Ronnie Wood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ron Wood
Ron Wood 2011 in Sydney cropped.jpg
Ron Wood en 2011.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Ronnie WoodVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ronald David Wood
Nationalité
Domicile
Little Gaddesden (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université de West London (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Krissy Findlay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Jesse Wood (en)
Leah Wood (d)
Tyrone Wood (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Instrument
Labels
Warner Bros. Records (d), Warner Music GroupVoir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web

Ronald David Wood, dit Ronnie Wood ou Ron Wood, est un guitariste britannique, né le à Hillingdon dans le Middlesex.

Après avoir été bassiste du Jeff Beck Group et guitariste des Faces, il rejoint les Rolling Stones en 1975 en tant que guitariste aux côtés de Keith Richards en remplacement de Mick Taylor.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guitariste[modifier | modifier le code]

Le frère aîné de Ron, le chanteur Art Wood, a connu une certaine notoriété au début des années 1960, en tant que leader d'une formation issue du British Blues, The Artwoods. Ron Wood commence sa carrière de guitariste avec The Birds en 1964 ; ce groupe ne diffuse que quatre 45 tours, et sa reprise en anglais du hit de Polnareff La Poupée qui fait non, demeure inédite jusqu'à une compilation CD parue en 1999.

En 1967, la chanteuse américaine P. P. Arnold, enregistre un single avec Rod Stewart, Come Home Baby, avec Ron Wood à la guitare, Keith Richards à la basse, Nicky Hopkins au piano électrique, Keith Emerson à l'orgue Hammond, Micky Waller à la batterie et The Georgie Fame Brass Section. La chanson est produite par Mick Jagger qui est aussi choriste. En 1967 toujours, Jeff Beck fonde le Jeff Beck Group et engage Ron Wood comme bassiste. Rod Stewart est au chant et Micky Waller est à la batterie. Mais les deux équipiers dje Jeff Beck quittent le groupe en 1969 après deux albums. Ce dernier reformera le groupe pour deux autres albums.

Les Small Faces[modifier | modifier le code]

Ron Wood et Rod Stewart en 1975.

Cette même année 1969, Rod Stewart et Ron Wood rejoignent l'important groupe mod The Small Faces, à la suite du départ du chanteur-guitariste Steve Marriott, parti fonder Humble Pie avec son ami Peter Frampton. Les Small Faces réduisent leur nom en Faces. L'orientation musicale évolue également, de la pop à un rock plus graisseux, les Faces devenant une formation rivale à part entière des Rolling Stones qui s’essoufflent un peu après 1973-1974. Leurs quatre albums connaissent une très grande popularité, notamment en Angleterre.

Les Stones[modifier | modifier le code]

Avant d'intégrer les Stones, il crée aux côtés de David Bowie un morceau inspirateur du titre It's Only Rock 'n' Roll des Rolling Stones, ce qui est mentionné sur la pochette de l'album homonyme de 1974. Ron Wood est également crédité comme coauteur sur une dizaine de titres des Rolling Stones dont Dance, Black Limousine, One Hit (To the Body) ou encore Had It With You.

C'est durant ces années que Ron Wood forge une très forte amitié avec Keith Richards, avec lequel il joue parfois en concert en 1974, si bien qu'il est choisi par les Stones en 1975 pour remplacer Mick Taylor lors de la tournée de 1975-1976. Ce poste ne devait être que provisoire pour la durée de la tournée et le temps de lui trouver un remplaçant, mais Rod Stewart décidant alors de quitter les Faces pour se lancer dans une carrière solo, Ron Wood se voit proposer de rejoindre officiellement le groupe. Son ancien patron Jeff Beck avait été, lui aussi, approché par le groupe pour occuper ce poste. En 1979, il forme avec Keith Richards le groupe The New Barbarians qui effectue une tournée américaine. Il poursuit également une carrière solo et tourne en duo avec Bo Diddley aux États-Unis et au Japon en 1987 et 1988.

Keith Richards et Ron Wood en 1982.

Guitariste, compositeur d'une partie du répertoire des Faces, artiste ayant accompagné des formations majeures, Ron Wood a parfois souffert d'être comparé à ses deux prédécesseurs au sein des Rolling Stones, Brian Jones, puis Mick Taylor : Brian Jones avait été une figure majeure du groupe, et Mick Taylor était un guitariste virtuose. Ron Wood apporta cependant beaucoup en matière relationnelle : resté en bons termes à la fois avec Mick Jagger et Keith Richards après une première séparation du groupe - et s'apercevant qu'il y était resté plus longtemps que n'importe lequel de ses deux prédécesseurs - il prend sur lui de rapprocher les deux. Cela débouchera sur l'album Steel Wheels. Son jeu de guitare, moins virtuose mais plus nerveux que celui de Mick Taylor, convenait mieux à Keith Richards. Les deux guitaristes, très complices, ont rapidement développé une méthode unique : le "tissage" des guitares rythmique et solo, qui s'entremêlent sans qu'on puisse facilement déterminer qui joue quelle partie (technique que Keith Richards a appelé "The ancient art of weaving", l'art ancien du tissage). Durant la période Mick Taylor, le partage des rôles était plus tranché entre la rythmique et le soliste.

Peintre[modifier | modifier le code]

Ron Wood est aussi peintre, ce qu'il considère comme son « autre métier »[1]. Il a exposé en 2007 dans une galerie parisienne (Quai Voltaire) des toiles qui retracent le mouvement et la musique. Les Stones ou d'autres personnalités du show-business sont souvent représentés sur ses toiles.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ron a eu six enfants de trois femmes différentes. De 1971 à 1978, il est marié avec le mannequin Krissy Findlay (1948-2005), ils ont eu un fils Jesse James Wood né le .

Il épouse en deuxièmes noces, le , le mannequin Josephine Wood (née Karslake) dont il divorce en 2011 ; ensemble ils ont deux enfants Leah Wood, née le et Tyrone Wood, né le . Il a également adopté Jamie, le fils de Josephine né en 1973.

Le il épouse en troisièmes noces Sally Humphreys, productrice de théâtre, ils ont les jumelles Gracie Jane Wood et Alice Rose Wood, nées le [2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec The Birds[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1964 : You're on My Mind / You Don't Love Me
  • 1965 : Leaving Here / Next in Line
  • 1965 : No Good Without You Baby / How Can It Be?
  • 1966 : Say Those Magic Words / Daddy Daddy

Avec P. P. Arnold et Rod Stewart[modifier | modifier le code]

Single[modifier | modifier le code]

Avec Creation[modifier | modifier le code]

  • 1968 : For All That I Am/Uncle Bert
  • 1968 : Bonney Moroney/Mercy Mercy Mercy

Avec Jeff Beck Group[modifier | modifier le code]

Avec Rod Stewart[modifier | modifier le code]

Avec The Faces[modifier | modifier le code]

Avec les Rolling Stones[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Bande originale de film[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ron Wood, Autobiographie - K & B Eds.
  2. « Ronnie Wood Welcomes Twin Daughters Gracie Jane and Alice Rose », sur PEOPLE.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :