Loud Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loud Records
Filiale Universal Music Group
Fondation 1992, 2007
Disparition 2002, 2012
Fondateur Steve Rifkind
Statut Fermé
Maison de disques SRC Records
Genre Varié
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège 79 5th. Avenue, New York, État de New York

Loud Records est un label discographique indépendant de hip-hop américain, ancienne filiale de SRC Records, fondé en 1992 par Steve Rifkind. Loud compte parmi ses collaborations Wu-Tang Clan, Big Pun, Mobb Deep, The Beatnuts, M.O.P., Tha Alkaholiks, Pete Rock, Lil' Flip, Project Pat, Xzibit, Twista, Dead Prez, The Dwellas et The X-ecutioners.

Le label cesse ses activités en 2002. Il est originellement distribué par Zoo Entertainment et ensuite distribué par RCA Records jusqu'en 1999, puis attribuée à Columbia Records.

Histoire[modifier | modifier le code]

Steve Rifkind lance Lourd Records en 1992[1]. En 2000, le CEO du label Violator Records, Chris Lighty, se joint au label comme vice-président exécutif[2].

Au cours de son existence, Loud Records publie de nombreux artistes et groupes à succès. En 1992, il propulse le Wu-Tang Clan avec la publication de leur album Enter the Wu-Tang (36 Chambers)[3]. Le groupe dead prez publie son album lets get free le à Loud Records[4]. Le groupe M.O.P. publie son album Warriorz le au label[5]. Killarmy publie son album Fear, Love and War le au label[6]. Le Wu-Tang Clan publie son album Iron Flag au label le [7]. The X-Ecutioners publient leur album Built From Scratch au label le [8].

Rifkind lance ensuite SRC Records (Street Records Corporation), distribué par Universal Motown, en 2002, la même année durant laquelle Sony Music ferme Loud Records[1]. SRC, comme pour Loud Records, connait le succès, notamment avec la publication d'albums comme Konvicted de Akon, vendu à trois millions d'exemplaires, et de singles comme I Love College d'Asher Roth, qui atteint la 12e place du Billboard Hot 100 et s'écoule à plus d'un million d'exemplaires[1]. En juin 2007, Sony Music fait revivre le label, qui sera racheté par Rifkind, qui en fera une filiale de SRC Records. Son premier groupe à signer de nouveau au label est Wu-Tang Clan[9].

En 2011, Asher signe chez Def Jam via SRC, ce que Rifkind considère comme un « nouveau commencement » sur son compte Twitter[10]. Le 29 juillet 2012, Steve Rifkind annonce son départ d'Universal Records le 1er septembre 2012[11]. Le même jour, les labels SRC et Loud cessent leurs activités. En 2013, le magazine XXL cite Loud Records dans sa liste des 14 labels de hip-hop désormais fermés[12].

Anciens artistes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Steve Rifkind, Loud Music and SRC Records Founder, Leaves Universal », sur Hollywood Reporter, (consulté le 6 mars 2016).
  2. (en) « Violator CEO Chris Lighty Joins Loud Records », sur MTV News (consulté le 6 mars 2016).
  3. (en) « Wu-Tang Clan and Steve Rifkind Together Again with Loud Records Release of The 8 Diagrams », sur DJ Booth (consulté le 6 mars 2016).
  4. (en) « dead prez: lets get free », sur UndergroundHipHop (consulté le 6 mars 2016).
  5. (en) « M.O.P - Warriorz », sur UndergroundHipHop (consulté le 6 mars 2016).
  6. (en) « Killarmy - Fear, Love and War », sur UndergroundHipHop (consulté le 6 mars 2016).
  7. (en) « Wu-Tang Clan - Iron Flag », sur UndergroundHipHop (consulté le 6 mars 2016).
  8. (en) « The X-Ecutioners: Built From Scratch », sur UndergroundHipHop (consulté le 6 mars 2016).
  9. (en) « And I Quote: Asher Roth, T.I., Rick Ross, Lyor Cohen, Nick Cannon », sur BET, (consulté le 6 mars 2016).
  10. (en) « Asher Roth Signs to Def Jam Through SRC Label, Loud Records Resurrected », sur XXL, (consulté le 6 mars 2016).
  11. (en) « Steve Rifkind, Chairman/CEO of SRC Records, Leaving Universal », sur Billboard, (consulté le 6 mars 2016).
  12. (en) « 14 Defunct Hip-Hop Labels », sur XXL, (consulté le 6 mars 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]