperçoit la silhouette de Blanche-Neige et du Prince à cheval s'éloignant vers le château. En bas de la page est écrit :Et ils vécurent heureux pour toujours.

Les visiteurs descendent ensuite du train devant une fresque représentant Blanche-Neige partant avec son prince sous les « Au revoir. » des nains. À l'origine, une séquence finale d'Happy End avait été conçu pour l'attraction, mais du fait de la petite taille du parc ainsi que la construction à côté de Pinocchio's Daring Journey (Les Voyages de Pinocchio à Disneyland Paris), elle fut remplacée par le livre de contes et la fresque. À noter que le concept de cette fin heureuse fut reprise pour la version de Paris.

Magic Kingdom[modifier | modifier le code]

Cette attraction interagit avec les Pal Mickey

Description

Version de 1971-1993, Snow White's Adventures (Les aventures de Blanche Neige) :

Tout comme à Disneyland, jusqu'au New Fantasyland en 1983, l'entrée de l'attraction correspondait au thème de foire médiévale du Fantasyland original avec des entrées simples avec des tentes colorées. Cependant, alors que l'aire de chargement et de déchargement californienne était décorée de peintures murales représentant les scènes inquiétantes qui attendaient les visiteurs à l'intérieur ainsi que l'ensemble des personnages du film d'animation, en Floride, une forêt de contes de fées à couper le souffle assurait l'accueil des visiteurs. Le chant de Blanche Neige était entendue dans la file d'attente sans que la belle princesse ne soit vue une seule fois (la vue de l'héroïne de l'attraction originale a été réutilisé pour cette version). La file d'attente était composée de gauche à droite de la cour du château de la Méchante Reine, de la chaumière des sept nains au loin et de l'entrée de la mine des sept nains (la sortie de l'attraction) bordée d'une cascade. Cette file d'attente posait un énorme problème : elle laissait présager une aventure enchanteresse et féérique au lieu du terrifiant voyage envahi d'horreurs qu'était réellement cette attraction. Le mot « Scary » (effrayant) ne fut jamais inclut dans le nom de l'attraction jusqu'à sa refonte (ironiquement cette version avait été faite justement pour être moins effrayante) et un simple panneau visible dans toutes les files d'attentes des versions encore existantes mettaient en garde les parents.

Une fois que les visiteurs avaient embarqué dans leur véhicule, ce dernier faisait le tour de la cour du château encerclant au passage le puits aux vœux de la princesse. Il semblait se diriger alors vers la miniature de la chaumière des sept nains avant de faire demi tour en direction du château. À la fenêtre de la tour, la Méchante Reine (dont il s'agissait de la première apparition dans une attraction de Blanche Neige) écartait les rideaux pour voir le véhicule s'approcher. 

Sous la fenêtre de la Méchante Reine, le véhicule passait à travers des portes sous une arche et pénétrait dans la forteresse. Il arrivait dans un couloir où se trouvait un premier miroir ovale dans lequel était reflétée la transformation de la Reine en Sorcière. Les visiteurs se retournaient alors vers la scène où la Reine clamait devant son miroir magique « Miroir, Miroir sur le mur ! » avant de se retourner vers le véhicule approchant, en hurlant avec un zèle insensé : « Je suis la plus belle de toutes ! »

Après la transformation, les visiteurs s'enfonçaient davantage dans le château, dans les donjons. Le véhicule passait devant un premier squelette allongé sur le sol de sa cellule essayant encore d'atteindre une cruche d'eau à travers ses barreaux. Sa mâchoire s'ouvrait en un suppliant avertissement aux visiteurs de faire demi-tour. Un deuxième squelette enchaîné au mur avec les bras écartés se cachait derrière la grille d'une porte.

Immédiatement après le deuxième squelette, le véhicule arrivait en face d'une étagère remplie d'équipement de laboratoire, le corbeau de compagnie de la Méchante Reine était perché sur un crâne. Dans un autre coin de la salle, la Sorcière était occupée à son chaudron, en train d'empoisonner la pomme pour Blanche Neige. « Une envie de pomme, chérie ? » demandait joyeusement la Sorcière, un énorme livre de sorts à la page de la formule de la pomme empoisonnée à ses côtés. En sortant du laboratoire, les visiteurs passaient en dessous d'une autre étagère en train de s'effondrer et remplies de plusieurs bouteilles en verre, un effet sonore de verre brisé se faisait alors entendre. 

Les visiteurs arrivaient alors devant un lac où la Sorcière jaillissait en barque d'un pilier, tenant victorieusement dans sa main droite la pomme empoisonnée. Alors commençait la séquence de la forêt hantée, et déjà, un groupe de cinq crocodiles-troncs jaillissaient des roseaux pour attaquer le véhicule. Plus profondément dans la forêt, des arbres monstrueux tendaient leurs branches comme des serres. Certains se penchaient en avant, tandis que d'autres tournaient en suivant le mouvement du véhicule. Au milieu de toutes les horreurs de la forêt, il y avait un effet impressionnant de yeux sinistres énervés flottant au-dessus des arbres.

L'ambiance choquante et effrayante de l'attraction n'a pas montré de signes d'arrêt même lorsque le véhicule s'approchait de la chaumière des sept nains dans la nuit. Le chalet était encore plus sombre et effrayant à l'intérieur. Des objets légèrement anthropomorphes (des chaises, des plats, et même la pompe à eau dans l'évier de la cuisine) étaient effrayants avec leurs ornements en forme de yeux blancs étincelants.

Des animaux mignons (un cerf, un raton laveur, des écureuils et deux lapins) regardaient le véhicule à partir d'une fenêtre ouverte avec terreur. Ils semblaient regarder quelque chose dans la pièce suivante : les sept nains escaladant les escaliers de la chambre très timidement alors qu'ils contemplaient une immense ombre fantôme sur le mur. La Sorcière jaillissait alors derrière une fenêtre tendant la pomme avec son fou rire diabolique habituel.

En sortant du chalet, le véhicule est entré dans une brève scène dans les bois, où la Sorcière est apparue de nouveau avec la pomme ! Les fameux vautours étaient perchés sur un arbre noueux au-dessus de la Sorcière. Aussitôt après cette apparition, l'entrée en bois de la mine des sept nains surgissait devant les visiteurs.

En passant sous plusieurs portes soutenues par des poutres en bois, les visiteurs pouvaient voir un impressionnant puits de mine sans fin à droite du véhicule. En dépit de la beauté visuelle à couper le souffle de la mine, les visiteurs étaient beaucoup plus préoccupés par la présence néfaste de la Sorcière. Finalement, elle apparaissait au-dessus des visiteurs essayant de les écraser en poussant à main nue une colonne de support d'un faisceau de bois, avec un grand sourire. « Tu profites de la balade ? » demandait-elle avec une voix étonnamment douce. Cette scène était en raccord avec le passage suivant où des bruits sourds de grincement éclataient de partout, l'abîme semblait bien sur le point de s'effondrer.

À la fin de cet abîme, un wagonnet rempli de gemmes étincelantes roulait à toute vitesse vers notre véhicule, accompagné d'un éclat de rire de la Sorcière invisible. Il s'agissait définitivement d'une autre tentative de meurtre de la part de la Sorcière.

Immédiatement après, le véhicule entrait dans la plus belle et la plus grande caverne de la mine. D'énormes diamants et autres gemmes émergeaient de la roche: tout d'or brillant, vert émeraude et rouge rubis étincelant. Mais la Sorcière avait déjà grimpé au-dessus de la porte du coffre, où elle essayait de pousser un énorme diamant pour écraser notre véhicule. La Sorcière hurlait « Au revoir, ma chérie ! ». Et avec un bruit de collision, la porte devant nous disparaissait sur un passage très sombre où des étoiles clignotaient sur les portes menant à la zone de sortie, le tout accompagné du rire déformé et accéléré de la Sorcière. Tout indiquait au visiteur qu'il a été écrasé. Le véhicule sort alors de la mine et se dirige tranquillement de la zone de déchargement comme s'il ne s'était rien passé !

Tokyo Disneyland[modifier | modifier le code]

Entrée de Snow White's Scary Adventures

Parc Disneyland[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]