John Higgins (snooker)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

John Higgins
image illustrative de l’article John Higgins (snooker)
John Higgins soulevant le trophée du championnat du monde 2007.
Fiche d'identité
Nom complet John Higgins
Nationalité Drapeau : Écosse Écossaise
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Wishaw
Professionnel 1992 à aujourd'hui
Meilleur classement mondial 1er (1998)
Gains 7 442 109 £[1]
Break le plus élevé 147 (8 fois)
Victoires
Champion du monde 1998, 2007, 2009, 2011
Tournoi ranking 30
Autres tournois 25

John Higgins est un joueur de snooker écossais né à Wishaw en Écosse le .

Sa carrière professionnelle de snooker a débutée en 1992, lorsqu'il avait 17 ans[1]. Higgins a remporté son premier titre ranking au grand Prix de 1994 en dominant Dave Harold en finale[2]. Il s'est également imposé à plusieurs reprises sur les tournois de la « Triple couronne » comme le championnat du Royaume-Uni ou les masters mais surtout au championnat du monde en 1998[3], en 2007[4], en 2009[5] et en 2011[6]. Il est également l'auteur de 8 break de 147 dans les tournois, se classant ainsi 3e au classement du plus grand nombre de break maximum accomplis en carrière, juste derrière Stephen Hendry et Ronnie O'Sullivan. Son palmarès est encore plus important puisqu'il compte un total de 55 titres dont 30 victoires sur des épreuves majeures. Son meilleur classement est la 1re place mondiale et ses gains s'élèvent à la somme de 7 442 109 £[1].

Les britanniques lui ont aussi trouvé le surnom de « The Wizard of Wishaw », autrement dit les « magicien de Wishaw ».

Carrière[modifier | modifier le code]

John Higgins est devenu joueur de snooker professionnel en 1992. Il s'est distingué lors de l'open britannique de 1993 en atteignant les quarts de finale. L'année suivante, il réalisait le même résultat aux masters européens. La même année, il remportait son premier tournoi ranking contre Dave Harold 9 à 6[2]. La saison suivante fut remarquable pour Higgins puisqu'il rallie 6 finales et en remporte 4 d'entre elles, dont 2 épreuves majeures. Entre 1996 et 1998, Higgins remporte 5 nouveaux titres ranking, comme aux masters allemands (2 fois).

En avril 1998, c'est la consécration puisqu'il remporte son premier titre à Sheffield[3]. Il bat respectivement Jason Ferguson (10-8), Anthony Hamilton (13-9), John Parrott (13-11), Ronnie O'Sullivan (17-9) et Ken Doherty (18-12). A l'issue de ce tournoi, il devient pour la première fois numéro 1 mondial[7].

La saison suivante, Higgins complète sa "Triple couronne" en remportant le championnat du Royaume-Uni et les masters[8] mais aussi l'open de Chine contre son compatriote Billy Snaddon 9-3.

La saison 1999-2000 est marquée par des victoires à l'open mondial et à l'open du pays de Galles[9].

En 2000, il remporte un nouveau titre à York. Son parcours y est exemplaire puisqu'il s'impose notamment contre Stephen Hendry (3e joueur mondial) en demi-finale et Mark J. Williams (1er) en finale.

Entre 2001 et 2007, Higgins connaît une légère perte de vitesse. En effet, il ne remporte que 3 titres majeurs en 6 ans.

Malgré tout, il remporte le championnat du monde de 2007[4]. Il y avait battu : Michael Holt (10-4), Fergal O'Brien (13-4), Ronnie O'Sullivan (13-9), Stephen Maguire (17-15) et Mark Selby (18-13). D'ailleurs, Higgins rééditera cet exploit en 2009[5] en éliminant l'anglais Shaun Murphy en finale. Entretemps, l'écossais avait remporté l'open mondial pour la 3e fois.

Au cours de la saison 2010-2011, il remporte trois tournois ranking : le championnat du Royaume-Uni[10], l'open du pays de Galles[11] et le plus important, les championnats du monde[12]. Pendant le tournoi, il avait principalement battu Ronnie O'Sullivan ainsi que l'étoile montante Judd Trump en finale.

Après cette excellente saison, Higgins connaît à nouveau une période un peu plus difficile. En effet, en 5 ans, il ne remporte que 4 titre ranking[13],[14],[15],[16].

En 2017, il reprend des couleurs en atteignant la finale à Sheffield[17]. Malheureusement, il s'incline 15-18 alors qu'il avait mené 10-4 puis 13-10 contre l'anglais Mark Selby.

En 2017-2018, John Higgins remporte l'open d'inde[18] en septembre ainsi que l'open du pays de Galles[19].En revanche, il redescend 5e au classement[20].

Par ailleurs, il compte 3 titres sur le circuit du Player Tour Championship.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois ranking 30 17
Autres tournois 25 21

Titres[modifier | modifier le code]

Finales perdues[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Career Total Statistics For John Higgins - Professional Results », sur cuetracker.net (consulté le 21 avril 2018)
  2. a et b (en) « 1994 New Skoda Grand Prix Derby (Oct 10-23) », sur www.snooker.org (consulté le 21 avril 2018)
  3. a et b (en) « Embassy World Championship 1998 », sur www.snooker.org (consulté le 21 avril 2018)
  4. a et b (en) « World Championship (2007) », sur www.snooker.org (consulté le 21 avril 2018)
  5. a et b (en) « Betfred.com World Championship (2009) », sur www.snooker.org (consulté le 21 avril 2018)
  6. (en) « Betfred.com World Championship (2011) », sur www.snooker.org (consulté le 21 avril 2018)
  7. (en) « 1998/99 Embassy World Rankings », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  8. (en) « Benson & Hedges Masters 1999 », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  9. (en) « Regal Welsh Open 2000 », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  10. (en) « 12BET.com UK Championship (2010) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  11. (en) « Wyldecrest Park Homes Welsh Open (2010) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  12. (en) « Betfred.com World Championship (2011) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  13. (en) « Bank of Communication Shanghai Masters (2012) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  14. (en) « BetVictor Welsh Open (2015) », sur www.snooker.org (consulté en 22 avrikl 2018)
  15. (en) « Australian Goldfields Open (2015) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  16. (en) « International Championship (2015) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  17. (en) « Betfred World Championship (2017) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  18. (en) « Indian Open (2017) », sur www.snooker.org (consulté le 22 mai 2018)
  19. (en) « ManBetX Welsh Open (2018) », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)
  20. (en) « Rankings 2017/2018 », sur www.snooker.org (consulté le 22 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices dans des bases relatives au sport : CueTracker • Snooker Database • Snooker.org • World SnookerVoir et modifier les données sur Wikidata