Barry Hawkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barry Hawkins
Image illustrative de l’article Barry Hawkins
Barry Hawkins aux Masters d'Allemagne de 2013.
Fiche d'identité
Nom complet Barry Hawkins
Surnom « The Hawk »
Nationalité Drapeau : Angleterre Anglaise
Date de naissance
Lieu de naissance Dartford, Angleterre
Professionnel 1996 - 1997 et depuis 2000
Meilleur classement 4e (mars-mai 2014 et juin-juillet 2014)
Gains 2 440 022 £[1]
Break le plus élevé 147 (trois fois)
Centuries 339
Victoires en tournois (par type)
Classés 3
Classés mineurs 1
Non classés 5
Dernière mise à jour : 16/05/2020
Barry Hawkins (2013).

Barry Hawkins, né le à Dartford, dans le Kent en Angleterre, est un joueur de snooker professionnel anglais.

Il s'illustre particulièrement au championnat du monde. En 2013, il atteint la finale, mais s'incline face à Ronnie O'Sullivan, sur le score de 12 à 18[2]. En 2014, il atteint les demi-finales et perd également contre Ronnie O'Sullivan, 7 à 17[3]. En 2015, il atteint une fois de plus les demi-finales et, cette fois, il perd 9 à 17 contre Shaun Murphy[4]. En 2017 et 2018, Hawkins atteint de nouveau ce stade de la compétition et est cette fois-ci éliminé par John Higgins (8 à 17)[5] et Mark Williams (15 à 17)[6].

En plus de bien réussir le championnat du monde, Barry Hawkins a également remporté trois tournois de classement ; l'Open d'Australie 2012[7], le championnat des joueurs 2014[8] et le Grand Prix mondial 2017[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Début de carrière professionnelle (1996-2004)[modifier | modifier le code]

Devenu professionnel en 1996, Hawkins abandonne son métier de commis de bureau pour se consacrer au snooker. Hawkins montre son potentiel en atteignant les quarts de finale à la coupe LG 2001, éliminant notamment Fergal O'Brien et Marco Fu. L'année suivante, il va jusqu'au troisième tour d'un tournoi, battant le no 3 mondial de l'époque, Ronnie O'Sullivan, au deuxième tour de l'Open d'Écosse.

En 2004, il va jusqu'en quart de finale de l'Open de Grande-Bretagne, dominant Joe Perry, Peter Ebdon et Stuart Bingham. Il finit cependant par s'incliner face à son compatriote, Shaun Murphy[10].

Révélation lente et difficile (2005-2012)[modifier | modifier le code]

En 2005, il atteint sa première demi-finale dans un tournoi classé à l'Open du pays de Galles[11]. Il réitère ensuite au Grand Prix[12], aujourd'hui appelé « Open mondial ». L'année suivante, il va encore jusqu'en demi-finale au pays de Galles, mais s'y incline de nouveau[13]. Toujours en 2006, Hawkins bat le Chinois Ding Junhui et se qualifie pour le championnat du monde, entrant par la même occasion dans le top 16 du classement mondial pour la première fois[14].

En 2006-2007, Barry Hawkins se hisse une nouvelle fois en demi-finale d'un tournoi classé, lors de l'Open de Chine, mais s'incline contre Jamie Cope en manche décisive[15]. La même saison, il atteint pour la première fois de sa carrière la finale d'un tournoi, à l'occasion du Masters d'Irlande (tournoi non classé). Il perd cependant contre Ronnie O'Sullivan[16]. Malgré une baisse au classement la saison qui suit, Hawkins est victorieux au tournoi qualificatif au Masters[17].

Il retrouve une bonne forme en 2008-2009, alignant les quarts de finale au trophée d'Irlande du Nord et au championnat de Bahreïn. Hawkins termine la saison à la 17e place mondiale. Cependant, l'Anglais n’enchaîne pas et sort du top 20 en fin de saison suivante ; saison qui est tout de même marquée par une nouvelle finale, lors du Grand Prix à six billes rouges[18].

Les deux saisons suivantes, Hawkins remporte ses deux premiers matchs au Crucible Theatre, éliminant Stephen Maguire au premier tour du championnat du monde 2011[19] et surclassant Mark Selby au premier tour du championnat du monde 2012 (10-3)[20]. Également en 2012, il remporte son deuxième titre, à l'occasion du Shoot-Out[21].

Au cours de la saison 2012-2013, Hawkins gagne son premier tournoi classé, l'Open d'Australie. Il bénéficie d'un tableau dégagé ; de nombreux joueurs du top 10 ayant fait l'impasse. Il atteint la finale en battant Matthew Stevens et Mark Davis. Il réalise une excellente finale, dominant Peter Ebdon 9-3[22].

Meilleures années (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

En fin de saison 2012-2013, lors du championnat du monde, Hawkins est l'invité surprise de la finale après des victoires surprenantes. Lors de son premier match, il ne laisse aucune chance au jeune Jack Lisowski, qu'il bat sur le score écrasant de 10 à 3[23]. Face à son compatriote Mark Selby au second tour, alors mené 7-9, Hawkins fait preuve de beaucoup de sang froid pour s'imposer par 13 manches à 10 et filer pour la première fois de sa vie en quart de finale du tournoi. Il vainc ensuite Ding Junhui (13-7), pour accéder au dernier carré[24]. Sa demi-finale l'oppose au 14e joueur mondial ; Ricky Walden. Dos au mur à 8-12, Hawkins est très solide mentalement, et finit par s'imposer sur le score de 17-14[25]. Cependant, malgré un début de finale serré, il perd sur le score de 12 à 18 contre Ronnie O'Sullivan[2].

La saison suivante, il est demi-finaliste de l'Open du pays de Galles[26]. Hawkins remporte également son deuxième tournoi classé en 2014, battant Gerard Greene lors de l'épreuve finale du championnat des joueurs[27]. En toute fin de saison, il parvient à retrouver la demi-finale du championnat du monde, éliminant Ricky Walden au deuxième tour[28]. En demi-finale, il est une nouvelle fois battu par son compatriote Ronnie O'Sullivan[29]. Hawkins termine la saison au cinquième rang mondial.

Après une nouvelle demi-finale au championnat du monde 2015[30], en , il dispute sa deuxième finale dans un tournoi de la triple couronne au Masters[31], mais il est battu par O'Sullivan, sur le score sévère de 10 à 1[32]. En , il échoue en finale de l'Open d'Irlande du Nord, battu par Mark King, sur le score de 8 manches à 9[33]. En , Hawkins s'impose dans le Grand Prix mondial face au Gallois Ryan Day, sur le score de 10 manches à 7[9].

En fin de saison, Barry Hawkins parvient à rejoindre une quatrième demi-finale au championnat du monde. Pour ce faire, il vainc à la suite Tom Ford, Graeme Dott et Stephen Maguire[34]. Son parcours s'arrête finalement contre John Higgins[35].

Au cours de la saison 2017-2018, il est de nouveau finaliste de deux épreuves classées, finales qu'il perd toutes les deux : à Cardiff face à Higgins[36] et à Pékin face à Selby[37]. Il figure également pour la cinquième fois en demi-finale du championnat du monde, après 2013, 2014, 2015 et 2017. Il y est battu par le futur champion, Mark Williams[6].

La saison suivante s'avère assez moyenne puisque Hawkins a pour meilleur résultat sur les tournois classés une demi-finale perdue face à Judd Trump au Grand Prix mondial. Il est quand même finaliste du Masters de Shanghai, battu par O'Sullivan, une fois de plus[38]. En , pour la première fois depuis 2012, il est éliminé avant les quarts de finale au championnat du monde, battu par l'Anglais Kyren Wilson au deuxième tour, 13 manches à 11. En guise de consolation, il glanera le titre contre Wilson la saison suivante au Classique Paul Hunter, épreuve de catégorie non classée[39].

Pendant la saison 2020-2021, Barry Hawkins dispute trois demi-finales (Masters d'Allemagne, championnat des joueurs et championnat du circuit) mais s'incline dans ces trois occasions.

Technique[modifier | modifier le code]

Dans la vie de tous les jours, Barry Hawkins est droitier. Cependant, au snooker, il joue de la main gauche. En revanche, lorsqu'il joue une bille avec le reposoir, il tient sa queue de billard avec la main droite pour mieux contrôler la bille blanche. Hawkins justifie cette technique par le fait qu'il ait un œil directeur droit.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 3 4
Tournois classés mineurs 1 0
Tournois non classés 5 6
Tournois en équipes 1 1
Tournois alternatifs 1 1
Gras Tournois de la triple couronne[40]
Barry Hawkins en 2013.

Titres[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1999-2000 Circuit britannique - Épreuve 4 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Craig Butler 6-1
2007-2008 Tournoi de qualification au Masters Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Norvège Kurt Maflin 6-4 Tableau
2009-2010 Série de challenges professionnels - Épreuve 5 Drapeau de l'Angleterre Liverpool Drapeau de l'Angleterre Michael Holt 5-1
2011-2012 Snooker Shoot-Out Drapeau : Angleterre Blackpool Drapeau : Écosse Graeme Dott 61-23
2012-2013 Open d'Australie Drapeau : Australie Bendigo Drapeau : Angleterre Peter Ebdon 9-3 Tableau
2013-2014 Championnat des joueurs Drapeau : Angleterre Preston Drapeau : Irlande du Nord Gerard Greene 4-0 Tableau
2015-2016 Masters de Riga Drapeau : Lettonie Riga Drapeau : Angleterre Tom Ford 4-1 Tableau
2016-2017 Grand Prix mondial Drapeau : Angleterre Preston Drapeau : Pays de Galles Ryan Day 10-7 Tableau
2018-2019 Masters de Macao Drapeau : Macau Macao Équipe A[41] 5-1 Tableau
2018-2019 Masters de Macao Drapeau : Macau Macao Drapeau : Pays de Galles Mark Williams 3-2 Tableau
2019-2020 Classique Paul Hunter Drapeau : Allemagne Fürth Drapeau : Angleterre Kyren Wilson 4-3 Tableau
Hawkins, lors de l'Open mondial 2010.

Finales perdues[modifier | modifier le code]

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1999-2000 Circuit britannique - Épreuve 1 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Matt Wilson 4-6
1999-2000 Circuit britannique - Épreuve 3 Drapeau : Pays de Galles Prestatyn Drapeau : Angleterre Simon Bedford 5-6
2006-2007 Masters d'Irlande Drapeau : Irlande Kilkenny Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 1-9 Tableau
2007-2008 Tournoi sur invitation de Hamm Drapeau : Allemagne Hamm Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 2-6
2009-2010 Grand Prix mondial à six billes rouges Drapeau : Thaïlande Bangkok Drapeau : Angleterre Jimmy White 6-8
2012-2013 Championnat du monde de snooker Drapeau : Angleterre Sheffield Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 12-18 Tableau
2015-2016 Masters Drapeau : Angleterre Londres Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 1-10 Tableau
2016-2017 Open d'Irlande du Nord Drapeau : Irlande du Nord Belfast Drapeau : Angleterre Mark King 8-9 Tableau
2017-2018 Coupe du monde Drapeau : Chine (République populaire de) Wuxi Chine A 3-4 Tableau
2017-2018 Open du pays de Galles Drapeau : Pays de Galles Cardiff Drapeau : Écosse John Higgins 7-9 Tableau
2017-2018 Open de Chine Drapeau : Chine (République populaire de) Pékin Drapeau : Angleterre Mark Selby 3-11 Tableau
2018-2019 Masters de Shanghai Drapeau : Chine (République populaire de) Shanghai Drapeau : Angleterre Ronnie O'Sullivan 9-11 Tableau


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Career-total Statistics for Barry Hawkins - Professional Results », sur cuetracker.net, Cue Tracker, (consulté le ).
  2. a et b (en) « O'Sullivan Captures Fifth World Crown », sur World Snooker, (consulté le )
  3. (en) « Ronnie O'Sullivan beats Barry Hawkins in World Snooker semis », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) Press Association, « Shaun Murphy eases past Barry Hawkins and into Crucible final », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le )
  5. « Higgins Reaches Sixth World Final - World Snooker » (version du 8 mai 2017 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  6. a et b (en-GB) Press Association, « Mark Williams wins thriller to join John Higgins in world snooker final », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le )
  7. (en-GB) « Hawkins wins maiden ranking title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « World Snooker | News | News | Hawkins Storms To Players Title » (version du 2 avril 2014 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  9. a et b (en) « World Grand Prix: Barry Hawkins beats Ryan Day to win title in Preston », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (en) « The Times & The Sunday Times », sur www.thetimes.co.uk (consulté le )
  11. « Latest Drawsheet » (version du 13 février 2005 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  12. « WWW Snooker: Grand Prix 2005 », sur www.snooker.org (consulté le )
  13. « Hier entsteht eine neue Homepage », sur www.brownball.de (consulté le )
  14. « Bet Finder - 888.com World Snooker Championships 2007 Player Guide and wallchart, Crucible theatre, Sheffield » (version du 25 juin 2013 sur l'Internet Archive), sur www.betfinder.co.uk,
  15. « SNOOKER - Global Snooker Centre » (version du 15 juillet 2007 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk,
  16. Mirror.co.uk, « ROCKET CRUISES IN AS HAWKINS WILTS », sur mirror, (consulté le )
  17. « Global Cue Sports Centre » (version du 24 décembre 2008 sur l'Internet Archive), sur www.globalsnookercentre.co.uk,
  18. « Global Snooker News reports as White wins in Bangkok 120709 » (version du 23 janvier 2010 sur l'Internet Archive), sur www.global-snooker.com,
  19. (en-GB) « Hawkins delight at Crucible win », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. (en-GB) « Hawkins delight at Crucible win », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. « Hawkins wins Snooker Shoot-Out - Yahoo! Eurosport », sur archive.vn, (consulté le )
  22. (en) Hawkins breaks his duck with defeat of Ebdon in Australia
  23. « World Snooker | News | News | Barry Potter Whacks Jack » (version du 25 avril 2013 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  24. « World Snooker | News | News | Hawkins Stuns Ding To Reach Semis » (version du 3 mai 2013 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  25. Mike Dawes, « Hawkins sets up dream Crucible final with O'Sullivan after comeback stuns Walden », sur Mail Online, (consulté le )
  26. « O'Sullivan and Ding to meet in Welsh Open final », sur ESPN.co.uk (consulté le )
  27. « World Snooker | News | News | Hawkins Storms To Players Title » (version du 2 avril 2014 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  28. (en) « Hawkins into quarter-finals », sur Kent Online, 2014-04-26z23:00:00.0000000+01:00 (consulté le )
  29. (en-GB) « O'Sullivan wins to reach world final », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. (en-GB) Press Association, « Shaun Murphy eases past Barry Hawkins and into Crucible final », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le )
  31. Press Association, « Barry Hawkins reaches first Masters final with victory over Judd Trump », sur Mail Online, (consulté le )
  32. (en) « Masters: Ronnie O'Sullivan beats Barry Hawkins to win sixth title », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. (en) « Northern Ireland Open: Mark King ends 25-year wait for ranking title », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. « Barry Hawkins sets up John Higgins clash, Mark Selby demolishes Marco Fu », sur Eurosport, (consulté le )
  35. « Higgins Reaches Sixth World Final - World Snooker » (version du 8 mai 2017 sur l'Internet Archive), sur www.worldsnooker.com,
  36. (en-US) « Higgins Wins Record Fifth Welsh Crown », sur World Snooker, (consulté le )
  37. (en-US) « Selby Back On Form With China Open Victory », sur World Snooker, (consulté le )
  38. (en-US) « Rocket Fires To Shanghai Victory », sur World Snooker, (consulté le )
  39. (en-GB) « Barry Hawkins Wins Paul Hunter Classic Title », sur SnookerHQ, (consulté le )
  40. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters
  41. L'équipe est composée de Mark Williams, Joe Perry, Marco Fu et Zhang Anda.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :