Shaun Murphy (snooker)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shaun Murphy
Image illustrative de l’article Shaun Murphy (snooker)
Shaun Murphy au Masters d'Allemagne en 2013.
Fiche d'identité
Nom complet Shaun Peter Murphy
Surnom « The Magician »[2]
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Date de naissance (37 ans)
Lieu de naissance Harlow, Angleterre
Professionnel Depuis 1998
Meilleur classement 3e (pendant trois ans)
Gains 4 369 662 £[1]
Break le plus élevé 147 (cinq fois)
Centuries 523
Victoires en tournois (par type)
Championnat du monde 2005
Classés 9
Classés mineurs 4
Non classés 11
Dernière mise à jour : 27/06/2020

Shaun Murphy est un joueur de snooker britannique né le à Harlow, en Angleterre[3].

En 2005, il est sacré champion du monde à l'âge de 22 ans. Alors issu des qualifications, il élimine successivement Chris Small[4], John Higgins[5], Steve Davis[6], Peter Ebdon[7] et Matthew Stevens[8]. Cette performance lui permet de se faire remarquer et par la suite, ses pairs commencent à le surnommer le « magicien » pour son « cue action » et pour son efficacité sur les empochages longs.

Il a également été finaliste du championnat du monde en 2009 et en 2015. Murphy compte à son palmarès neuf titres dans des tournois de classement ; parmi lesquels le championnat du Royaume-Uni 2008, l'Open mondial 2014, le championnat de Chine 2019, ou encore l'Open du pays de Galles 2020 et une meilleure place de no 3 mondial qu'il a occupé pendant trois ans.

En remportant le Masters 2015, Murphy est devenu seulement le dixième joueur de l'histoire du snooker à compléter une triple couronne en carrière[9].

Biographie[modifier | modifier le code]

Murphy est né à Harlow, en Angleterre. Il commence à jouer au snooker très tôt : il n'a que huit ans quand ses parents lui offrent une table de snooker pour Noël, et n'en a que dix quand il réalise son premier century break[10],[11]. Dans sa jeunesse, Murphy pratique au Rushden Snooker Centre, académie réputée dans laquelle sont passés des grands noms de la discipline, à l'image de Stephen Hendry[12]. Il devient professionnel en 1998, à seulement 15 ans[13].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Débuts (1998-2004)[modifier | modifier le code]

La carrière de Murphy débute en 1998, quand il s'exerce sur le circuit du Royaume-Uni, la deuxième division du snooker mondial à cette époque. Il y rencontre un certain succès, lui qui remporte deux tournois pendant la saison 2000-2001.

C'est en 2000 que Murphy remporte son premier tournoi professionnel sur le circuit principal, le championnat Benson & Hedges, lui offrant une première apparition au Masters, tournoi prestigieux regroupant l'élite du snooker international[14]. Il fait une entrée remarquée dans ce tournoi : malgré son statut de 151e joueur mondial, il balaye le no 15, Marco Fu (6-1) au tour préliminaire[15]. Au premier tour, il rencontre le septuple champion du monde Stephen Hendry et s'incline sur le score accroché de 6-4[16]. L'année suivante, au cours de ce même tournoi, il réalise son premier score maximum (147 points).

Murphy se qualifie pour le championnat du monde en 2002 et en 2003, où il est battu à chaque fois au premier tour, par Stephen Hendry[17] et par Ken Doherty[18]. Après avoir obtenu des résultats solides au début de la saison 2004-2005, Murphy réalise sa première demi-finale de tournoi classé (ranking, c'est-à-dire comptant dans le classement mondial), à l'Open de Grande-Bretagne. Mais il est lourdement battu par John Higgins, 6-0[19].

Titre de champion du monde en 2005[modifier | modifier le code]

En 2005, Murphy devient à son tour champion du monde, et ce faisant, le premier joueur issu des qualifications depuis Terry Griffiths à réaliser cette performance. Au cours des qualifications, il prend le meilleur sur Marcus Campbell et Joe Swail. Dans le tableau final, Murphy élimine successivement John Higgins[5], Steve Davis[6] et Peter Ebdon[7] pour atteindre la finale. En finale, il affronte le Gallois Matthew Stevens contre qui il prend un mauvais départ, se retrouvant mené 10 à 6 à l'issue de la première journée de la finale. Revenu à 16-16, il s'impose par 18 manches à 16[20], devenant ainsi à 22 ans le plus jeune vainqueur du tournoi depuis un certain Stephen Hendry en 1990.

Cette victoire est considérée comme une surprise majeure ; avant le tournoi, Murphy avait une cote de 150-1[21]. Murphy est aussi devenu le moins bien classé de l'histoire du snooker à remporter le tournoi[22]. Cette victoire a été doublement importante pour Murphy puisqu'elle lui a permis d'acheter une maison et une voiture[21]. Quelques mois après sa victoire, Murphy s'est aussi marié[23].

Autres victoires et meilleur classement en carrière (2006-2010)[modifier | modifier le code]

Shaun Murphy en 2008.

Moins d'un an après son titre de champion du monde, Shaun Murphy aligne la finale de l'Open du pays de Galles. Il s'y incline contre Stephen Lee, sur le score de 9 manches à 4[24].

Vainqueur de la coupe de Malte en 2007[25], Murphy remporte l'année suivante son deuxième titre majeur au championnat du Royaume-Uni, après une victoire face au Hong Kongais Marco Fu, sur le score très accroché de 10-9[26]. Toujours en 2008, Murphy perd en finale de l'Open de Chine contre son rival de toujours, Stephen Maguire[27]. Le scénario et le contexte de la finale est dramatique ; le vainqueur s'assure la deuxième place du classement, chose que les deux hommes n'ont jamais réalisé. La finale se termine à la manche décisive et c'est Maguire qui devient numéro deux mondial.

En 2009, il est de nouveau finaliste du championnat du monde, après des victoires sur Andrew Higginson (10-8)[28], Marco Fu (13-3), Stephen Hendry (13-11) et Neil Robertson (17-14)[29], pour retrouver John Higgins en finale. Malgré un début de finale accroché et une première session qui s'achève à quatre partout, Higgins prend sept des huit manches de la deuxième session pour mener 11-5[30]. La troisième session est plus équilibrée mais Murphy reste en retard ; il finit à 8-16[31]. Il finit par s'incliner, dominé sur le score de 18-9[32]. Toujours en 2009, Murphy surclasse Ronnie O'Sullivan en finale de la première ligue, s'imposant sur le score de 7 à 3[33]. Il remporte aussi pour la deuxième année consécutive le Classique Paul Hunter[34], après sa victoire sur Mark Selby l'année précédante[35]. En 2010, il atteint pour la deuxième année consécutive la finale de la première ligue. O'Sullivan a cette fois-ci raison de lui, le surclassant sur le score très sec de 7 manches à 1[36].

Confirmation, triple couronne et constance (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Murphy remporte l'épreuve finale du championnat du circuit des joueurs 2010-2011 face à son compatriote Martin Gould, inscrivant par la même occasion sa quatrième victoire dans un tournoi comptant pour le classement mondial[37]. L'année suivant ce titre, il s'incline sur deux finales de triple couronne ; le Masters (contre Neil Robertson[38]) et le championnat du Royaume-Uni (contre Mark Selby). À noter qu'il s'agissait de sa première finale au Masters de snooker et qu'il à perdu ces deux finales sur le score de 10 à 6.

Shaun Murphy (2014).

En 2014, Murphy signe un nouveau succès dans un tournoi classé (son cinquième), à l'occasion de l'Open mondial, écartant Mark Selby en finale par 10 manches à 6[39]. Il devient aussi le premier homme de l'histoire du snooker à avoir réalisé trois breaks maximaux de 147 points en une seule saison.

En janvier 2015, au Masters, Murphy bat successivement Mark Selby, Stephen Maguire et Mark Allen pour rejoindre Neil Robertson en finale. Murphy gagne la rencontre 10 manches à 2[40], complétant ainsi sa première triple couronne en carrière[41]. Quelques semaines plus tard, il est battu par Mark Selby en finale du Masters d'Allemagne, sur le score de 9-7[42]. Au championnat du monde, Murphy élimine Anthony McGill en quart de finale puis Barry Hawkins en demi-finale, pour atteindre sa troisième finale dans ce tournoi, où il est opposé à Stuart Bingham. Malgré une avance confortable en la faveur de Murphy dans les deux premières sessions, celui-ci est devancé par Bingham dans la troisième, qui mène désormais 14-11. Murphy réagit au début de la dernière session et recolle au score à 15-15, puis perd les trois autres manches, et la finale (18-15)[43].

Quelques mois plus tard, en finale du Grand Prix mondial, Murphy prend sa revanche sur Bingham qu'il bat dans la manche décisive (10 manches à 9)[44].

Murphy remporte son septième titre classé à l'Open de Gibraltar 2017, disposant de Judd Trump en finale[45]. Le début de saison suivante est compliqué ; engagé en finale du championnat de Chine et du Classique Paul Hunter, Murphy s'incline à chaque fois très proche du titre[46],[47]. En novembre, Murphy enchaîne les bons résultats. Vainqueur du tournoi champion des champions face à Ronnie O'Sullivan[48], il est également finaliste du championnat du Royaume-Uni, battu par O'Sullivan[49]. En début d'année 2018, il est de nouveau finaliste en tournoi classé au championnat des joueurs, et s'incline une fois de plus contre Ronnie O'Sullivan[50].

Murphy connait une année 2018 assez mitigée. Malgré une finale à l'Open d'Écosse[51], il connait une chute au classement liée à un manque de régularité dans ses résultats. En vain, au championnat du monde 2019, Murphy inflige un sévère 10-0 à son adversaire du premier tour, le jeune joueur chinois Luo Honghao, devenant seulement le deuxième joueur à réussir cette performance au Crucible Theatre[52]. Malgré ce résultat, Murphy est balayé au tour suivant par Neil Robertson, 13 à 6[53].

Le début de saison 2019-2020 semble meilleur pour Murphy. Il atteint deux finales (championnat international[54] et Masters de Shanghai[55]) qu'il perd toutefois. Après plus de deux ans sans avoir remporté le moindre titre classé, Murphy s'impose sur le Gallois Mark Williams en finale du championnat de Chine 2019, par 10 manches à 9[56]. Le , il écrase complètement Kyren Wilson en finale de l'Open du pays de Galles (9-1), signant ainsi un neuvième succès en tournoi classé[57]. C'est la première fois de sa carrière que Murphy remporte deux tournois comptant pour le classement mondial en une seule saison.

Rivalités[modifier | modifier le code]

Shaun Murphy a une rivalité avec Stephen Maguire, joueur de la même génération que lui. Lors de leur rencontre au Grand Prix 2004, un petit incident s'est produit ; à l'entame de la première manche, Maguire s'est rendu compte qu'il avait oublié sa craie au vestiaire. Il a alors demandé à l'arbitre la permission pour aller la chercher. Quand Maguire est revenu, l'arbitre l'a pénalisé en donnant une manche gratuite à son adversaire (une discussion entre Murphy, l'arbitre et le directeur du tournoi avait eu lieu au préalable). Après sa victoire, Maguire a commenté : « Les règles sont les règles mais je n'avais jamais entendu parler de quelque chose comme cela auparavant. »[58].

D'autres incidents se sont produits ; lors du championnat du monde de snooker 2006, Maguire a dit : « Je ne veux pas être un gros champion du monde. » ; probablement en référence au poids de Murphy[59]. Lors de l'Open du pays de Galles 2007, Maguire a dit à propos de l'incident de 2004 : « Cela a été la cerise sur le gâteau. Je ne l'aime pas et lui non plus. Je travaille dur pour essayer de battre tout le monde mais cela m'aurait fait encore plus mal de perdre contre lui. »[60].

Murphy mène pour l'instant 14-12 dans leurs confrontations[61].

Très critique de sa discipline et du bien-être de cette dernière, Murphy n'a pas hésité à commenter les choses qui lui déplaisent dans son sport. Cette franchise lui à coûté d'autres rivalités[62].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Shaun Murphy est réputé pour avoir un « cue action » très droit et très relâché[21]. L'ancien champion Steve Davis le décrit (son « cue action ») comme le « meilleur qu'il n'ait jamais vu ». Il est aussi très efficace sur les billes longues distances et se démarque en tant que gros constructeur de breaks[22]. Murphy est aussi un excellant tacticien, capable de se bagarrer en défense.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Shaun est né à Harlow et y a grandi. Murphy a vécu une enfance particulièrement difficile puisqu'il a été victime de harcèlement scolaire lorsqu'il n'avait que douze ans[63]. Ses parents l'ont changé d'école lorsqu'il avait quatorze ans[64].

En 2007, il a avoué être en conflit avec son père et a dit ne plus entretenir la moindre relation avec lui depuis plus d'un an[65]. En 2009, sa femme demande le divorce après que le journal The People ait fait un article disant que Murphy avait passé une nuit avec une prostituée[66]. Bien que Murphy ait décrié cette rumeur, son propre manageur de l'époque l'a confirmé[67]. En 2012, il a eu une nouvelle relation avec une certaine Claire Chorlton qu'il a présenté à l'occasion de la finale du championnat du Royaume-Uni 2012[68]. Depuis, Murphy est marié à Elaine, avec qui il a eu un fils[69]. En 2018, la petite famille déménage à Dublin, en Irlande[70].

Converti au Christianisme depuis l'âge de 15 ans, Murphy s'investit énormément dans les œuvres caritatives[71]. Après sa victoire au championnat du monde 2005, il a versé une grande partie de ses gains à l'Église. Pendant l'été 2006, il a participé à une mission humanitaire au Zimbabwe avec sa femme de l'époque ; Clare[21]. Plus récemment, il s'est investi auprès du Royal Manchester Children's Hospital Charity (RMCH Charity) ; à chaque century réalisé par Murphy, un don de 100 £ était versé à l'association[72].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Murphy (à droite) et Michael White (à gauche) lors de la finale du tournoi Classique Paul Hunter en 2017.
Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 9 12
Tournois classés mineurs 4 2
Tournois non classés 11 10
Tournois pro-am 2 0
Tournois alternatifs 0 1
Tournois amateurs 1 0
Gras Tournois de la triple couronne[73]

Titres[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2000 Open anglais amateur Drapeau : Angleterre Angleterre Drapeau : Angleterre Brian Salmon 8-1
2000-2001 Championnat Benson & Hedges Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Stuart Bingham 9-7
2000-2001 Circuit du challenge - Épreuve 3 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Andrew Norman 6-3
2000-2001 Circuit du challenge - Épreuve 4 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Luke Simmonds 6-2
2004-2005 Championnat du monde Drapeau de l'Angleterre Sheffield Drapeau du pays de Galles Matthew Stevens 18-16 Tableau
2006-2007 Coupe de Malte Drapeau de Malte Portomaso Drapeau du pays de Galles Ryan Day 9-4 Tableau
2007-2008 Coupe de Malte (2) Drapeau de Malte Portomaso Drapeau de l'Irlande Ken Doherty 9-3 Tableau
2008-2009 Classique Paul Hunter Drapeau de l'Allemagne Fürth Drapeau de l'Angleterre Mark Selby 4-0 Tableau
2008-2009 Séries mondiales - Épreuve finale Drapeau du Portugal Portimão Drapeau de l'Écosse John Higgins 6-2 Tableau
2008-2009 Championnat du Royaume-Uni Drapeau de l'Angleterre Telford Drapeau de Hong Kong Marco Fu 10-9 Tableau
2009-2010 Séries mondiales - Épreuve de Killarney Drapeau de l'Irlande Killarney Drapeau de l'Angleterre Jimmy White 5-1 Tableau
2009-2010 Classique Paul Hunter (2) Drapeau de l'Allemagne Fürth Drapeau de l'Angleterre Mark Selby 4-0 Tableau
2009-2010 Première ligue Drapeau de l'Angleterre Hopton-on-Sea Drapeau de l'Angleterre Ronnie O'Sullivan 7-3 Tableau
2010-2011 Classique de Wuxi Drapeau de la République populaire de Chine Wuxi Drapeau de la République populaire de Chine Ding Junhui 9-8 Tableau
2010-2011 Open de Bruges Drapeau de la Belgique Bruges Drapeau de l'Angleterre Matthew Couch 4-2 Tableau
2010-2011 Championnat du circuit des joueurs - Épreuve finale Drapeau de l'Irlande Dublin Drapeau de l'Angleterre Martin Gould 4-0 Tableau
2013-2014 Open de Gdynia Drapeau de la Pologne Gdynia Drapeau de l'Irlande Fergal O'Brien 4-2 Tableau
2011-2012 Masters du Brésil Drapeau du Brésil Florianópolis Drapeau de l'Écosse Graeme Dott 5-0 Tableau
2013-2014 Open mondial Drapeau de la République populaire de Chine Haikou Drapeau de l'Angleterre Mark Selby 10-6 Tableau
2014-2015 Open de Bulgarie Drapeau de la Bulgarie Sofia Drapeau de l'Angleterre Martin Gould 4-2 Tableau
2014-2015 Open de la Rurh Drapeau de l'Allemagne Mülheim Drapeau de l'Angleterre Robert Milkins 4-0 Tableau
2014-2015 Masters Drapeau de l'Angleterre Londres Drapeau de l'Australie Neil Robertson 10-2 Tableau
2015-2016 Grand Prix mondial Drapeau du pays de Galles Llandudno Drapeau de l'Angleterre Stuart Bingham 10–9 Tableau
2016-2017 Open de Gibraltar Drapeau de l'Angleterre Gibraltar Drapeau de l'Angleterre Judd Trump 4–2 Tableau
2017-2018 Champion des champions Drapeau de l'Angleterre Coventry Drapeau de l'Angleterre Ronnie O'Sullivan 10-8 Tableau
2019-2020 Championnat de Chine Drapeau de la République populaire de Chine Canton Drapeau du pays de Galles Mark Williams 10-9 Tableau
2019-2020 Open du pays de Galles Drapeau du pays de Galles Cardiff Drapeau de l'Angleterre Kyren Wilson 9-1 Tableau


Finales[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1997-1998 Circuit britannique - Épreuve 4 Drapeau du pays de Galles Prestatyn Drapeau : Irlande du Nord Patrick Wallace 4-6
2001-2002 Circuit WPBSA - Épreuve 1 Drapeau du pays de Galles Prestatyn Drapeau de l'Angleterre Mark Gray 2-5
2005-2006 Pot Black Drapeau de l'Angleterre Londres Drapeau du pays de Galles Matthew Stevens 0-1 Tableau
2005-2006 Open du pays de Galles Drapeau du pays de Galles Newport Drapeau de l'Angleterre Stephen Lee 4-9 Tableau
2007-2008 Pot Black (2) Drapeau de l'Angleterre Londres Drapeau de l'Irlande Ken Doherty 0-1 Tableau
2007-2008 Open de Chine Drapeau de la République populaire de Chine Pékin Drapeau de l'Écosse Stephen Maguire 9-10 Tableau
2008-2009 Séries mondiales - Épreuve de Berlin Drapeau de l'Allemagne Berlin Drapeau de l'Écosse Graeme Dott 1-6 Tableau
2008-2009 Championnat du monde Drapeau de l'Angleterre Sheffield Drapeau de l'Écosse John Higgins 9-18 Tableau
2010-2011 Championnat de la Rurh Drapeau de l'Allemagne Hamm Drapeau de l'Écosse John Higgins 2-4 Tableau
2010-2011 Première ligue Drapeau de l'Angleterre Hopton-on-Sea Drapeau de l'Angleterre Ronnie O'Sullivan 1-7 Tableau
2010-2011 Championnat de la ligue Drapeau de l'Angleterre Stock Drapeau du pays de Galles Matthew Stevens 1-3 Tableau
2011-2012 Masters Drapeau de l'Angleterre Londres Drapeau de l'Australie Neil Robertson 6-10 Tableau
2012-2013 Championnat du monde à six billes rouges Drapeau de la Thaïlande Bangkok Drapeau de l'Angleterre Mark Davis 4-8 Tableau
2012-2013 Championnat du Royaume-Uni Drapeau de l'Angleterre York Drapeau de l'Angleterre Mark Selby 6-10 Tableau
2014-2015 Classique Paul Hunter Drapeau de l'Allemagne Fürth Drapeau de l'Angleterre Ali Carter 3-4 Tableau
2014-2015 Coupe générale Drapeau de Hong Kong Hong Kong Drapeau de l'Angleterre Ali Carter 6-7 Tableau
2015-2016 Masters d'Allemagne Drapeau de l'Allemagne Berlin Drapeau de l'Angleterre Mark Selby 7-9 Tableau
2014-2015 Championnat du monde (2) Drapeau de l'Angleterre Sheffield Drapeau de l'Angleterre Stuart Bingham 15-18 Tableau
2017-2018 Championnat de Chine Drapeau de la République populaire de Chine Canton Drapeau de la Belgique Luca Brecel 5-10 Tableau
2017-2018 Classique Paul Hunter (2) Drapeau de l'Allemagne Fürth Drapeau du pays de Galles Michael White 2-4 Tableau
2017-2018 Championnat du Royaume-Uni (2) Drapeau de l'Angleterre York Drapeau de l'Angleterre Ronnie O'Sullivan 5-10 Tableau
2017-2018 Championnat des joueurs Drapeau du pays de Galles Llandudno Drapeau de l'Angleterre Ronnie O'Sullivan 4-10 Tableau
2018-2019 Open d'Écosse Drapeau de l'Écosse Glasgow Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) Mark Allen 7-9 Tableau
2019-2020 Championnat international Drapeau de la République populaire de Chine Daqing Drapeau de l'Angleterre Judd Trump 3-10 Tableau
2019-2020 Masters de Shanghai Drapeau de la République populaire de Chine Shanghai Drapeau de l'Angleterre Ronnie O'Sullivan 9-11 Tableau

Résultats en tournois[modifier | modifier le code]

Tournoi 1998-
1999
1999-
2000
2000-
2001
2001-
2002
2002-
2003
2003-
2004
2004-
2005
2005-
2006
2006-
2007
2007-
2008
2008-
2009
2009-
2010
2010-
2011
2011-
2012
2012-
2013
2013-
2014
2014-
2015
2015-
2016
2016-
2017
2017-
2018
2018-
2019
2019-
2020
Classement[74],[a] NC[b] 147 151 169 72 64 48 21 5 3 3 3 7 7 6 4 7 6 4 8 8 14
Tournois classés
Masters de Riga Tournoi non existant Classé mineur A DQ 2T DQ
Championnat international Tournoi non existant DF 1T 2T 3T QF 3T DQ F
Championnat de Chine Tournoi non existant NC F 3T V
Open d'Angleterre Tournoi non existant 2T 4T 3T 4T
Open mondial[c] DQ A A DQ DQ 3T 1T 3T RR DF 1T 1T DQ QF 2T V Non tenu QF 1T DQ 2T
Open d'Irlande du Nord Tournoi non existant 1T 1T 1T QF
Championnat du Royaume-Uni DQ A A DQ F DQ DQ 3T 2T DF V 2T DF QF F 4T 4T 4T DF F 1T 1T
Open d'Écosse[d] DQ A A DQ 1T 2T Tournoi non tenu CM Tournoi non tenu 2T 1T F 4T
Masters d'Europe de snooker Tournoi non existant 1T DQ DQ DQ
Masters d'Allemagne[e] NC Tournoi non tenu 2T DF QF 3T F 1T DQ DF 1T DF
Grand Prix mondial Tournoi non existant NC V QF QF 1T 1T
Open du pays de Galles DQ A A DQ DQ DQ DQ F QF DF QF 1T 1T DF 1T 3T 2T 3T 2T 1T 2T V
Shoot-Out Tournoi non existant Tournoi non classé DF 1T 2T 4T
Championnat des joueurs[f] Tournoi non existant V NQ NQ 2T 2T DF 1T F NQ DF
Open de Gibraltar Tournoi non existant CM V F 3T A
Championnat du circuit[f] Tournoi non existant NQ QF
Championnat du monde DQ DQ DQ 1T 1T DQ V DF 2T F QF 2T 1T QF QF F 1T 2T 1T 2T
Tournois non classés
Classique Paul Hunter Tournoi non existant Tournoi pro-am Tournoi classé mineur Tournoi classé F
Masters de Shanghai Tournoi non existant Tournoi classé F F
Champion des champions Tournoi non existant 1T 1T 1T 1T V DF QF
Masters DQ DQ 1T DQ DQ DQ A QF QF QF 1T QF 1T F DF DF V 1T 1T QF 1T DF
Championnat de la ligue Tournoi non existant DF RR RR F RR RR DF F A RR F A A
Tournois alternatifs
Championnat du monde à six billes rouges[g] Tournoi non existant A 1T A NT F QF QF A A A A A
Anciens tournois classés
Masters de Thaïlande[h] DQ A A DQ NC Tournoi non tenu NC Tournoi abandonné
Open britannique DQ A A DQ DQ 2T DF Tournoi abandonné
Masters d'Irlande Tournoi non classé DQ DQ DQ NT NC Tournoi abandonné
Masters d'Europe[i] Non tenu DQ DQ DQ 1T 2T V NC Tournoi abandonné
Trophée d'Irlande du Nord Tournoi non existant NC QF DF 2T Tournoi abandonné
Championnat de Bahreïn Tournoi non existant 1T Tournoi abandonné
Classique de Wuxi[j] Tournoi non existant Tournoi non classé 1T DQ QF Abandonné
Open d'Australie Tournoi non existant DF QF 2T 2T 1T Tournoi abandonné
Masters de Shanghai Tournoi non existant 1T 1T DF 2T QF DF 2T 2T 2T 1T DQ Non classé
Classique Paul Hunter Tournoi non existant Tournoi pro-am Tournoi classé mineur A F 1T NC
Open d'Inde Tournoi non existant DQ A NT DF 3T 2T NT
Open de Chine[k] DQ A A DQ Non tenu DQ 1T QF F QF 1T DF 1T DF 3T QF 2T QF 1T DQ NT
Anciens tournois non classés
Trophée d'Irlande du Nord Tournoi non existant QF Tournoi classé Tournoi abandonné
Classique de Wuxi[j] Tournoi non existant RR DF V DF Tournoi classé Abandonné
Première ligue[l] A A A A A A A RR A A A V F RR RR Tournoi abandonné
Grand Prix mondial Tournoi non existant 1T Tournoi classé
Shoot-Out Tournoi non existant DF A A A 2T A Tournoi classé
Championnat de Chine Tournoi non existant DF Tournoi classé
Masters de Hong Kong Tournoi non existant QF Non tenu
Légendes des performances
DQ Défaite en qualifications XT Défaite au tour X

WC = tour d'invitation (tour de wild card), RR = round-robin

QF Défaite en quart de finale
DF Défaite en demi-finale F Défaite en finale V Victoire
NQ Non qualifié A Absent/Forfait F Retrait du tournoi
D Disqualifié du tournoi
NT / Non tenu Tournoi non tenu
NC / Tournoi non classé Tournoi non classé
C / Tournoi classé Tournoi classé
CM / Tournoi classé mineur Tournoi classé mineur


Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À partir de le saison 2010-2011, le classement est celui paru après le championnat du monde de la saison précédente.
  2. Les nouveaux joueurs sur le circuit principal professionnel n'ont pas de classement.
  3. L'épreuve s'est tenue sous des noms différents : Grand Prix (1992-1993 à 2000-2001 et 2004-2005 à 2009-2010), coupe LG (2001-2002 à 2003-2004), Open mondial (2010-2011) et Open mondial de Haikou (2011-2012 à 2013-2014)
  4. L'épreuve a eu lieu sous des noms différents : Open international (1992-1993 à 1996-1997) et championnat des joueurs (2003-2004)
  5. L'épreuve a eu lieu sous un nom différent : l'Open d'Allemagne entre les saisons 1995-1996 et 1997-1998
  6. a et b L'épreuve a eu lieu sous le nom de finale du championnat du circuit des joueurs entre les saisons 2010-2011 et 2012-2013
  7. L'épreuve a eu lieu sous un nom différent : les internationaux de snooker à six billes rouges (2008) et Grand prix mondial à six billes rouges (2009)
  8. L'épreuve a eu lieu sous d'autres noms : l'Open d'Asie (1992-1993) et l'Open de Thaïlande (1993-1994 à 1996-1997)
  9. L'épreuve a eu lieu sous d'autres noms : l'Open d'Irlande (1998-1999) et la coupe de Malte (2004-2005 à 2007-2008)
  10. a et b L'épreuve a eu lieu sous le nom de Classique de Jiangsu (2008-2009 et 2009-2010)
  11. L'épreuve a eu lieu sous le nom d'internationaux de Chine lors des saisons 1997-1998 et 1998-1999
  12. L'épreuve a eu lieu sous le nom différent de ligue européenne de snooker (1992-1993 à 1996-1997)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CueTracker - Career Total Statistics For Shaun Murphy - Professional Results - Snooker Results & Statistics », sur cuetracker.net (consulté le 24 mars 2020)
  2. Littéralement « le magicien ».
  3. (en) « Shaun Murphy », sur World Snooker (consulté le 24 mars 2020)
  4. (en-GB) « Murphy sends Small crashing out », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  5. a et b (en-GB) « Murphy stuns Higgins at Crucible », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  6. a et b (en-GB) « Murphy beats Davis to reach semis », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  7. a et b (en-GB) « Magic Murphy reaches World final », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  8. (en-GB) « Qualifier Murphy wins world title », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  9. (en-GB) Press Association, « Shaun Murphy seals Triple Crown with Masters rout of Neil Robertson », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  10. (en-GB) Sue Mott, « Murphy earns big break », The Daily Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  11. (en-GB) « Shaun Murphy - Did you know...? », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  12. (en) « Snooker: Murphy puts Rushden in frame », sur the Guardian, (consulté le 6 juin 2020)
  13. (en-GB) « Who is Shaun Murphy? », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  14. (en-GB) « Murphy battles to claim crown », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020)
  15. (en-GB) « Murphy's got the right stuff », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020)
  16. (en-GB) « Hendry tames Murphy », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020)
  17. (en-GB) « Hendry eases into second round », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020)
  18. (en-GB) « Unsung heroes of the year », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020)
  19. « http://www.timesonline.co.uk/tol/sport/article1079494.ece »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  20. (en) Paul Weaver at The Crucible, « Snooker: Murphy claims his crown », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 24 mars 2020)
  21. a b c et d (en) « The Times & The Sunday Times », sur www.thetimes.co.uk (consulté le 9 mai 2020)
  22. a et b (en-GB) « UK Championship 2007: Shaun Murphy », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  23. (en) « Snooker: Emotional year for long journey man », sur The Independent, (consulté le 9 mai 2020)
  24. (en-GB) « Lee eases to Welsh Open victory », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  25. « Snooker: Murphy Beats Day to win Malta Cup - The Malta Independent », sur www.independent.com.mt (consulté le 9 mai 2020)
  26. (en) Clive Everton, « Snooker: Shaun Murphy rides luck to snatch UK Championship with fluke pink in last frame », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 24 mars 2020)
  27. (en-GB) « Maguire holds nerve for China win », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  28. (en-GB) Guardian Staff, « Shaun Murphy beats Andrew Higginson to set up second-round showdown with Marco Fu », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  29. (en-GB) « Murphy resists Robertson comeback », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  30. « Higgins Closing in on His Third World Championship" - South Wales Echo (Cardiff, Wales), May 4, 2009 | Online Research Library: Questia Reader », sur www.questia.com (consulté le 9 mai 2020)
  31. (en) Guardian Staff, « John Higgins just two frames away from world championship title win over Shaun Murphy », sur the Guardian, (consulté le 9 mai 2020)
  32. (en) « Higgins earns third world crown », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 24 mars 2020)
  33. (en) « Murphy ends Ronnie's reign », sur Sky Sports (consulté le 9 mai 2020)
  34. « Murphy retains Classic », sur Eurosport, (consulté le 9 mai 2020)
  35. « Murphy gewinnt in Fürth - Yahoo! Eurosport », sur web.archive.org, (consulté le 9 mai 2020)
  36. Dave H, « SNOOKER SCENE BLOG: O'SULLIVAN IN A LEAGUE OF HIS OWN », sur SNOOKER SCENE BLOG, (consulté le 9 mai 2020)
  37. (en) « Shaun Murphy wins the PTC Grand Final », sur World Snooker, (consulté le 24 mars 2020)
  38. (en-GB) « Robertson seals first Masters win », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  39. (en-GB) « Murphy holds off Selby to win title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  40. (en) « Masters 2015 final: Shaun Murphy thrashes Neil Robertson », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2020)
  41. (en-GB) Press Association, « Shaun Murphy seals Triple Crown with Masters rout of Neil Robertson », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 14 juin 2020)
  42. « World Snooker | News | News | Selby Takes German Glory », sur web.archive.org, (consulté le 9 mai 2020)
  43. (en) « World Snooker Championship: Bingham beats Murphy 18-15 », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2020)
  44. (en-GB) « Murphy beats Bingham to win World GP », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  45. « Gibraltar Open 2017: Murphy beats Trump in final », sur www.sportinglife.com (consulté le 25 mars 2020)
  46. (en-GB) « Brecel beats Murphy in China final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  47. (en-US) « Lightning Strikes In Germany », sur World Snooker, (consulté le 9 mai 2020)
  48. (en) « Champion of Champions: Shaun Murphy beats Ronnie O'Sullivan in final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2020)
  49. (en) Press Association, « Ronnie O’Sullivan demolishes Shaun Murphy to seal UK Championship title », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 25 mars 2020)
  50. (en-US) « O'Sullivan Beats Murphy To Equal Titles Record », sur World Snooker, (consulté le 9 mai 2020)
  51. (en-GB) « Allen beats Murphy to win Scottish Open », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  52. (en-GB) « Selby through after Crucible scare », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  53. (en-GB) « Selby through after Crucible scare », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  54. « Snooker news - Judd Trump demolishes Shaun Murphy to win International Championship », sur Eurosport, (consulté le 9 mai 2020)
  55. « Ronnie O’Sullivan wins third consecutive Shanghai Masters », sur Eurosport UK, (consulté le 9 mai 2020)
  56. (en) « Murphy Beats Williams To End Ranking Drought », sur World Snooker, (consulté le 25 mars 2020)
  57. (en) « Murphy Blitzes To Maiden Welsh Open Win », sur World Snooker, (consulté le 25 mars 2020)
  58. (en-GB) « Williams crashes out », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  59. (en-GB) « Football Betting Predictions and Football Odds - William Hill News », sur Football Betting Predictions and Football Odds - William Hill News : William Hill News (consulté le 9 mai 2020)
  60. « HIGGINSON REVELLING IN SPOTLIGHT | Sporting Life - Snooker News | Snooker World Cup, Bangkok », sur web.archive.org, (consulté le 9 mai 2020)
  61. « CueTracker - Head-to-Head: Shaun Murphy Vs Stephen Maguire - Snooker Results & Statistics », sur cuetracker.net (consulté le 9 mai 2020)
  62. (en-GB) Clive Everton, « Snooker told to limit loo breaks », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  63. « 'Everything was difficult for us as a family' - Shaun Murphy on his childhood », sur Eurosport, (consulté le 8 mai 2020)
  64. « CLASS; OF; 96; the Amazing Stories of Four Boys Tipped to Become the Main Men of the Next Century.; Grown-Ups Who Challenge Them Think They Can't Possibly Lose.And That's Exactly What the Lads Want Them to Think" by Simon, Jane - The People (London, England), June 30, 1996 | Online Research Library: Questia Reader », sur www.questia.com (consulté le 9 mai 2020)
  65. (en) « Man cleared of two South Tyneside sex attacks », sur www.thestar.co.uk (consulté le 9 mai 2020)
  66. « People.co.uk - News - SNOOKER HERO MURPHY AND £100 ESCORT », sur web.archive.org, (consulté le 9 mai 2020)
  67. « Snooker: Murphy shows the strain on a day to forget - Others, More Sports - The Independent », sur web.archive.org, (consulté le 9 mai 2020)
  68. (en-GB) « Snooker star's Celine Dion secret », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2020)
  69. « Shaun Murphy becomes dad. », sur blog.betway.com (consulté le 9 mai 2020)
  70. (en) « Murphy back to his best ahead of English Open after reaching 'very dark place' », sur Metro, (consulté le 9 mai 2020)
  71. (en) « Snooker: History boy Shaun Murphy is pining for his past », sur The Independent, (consulté le 9 mai 2020)
  72. « Shaun Murphy helps raising funds for Royal Manchester Children’s Hosp… », sur archive.is, (consulté le 9 mai 2020)
  73. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters
  74. (en) « Ranking History », Snooker.org (consulté le 6 février 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]