Marco Fu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marco Fu
Image illustrative de l’article Marco Fu
Marco Fu après sa finale perdue contre Ali Carter au Masters d'Allemagne de 2013.
Fiche d'identité
Nom complet Marco Fu Ka-chun
Surnom Pride of Hong Kong
Nationalité Drapeau de Hong Kong Hongkongais
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Hong Kong
Professionnel Depuis 1998
Meilleur classement 5e (juin 2017)
Gains 2 531 089 £
Break le plus élevé 147 (4 fois)
Centuries 501
Victoires en tournois (par type)
Classés 3
Classés mineurs 1
Non classés 5
Médailles
Jeux asiatiques Médaille d'or, Asie Bangkok 1998 (par équipes)
Médaille d'argent, Asie Pusan 2002 (double)
Médaille d'or, Asie Pusan 2002 (par équipes)
Médaille d'argent, Asie Doha 2006 (double)
Médaille d'argent, Asie Doha 2006 (par équipes)
Médaille d'or, Asie Hong Kong 2009 (par équipes)
Médaille d'or, Asie Guangzhou 2010 (simple)
Dernière mise à jour : 2 juin 2020

Marco Fu Ka-chun, né le , est un joueur de snooker professionnel hongkongais[1].

Les principales performances de Marco Fu sont une victoire au Grand Prix (Open mondial aujourd'hui) 2007 à Aberdeen face à Ronnie O'Sullivan[2], une victoire à l'Open d'Australie 2013 face à Neil Robertson[3] et une victoire à l'Open d'Écosse 2016 face à John Higgins[4]. Il compte également deux finales en tournoi majeur, au championnat du Royaume-Uni en 2008[5] et au Masters en 2011[6]. Sa meilleure performance aux championnats du monde est une demi-finale en 2006 et en 2016[7]. Fu atteint son meilleur classement en juin 2017, celui de no 5 mondial.

En dehors du circuit classé, Marco Fu a remporté trois médailles d'or (deux par équipes et une en individuel) et trois médailles d'argent aux jeux asiatiques. En 2002, à Busan, il était associé à Au Chi-wai. Marco Fu a remporté en 1997 le championnat du monde amateur et le championnat du monde des moins de 21 ans.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts sur le circuit professionnel[modifier | modifier le code]

Fu commence à jouer au snooker à l'âge de 9 ans. Né à Hong Kong, il déménage à Vancouver (Canada) avec ses parents à l'âge de 12 ans. À l'âge de 18 ans, Fu retourne dans son pays d'origine en vue d'intégrer le circuit professionnel de snooker, et remporte en 1997 les championnats du monde dans la catégorie des moins de 21 ans et dans la catégorie amateur.

Il devient professionnel l'année suivante, en 1998. Cette année-là, Fu s'engage dans sa première finale, au Grand Prix, où il élimine Ronnie O'Sullivan puis Peter Ebdon. Mais il s'incline face à l'Anglais Stephen Lee[7]. Il se qualifie au championnat du monde en 1999, sa première participation à ce tournoi. Après avoir gagné quatre matchs de qualifications, il est battu par James Wattana 10 manches à 8. Fu effectue sa première percée dans le top 16 durant la saison 2000-2001, prenant la 15e place au classement mondial.

Marco Fu, vainqueur du Grand Prix en 2007, son premier titre dans un tournoi comptant pour le classement mondial.

Progression et premier titre classé (2003 à 2010)[modifier | modifier le code]

Il remporte son premier titre sur le circuit professionnel en 2003, battant le Gallois Mark Williams en finale de la première ligue, et devient le premier vainqueur qui ne soit pas originaire des îles britanniques. En 2003, il réalise également un parcours remarqué à l'Open du pays de Galles, où il atteint la demi-finale, en battant Stephen Lee et Ronnie O'Sullivan. Toujours en 2003, Fu élimine le no 2 mondial, Ronnie O'Sullivan au premier tour du championnat du monde puis accède au premier de ses deux quarts de finale atteints dans ce tournoi[8]. Il est défait par Stephen Lee, qui le bat sur le score de 13 manches à 7[9].

L'année d'après, Fu défend brillamment sa demi-finale à l'Open du pays de Galles, mais ne parvient pas à faire mieux, battu par un excellent Steve Davis.

Au championnat du monde de 2006, alors issu des qualifications, Fu est l'invité surprise des demi-finales. Mené 15-9 face à Peter Ebdon, Fu parvient à faire son retard en recollant à 16-16, avant d'être finalement battu à la manche décisive[7].

Marco Fu remporte son premier tournoi classé au Grand Prix de 2007 à Aberdeen, en Écosse. Il se défait du champion du monde en titre, John Higgins, puis de Gerard Greene pour se qualifier en finale où il retrouve l'Anglais Ronnie O'Sullivan, deux fois champion du monde à l'époque, qu'il bat par 9 manches à 6[2]. Après le match, Fu décrira ce résultat comme la « meilleure performance de sa carrière ». L'année suivante, il est demi-finaliste au Masters mais est battu par Stephen Lee. C'est également en 2008 que Fu atteint la finale du championnat du Royaume-Uni, sa première finale majeure. Il est battu de justesse par Shaun Murphy, par 10 manches à 9, au terme d'une rencontre particulièrement décousue[5].

En 2010, il remporte sa deuxième victoire dans un tournoi non classé, le championnat de la ligue, en s'imposant face au Nord-irlandais Mark Allen qu'il bat lors de la manche décisive[10].

Marco Fu tout sourire après sa victoire à l'Open d'Australie (2013), face à Neil Robertson.

Confirmation : deuxième et troisième titre classé et régularité (2011 à 2017)[modifier | modifier le code]

Fu est finaliste du Masters 2011, dans une finale 100% asiatique qui l'oppose au Chinois Ding Junhui[11]. Il s'incline sur le score de 10-4. Le prochain tournoi est tout aussi réussi par le joueur Hong Kongais : il se hisse jusqu'à la demi-finale de l'Open du pays de Galles, où il perd face au Gallois Mark Williams (6-3).

Lors du tournoi de qualification pour l'Open mondial 2011, Fu inscrit un break de 147 face à Matthew Selt[12]. Il réussit ainsi cette prouesse pour la deuxième fois de sa carrière. En huitièmes de finale du championnat du Royaume-Uni la même année, Fu créer la surprise en éliminant le no 1 mondial et grand favori du tournoi Mark Selby, 6-3. En revanche, il ne renouvèle pas ce succès face à Mark Allen en quarts de finale, battu à la manche décisive, après avoir manqué sa chance à 5-4 en sa faveur[13].

En début d'année 2013, Fu est le finaliste malheureux du Masters d'Allemagne, battu par Ali Carter[14]. Bien qu'il soit sorti victorieux de la première session (menant 5-3), Fu subit une remontée brutale de son adversaire qui l'emporte 9 manches à 6, l'empêchant de jouer pendant 86 minutes.

Fu lance idéalement sa saison 2013-2014, il remporte son deuxième titre de classement à l'occasion de l'Open d'Australie[3], où il élimine Ken Doherty et Shaun Murphy sur son parcours vers la finale[15], puis triomphe du favori du public, l'Australien Neil Robertson, qu'il écarte par 9-6[3]. Plus tard dans la saison, Fu réalise une autre finale, au championnat international de Chengdu, mais il est battu par Ding Junhui sur le score disputé de 10-9, au terme de la troisième finale 100% asiatique de l'histoire du snooker ; lui qui avait déjà participé à la première avec Ding[16]. Après le tournoi, Fu atteint son meilleur classement à l'époque : 6e mondial.

Lors du Masters en 2015, il inscrit un break maximum de 147[17], devenant seulement le troisième joueur de l'histoire à réussir cette performance dans cette épreuve, et réalisant par la même occasion cette performance pour la troisième fois de sa carrière. Le 13 décembre 2015, Fu signe une victoire à l'Open de Gibraltar, tournoi de catégorie mineure, son seul titre en trois finales dans cette catégorie de tournois. Pour ce faire, il dispose de Michael White en finale, sur le score de 4-1[18]. C'est aussi pendant ce tournoi qu'il réalise un autre 147, son quatrième en tout. Au championnat du monde en 2016, Fu élimine successivement Peter Ebdon, Anthony McGill et Barry Hawkins pour rejoindre sa deuxième demi-finale, où il est battu 17-15 par Mark Selby, no 1 mondial[19].

Saison 2016-2017 : troisième victoire classée et meilleur classement[modifier | modifier le code]

Marco Fu est l'auteur d'une saison 2016-2017 de très haut vol. Son premier fait d'arme intervient au championnat du Royaume-Uni où il joue la demi-finale[20], dans laquelle il est battu dans la manche décisive par Ronnie O'Sullivan (6-5), malgré qu'il ait mené 5-4[21]. La semaine qui suit, il dispute la demi-finale à l'Open d'Écosse, qu'il remporte cette fois-ci. Fu parvient ensuite à renverser la finale qui l'opposait à John Higgins[4]. Pourtant mené par 4 manches à 1 à l'issue de la première « session », Fu réalise une seconde session parfaite, il ne concède pas la moindre manche à son adversaire, s'imposant par 9 manches à 4. Cette victoire marque le troisième titre classé de la carrière de Marco Fu, et le dernier en date. Il commence l'année 2017 par une demi-finale au Masters[22]. Pour en arriver jusque là, il se défait de Judd Trump (6 manches à 5) et de Mark Allen (6 manches à 2)[23]. Comme au championnat du Royaume-Uni, il est arrêté par Ronnie O'Sullivan, qui le bat sur le score de 6 manches à 4. Fu perd une nouvelle demi-finale cette saison durant le Grand Prix mondial, face à Ryan Day. Le 12 mars 2017, il s'incline en finale du championnat des joueurs, battu par Judd Trump, par 10 manches à 8[24]. Enfin, Fu termine au championnat du monde, où il se qualifie pour les quarts de finale. Au premier tour, il revient de loin face au Belge Luca Brecel : mené 7 à 2, il réussit à l'emporter 10 à 9[25]. Son match du deuxième tour est tout aussi compliqué face à Neil Robertson, qu'il bat 13 manches à 11, au terme d'une rencontre accrochée[26]. Fu est ensuite lourdement battu par le tenant du titre, Mark Selby 13 manches à 3[27]. Cette saison exceptionnelle lui vaut d'atteindre son meilleur classement en carrière, celui de no 6 mondial[28].

Problème de santé et déclin (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Les apparitions de Marco Fu se font de plus en plus rares pendant la saison suivante. Après sa défaite au premier tour du Masters face à Ronnie O'Sullivan, sur le score de 6 manches à 0, il révèle avoir subi une opération oculaire pour traiter une maladie dégénérative de la rétine[29]. Après une longue absence de plusieurs mois, Fu effectue son retour lors du championnat du monde, en avril 2018. Il est sorti d'entrée par le jeune chinois Lyu Haotian[30].

Depuis, Fu a repris la compétiton à plein temps. Pourtant, il ne parvient pas à retrouver son meilleurs niveau des saisons passées. Ses meilleurs résultats dans les tournois classés sont deux quarts de finale : à l'Open mondial en 2018 et au Masters d'Europe en 2020, des résultats trop faibles qui lui ont coûté sa place dans le top 32. Redescendu à la 55e place mondiale à la fin de la saison 2019-2020, Fu occupe son plus mauvais classement depuis ses débuts en 1998.

Fu exécutant un coup au Masters d'Allemagne, en 2013.

Style de jeu et technique[modifier | modifier le code]

Marco Fu se distingue comme un joueur attaquant, capable de nettoyer des tables, et de réaliser des century breaks. Il est aussi connu pour avoir une technique particulière. En effet, dans la préparation de leur coup, les autres joueurs ont l'habitude de limer, c'est-à-dire de balancer leur queue de billard plusieurs fois avant d'impacter la « bille de choc » (la bille blanche). À l'exception des autres joueurs, Marco Fu ne lime pas avant de jouer son coup.

Records[modifier | modifier le code]

Avec plus de 500 century breaks exécutés durant sa carrière, Marco Fu occupe la 9e position du classement des centuries réalisés dans l'histoire du snooker[31]. Il a également réussit le break maximum de 147 points en quatre occasion : au Masters d'Écosse en 2000, à l'Open mondial en 2012, au Masters en 2015 et à l'Open de Gibraltar la même année[32]. Fu détient le record de la plus longue manche télévisée de l'histoire. Ce record, partagé avec Mark Selby, s'est produit à Telford, durant l'édition 2007 du championnat du Royaume-Uni, avec une manche décisive qui dura 77 minutes. Par ailleurs, c'est Selby qui remporta la rencontre[33]. Ce record a depuis été battu par Dave Harold et Shaun Murphy qui, l'année suivante à l'Open de Chine, ont disputés une manche de 93 minutes, remportée par Murphy[34].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Fu a passé sa jeunesse à Vancouver, Colombie Britannique, Canada, et a aussi vécu au Pays de Galles et en Écosse. Aujourd'hui, il réside à Londres avec sa fiancée Shirley, elle aussi originaire de Hong Kong. Le couple s'est marié en 2011, et a donné naissance à deux petites filles, nées en 2012 et en 2015[35].

Fu est bouddhiste, et par conséquent végétarien. Il explique d'ailleurs que cela l'aide à rester calme en toute circonstance, un réel avantage sur une table de snooker.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 3 5
Tournois classés mineurs 1 2
Tournois non classés 5 3
Tournois en équipes 0 1
Tournois pro-am 1 0
Tournois amateurs 2 0
Gras Tournois de la triple couronne[36]
Marco Fu utilisant le spider (reposoir en forme d'araignée), 2011

Titres[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableaux
1997 Championnat du monde des moins de 21 ans Drapeau : Irlande Carlow Drapeau : Belgique Bjorn Haneveer 11-7
1997 Championnat du monde amateur Drapeau : Zimbabwe Bulawayo Drapeau : Angleterre Stuart Bingham 11-10
2002-2003 Première ligue Drapeau : Angleterre Sunderland Drapeau : Pays de Galles Mark Williams 9-5
2004-2005 Challenge Monde - Asie Drapeau : Thaïlande Bangkok Drapeau : Écosse John Higgins 5-1
2006-2007 Masters de Thaïlande Drapeau : Thaïlande Hua Hin Drapeau : Thaïlande Issara Kachaiwong 5-3
2007-2008 Grand Prix Drapeau : Écosse Aberdeen Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 9-6 Tableau
2009-2010 Championnat de la ligue Drapeau : Angleterre Stock Drapeau : Irlande du Nord Mark Allen 3-2
2010-2011 Jeux asiatiques Drapeau : République populaire de Chine Canton Drapeau : République populaire de Chine Ding Junhui 4-2 Tableau
2013-2014 Open d'Australie Drapeau : Australie Bendigo Drapeau : Australie Neil Robertson 9-6 Tableau
2015-2016 Coupe générale Drapeau : Hong Kong Hong Kong Drapeau : Pays de Galles Mark Williams 7-3
2015-2016 Open de Gibraltar Drapeau de Gibraltar Gibraltar Drapeau du pays de Galles Michael White 4-1 Tableau
2016-2017 Open d'Écosse Drapeau : Écosse Glasgow Drapeau : Écosse John Higgins 9-4 Tableau
Marco Fu (2011)

Finales perdues[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableaux
1998-1999 Grand Prix Drapeau : Angleterre Preston Drapeau : Angleterre Stephen Lee 2-9 Tableau
2003-2004 Masters eurasiatique - Étape 2 Drapeau : Thaïlande Bangkok Drapeau : Irlande Ken Doherty 2-5
2007-2008 Coupe Huangshan Drapeau : République populaire de Chine Hebei Drapeau : Angleterre Ali Carter 3-5
2008-2009 Championnat du Royaume-Uni Drapeau : Angleterre Telford Drapeau : Angleterre Shaun Murphy 9-10 Tableau
2010-2011 Masters Drapeau : Angleterre Londres Drapeau : République populaire de Chine Ding Junhui 4-10 Tableau
2012-2013 Championnat du circuit des joueurs - Épreuve 3 Drapeau de l'Angleterre Gloucester Drapeau de l'Angleterre Rod Lawler 2-4 Tableau
2012-2013 Masters d'Allemagne Drapeau : Allemagne Berlin Drapeau : Angleterre Ali Carter 6-9 Tableau
2013-2014 Open Bluebell Wood Drapeau : Angleterre Doncaster Drapeau : Angleterre Ricky Walden 4-3 Tableau
2013-2014 Championnat international Drapeau : République populaire de Chine Daqing Drapeau : République populaire de Chine Ding Junhui 9-10 Tableau
2016-2017 Championnat des joueurs Drapeau : Pays de Galles Llandudno Drapeau : Angleterre Judd Trump 8-10 Tableau
2018-2019 Masters de Macao Drapeau de Macao Macao J.Perry, Z.Anda et M.Williams 5-1 Tableau

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Marco Fu sur global-snooker.com
  2. a et b (en) « Grand Prix final result », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2020)
  3. a b et c « World Snooker | News | News | Fu On Top Down Under », sur web.archive.org, (consulté le 28 mars 2020)
  4. a et b (en) « Brilliant Fu Claims Glasgow Glory », sur World Snooker, (consulté le 28 mars 2020)
  5. a et b (en-GB) « Murphy defeats Fu to clinch title », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020)
  6. (en-GB) « Ding overcomes Fu to win Masters », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020)
  7. a b et c (en) « Marco Fu », sur World Snooker (consulté le 28 mars 2020)
  8. (en-GB) « O'Sullivan stunned by qualifier », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020)
  9. (en-GB) « Lee brushes past Fu », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020)
  10. « Championship League Snooker : FU WINS THE 2010 CHAMPIONSHIP LEAGUE SNOOKER », sur web.archive.org, (consulté le 2 juin 2020)
  11. « Ladbrokes Mobile Masters (2011) - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 28 mars 2020)
  12. « World Snooker | News | News | Fu Through With A 147 », sur web.archive.org, (consulté le 2 juin 2020)
  13. (en-GB) « Allen beats Fu to make UK semis », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020)
  14. « Carter comes from behind to pip Fu in German Masters », sur Mail Online, (consulté le 28 mars 2020)
  15. « World Snooker | News | News | Fu Into Aussie Final », sur web.archive.org, (consulté le 2 juin 2020)
  16. « World Snooker | News | News | Victory Over Fu Gives Ding Title Treble », sur web.archive.org, (consulté le 28 mars 2020)
  17. (en) « Marco Fu 147: Masters maximum in win against Stuart Bingham », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2020)
  18. (en) « Marco Fu beats Michael White in Gibraltar Open final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2020)
  19. (en-GB) « Selby beats Fu 17-15 to reach final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020)
  20. (en-US) « O'Sullivan To Face Fu In Semis », sur World Snooker, (consulté le 3 juin 2020)
  21. (en-GB) « O'Sullivan to face Selby in UK final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  22. (en-GB) « O'Sullivan reaches 12th Masters final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  23. « Marco Fu edges out Judd Trump in epic as Neil Robertson sets up Ronnie O'Sullivan clash », sur Eurosport UK, (consulté le 3 juin 2020)
  24. (en) « Players Championship: Judd Trump beats Marco Fu 10-8 final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2020)
  25. (en-US) « Fu Fightback Topples Brecel », sur World Snooker, (consulté le 3 juin 2020)
  26. (en-US) « Fu Beats Robertson In Thriller », sur World Snooker, (consulté le 3 juin 2020)
  27. (en-US) « Stunning Selby Demolishes Fu », sur World Snooker, (consulté le 3 juin 2020)
  28. « Rankings 2016/2017 - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 28 mars 2020)
  29. (en) « Hong Kong snooker star Marco Fu to take an enforced break after eye surgery », sur South China Morning Post, (consulté le 3 juin 2020)
  30. (en) « Marco Fu admits fears for his future in snooker after eye surgery », sur South China Morning Post, (consulté le 3 juin 2020)
  31. « Centuries – Pro Snooker Blog », sur www.prosnookerblog.com (consulté le 3 juin 2020)
  32. « The Global Snooker Centre », sur web.archive.org, (consulté le 3 juin 2020)
  33. (en-GB) « Selby into semis after epic frame », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  34. « Murphy to play China's Ding after longest frame at snooker China Open -- china.org.cn », sur www.china.org.cn (consulté le 3 juin 2020)
  35. « Marco Fu second daughter London born microblogging annunciation: add little princess Netease-sportnews Feed », sur web.archive.org, (consulté le 3 juin 2020)
  36. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :