Château de Cendrillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Château de la Belle au bois dormant.

Le Château de Cendrillon (Cinderella Castle) est un élément emblématique des parcs Magic Kingdom à Walt Disney World Resort et Tokyo Disneyland à Tokyo Disney Resort.

Magic Kingdom[modifier | modifier le code]

Château du Magic Kingdom

Comme pour les films de Disney inspirés des contes européens, les formes de ce château ont été puisées dans plusieurs monuments européens. Le château possède un aspect, à la base tiré du film[1] mais inspiré du gothique français et inclut des éléments des châteaux tel que le château de Pierrefonds en particulier, mais aussi les Chambord, Ussé et Chenonceau[2] et Chaumont-sur-Loire[1], mais aussi ceux de Neuschwanstein (Allemagne) et l'Alcazar de Ségovie (Espagne). Ces inspirations sont l'œuvre de Herbert Ryman qui réalisa des esquisses dès 1967[3]. Comme celui de Disneyland, il est issu des esquisses de Ryman[4].

L'édifice conçu par la Walt Disney Imagineering, fut terminé en juillet 1971, après 18 mois de travaux et ouvrit officiellement le 1er octobre 1971. Il est haut de 57,6 mètres (comparé au 23 mètres de Disneyland) et est visible à trois kilomètres à la ronde[2], afin de conforter les visiteurs arrivant à Walt Disney World Resort par la voie express privée de 10 kilomètres qu'ils sont bien dans le complexe Disney, le château de Disneyland n'étant lui visible qu'après avoir franchi Main Street, USA[5].

Il est composé au total de 27 tours. Au départ, il était prévu que le bâtiment comporte un appartement pour Walt Disney et sa famille, mais il mourut avant l’ouverture du parc et l’espace fut utilisé pour un bureau.

En 2007, le projet est réapparu et l’espace a été transformé pour enfin devenir une suite. Depuis le mois de janvier 2007, elle est utilisée dans le cadre des "Disney Dreams Giveway" pendant l’année (Disney's Year of Million Dream) pour recevoir des invités privilégiés. Ils ont alors la chance de passer une nuit dans le château.

L'intérieur du château[modifier | modifier le code]

Le corridor traversant le château et ouvrant sur Fantasyland comporte une galerie proposant une série de cinq mosaïques racontant l’histoire de Cendrillon, conçue par l’imagineer Dorothea Redmond et réalisée par une équipe de six artistes sous l’œil du mosaïste Hanns-Joachim Scharff[6]. Chaque panneau mesure 4,6 mètres sur 3 mètres. Les travaux pour la réalisation de cette galerie durèrent 22 mois.

Après ce corridor, une petite cour accueille un bronze de Cendrillon puis s'élargit pour laisser la place au Cinderella's Golden Carousel.
En 1994, un élément issu du film Merlin l'enchanteur (1963), l'enclume dans laquelle est figée l’épée Excalibur, a été placée entre le carrousel et le château, afin de divertir les jeunes visiteurs[6].

Un restaurant nommé Cinderella's Royal Table, d’abord connu sous le nom King Stefan’s Banquet Hall, est également présent dans les murs du château, au premier étage[7]. Le nom original était associé au père de la Belle au bois dormant, créant une confusion, réparée par renommage le 28 avril 1997[1].
Depuis le 10 septembre 2006, le château abrite aussi au rez-de-chaussée une boutique nommée Bibbidi Bobbidi Boutique associée aux Princesses Disney.

Les festivités du château[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1990, le château est devenu un élément du parc se transformant en fonction des occasions.

Les 25 ans du parc[modifier | modifier le code]

Pour célébrer cet anniversaire en 1996-1997, les imagineers ont transformé le château en gâteau d'anniversaire géant, nécessitant entre autres plus de 1 800 l de peinture rose[1].

2004 : l'invasion de Stitch[modifier | modifier le code]

Pour annoncer l'ouverture de l'attraction Stitch's Great Escape!, le 16 novembre 2004, le château fut recouvert de guirlandes de papier toilette. Sur la partie basse d'une tour, un faux graffiti marquait "Stitch is King" (Stitch est le roi).

Happiest Celebration on Earth[modifier | modifier le code]

En l'honneur des 50 ans du parc Disneyland, Happiest Celebration on Earth fut mis en place à partir du 5 mai 2005. Le château fut décoré de bannières, tentures, blasons et autres ornements dorés. Des statues, dorées elles aussi, de personnages de Disney furent fixées au château. On pouvait alors voir Peter Pan, la Fée Clochette et Wendy volant autour de la plus haute tour. Également Kaa et le roi Louis du Livre de la jungle. Simba, Timon et Pumba du Roi lion, Sébastien et Polochon de la Petite sirène, le Chat de Chester et le Lapin blanc d'Alice au pays des merveilles, Hugo et Laverne du Bossu de Notre-Dame.

Juste au-dessus de l'arche d'entrée, un énorme miroir magique qui changeait d'image toutes les 40 secondes et qui montrait successivement les différents châteaux des parcs Disney, accompagnés de leur date d'ouverture. Ces décorations furent démontées en septembre 2006.

Tokyo Disneyland[modifier | modifier le code]

Château de Tokyo Disneyland

Il fut ouvert le 15 avril 1983 et est généralement considéré comme la copie conforme du château de Magic Kingdom[1]. Il possède pourtant quelques différences.

Un concept original de Herbert Ryman en 1976, reprenant les principes des parcs américains, ajoute une notion d'espace afin de renforcer l'impression d'échelle, en contraste avec les rues de la ville de Tokyo[8]. De plus le parc est plus orienté sur les spectacles que ses confrères, élément se traduisant par la place devant le château qui comprend une scène entourée des deux bras d'une voie en fer à cheval se rejoignant au niveau du pont-levis.

De 1986 à 2006, le château abritait l'attraction "Cinderella's Mystery Castle Tour".
En 2006, il a été repeint dans une couleur plus sombre le différenciant encore plus de son modèle.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 104
  2. a et b (en) The Imagineers, The Magic Kingdom At Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour, p. 82
  3. (en) Jeff Kurtti, Since the World began, p. 37
  4. (en) The Imagineers, The Magic Kingdom At Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour, p. 79
  5. (en) Jeff Kurtti, Since the World began, p. 43
  6. a et b (en) Jeff Kurtti, Since the World began, p. 62
  7. (en) Susan Veness, Hidden Magic of Walt Disney World, p. 13
  8. (en) The Imagineers, Walt Disney Imagineering: A Behind the Dreams Look At Making the Magic Real, p. 38

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :