Stephen Maguire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maguire.
Stephen Maguire
Image illustrative de l'article Stephen Maguire
Fiche d'identité
Nationalité Drapeau de l'Écosse Écossaise
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Glasgow
Professionnel 1998 à aujourd'hui
Meilleur classement mondial 2e
Gains 1 632 781 £
Break le plus élevé 147 (3 fois)
Victoires
Tournoi ranking 5
Autres tournois 5

Stephen Maguire est un joueur professionnel de snooker écossais né le à Glasgow[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

2004/2005 : Premier titre en carrière

Il remporte son premier tournoi à La Valette face à Jimmy White. Au championnat du monde, il parvient à se qualifier mais s'incline d'entrée face au 3e joueur mondial Ronnie O'sullivan sur le score très serré de 10 manches à 9. Il remporte également le UK Championship en 2004 face à Gray.

2006/2009 : Entrée dans le Top 10 et stabilité dans les résultats

Au championnat du monde 2006, il perd au 2e tour face à Marco Fu sur le score de 13-6. Il atteint sa première demi-finale au championnat du monde l'année suivante mais s'incline face à son compatriote John Higgins 17-15 alors qu'il menait 14-10. Il fait également la finale au UK Championship la même année mais s'incline. Au championnat du monde 2008, il perd en quart de finale face à Joe Perry au cours de la manche décisive. Il remporte, lors de la saison 2007-2008, deux tournois ranking et devient no 2. Il arrive en demi-finale au Shanghai Masters et au UK championship lors de la saison 2008/2009.

2009/2010 : Année sans titre

Maguire fait une mauvaise saison en n'atteignant aucune finale. Il chute d'ailleurs à la 8e place mondiale en fin de saison après sa défaite 6-13 face à Dott lors des huitièmes de finale du championnat du monde de 2010.

2010/2011 : Encore une année décevante

On peut noter sa défaite d'entrée au championnat du monde face à Hawkins sur le score de 10-9. Il fait tout de même 3 finales dans l'année mais s'incline dans chacune. Maguire reste top 10.

2011/2012 : 1 titre et une demi-finale au championnat du monde

Il remporte un tournoi face à Perry 4-2. Il est en grande forme au championnat du monde en battent le jeune espoir belge Lucas Brecel au premier tour 10-5, au second tour il bat à nouveau Perry 13-7. En quart de finale, il bat sévèrement son compatriote Hendry 13-2 alors que Hendry avait réalisé un 147 au premier tour et avait battu le tenant du titre au tour suivant. En revanche, il perd en demi-finale face à Ali Carter. Il atteint également trois fois une finale la même année : une en Chine, une en Allemagne et une à Glouchester.

2012/2013 : Victoire au Welsh open

Il remporte le Welsh Open qui est son dernier titre jusqu'en 2014. Au championnat du monde, il perd d'entrée face à Poomjeang largement à sa portée. Il finit l'année dans le top 8.

2013/2014 : Année inconstante

N'atteignant aucune finale et s'inclinant au premier tour du championnat du monde, il finit dans le top 10 en fin d'année et se retrouve au 17e rang mondial, un classement catastrophique pour lui. Il fait quand même une demi-finale aux Masters.

2014/2015 : 2 titres et reprise de confiance

Maguire fait un bonne saison avec un titre au Six red world championship et un titre au Lisbon Open. Il atteint les demi-finales du UK championship ainsi que les quarts de finale aux Masters. Par contre, il perd encore une fois au premier tour du championnat du monde. Il finit l'année 18e mondial à cause de cette contre-performance.

2015/2016 : Année moyenne

Il atteint la finale du championnat du monde par équipe mais s'incline 4 à 1. Il arrive en demi-finale du tournoi d'Australie. Il atteint les demi-finales lors du China Open. Cette performance lui permet de se qualifier pour le championnat du monde en tant que tête de série no 16. Il s'incline face au futur demi-finaliste Alan McManus 10-7. Après 4 défaites consécutives au 1er tour du championnat du monde, il nous laisse croire que le long format ne lui réussit pas.

2016/2017 : Le déclin

Il atteint, en début de saison, les quarts de finale à l'Open d'Inde et s'incline face au futur vainqueur, Anthony McGill. Il fait un tournoi de Shanghai en atteignant les demi-finales. Il enchaîne avec quelques victoires jusqu'en mars mais il ne passe pas les huitièmes de finale dans les tournois qu'il dispute. Il participe ensuite au China open où il bat successivement Fergal O'Brien (5-3), Li Hang (5-3) et Daniel Wells (5-1(. En revanche, il s'incline en quarts de finale face à Mark Selby, le numéro 1 mondial, sur le score de 5 frames à 1. Il doit ensuite passer par les qualifications pour pouvoir participer au championnat du monde. Il remporte tous ses matchs de qualification ; dans le tableau final, il bat Anthony McGill, alors 15e joueur mondial, sur le score de 10 frames à 2. Il enchaîne ensuite avec une victoire sur Rory McLeod sur le score de 13 à 3. Il s'incline en quarts de finale face à Barry Hawkins.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois majeurs [2] 1 1
Autres tournois Ranking 4
Tournois Ranking mineurs 3

Titres[modifier | modifier le code]

Finales perdues[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableaux
2004-2005 British Open Drapeau : Angleterre Brighton Drapeau : Écosse John Higgins 6-9 Tableau
2007-2008 UK Championship Drapeau : Angleterre York Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 2-10 Tableau
2010-2011 PTC - Event 1 Drapeau : Angleterre Sheffield Drapeau : Pays de Galles Mark Williams 0-4
2010-2011 MIUS Cup Drapeau : Angleterre Gloucester Drapeau : Angleterre Stephen Lee 2-4
2010-2011 Welsh Open Drapeau : Pays de Galles Newport Drapeau : Écosse John Higgins 6-9 Tableau
2011-2012 PTC - Event 2 Drapeau : Angleterre Gloucester Drapeau : Angleterre Martin Gould 3-4
2011-2012 German Masters Drapeau : Allemagne Berlin Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 7-9 Tableau
2011-2012 China Open Drapeau : République populaire de Chine Pékin Drapeau : Angleterre Peter Ebdon 9-10 Tableau

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]