Château de la Belle au bois dormant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Château de Cendrillon ou Enchanted Storybook Castle.

Le Château de la Belle au bois dormant (en anglais, Sleeping Beauty Castle) est le château de contes de fées occupant la place centrale de trois parcs à thèmes Disney : Disneyland (Anaheim, États-Unis), Parc Disneyland (Marne-la-Vallée, France) et Hong Kong Disneyland (Hong Kong, Chine). Il est situé dans la zone Fantasyland.

Le château du premier Disneyland est devenu une véritable icône de l'entreprise, apparaissant sur le logo de Walt Disney Pictures, Buena Vista Motion Pictures Group, Buena Vista Music Group, Walt Disney Television et Buena Vista International. En 2007, il est remplacé par un homologue, le Château de Cendrillon, dans l'introduction des films de la Walt Disney Pictures.

Disneyland[modifier | modifier le code]

Sleeping Beauty Castle
Image illustrative de l'article Château de la Belle au bois dormant
Château de la Belle au bois dormant à Disneyland pour le 50e anniversaire du parc en 2005
Période ou style néo-gothique
Type Château ou forteresse de fiction
Architecte WED Entreprises
Début construction
Fin construction
Propriétaire actuel Disneyland
Site web Disneyland
Coordonnées 33° 48′ 46″ nord, 117° 55′ 08″ ouest
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie

Géolocalisation sur la carte : Grand Los Angeles

(Voir situation sur carte : Grand Los Angeles)
Sleeping Beauty Castle

Le Sleeping Beauty Castle de Disneyland a ouvert le . cet édifice est le premier et le plus ancien château des parcs Disney. Sa hauteur dépasse 23 mètres. Le château présente un aspect inspiré par le château de Neuschwanstein, construit par Louis II de Bavière[1]. Il comporte aussi sur l'aile occidentale, un toit surmonté d'une flèche inspiré par la Sainte-Chapelle construite sur l'île de la Cité à Paris par Saint-Louis. Comme celui du Magic Kingdom, il est issu des esquisses d'Herbert Ryman[2].

Il devait au départ être celui de Blanche-Neige mais fut changé de manière à coïncider avec la sortie de La Belle au bois dormant. Les premières esquisses de Herbert Ryman en septembre 1953 montrent un Fantasyland « inversé » avec le château, presque semblable à celui de Neuschwanstein, situé au fond du land[3]. Mais dès la fin de l'année, l'aspect change et ressemble à ce que nous connaissons aujourd'hui. Comme souligné dans Walt Disney Imagineering: A Behind the Dreams Look At Making the Magic Real, Walt Disney décide en 1954 de faire pivoter les étages d'avant en arrière mais en conservant la disposition des tours[4]. La question de sa faible hauteur (23,4 m) a souvent été posée, Dave Smith donne comme explication suivante[5] : « Walt Disney se souvenait que les tyrans européens avait construits des énormes et imposants châteaux-forts pour intimider les paysans. Comme il souhaitait que son chateau soit amical, il le fit plus petit ». Afin de le rendre plus grand qu'il n'est, les architectes de Disney ont utilisé la perspective forcée principalement dans les pierres dont la taille se réduit à mesure que la hauteur croît[5].

Le , les visiteurs découvrirent l'intérieur du château et notamment un diorama représentant l'histoire de la Belle au bois dormant[5], attraction dédicacée par Shirley Temple[5],[6]. L'intérieur a été agrandi en 1968 et amélioré en novembre 1977[5]. Cette visite fut interrompue en 2001. Le pont-levis n'a été levé que deux fois, la première pour la journée d'inauguration en 1955, et la seconde en 1982 pour le nouveau Fantasyland[5].

Au début des années 1990, un arbre a été planté devant le château en honneur d'Herbert Ryman, son principal concepteur graphique, décédé en 1989[5].

Afin de préparer les fêtes du 50e anniversaire de Disneyland en 2005, le château, tout comme le parc, a subi de nombreuses rénovations. Le château a été doré à plusieurs endroits (créneaux des tours, flèches,...) et a vu l'ajout d'une rambarde en ferronnerie dorée au-dessus des créneaux du premier étage.

Depuis mai 2005, le château sert de décor au spectacle de feux d'artifices Remember... Dreams Come True.

Parc Disneyland[modifier | modifier le code]

Château de la Belle au bois dormant
Image illustrative de l'article Château de la Belle au bois dormant
Période ou style néo-gothique
Type Château ou forteresse de fiction
Architecte Walt Disney Imagineering
Fin construction
Propriétaire actuel Euro Disney SCA
Site web Parc Disneyland
Coordonnées 48° 52′ 21″ nord, 2° 46′ 36″ est
Pays Drapeau de la France France
Département Seine-et-Marne
Commune Chessy (Marne-la-Vallée)

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Château de la Belle au bois dormant

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Belle au bois dormant

La version parisienne, haute de 45 mètres, abrite la Tanière du dragon, où un des plus grands audio-animatronics du monde (long de 27 mètres et pesant un peu moins de 3,5 tonnes) s’anime depuis 1992. Le château contient également la Galerie de la Belle au bois dormant, qui illustre l’histoire de la Belle au bois dormant à travers des tapisseries d'Aubusson, des enluminures, des sculptures et des vitraux.

Au rez-de-chaussée du château se trouvent deux boutiques : la Boutique du Château sur la droite et Merlin l'Enchanteur sur la gauche. Il est possible de rejoindre la Tanière du dragon depuis cette dernière.

Conception[modifier | modifier le code]

L'aspect du château du Parc Disneyland, a été pensé différemment des autres châteaux. Quand le projet d’implanter le parc en Europe est lancé, le pari pour les imagineers est de concevoir un édifice qui se démarque des autres châteaux du vieux continent. Là où le château de Neuschwanstein en Bavière et les châteaux de la Loire ont suffi à inspirer les versions américaines, il a fallu créer un vrai château de contes de fées, plus fantaisiste, pour se démarquer des châteaux européens auxquels la clientèle était déjà habituée.

L’imagineer Tony Baxter, chargé de ce projet, porte une attention toute particulière aux nombreux détails de cette version. Les influences du château du parc parisien sont multiples[7] :

La plus haute des tours comprend deux vitraux illuminés de part et d'autre, faisant croire que le château est habité. Il s'agit d'une référence à l’histoire des châteaux de la Loire qui veut que lorsque le roi était présent dans un des châteaux, un vitrail était ainsi éclairé pour signaler sa présence.

La réalisation des vitraux est supervisée par Peter Chapman, qui a été auparavant chargé de la restauration des ceux de Notre Dame de Paris. À la retraite au moment du projet, il reprend du service pour cette création.

Les décorations temporaires du château[modifier | modifier le code]

Régulièrement, le château est décoré pour diverses occasions.

1er Anniversaire

Pour célébrer sa première année en 1993, le château fut habillé en gâteau géant[8]. L'idée fut par la suite copiée pour le château du Magic Kingdom pour son 25e anniversaire.

5e Anniversaire

Pour le cinquième anniversaire en 1997, le château reçut un nouveau thème pour La Fête des Fous, une année à thème en concordance avec la sortie du dessin animé Disney de l’année, Le Bossu de Notre-Dame.

10e Anniversaire

En 2002, le château fut orné d'une grande feuille de parchemin sur lequel le chiffre 10 était écrit. Cependant, cette décoration ne resta que quelques jours.

15e Anniversaire

Pour le quinzième anniversaire du Parc Disneyland (en 2007), quinze statues de personnages du monde de Disney (représentant une vingtaine de personnages) furent installées au sommet de différentes tours et portant chacune une bougie, illuminées lors du spectacle Bougillumination, spécialement créé pour l’évènement. Également, une représentation géante du logo des célébrations a été placé sur le vitrail principal du château.

20e Anniversaire

Pour le vingtième anniversaire (2012-2013), le parc présente Disney Dreams! chaque soir à compter du 1 avril (date de lancement du 20e anniversaire du parc.

À cet effet, le château a reçu des modifications : installation de systèmes vidéo à sa base de chaque côté du pont, de 38 fontaines dans les douves ainsi que de brumisateurs. Plus de 30 emplacements pour les départs des feux d'artifice ont également été installés, ainsi que 15 lance-flammes.

On note quelques traces de moisissures sur le pont, dues aux prestations quotidiennes du spectacle. Le vitrail en haut de la plus haute tour a été monté sur rails pour pouvoir descendre et laisser sortir la « deuxième étoile » du spectacle, structure à 4 branches escamotables équipée de DEL et de lasers.

Les Fêtes Pas-Si-Trouille

Depuis 2008, le château est décoré de l'intérieur pendant les Fêtes Pas-Si-Trouille, des soirées sur le thème d'Halloween pour les visiteurs les plus jeunes. Des bannières similaires à celles vues dans plusieurs concepts de l'intérieur du château et des effets lumineux décorent le château le temps de quelques heures.

Noël

Depuis 2004, durant la saison de Noël, le château est entièrement illuminé de blanc par des milliers de DEL et de starflashes, disposés sur les toits et les tours. Ces décorations ont également été disposées sur le château en plus de celles du 15e anniversaire en 2007 et 2008. Ce concept d'illumination fut copié en 2008 pour tous les autres châteaux de parcs Disney, exception faite de Tokyo Disneyland.

La Fête Magique de Mickey[modifier | modifier le code]

En 2009, à l'occasion de La Fête Magique de Mickey, le château est décoré d'une gigantesque tête de Mickey dorée d'où sortent Mickey, Donald Duck, Pluto et Dingo. Les flèches des tours ont été remplacées par des têtes de Mickey dorées tandis que la statue de la Fée Clochette placée pour le 15e anniversaire est restée jusqu'à la fin du mois de janvier 2011, date d'une réhabilitation en profondeur du château.

Hong Kong Disneyland[modifier | modifier le code]

Sleeping Beauty Castle
Image illustrative de l'article Château de la Belle au bois dormant
Château de Hong Kong Disneyland en 2007
Période ou style néo-gothique
Type Château ou forteresse de fiction
Architecte Walt Disney Imagineering
Fin construction
Propriétaire actuel Hong Kong International Theme Parks Limited (Walt Disney Company / Gouvernement de Hong Kong)
Site web Hong Kong Disneyland
Coordonnées 22° 18′ 46″ nord, 114° 02′ 30″ est
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Subdivision administrative Hong Kong

Géolocalisation sur la carte : Hong Kong

(Voir situation sur carte : Hong Kong)
Sleeping Beauty Castle

Le château est une copie conforme de la version californienne. La tourelle finale fut mise en place le , et l’ouverture au public a eu lieu le .

La principale différence tient dans l'arrière plan du château, ici composé des montagnes de l'île de Lantau. Il est également impossible de monter à l'étage, le diorama de la Belle au bois dormant présent en Californie n'ayant jamais été installé.

Le , Disney annonce l'agrandissement et la rénovation du château[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :