Phantom Manor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Phantom Manor
Phantom Manor et son jardin.
Phantom Manor et son jardin.
Localisation
Parc Disneyland Paris
Zone Frontierland
Lieu Marne-la-Vallée, Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 52′ 13″ nord, 2° 46′ 38″ est
Ouverture
Données techniques
Constructeur(s) Vekoma
Concepteur(s) Walt Disney Imagineering
Type Omnimover
Type de propulsion Électrique
Hauteur 5,64 m
Longueur 239 m
Vitesse 2,195 km/h
Durée du tour min (ascenseur et couloir) + min (véhicule)[1]
Site web Phantom Manor sur disneylandparis.fr

Phantom Manor est une attraction de type parcours scénique située dans le Parc Disneyland à Disneyland Paris. Il s'agit de la version européenne de l'attraction Haunted Mansion, ancien concept du train fantôme revisité par Walt Disney et son équipe d'Imagineers. L'attraction est à la fois noire, humoristique, divertissante et particulièrement développée sur le plan esthétique.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le , l'attraction ferme pour rénovation[2],[3]. La réouverture est d'abord prévue à l'automne 2018, avant d'être repoussée pour le mois de , puis pour le , avant d'être à nouveau repoussée au [2],[3],[4]. Disneyland Paris se justifie par la découverte d'amiante dans le bâtiment mais également par des difficultés techniques rencontrées lors de l’avancée des travaux, et qui occasionnent des réajustements[5],[6].

Concept et création[modifier | modifier le code]

La version de Disneyland Paris est la seule à déroger au dogme établi par Walt Disney qui stipule qu'aucun élément des parcs ne doit paraître sale, abandonné ou simplement non entretenu[7].

L'attraction[modifier | modifier le code]

Comme les Haunted Mansions situées dans les autres parcs Disney, seule l'introduction de l'attraction prend place dans le manoir visible depuis le parc. La véritable attraction quant à elle prend place dans un grand entrepôt caché derrière la colline du manoir.

La partie omnimover de Phantom Manor est similaire au système de la Haunted Mansion de Disneyland en Californie. Leurs agencements de pistes sont presque identiques. La principale différence est que les rails de Phantom Manor sont légèrement plus longs, notamment pour s’accommoder à la scène finale du Phantom Canyon qui remplace celle du cimetière dans les autres attractions. De nombreuses scènes de la Haunted Mansion classiques furent quant à elles recopiées, bien que modifiées pour mieux s'intégrer au nouveau thème Far West et à l'histoire, tels que la galerie de portraits octogonale, le couloir de portraits, le couloir sans fin, le conservatoire, le couloir de portes, la salle de séance de madame Leota, la salle de bal, et même les bustes chantant Grim Grinning Ghosts.

Queue Extérieure[modifier | modifier le code]

Dans le cas des Haunted Mansions des parcs Disneyland, Magic Kingdom et Tokyo Disneyland, le manoir a été conçu pour sembler propre et d'une esthétique agréable à l'œil. Phantom Manor, cependant, fut imaginé pour être très clairement abandonné, délabré et se tenant au sommet d'une petite colline, avec une vue imprenable sur le côté sud de Big Thunder Mountain. Les terres du manoir sont quant à elles laissées à l'abandon, à présent envahies de mauvaises herbes et autre végétation morte.

En entrant dans le domaine de la sinistre demeure, les visiteurs peuvent voir une boite de garde dominée d'une lugubre chauve-souris de pierre et une plaque de métal affichée sur les deux colonnes du portail du manoir. Dessus on peut y lire : Phantom Manor — Non Omnis Moriar (En latin: "Je ne mourrai pas complètement"). Dans les jardins, les visiteurs peuvent apercevoir un belvédère abandonné abritant un service à thé aménagé sur leur gauche. A l'origine, à la nuit tombée, sous la lumière scintillante du belvédère, le service se mouvait pour donner l'impression de deux personnes versant et buvant du thé dans les tasses. Mais à l'intérieur du belvédère se cache aussi une étrange boite à musique jouant un air mystérieux (à noter aussi que depuis 2001, cette partition musicale est aussi jouée dans la queue de la version superposée et saisonnière de fin d'année Haunted Mansion Holiday sur le thème de l'Etrange Noel de Monsieur Jack à Disneyland).

Mais Phantom Manor a aussi la particularité d'être la seule demeure hantée de tous les parcs Disney où les visiteurs entrent par les portes principales. D'étranges ombres et lumières peuvent être observées depuis les fenêtres du manoir à la nuit tombée. Mélanie Ravenswood, dit la mariée, peut être vue à la fenêtre centrale de la façade avant de Phantom manor et le soir venu, on peut même apercevoir la flamme de sa bougie passer de pièce en pièce par les fenêtres de la sinistre demeure délabrée.

Données techniques[modifier | modifier le code]

Accident[modifier | modifier le code]

Le , un technicien de maintenance est décédé accidentellement à la suite d'une électrocution[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Phantom manor », sur Disneyland Paris Guide (consulté le 4 février 2019).
  2. a et b Alexis Richard, « A quoi s’attendre pour la rénovation de Phantom Manor ? », sur Radio Disney Club, (consulté le 4 février 2019).
  3. a et b Philippe Chauvin, « Rénovation de Phantom Manor ! », sur Disneyland Paris Bons Plans, (consulté le 4 février 2019).
  4. [vidéo] « Réouverture Phantom Manor », sur Facebook, (consulté le 12 avril 2019).
  5. « Détails sur la réhabilitation de Phantom Manor », sur Disney Gazette, (consulté le 28 mars 2019)
  6. « Des nouvelles de Phantom Manor », sur Disney Gazette, (consulté le 28 mars 2019)
  7. Littaye et Ghez 2002, p. 89-90.
  8. Jessica Chen, « Disneyland Paris : un technicien électrocuté dans le Manoir hanté », sur Le Parisien, (consulté le 3 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Alain Littaye et Didier Ghez, Disneyland Paris - De l'esquisse à la création, , 322 p. (ISBN 2-9517883-0-4) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jérémie WNoyer et Mathias Dugoujon, Disneyland Paris de A à Z, , 231 p. (ISBN 9782913551299)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]