Jim Keltner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Keltner.
Jim Keltner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
TulsaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Jim Keltner, (né le 27 avril 1942 aux USA, à Tulsa dans l'Oklahoma), est un batteur réputé qui a collaboré avec de nombreux artistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jim Keltner est très connu pour ses collaborations sur les albums solos de 3 des Beatles après la séparation du groupe, soit George Harrison, John Lennon et Ringo Starr, ainsi que le Plastic Ono Band avec Yoko Ono. Comme percussionniste, Jim Keltner commence par le jazz, avec Gary Lewis.

Il est crédité pour la partie batterie sur la version originale de Starmania (1978), l'opéra rock de Luc Plamondon et Michel Berger.

Dans les années 1980, Jim Keltner tourne avec le All-Starr Band. Il joue aussi de la batterie sur les 2 albums des Traveling Wilburys, ce qui lui a valu le surnom de "sixième Wilbury". Ce groupe était formé de George Harrison, Jeff Lynne, Bob Dylan, Tom Petty et Roy Orbison. Spécialiste de rhythm and blues, il aurait influencé comme batteur, Jeff Porcaro et Danny Seraphine de Chicago.

Outre son travail avec les ex-Beatles, il a collaboré avec les Rolling Stones, Ron Wood, Bill Wyman, Mick Jagger, Keith Richards, Bob Dylan, Joni Mitchell, Brian Wilson, Bill Frisell, Neil Young, Ry Cooder, Pink Floyd, Simon and Garfunkel, J.J. Cale, The Waterboys[1], Steely Dan, Rufus Wainwright, Crowded House, Fiona Apple, Elvis Costello, Jerry Garcia, Carly Simon, entre autres.

On reconnait son style de batterie sur Jealous Guy de l'album Imagine de John Lennon, Dreamweaver de Gary Wright, Josie sur le disque Aja de Steely Dan ainsi que Lay Down Sally sur Slowhand de Eric Clapton.

En 1987, Jim, le guitariste Ry Cooder et le bassiste Nick Lowe viennent jouer sur l'album Bring The Family de John Hiatt. Cinq ans plus tard, les quatre musiciens se réunissent au sein du groupe Little Village sur le disque éponyme.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mike Scott, The adventures of a Waterboy

Liens externes[modifier | modifier le code]