Stuart Bingham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stuart Bingham
Image illustrative de l’article Stuart Bingham
Stuart Bingham au Masters d'Allemagne 2013.
Fiche d'identité
Nom complet Stuart Bingham
Surnom « Ball-run »
Nationalité Drapeau : Angleterre Anglaise
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Basildon (Angleterre)
Professionnel 1995 - 1997 et depuis 1998
Meilleur classement 2e (2015-2017)
Gains 2 657 615 £[1]
Break le plus élevé 147 (six fois)
Centuries 452
Victoires en tournois (par type)
Championnat du monde 2015
Classés 6
Classés mineurs 4
Non classés 8
Dernière mise à jour : 13/05/2020

Stuart Bingham, né le à Basildon, dans le comté d'Essex, en Angleterre, est un joueur de snooker professionnel anglais[2].

Champion du monde de snooker amateur en 1996, il ne remporte sa première victoire sur le circuit professionnel que quinze ans plus tard, lors de l'Open d'Australie 2011[3]. Le , il devient champion du monde de snooker professionnel[4]. Depuis, il a remporté trois autres tournois classés ; l'Open du pays de Galles 2017[5], l'Open d'Angleterre 2018[6] et l'Open de Gibraltar 2019[7].

Bingham a aussi été numéro deux mondial, à l'issue de son titre mondial ; il a occupé ce rang jusqu'à 2017[8]. Il a également réussi près de 460 centuries en carrière, dont six breaks de 147 points.

Il est surnommé Stuart « Ball-run » Bingham[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Début de carrière (1995-2010)[modifier | modifier le code]

Bingham remporte le championnat du monde amateur en 1996[10], avant de perdre en finale contre Marco Fu l'année suivante. En 1999, il parvient pour la première fois de sa carrière à se qualifier pour un tournoi classé, lors de l'Open du pays de Galles. Il ne s'arrête pas là et s'impose sur Tony Drago, Gerard Greene et John Higgins, pour rejoindre les quarts de finale où il est battu par Joe Swail. En 2000, classé 97e mondial, il élimine Stephen Hendry au premier tour des championnats du monde professionnels[11]. En 2002, il se qualifie de nouveau pour le tournoi et affronte au premier tour Ken Doherty. Au cours du match, Bingham manque la rose du break maximum[12] et s'incline sur le score de 10 à 8[13].

En 2005, il atteint les quarts de finale au championnat du Royaume-Uni, en battant notamment Matthew Stevens 9-3 sur son parcours[14]. Il semble trouver plus de consistance cette saison puisqu'il se hisse en quart de finale d'un autre tournoi ; le Grand Prix, battant notamment Shaun Murphy[15]. Toujours en 2005-2006, Bingham remporte le tournoi qualificatif au Masters[16]. Cette saison plus qu'intéressante lui permet d'entrer pour la toute première fois dans le top 32 du classement mondial. L'année suivante, Bingham réitère et remporte de nouveau le titre[17]. Il est également quart de finaliste à Shanghai.

En 2008, il atteint pour la deuxième fois de sa carrière le deuxième tour du championnat du monde, mais y est une nouvelle fois battu[18]. L'année suivante, il se qualifie de nouveau pour l'épreuve, mais y est cette fois-ci battu d'entrée par Ronnie O'Sullivan, 10 à 5[19].

Après une saison 2009-2010 moyenne, Bingham est menacé et redescend au classement. En fin d'année 2010, il parvient à atteindre pour la deuxième fois de sa carrière les quarts de finale au championnat du Royaume-Uni, éliminant notamment O'Sullivan par 9 manches à 6[20]. Il s'incline finalement contre son rival Mark Allen[21].

Premiers succès (2011-2014)[modifier | modifier le code]

Bingham lors du Masters d'Allemagne 2013.

En avril 2011, Bingham rate une grosse opportunité dans sa carrière ; alors opposé à Ding Junhui au deuxième tour du championnat du monde, il mène par 12 manches à 9 (le match se jouant au meilleur des 25 manches), mais finit par s'incliner dans la manche décisive[22]. En plus d'être son premier quart de finale sur le tournoi, cette performance lui aurait été favorable pour une première percée dans le top 16 du classement.

Il signe son premier succès majeur en 2011, en remportant l'Open d'Australie en tant que qualifié[3]. Il élimine quatre top 16 et remporte le tournoi, ainsi qu'un prix de 60 000 AU$. Cette performance lui vaut d'intégrer à son tour le top 16[23]. Bingham continue sa progression en 2012, remportant la première ligue, un tournoi non classé, ainsi que les épreuves une[24] et trois[25] du circuit asiatique des joueurs, deux tournois classés mineurs. Il se classe alors 10e du classement mondial, son meilleur classement à l'époque. Toujours en 2012, il atteint une nouvelle finale classée qu'il perd cependant au Classique de Wuxi[26]. En 2013, il perd une nouvelle finale ; cette fois-ci contre Stephen Maguire à l'Open du pays de Galles[27]. En toute fin de saison, Bingham dispute son tout premier quart de finale au Crucible Theatre, mais il est nettement battu par Ronnie O'Sullivan[28]. En fin d'année, il se hisse en demi-finale du championnat du Royaume-Uni, éliminant cette fois-ci O'Sullivan (6-4) en quart de finale[29]. Il finit par perdre contre Neil Robertson (9-8)[30].

Il remporte son deuxième titre dans un tournoi classé aux Masters de Shanghai 2014, signant des victoires sur Ding Junhui (no 1 mondial)[31] et Mark Allen (no 10)[32]. En toute fin d'année, il retrouve encore une fois les demi-finales à York, s'inclinant contre Ronnie O'Sullivan sur la belle[33].

Titre de champion du monde en 2015[modifier | modifier le code]

Stuart Bingham et Jan Scheers (arbitre) en 2015.

Lors du championnat du monde, Bingham officie en tant que dixième tête de série. Son premier match l'oppose à Robbie Williams. La rencontre est relativement décousue et disputée ; Bingham finit tout de même par s'imposer à l’expérience ; 10 contre 7. Son deuxième tour contre Graeme Dott semble plus difficile sur le papier. Contre toute attente, Stuart Bingham expédie son adversaire sur le score de 13-5, atteignant pour la deuxième fois de sa carrière les quarts de finale sur l'épreuve[34]. Dans son quart de finale qui l'oppose à la légende Ronnie O'Sullivan, Bingham est loin de partir favori. Pourtant, Bingham prend l'avantage dans la première session, inscrivant notamment un break de 145 points. O'Sullivan parvient ensuite à mener 9-8. À la surprise générale, Ronnie craque complètement et s'incline sans remporter de nouvelle partie (13-9)[35]. Sa première demi-finale au championnat est loin d'être facile sur le papier ; Bingham affronte Judd Trump, contre qui il a toujours eu du mal à gagner[36]. Cependant, Bingham maintient une avance de deux manches à la fin de chacune des trois premières sessions ; menant 5-3, 9-7, puis 13-11[37]. À 14-16, Trump signe deux centuries pour forcer son adversaire à jouer une manche décisive. En état de grâce, Bingham remporte cette manche et file en finale[38]. En finale, il retrouve Shaun Murphy. Murphy commence mieux, remportant les trois premières manches de la finale. Bingham, toujours autant accrocheur, parvient à finir la première session à quatre partout. Murphy commence mieux la deuxième session, menant rapidement 8-4. Une fois de plus, Bingham s'accroche et revient à 8-9[39]. Dans la troisième session, Bingham revient très en forme, remportant la majorité des manches pour filer à 14-11. Le , Bingham remporte le championnat du monde de snooker en battant en finale Shaun Murphy, sur le score de 18-15. Le tournant du match se produit à 15-15 : il remporte la 31e manche au bout de 64 minutes, grâce notamment à 38 points « offerts » par son adversaire à la suite de snookers[40]. Cette performance lui vaut d'atteindre son meilleur classement en carrière : la 2e place mondiale.

Confirmation[modifier | modifier le code]

Sa saison 2016-2017 s'avère très réussie : après avoir atteint les demi-finales de quatre tournois classés (Masters de Shanghai, Open d'Angleterre, championnat international et Masters d'Allemagne), ainsi que les finales de deux tournois non-classés (championnat de Chine[41] et championnat du monde à six billes rouges) et la finale du Grand Prix mondial[42], il s'impose le face à son compatriote Judd Trump par 9 manches à 8, en finale de l'Open du Pays de Galles[5].

En octobre de la même année, Bingham est battu par Trump en finale du Masters d'Europe. Le reste de l'année 2017 est en revanche marqué par une suspension de trois mois pour cause de paris illégaux.

Bingham fait son retour en 2018, et remporte un cinquième titre dans un tournoi classé à l'Open d'Angleterre, battant son compatriote Mark Davis en finale, sur le score de 9 manches à 7[6]. En novembre, il est également demi-finaliste au championnat du Royaume-Uni où il est défait par Mark Allen[43]. En 2019, il dispute une nouvelle finale dans un tournoi classé à l'Open de Gibraltar. Il retrouve le tenant du titre de l'épreuve, Ryan Day et s'impose sans trop de difficultés, par 4 manches à 1, glanant un sixième succès majeur en carrière[7]. Il perd également une nouvelle finale sur l'Open du pays de Galles[44]. Quelques semaines plus tard, Bingham réalise son cinquième 147 dans un tournoi professionnel à l'Open de Chine[45].

Le , il s'adjuge son deuxième succès sur un tournoi de la triple couronne au Masters de snooker, disposant d'Ali Carter dans une finale conclue 10-8[46]. Il se voit remettre par la même occasion la dotation de 250 000 £.

Stuart Bingham (2016).

Suspension pour paris illégaux[modifier | modifier le code]

Le , la World Professional Billiards and Snooker Association (WPBSA) annonce la suspension de Bingham pour avoir parié sur des matchs de snooker[47], ce qui est pourtant interdit par la fédération. Il fait son retour à la compétition à la fin du mois de février 2018 après trois mois de suspension[48].

Il écope également d'une amende de 20 000 £.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 6 5
Tournois classés mineurs 4 0
Tournois non classés 8 5
Tournois alternatifs 0 1
Tournois pro-am 11 1
Tournois amateurs 2 2
Gras Tournois de la triple couronne[49]

Titres[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1996 Championnat d'Angleterre amateur Drapeau : Angleterre Peter Lines 8-4
1996 Championnat du monde amateur Drapeau : Nouvelle-Zélande New Plymouth Drapeau : Australie Stan Gorski 11-5
1998-1999 Circuit britannique - Épreuve 3 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Matthew Couch 6-1
1999-2000 Championnat professionnel du Merseyside Drapeau : Angleterre Liverpool Drapeau : Angleterre Stuart Pettman 5-1
2001-2002 Circuit WPBSA - Épreuve 6 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Matthew Selt 5-4
2003-2004 Open Pontins (printemps) Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Wayne Cooper 5-3
2003-2004 Open Pontins (automne) Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Mark Davis 5-2
2005-2006 Open Pontins (printemps, 2) Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Tom Harris 5-2
2005-2006 Épreuve qualificative aux Masters Drapeau : Angleterre Londres Drapeau : Angleterre Ali Carter 6-3
2006-2007 Open Pontins Pro-Am - Épreuve 3 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Ricky Walden 4-2
2006-2007 Épreuve qualificative aux Masters (2) Drapeau : Angleterre Londres Drapeau : Angleterre Mark Selby 6-2
2007-2008 Open Pontins Pro-Am - Épreuve 1 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Judd Trump 4-1
2007-2008 Open Pontins Pro-Am - Épreuve 2 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Robbie Williams 4-2
2007-2008 Open des Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas Bois-le-Duc Drapeau : Irlande du Nord Joe Swail 6-3
2008-2009 Open anglais Paul Hunter Drapeau : Angleterre Leeds Drapeau : Angleterre David Grace 6-0
2008-2009 Séries mondiales - Pontins Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Irlande Ken Doherty 3-1
2011-2012 Open d'Australie Drapeau : Australie Bendigo Drapeau : Pays de Galles Mark Williams 9-8 Tableau
2012-2013 Pink Ribbon Drapeau : Angleterre Gloucester Drapeau : Angleterre Peter Lines 4-0
2012-2013 Open de Zhangjiagang Drapeau : République populaire de Chine Zhangjiagang Drapeau : Angleterre Stephen Lee 4-3 Tableau
2012-2013 Open de Zhengzhou Drapeau : République populaire de Chine Zhengzhou Drapeau : République populaire de Chine Li Hang 4-3 Tableau
2012-2013 Première ligue Drapeau de l'Angleterre Grimsby Drapeau de l'Angleterre Judd Trump 7-2 Tableau
2013-2014 Open de Dongguan Drapeau : République populaire de Chine Dongguan Drapeau : République populaire de Chine Liang Wenbo 4-1 Tableau
2014-2015 Masters de Shanghai Drapeau : République populaire de Chine Shanghai Drapeau : Irlande du Nord Mark Allen 10-3 Tableau
2014-2015 Open de Haining Drapeau : République populaire de Chine Haining Drapeau : Angleterre Oliver Lines 4-0 Tableau
2014-2015 Championnat de la ligue Drapeau : Angleterre Stock Drapeau : Angleterre Mark Davis 3-2 Tableau
2014-2015 Championnat du monde Drapeau : Angleterre Sheffield Drapeau : Angleterre Shaun Murphy 18-15 Tableau
2016-2017 Open du Pays de Galles Drapeau : Pays de Galles Cardiff Drapeau : Angleterre Judd Trump 9-8 Tableau
2018-2019 Open d'Angleterre Drapeau : Angleterre Crawley Drapeau : Angleterre Mark Davis 9-7 Tableau
2018-2019 Open de Gibraltar Drapeau de Gibraltar Gibraltar Drapeau : Pays de Galles Ryan Day 4-1 Tableau
2019-2020 Pink Ribbon (2) Drapeau : Angleterre Gloucester Drapeau : Irlande du Nord Mark Allen 4-3
2019-2020 Masters Drapeau : Angleterre Londres Drapeau : Angleterre Ali Carter 10-8 Tableau

Finales[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1997 Championnat du monde amateur Drapeau du Zimbabwe Bulawayo Drapeau : Hong Kong Marco Fu 10-11
1998 Open d'Angleterre amateur Drapeau : Angleterre Shailesh Jogia 2-5
2000-2001 Championnat Benson & Hedges Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Shaun Murphy 7-9
2007-2008 Open Pontins Pro-Am - Épreuve 4 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Joe Perry 3-4
2012-2013 Classique de Wuxi Drapeau : République populaire de Chine Wuxi Drapeau : Angleterre Ricky Walden 4-10 Tableau
2012-2013 Open du Pays de Galles Drapeau : Pays de Galles Newport Drapeau : Écosse Stephen Maguire 8-9 Tableau
2013-2014 Champion des champions Drapeau de l'Angleterre Coventry Drapeau de l'Angleterre Ronnie O'Sullivan 8-10 Tableau
2013-2014 Snooker Shoot-Out Drapeau : Angleterre Blackpool Drapeau : Pays de Galles Dominic Dale 0-1 Tableau
2015-2016 Open mondial Drapeau : Pays de Galles Llandudno Drapeau : Angleterre Shaun Murphy 8-9 Tableau
2016-2017 Championnat du monde à six billes rouges Drapeau : Thaïlande Bangkok Drapeau : République populaire de Chine Ding Junhui 7-8 Tableau
2016-2017 Championnat de Chine Drapeau : République populaire de Chine Guangzhou Drapeau : Écosse John Higgins 7-10 Tableau
2017-2018 Masters de Roumanie Drapeau : Roumanie Bucarest Drapeau : Pays de Galles Ryan Day 8-10 Tableau
2017-2018 Masters d'Europe Drapeau : Belgique Lommel Drapeau : Angleterre Judd Trump 7-9 Tableau
2018-2019 Open du Pays de Galles (2) Drapeau : Pays de Galles Cardiff Drapeau : Australie Neil Robertson 7-9 Tableau

Résultats en tournois[modifier | modifier le code]

Tournoi 1995-
1996
1996-
1997
1997-
1998
1998-
1999
1999-
2000
2000-
2001
2001-
2002
2002-
2003
2003-
2004
2004-
2005
2005-
2006
2006-
2007
2007-
2008
2008-
2009
2009-
2010
2010-
2011
2011-
2012
2012-
2013
2013-
2014
2014-
2015
2015-
2016
2016-
2017
2017-
2018
2018-
2019
2019-
2020
Classement[50],[N 1] NC[51] 327 NC[51] 164 93 43 44 57 43 37 37 24 23 21 21 29 17 16 6 12 2 2 9 13 13
Tournois classés
Masters de Riga[N 2] Tournoi non existant CM 3T 1T DQ DQ
Championnat international Tournoi non existant 1T 3T 3T 1T DF F 1T 2T
Championnat de Chine Tournoi non existant NC 1T 2T DQ
Open d'Angleterre Tournoi non existant DF 3T V 2T
Open mondial[N 3] DQ DQ A DQ 1T DQ DQ DQ 1T DQ QF RR RR DQ 1T DQ 1T 2T 2T Non tenu 2T 2T DQ QF
Open d'Irlande du Nord Tournoi non existant A A 1T 3T
Championnat du Royaume-Uni DQ DQ A DQ DQ 1T DQ 1T 2T DQ QF 3T 2T 1T 2T QF 1T QF DF DF 3T 2T A DF 4T
Open d'Écosse[N 4] DQ DQ A DQ 2T DQ 1T 1T 2T Tournoi non tenu CM Tournoi non tenu 1T A 1T 1T
Masters d'Europe Tournoi non existant DQ F 2T DQ
Masters d'Allemagne[N 5] DQ DQ A NC Tournoi non existant DQ 2T 1T 1T 2T 2T DF A 2T DQ
Grand Prix mondial Tournoi non existant NC F 1T 2T 2T 1T
Open du Pays de Galles DQ DQ A QF 2T DQ DQ DQ DQ 1T DQ 2T 3T DQ 1T 1T 2T F 4T 4T 1T V 3T F 3T
Shoot-Out Tournoi non existant Tournoi non classé 1T 4T QF 1T
Championnat des joueurs[N 6] Tournoi non existant 2T NQ 1T 1T DF NQ 1T NQ QF NQ
Open de Gibraltar Tournoi non existant CM A QF V 3T
Championnat du circuit Tournoi non existant QF NQ
Championnat du monde DQ DQ DQ DQ 2T DQ 1T DQ DQ DQ DQ DQ 2T 1T DQ 2T 1T QF 1T V 1T 2T 1T 2T 2T
Tournois non classés
Classique Paul Hunter Tournoi non existant Tournoi pro-am Tournoi classé mineur Tournoi classé A
Masters de Shanghai Tournoi non existant Tournoi classé QF 1T
Open de Haining Tournoi non existant CM A DF A 4T
Champion des champions Tournoi non existant F 1T 1T QF F 1T 1T
Masters DQ DQ DQ DQ DQ DQ DQ DQ DQ A 1T WC DQ DQ DQ A 1T 1T 1T 1T DF 1T A 1T V
Championnat de la ligue Tournoi non existant RR DF RR RR RR RR RR V RR RR A 2T 2T
Tournois alternatifs
Championnat du monde de snooker à six billes rouges[N 7] Tournoi non existant F 2T 1T NT 1T DF 2T 1T F 1T QF QF
Anciens tournois classés
Classique de Dubai[N 8] DQ DQ Tournoi abandonné
Grand Prix de Malte Tournoi non classé DQ NC Tournoi abandonné
Masters de Thaïlande[N 9] DQ DQ A DQ DQ DQ 1T NC Tournoi non tenu NC Tournoi abandonné
Open de Grande-Bretagne DQ DQ A DQ 3T 1T DQ DQ 1T 3T Tournoi abandonné
Masters d'Irlande Tournoi non classé 1T 1T DQ NT NC Tournoi abandonné
Coupe de Malte[N 10] DQ DQ NT DQ Non tenu DQ DQ DQ DQ 2T 1T NC Tournoi abandonné
Trophée d'Irlande du Nord Tournoi non existant NC 1T 1T 1T Tournoi abandonné
Championnat de Bahreïn Tournoi non tenu 1T Tournoi abandonné
Classique de Wuxi[N 11] Tournoi non existant Tournoi non classé F 2T 3T Tournoi abandonné
Open d'Australie[N 12] NC Tournoi non tenu V 1T 2T QF 1T Tournoi abandonné
Open d'Inde Tournoi non existant 3T A NT 3T 3T 3T NT
Masters de Shanghai Tournoi non existant QF 2T 2T 2T 2T QF 1T V DF DF F Non classé
Open de Chine[N 13] Non existant NC DQ 1T DQ DQ Non tenu 2T 1T 2T 1T DQ DQ 1T 2T QF F 2T QF 3T QF QF NT
Classique Paul Hunter Tournoi non existant Tournoi pro-am Tournoi classé mineur 2T 1T A NC
Anciens tournois non classés
Masters d'Écosse A A A A A DQ A A Tournoi abandonné
Masters du Brésil (en) Tournoi non existant 1T Tournoi abandonné
Première ligue[N 14] A A A A A A A A A A A A A A A A A V Tournoi abandonné
Grand Prix mondial Tournoi non existant DF Tournoi classé
Championnat de Chine Tournoi non existant F Tournoi classé
Shoot-Out Tournoi non existant 3T 2T 1T F 2T 2T Tournoi classé
Légendes des performances
DQ Défaite en qualifications XT Défaite au tour X
WC = tour d'invitation (tour de wild card),
RR = round-robin
QF Défaite en quart de finale
DF Défaite en demi-finale F Défaite en finale V Victoire
NQ Non Qualifié A Absent/Forfait F Retrait du tournoi
D Disqualifié du tournoi
NT / Non tenu Événement non tenu
NC / Tournoi non classé Tournoi non classé
C / Tournoi classé Tournoi classé
CM / Tournoi classé mineur Tournoi classé mineur
  1. À partir de le saison 2010-2011, le classement est celui du début de saison, c'est-à-dire celui paru après le championnat du monde de la saison précédente.
  2. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open de Riga (2014-2015 et 2015-2016)
  3. L'épreuve a aussi porté le nom de Grand Prix (1999-2000, 2000-2001 et 2004-2005 à 2009-2010), de coupe LG (2001-2002 à 2003-2004), d'Open mondial (2010-2011) et d'Open mondial de Haikou (2011-2012 à 2013-2014)
  4. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open international (1995-1996 et 1996-1997) et de championnat des joueurs (2003-2004)
  5. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open d'Allemagne (1995-1996 et 1997-1998)
  6. L'épreuve a aussi porté le nom de finale du championnat des joueurs de snooker (2010-2011 à 2012-2013)
  7. L'épreuve a aussi porté le nom d'International de snooker à six billes rouges (2008-2009) et de Grand Prix mondial à six billes rouges (2009-2010)
  8. L'épreuve a aussi porté le nom de Classique de Thaïlande (1995-1996) et de Classique d'Asie (1996-1997)
  9. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open de Thaïlande (1995-1996 et 1996-1997)
  10. L'épreuve a aussi porté le nom d'Open d'Europe (1995-1996, 1996-1997, 2001-2002 à 2003-2004) et d'Open d'Irlande (1998-1999)
  11. L'épreuve a aussi porté le nom de Classique de Jiangsu (2008-2009 et 2009-2010)
  12. L'épreuve a aussi porté le nom de Masters d'Australie (1995-1996)
  13. L'épreuve a aussi porté le nom d'International de Chine (1997-1998 et 1998-1999)
  14. L'épreuve a aussi porté le nom de ligue européenne (1995-1996 et 1996-1997)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Career-total Statistics for Stuart Bingham - professional Results », sur cuetracker.net (consulté le 20 février 2011)
  2. (en) Stuart Bingham sur global-snooker.com
  3. a et b (en) « Australian Open 2011 - Bingham Strikes Gold », sur maximumsnooker.com (consulté le 2 janvier 2020)
  4. (en) Barry Glendenning, « Stuart Bingham holds nerve to shock Shaun Murphy in epic final », the Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2020)
  5. a et b (en) « Welsh Open 2017: Stuart Bingham beats Judd Trump 9-8 in final », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2020)
  6. a et b (en) « English Open: Stuart Bingham beats Mark Davis 9-7 », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 17 mars 2020)
  7. a et b « Snooker news -Stuart Bingham claims Gibraltar Open title », sur Eurosport UK, (consulté le 17 mars 2020)
  8. « Ranking History - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 13 mai 2020)
  9. (en) « Seven things you didn’t know about snooker’s world champion », sur www.yorkshirepost.co.uk (consulté le 13 mai 2020)
  10. « snooker.org: IBSF World Championships 1996 », sur www.snooker.org (consulté le 13 mai 2020)
  11. « BBC News | SPORT | Hendry in shock defeat », sur news.bbc.co.uk (consulté le 13 mai 2020)
  12. (en) « Bingham just misses jackpot bonanza », sur independent (consulté le 13 mai 2020)
  13. « snooker.org: Embassy World Championship 2002 », sur www.snooker.org (consulté le 13 mai 2020)
  14. « WWW Snooker: Travis Perkins UK Championship 2005 », sur www.snooker.org (consulté le 13 mai 2020)
  15. « WWW Snooker: Grand Prix 2005 », sur www.snooker.org (consulté le 13 mai 2020)
  16. « Latest Drawsheet », sur web.archive.org, (consulté le 13 mai 2020)
  17. « 2006 Masters Qulifying Event », sur web.archive.org (consulté le 13 mai 2020)
  18. « WWW Snooker: 888.Com World Championship 2008 », sur www.snooker.org (consulté le 13 mai 2020)
  19. (en-GB) Phil Yates, « Snooker: World Championship: Ronnie O'Sullivan set for No1 spot after opening win », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  20. (en-GB) Clive Everton, « Ronnie O'Sullivan beaten by Stuart Bingham in UK Championship », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  21. (en-GB) « UK Championship - latest scores », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  22. « Ding ends Bingham hopes in decider - Yahoo! Eurosport », sur web.archive.org, (consulté le 13 mai 2020)
  23. « Ranking History - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 2 janvier 2020)
  24. « World Snooker | News | News | German Masters Draw », sur web.archive.org, (consulté le 2 janvier 2020)
  25. « World Snooker | Tournaments | PTCs | Asian PTC3 | Asian PTC3 | Bingham On Top In Zhengzhou », sur web.archive.org, (consulté le 2 janvier 2020)
  26. (en-GB) « Walden defeats Bingham in final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  27. (en-GB) « Maguire wins Welsh Open thriller », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  28. (en-GB) « O'Sullivan eases into semi-finals », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  29. (en-GB) « O'Sullivan knocked out by Bingham », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  30. (en-GB) « Robertson battles into UK final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  31. (en-US) « Bingham Beats Ding In Shanghai », sur World Snooker, (consulté le 13 mai 2020)
  32. (en-GB) « Bingham beats Allen in Shanghai final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  33. (en-GB) « O'Sullivan to face Trump in UK final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  34. (en-GB) « World Championship results », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  35. (en-GB) « O'Sullivan stunned by superb Bingham », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  36. « CueTracker - Head-to-Head: Stuart Bingham Vs Judd Trump - Snooker Results & Statistics », sur cuetracker.net (consulté le 13 mai 2020)
  37. (en-GB) Daniel Johson, « Stuart Bingham reaches final with astonishing final-frame thriller », UK Sport,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  38. (en-GB) « Bingham in final after thriller », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  39. (en-GB) « Murphy one frame up in final thriller », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  40. (en) « Betfred World Championship, Final », sur www.snooker.org
  41. (en-GB) « Higgins beats Bingham in China final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  42. (en-GB) « Murphy beats Bingham to win World GP », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  43. (en) « UK Championship 2018: Full tournament results », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 17 mars 2020)
  44. (en-US) « Robertson Claims Cardiff Crown », sur World Snooker, (consulté le 13 mai 2020)
  45. (en) « Stuart Bingham », sur World Snooker (consulté le 17 mars 2020)
  46. (en-GB) « Bingham fights back to win Masters », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2020)
  47. (en) « Stuart Bingham banned over betting on snooker matches », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 2 janvier 2020)
  48. (en) « WPBSA Statement – Stuart Bingham », sur World Snooker, (consulté le 2 janvier 2020)
  49. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters
  50. (en) « Ranking History », sur www.snooker.org (consulté le 6 février 2011)
  51. a et b Les nouveaux joueurs sur le circuit principal professionnel n'ont pas de classement.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :