Ali Carter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ali Carter
Image illustrative de l’article Ali Carter
Ali Carter au Masters d'Allemagne 2013.
Fiche d'identité
Nom complet Allister Carter
Surnom « The Captain »
Nationalité Drapeau : Angleterre Anglaise
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Colchester, Angleterre
Professionnel 1996 - 1997 et depuis 1998
Meilleur classement 2e (septembre-octobre 2010)
Gains 2 425 071 £
Break le plus élevé 147 (trois fois)
Centuries 309
Victoires en tournois (par type)
Classés 4
Classés mineurs 1
Non classés 3
Médailles
Jeux mondiaux Médaille d'argent, monde Wroclaw 2017 (simple)
Dernière mise à jour : 20/08/2020

Ali Carter, de son vrai nom, Allister Carter, est un joueur professionnel de snooker, né le à Colchester, dans le comté de l'Essex, en Angleterre[1].

Depuis ses débuts professionnels en 1996, sa carrière est principalement marquée par deux places de finaliste au championnat du monde, en 2008 et en 2012, battu à chaque fois par Ronnie O'Sullivan, et une place de finaliste au Masters en 2020. Carter inscrit également quatre tournois classés à son palmarès et occupe la place de no 2 mondial de septembre à .

Sa passion pour l'aviation lui a valu d'être surnommé « The Captain », littéralement « le capitaine »[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Début de carrière prometteur (1996-2007)[modifier | modifier le code]

Trois ans après être passé professionnel en 1996, Carter atteint la demi-finale du Grand Prix à tout juste 20 ans[3]. Alors classé 142e mondial, il prend le meilleur sur Stephen Hendry et Marco Fu, avant de s'incliner contre John Higgins (6-3). En 2000, il remporte le précieux tournoi qualificatif au Masters (championnat Benson & Hedges)[4]. Cette victoire lui permet de participer au tournoi ; Carter y bat Steve Davis, avant de s'incliner contre Ken Doherty (6 à 0)[5].

Il se montre très régulier lors des saisons suivantes et entre dans le top 16 du classement mondial pour la première fois en 2006[6]. Pendant cette période, il est notamment quart de finaliste de plusieurs épreuves classées ; l'Open de Grande-Bretagne (2001[7] et 2002[8]), l'Open d'Écosse 2003[9], la coupe LG 2003[10] et le championnat du Royaume-Uni (2004[11] et 2005[12]). En 2005-2006, Carter s'incline en finale du tournoi qualificatif au Masters[13].

Lors de la saison 2006-2007, l'Anglais est battu en demi-finale de la coupe de Malte[14]. En fin de saison, il parvient à rejoindre les quarts de finale du championnat du monde pour la toute première fois de sa carrière. Pour ce faire, il domine Stephen Hendry au deuxième tour du tournoi. Malgré un quart de finale qu'il semble maîtriser, Carter est défait par Mark Selby en manche décisive[15].

Meilleures années (2008-2013)[modifier | modifier le code]

Ali Carter au Classique Paul Hunter 2012.

Carter se distingue au championnat du monde 2008, en atteignant la finale. Sur son parcours, il réalise un break maximum de 147 points, au cours de son match de quart de finale qui l'opposait à Peter Ebdon[16]. Il se montre très impressionnant lors de son deuxième match, infligeant un 13-4 à Shaun Murphy. En demi-finale, il bénéficie du qualifié Joe Perry, et s'impose par 17 manches contre 15[17]. En finale, Carter est battu par Ronnie O'Sullivan, sur le score sévère de 18-8[18]. Cette performance lui permet d'intégrer le top 10 pour la première fois de sa carrière professionnelle.

Ali Carter, heureux victorieux du Masters d'Allemagne.

L'année suivante, Carter remporte sa première victoire dans un tournoi classé à l'Open du pays de Galles, écartant le surprenant Joe Swail en finale, malgré avoir été mené 5-2[19]. Il réitère cette performance l'année suivante, en battant Jamie Burnett, l'invité surprise de la finale du Masters de Shanghai[20]. Toujours en 2010, il perd la finale au Pays de Galles, contre John Higgins (9-4)[21]. En , il bat successivement Jamie Cope[22], Joe Perry (13-11)[23] et Shaun Murphy (13-12)[24], pour rejoindre une nouvelle demi-finale au championnat du monde. Il ne va pas plus loin, et s'incline contre Neil Robertson[25]. Quelques mois après, il se hisse à la deuxième place du classement ; son meilleur positionnement en carrière.

En 2012, Carter dispute de nouveau la finale du championnat du monde, mais il est encore une fois battu par Ronnie O'Sullivan[26]. Comme en 2008, Carter a connu un parcours vertigineux et riche en émotions. Au deuxième tour, il était mené 12-9 par le jeune Judd Trump, mais a fini par l'emporter à l'issue d'une longue manche décisive[27]. L'année 2013 est marquée par un nouveau succès dans un tournoi classé, Carter s'imposant sur Marco Fu en finale du Masters d'Allemagne[28]. La même saison, il atteint pour la première fois de sa carrière le dernier carré au championnat du Royaume-Uni, s'inclinant sur la belle contre Murphy, après avoir mené par 8 à 4[29]. En fin d'année, il perd en finale du championnat de la ligue[30].

Maladie, puis retour aux affaires (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Le , le monde du snooker apprend une mauvaise nouvelle ; Ali Carter s'est fait diagnostiqué un cancer des testicules[31]. Il subit une opération qui se révèle être un succès. Décidant de revenir à la compétition dès septembre, il prend finalement la décision de se reposer pendant six mois[32],[33]. Il fait son retour pour le championnat du monde 2014, où il est éliminé au deuxième tour par Mark Selby[34]. Alors en rémission, il se fait diagnostiquer un nouveau cancer, cette fois-ci aux poumons. Refusant de mourir à seulement 34 ans, le courageux anglais préfère se battre et suivre un chimiothérapie[35]. Sa résilience paye, et Carter est officiellement guéri en . De retour à la compétition, il remporte la coupe générale, dominant Shaun Murphy en finale[36].

Carter en 2016.

Après une dégringolade au classement, il remporte son quatrième titre classé en 2016, à l'Open mondial, s'imposant difficilement contre Joe Perry en finale, sur le score de 10-8[37]. Cette victoire marque son retour au premier plan après sa maladie. En 2017, Carter est finaliste du Masters d'Allemagne[38]. Bien que battu par le vétéran Anthony Hamilton, il remonte dans le top 16 du classement mondial en fin de saison. Au championnat du monde, il est battu d'entrée par Graeme Dott, s'inclinant ainsi pour la première fois depuis 2006, au premier tour de la compétition[39].

En 2018, Carter réussit à battre Ronnie O'Sullivan pour la première fois de sa carrière au championnat du monde. La rencontre est également marquée par un « accrochage » entre les deux hommes, O'Sullivan ayant bousculé volontairement Carter après avoir manqué son coup dans la 19e manche. O'Sullivan avouera plus tard avoir été agacé par la grande forme de Carter qu'il accuse d'avoir « surjoué ». Carter aligne une nouvelle finale dans un tournoi classé au Grand Prix mondial 2019. Il s'y incline contre Judd Trump, sur le score de 10-6[40]. Quelques semaines après ce résultat, il est de nouveau quart de finaliste au Crucible Theatre[41].

En , il obtient sa place au Masters, grâce au désistement de Ronnie O'Sullivan[42]. Dans son premier match qui l'oppose à Mark Selby, Carter est en retard dans la première manche. Réussissant un fluke (empochage chanceux), Carter semble se libérer et inscrit la première manche. Il remporte ensuite le match (6 à 4)[43]. En quart de finale, il domine John Higgins, par 6 manches à 3[44]. Il domine ensuite Shaun Murphy, en demi-finale[45]. Opposé à Stuart Bingham en finale, le début de la rencontre est disputé ; les deux hommes se retrouvent à 5-5. Bingham parvient ensuite à mener 7-5, mais Carter égalise tout de suite. À 7-7, Bingham fait parler son expérience, et file à 9-7. Bingham s'impose finalement sur le score de 10-8[46].

En demi-finale de l'Open d'Irlande du Nord 2021, il est battu par le champion du monde Ronnie O'Sullivan. En quart de finale de l'Open du pays de Galles, il doit encore affronter Ronnie O'Sullivan mais déclare forfait pour des raisons médicales. Dans les tours précédents, il sort deux joueurs du top 10 : John Higgins et Mark Allen. Ali Carter échoue en finale des séries professionnelles en terminant deuxième du dernier groupe derrière Mark Williams.

Technique et style de jeu[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 4 6
Tournois classés mineurs 1 0
Tournois non classés 3 4
Tournois pro-am 0 1
Gras Tournois de la triple couronne[47]
Carter au Classique Paul Hunter 2015.

Titres[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1999 Championnat Benson & Hedges Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Simon Bedford 9-4
2007-2008 Coupe Huangshan Drapeau : Chine (République populaire de) Hebei Drapeau : Hong Kong Marco Fu 5-3 Tableau
2008-2009 Open du pays de Galles Drapeau : Pays de Galles Newport Drapeau : Irlande du Nord Joe Swail 9-5 Tableau
2010-2011 Masters de Shanghai Drapeau : Chine (République populaire de) Shanghai Drapeau : Écosse Jamie Burnett 10-7 Tableau
2012-2013 Masters d'Allemagne Drapeau : Allemagne Berlin Drapeau : Hong Kong Marco Fu 9-6 Tableau
2014-2015 Coupe générale Drapeau : Hong Kong Hong Kong Drapeau : Angleterre Shaun Murphy 7-6 Tableau
2015-2016 Classique Paul Hunter Drapeau : Allemagne Fürth Drapeau : Angleterre Shaun Murphy 4-3 Tableau
2016-2017 Open mondial Drapeau : Chine (République populaire de) Yushan Drapeau : Angleterre Joe Perry 10-8 Tableau

Finales perdues[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
2005-2006 Épreuve qualificative aux Masters Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Stuart Bingham 3-6
2007-2008 Championnat du monde Drapeau : Angleterre Sheffield Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 8-18 Tableau
2009-2010 Open du pays de Galles Drapeau : Pays de Galles Newport Drapeau : Écosse John Higgins 4-9 Tableau
2011-2012 Classique de Wuxi Drapeau : Chine (République populaire de) Wuxi Drapeau : Angleterre Mark Selby 7-9 Tableau
2011-2012 Championnat du monde (2) Drapeau : Angleterre Sheffield Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 11-18 Tableau
2012-2013 Championnat de la ligue Drapeau : Angleterre Stock Drapeau : Angleterre Martin Gould 2-3 Tableau
2016-2017 Masters d'Allemagne Drapeau : Allemagne Berlin Drapeau : Angleterre Anthony Hamilton 6-9 Tableau
2017-2018 Jeux mondiaux Drapeau : Pologne Wrocław Drapeau : Angleterre Kyren Wilson 2-3 Tableau
2018-2019 Grand Prix mondial Drapeau : Angleterre Cheltenham Drapeau : Angleterre Judd Trump 6-10 Tableau
2019-2020 Masters Drapeau : Angleterre Londres Drapeau : Angleterre Stuart Bingham 8-10 Tableau
2020-2021 Séries professionnelles Drapeau : Angleterre Milton Keynes Drapeau : Pays de Galles Mark Williams [N 1] Tableau

Résultats en tournois[modifier | modifier le code]

Tournoi 1996-
1997
1997-
1998
1998-
1999
1999-
2000
2000-
2001
2001-
2002
2002-
2003
2003-
2004
2004-
2005
2005-
2006
2006-
2007
2007-
2008
2008-
2009
2009-
2010
2010-
2011
2011-
2012
2012-
2013
2013-
2014
2014-
2015
2015-
2016
2016-
2017
2017-
2018
2018-
2019
2019-
2020
Classement[48],[N 2] NC[N 3] NC[N 2] NC[N 2] 142 92 61 31 17 19 19 15 14 7 5 4 6 17 16 13 29 32 12 11 17
Tournois classés
Masters de Riga[N 4] Tournoi non existant CM 3T A 2T 1T
Championnat international Tournoi non existant 1T F A 1T 3T QF QF 3T
Championnat de Chine Tournoi non existant NC DF 1T DQ
Open d'Angleterre Tournoi non existant 3T 2T QF 1T
Open mondial[N 5] DQ A DQ DF DQ 1T 1T QF 2T 1T RR 2T DF 1T 1T F F 2T Non tenu V A 2T 3T
Open d'Irlande du Nord Tournoi non existant F 2T 4T 3T
Championnat du Royaume-Uni DQ A DQ DQ DQ 2T 2T 3T QF QF 2T 1T DF QF 1T 2T DF 3T 1T 3T 3T 1T 3T 3T
Open d'Écosse[N 6] DQ A DQ 2T 3T 3T QF 2T Tournoi non tenu CM Tournoi non tenu 2T 2T 4T 2T
Masters d'Europe Tournoi non existant 1T DQ 2T DF
Masters d'Allemagne[N 7] DQ A NC Tournoi non existant 2T 1T V 1T DQ 1T F DQ DQ DQ
Grand Prix mondial Tournoi non existant NC QF 2T 1T F 1T
Open du pays de Galles DQ A 1T DQ DQ 1T 1T 1T 3T 1T QF QF V F DF 1T DQ 4T 4T 2T 3T 2T 1T 2T
Shoot-Out Tournoi non existant Tournoi non classé A 3T 2T 2T
Championnat des joueurs[N 8] Tournoi non existant NQ NQ 2T NQ NQ QF DF NQ 1T NQ
Open de Gibraltar Tournoi non existant CM A F F F
Championnat du circuit Tournoi non existant NQ NQ
Championnat du monde DQ DQ DQ DQ DQ DQ 1T 1T 2T 1T QF F 2T DF 2T F 2T 2T 2T 2T 1T QF QF DQ
Tournois non classés
Masters de Shanghai Tournoi non existant Tournoi classé A 1T
Champion des champions Tournoi non existant QF 1T 1T 1T A A A
Masters DQ DQ DQ 1T DQ DQ DQ DQ A DQ 1T 1T QF 1T 1T 1T 1T A QF A 1T 1T A F
Championnat de la ligue Tournoi non existant RR RR RR DF RR F RR 2T 2T RR DF RR RR
Tournois alternatifs
Championnat du monde de snooker à six billes rouges[N 9] Tournoi non existant A A A NT A A A A A A A QF
Anciens tournois classés
Classique de Dubai[N 10] DQ Tournoi abandonné
Grand Prix de Malte Tournoi non classé DQ NC Tournoi abandonné
Masters de Thaïlande[N 11] DQ A DQ DQ DQ DQ NC Tournoi non tenu NC Tournoi abandonné
Open de Grande-Bretagne DQ A DQ DQ DQ QF QF 1T 3T Tournoi abandonné
Masters d'Irlande Tournoi non classé 2T DQ DQ NT NC Tournoi abandonné
Trophée d'Irlande du Nord Tournoi non existant NC 2T 3T DF Tournoi abandonné
Championnat de Bahreïn Tournoi non tenu 1T Tournoi abandonné
Classique de Wuxi[N 12] Tournoi non existant Tournoi non classé 1T 3T F Tournoi abandonné
Open d'Australie[N 13] Tournoi non tenu 1T 1T A A 2T Tournoi abandonné
Open d'Inde Tournoi non existant F F NT DQ DQ A NT
Masters de Shanghai Tournoi non existant 1T 1T 2T V 1T QF 1T A DQ QF 2T Non classé
Open de Chine[N 14] NT NC DQ DQ DQ 1T Non tenu 1T DQ 2T 2T 2T DF QF QF 2T DF 1T 1T 2T 1T 2T NT
Classique Paul Hunter Tournoi non existant Tournoi pro-am Tournoi classé mineur 3T A A NC
Légendes des performances
DQ Défaite en qualifications XT Défaite au tour X
WC = tour d'invitation (tour de wild card),
RR = round-robin
QF Défaite en quart de finale
DF Défaite en demi-finale F Défaite en finale V Victoire
NQ Non Qualifié A Absent/Forfait F Retrait du tournoi
D Disqualifié du tournoi
NT / Non tenu Événement non tenu
NC / Tournoi non classé Tournoi non classé
C / Tournoi classé Tournoi classé
CM / Tournoi classé mineur Tournoi classé mineur

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Deuxième du dernier groupe
  2. a b et c À partir de la saison 2010-2011, le classement est celui du début de saison, c'est-à-dire celui paru après le championnat du monde de la saison précédente.
  3. Les nouveaux joueurs sur le circuit principal n'ont pas de classement.
  4. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open de Riga (2014-2015 et 2015-2016)
  5. L'épreuve a aussi porté le nom de Grand Prix (1999-2000, 2000-2001 et 2004-2005 à 2009-2010), de coupe LG (2001-2002 à 2003-2004), d'Open mondial (2010-2011) et d'Open mondial de Haikou (2011-2012 à 2013-2014)
  6. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open international (1995-1996 et 1996-1997) et de championnat des joueurs (2003-2004)
  7. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open d'Allemagne (1995-1996 et 1997-1998)
  8. L'épreuve a aussi porté le nom de finale du championnat du circuit des joueurs (2010-2011 à 2012-2013)
  9. L'épreuve a aussi porté le nom d'International de snooker à six billes rouges (2008-2009) et de Grand Prix mondial à six billes rouges (2009-2010)
  10. L'épreuve a aussi porté le nom de Classique de Thaïlande (1995-1996) et de Classique d'Asie (1996-1997)
  11. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open de Thaïlande (1995-1996 et 1996-1997)
  12. L'épreuve a aussi porté le nom de Classique de Jiangsu (2008-2009 et 2009-2010)
  13. L'épreuve a aussi porté le nom de Masters d'Australie (1995-1996)
  14. L'épreuve a aussi porté le nom d'International de Chine (1997-1998 et 1998-1999)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ali Carter », sur World Snooker (consulté le )
  2. (en) Jamie Jackson, « Ali Carter returns to Sheffield for world championship », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  3. « WWW Snooker: Grand Prix 1999 », sur www.snooker.org (consulté le )
  4. « masqual » (version du 16 février 2012 sur l'Internet Archive), sur www.cajt.pwp.blueyonder.co.uk,
  5. (en-US) « Ali Carter », sur World Snooker (consulté le )
  6. « SNOOKER - Global Snooker Centre » (version du 23 avril 2008 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk,
  7. « snooker.org: Stan James British Open 2001 », sur www.snooker.org (consulté le )
  8. « WWW Snooker: British Open 2002 », sur www.snooker.org (consulté le )
  9. « WWW Snooker: Regal Scottish Open 2003 », sur www.snooker.org (consulté le )
  10. « WWW Snooker: LG Cup 2003 », sur www.snooker.org (consulté le )
  11. (en-GB) « UK Championship results », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en) By Phil Yates, « Hendry relies on battling qualities », The Times,‎ (ISSN 0140-0460, lire en ligne, consulté le )
  13. « Latest Drawsheet » (version du 25 novembre 2005 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  14. « Murphy charges into final », sur Eurosport, (consulté le )
  15. (en-GB) « Selby finally shakes off Carter », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. (en) « Carter hits historic Crucible 147 », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Carter reaches first snooker World Championship final after epic victory over Perry », sur Mail Online (consulté le )
  18. (en) « O'Sullivan wins third world title », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. (en-GB) « Carter storms to Welsh Open title », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. (en) « Carter triumphs in Shanghai final », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. (en-GB) « Smooth Higgins claims Welsh Open », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « 2010 Betfred World Championship Match 5 » (version du 23 avril 2010 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  23. « 2010 Betfred World Championship Match 19 Allister Carter v Joe Perry » (version du 28 avril 2010 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  24. « 2010 Betfred World Championship Quarter Final 2 » (version du 30 avril 2010 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  25. « Robertson beats Carter to make final - Yahoo! Eurosport » (version du 23 juillet 2012 sur l'Internet Archive), sur eurosport.yahoo.com,
  26. (en) « World Snooker final 2012: Ronnie O'Sullivan wins fourth title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  27. « World Snooker | News | News | Captain Carter Leaves Trump Grounded » (version du 2 mai 2012 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  28. (en) « German Masters: Ali Carter clinches title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. (en-GB) « Murphy seals dramatic comeback », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. « Snooker - Gould lifts Championship League Snooker title - Yahoo Eurosport UK » (version du 5 mars 2014 sur l'Internet Archive), sur uk.eurosport.yahoo.com,
  31. « World Snooker | News | News | Carter Diagnosed With Cancer » (version du 7 juillet 2013 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  32. (en-GB) Press Association, « Ali Carter given the all-clear from testicular cancer », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  33. (en-GB) « Ali Carter on catching up after cancer », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. (en-GB) « Selby defeats Carter in Sheffield », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. Jonathan McEvoy, « Ali Carter: Having chemo was like going to hell and back... », sur Mail Online, (consulté le )
  36. (en-GB) « CARTER COMPLETES COMEBACK TRIUMPH », sur Inside Snooker (consulté le )
  37. (en) « Ali Carter back in world's top 16 after beating Joe Perry in World Open final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. (en-US) « Superb Hamilton Wins First Ranking Title », sur World Snooker, (consulté le )
  39. (en-US) « Dott Sends Captain Home », sur World Snooker, (consulté le )
  40. (en-US) « Trump Champion In Cheltenham », sur World Snooker, (consulté le )
  41. « World Snooker Championship: Gary Wilson beats Ali Carter to reach the semi-finals; John Higgins progresses », sur www.sportinglife.com (consulté le )
  42. (en-GB) « O'Sullivan clarifies Masters absence », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  43. « Masters snooker results: Ali Carter wins 6-4 against Mark Selby; Joe Perry beats Ding Junhui 6-3 in opener », sur www.sportinglife.com (consulté le )
  44. (en-GB) « Ali Carter on controversy: "I'm absolutely flabbergasted" », sur SnookerHQ, (consulté le )
  45. (en-GB) « Carter to face Bingham in Masters final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  46. (en-US) « Bingham Claims Maiden Masters Title », sur World Snooker, (consulté le )
  47. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters
  48. (en) « Ranking History », sur www.snooker.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]