Saint-Fiacre (Côtes-d'Armor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Fiacre.

Saint-Fiacre
Saint-Fiacre (Côtes-d'Armor)
L'église Saint-Fiacre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Plélo
Intercommunalité Leff Armor Communauté
Maire
Mandat
Gilbert Le Bihan
2014-2020
Code postal 22720
Code commune 22289
Démographie
Gentilé Saint-Fiacrois
Population
municipale
215 hab. (2015 en diminution de 4,87 % par rapport à 2010)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 42″ nord, 3° 03′ 34″ ouest
Altitude 195 m
Min. 114 m
Max. 228 m
Superficie 9,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Fiacre

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Fiacre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Fiacre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Fiacre

Saint-Fiacre [sɛ̃fjakʁ] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en Région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint-Fiacre se situe à une trentaine de kilomètres de Saint-Brieuc, la préfecture du département.

Communes limitrophes de Saint-Fiacre
Saint-Péver Lanrodec
Plésidy Saint-Fiacre Boqueho
Senven-Léhart Saint-Gildas
Carte de la commune de Saint-Fiacre.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 970 hectares ; son altitude varie entre 114 et 228 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est traversé par deux routes départementales : la D4 du nord au sud et la D 63 d’est en ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Claustrum Briaci en 1163 et en 1303, parochia de Sancto Briaco en 1330, Claustrum Beati Briaci vers 1330, Saint Fiacre en 1535, Saint Fiacre entre les deux bois en 1543[1].

Saint-Fiacre vient de Claustrum Briaci, A l'origine, un ermitage fondé dans la forêt de Lehart par Saint-Briac, moine d'origine irlandaise. L'éponyme Briac s'efface au profit de Fiacre, suite à la disparition de la paroisse primitive de saint Briac, qui existait depuis 1170, après le rattachement, vers 1370, de Saint-Fiacre à Plésidy (Plésidy-Goëlo)[1],[2].

Son nom en breton est Sant-Fieg[3].

Villages, hameaux, écarts, lieux-dits[modifier | modifier le code]

En dehors du village servant de chef-lieu de commune, on trouve plusieurs hameaux et écarts. Les plus importants sont (d’est en ouest) : Kerdanielou, Crec’h Metern, la Villeneuve, le Cloître,

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l’ancien régime, Saint-Fiacre était une trève de la paroisse de Plésidy. Saint-Péver appartenait au comté du Goëlo. Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Fiacre-les-Bois[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Daniel Bouder    
mars 2008 en cours Gilbert Le Bihan DVG Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2015, la commune comptait 215 habitants[Note 1], en diminution de 4,87 % par rapport à 2010 (Côtes-d'Armor : +1,14 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
304493462472514524631658648
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
596584599610645614624652605
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
627591580513505474461425357
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
343299244232207197219226215
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Distinctions culturelles[modifier | modifier le code]

Saint-Fiacre fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte un seul monument historique protégé, l’église de Saint-Fiacre. Elle remonte au XVe siècle et a été reconstruite par Ernest Le Guerranic vers 1893. Le portail de la façade sud et l’ossuaire sont classés depuis 1915[9],[10],[11].

La chapelle Saint-Nicolas située au Cloître et datant des XVe et XVIIIe siècles[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]