RTL TV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

RTL TV
Image illustrative de l’article RTL TV

Création
Disparition
Propriétaire CLT
Slogan « L'esprit de famille »
Format d'image 4/3 couleur
Langue Français
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Statut Généraliste nationale privée
Siège social Villa Louvigny, Luxembourg
Ancien nom RTL Télévision (1982-1991)
Site web Minitel 3615 RTL TV
Audiotel : 36 68 57 54
Diffusion
Aire Drapeau du Luxembourg Luxembourg,
Flag of Lorraine.svg Lorraine
Diffusion Analogique terrestre, câble et satellite
Chronologie

RTL TV était une chaîne de télévision généraliste commerciale privée luxembourgeoise à rayonnement international, diffusée par voie hertzienne en direction des téléspectateurs luxembourgeois et lorrains et par câble et satellite en direction des téléspectateurs français, monégasques et suisses romands de au , date du quarantième anniversaire du canal luxembourgeois qui est alors renommé RTL9.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

Depuis le lancement de RTL TVI en Belgique le qui l'a privée de son public belge et des recettes publicitaires associées, RTL Télévision est confrontée à une chute brutale de son audience et de sa rentabilité. Remplacée par le projet M6 en France, alors qu'elle avait initialement été projetée pour une diffusion dans l'Hexagone, la question de son coût et de son devenir se pose au sein des instances dirigeantes de la CLT. En 1989, Jean Stock, qui vient de prendre la direction des activités audiovisuelles de la CLT, nomme Hugues Durocher à la direction de l'antenne et le charge de reformater les programmes de la chaîne selon deux axes, l'un développant la proximité dans un format plus centré sur son nouveau bassin d'audience hertzienne restreint au Luxembourg et à la Lorraine, l'autre partant à la conquête d'un public plus jeune et urbain sur le câble français alors en plein développement et dont la chaîne espère être rapidement le leader afin d'augmenter ses recettes publicitaires. Ce recentrage vers la Lorraine amène RTL Télévision à déménager ses studios au Lycée de la Communication sur le Technopôle de Metz début [1] et à changer de nom et d'habillage quelques semaines après en se déclinant en deux versions : l'une régionale avec de nombreux programmes de proximité comme le 40 minutes, recentrée sur son public lorrain et diffusée uniquement par voie hertzienne sur le canal UHF 21 de l'émetteur de Dudelange sous le nom de RTL Lorraine, l'autre diffusée sur le câble français, monégasque et suisse romand sous le nom de RTL TV et qui se distingue de la version lorraine par des programmes différents le mercredi lorsque RTL Lorraine diffuse ses programmes régionaux.

Fin mars 1991, devançant un nouveau décret câble en préparation qui pourrait imposer aux chaînes étrangères diffusées en France qui tirent l'essentiel de leurs recettes publicitaires dans l'hexagone les mêmes quotas de diffusion de films que ceux appliqués aux programmes français, la CLT annonce qu'elle envisage le retrait à court terme de sa chaîne RTL TV des réseaux câblés français dont la diffusion des programmes est de plus en plus gênée par les occultations imposées par le bureau de liaison de l'industrie cinématographique (BLIC) lors de la diffusion de films les mercredis et samedis soirs[N 1]. RTL TV serait remplacée par RTL 2, projet de chaîne francophone européenne majoritairement axée sur le cinéma et la fiction, dont la diffusion sur le satellite Astra 1B doit commencer le 15 avril 1991[2]. Le ministre de la Communication, Catherine Tasca, contrecarre ce projet qui, selon elle, « met en danger tout ce qui a été fait en France pour soutenir le cinéma ». La CLT l'abandonne finalement et entreprend alors de reformater la grille des programmes de RTL TV pour en faire la chaîne généraliste familiale de divertissement du câble. Afin de renforcer l'identité de la chaîne, il est mis fin à sa double dénomination en , les deux versions de la chaîne s'appelant désormais RTL TV. Un conflit interne éclate alors entre l'ancienne et la nouvelle génération, qui ne parviennent pas à s'accorder sur les nouvelles formes de gestion de l'entreprise. RTL TV abandonne ainsi ses missions de service public en luxembourgeois à RTL Hei Elei, nouvelle chaîne créée au Luxembourg en à la demande du gouvernement, et à qui RTL TV transmet le rôle de diffuseur national reconnu par l'Union européenne de radio-télévision. C'est la fin d'une époque. En changeant de nom et de positionnement, la chaîne historique de la CLT passe le relais de première chaîne du groupe à RTL Plus qui récupère en 1992 la dénomination laissée vacante de RTL Television. RTL TV est diffusée en clair par satellite sur Telecom 2B à la fin de cette même année.

Avec 16,5 % de l'audience moyenne du câble français, RTL TV devient la cinquième chaîne du PAF, ce qui la place juste derrière les grandes chaînes hertziennes françaises. Diffusant de seize à dix-huit heures de programmes par jour avec de la fiction, des jeux, de l'information, des magazines et beaucoup de cinéma (450 films par an), son chiffre d'affaires, qui s'élève à 130 millions de francs en 1993, atteint l'équilibre, mais peine à décoller[3]. Elle souffre de son éloignement des centres de décision et c'est la raison pour laquelle sa direction décide de s'offrir une vitrine parisienne en installant une partie de ses équipes au Cnit, à la Défense en janvier 1994. Avec les moyens d'une chaîne régionale, RTL TV entend alors concurrencer les grandes chaînes hertziennes françaises en se rapprochant ainsi des vedettes parisiennes, au risque de délaisser son public lorrain.

Le à 20 h 40, RTL TV fête en grande pompe ses 40 ans en direct du Grand Auditorium de la Villa Louvigny[4],[5] et est officiellement rebaptisée RTL9 en fin de soirée. La raison officielle de cet énième changement de nom est un rajeunissement de l'antenne, mais la CLT souhaite plutôt personnaliser chacune de ses chaînes et éviter la confusion entre RTL TV, sa chaîne belge RTL-TVI et sa chaîne allemande RTL Television.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Pour rajeunir l'antenne, RTL Télévision change d'identité en avec un nouveau nom, RTL TV, un nouveau logo plus moderne qui rompt avec l'identité RTL, et un nouvel habillage basé sur un jeu de facettes, réalisé par les équipes de la CLT à l'identique pour ses deux chaînes francophones RTL TV et RTL TVI à l'exception du logo. Le signal hertzien lorrain est doté d'un habillage identique à celui de RTL TV, mais avec un logo RTL Lorraine à la place de celui de RTL TV[6],[7],[8].

Le 8 mai 1994, RTL TV adopte un nouveau logo basé sur trois formes géométriques (le cercle, le triangle et le cube) utilisant les trois couleurs primaires RVB et la police de caractère dimitri maj dans un nouvel habillage 2D très graphique[9] créé par Étienne Robial[10], dont le logo est fortement inspiré de celui de CTV Television Network et l'habillage n'est pas sans rappeler celui créé par Robial pour M6 six ans plus tôt.

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

« La télé qui respire avec vous » (septembre 1991)
« La télé qui vibre avec vous » (septembre 1991)
« La télé qui gagne avec vous » (septembre 1991)
« On est bien ensemble ! » (septembre 1991 - mai 1994)
« Une fois par jour c'est pas assez » (1992)
« L'esprit de famille » (mai 1994 - 23 janvier 1995)

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Président-directeur général :

Directeur général de la société de production RTL TVL[12] à Metz :

Directeur de l'antenne :

Directeur de l’information :

Capital[modifier | modifier le code]

RTL TV était détenue à 100 % par la CLT S.A.

Son chiffre d'affaires s'élevait à 130 millions de francs en 1993.

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège social de RTL TV était situé à la Villa Louvigny à Luxembourg, siège de sa maison mère, la CLT.

Pour se recentrer sur son public lorrain, RTL Télévision avait installé ses studios, dès janvier 1991, au 3 allée Saint-Symphorien à Metz, au Lycée de la Communication sur le Technopôle[1]. La chaîne y disposait de 400 m² de locaux, de studios et d'une régie, mais la régie finale et le siège demeuraient toujours à la villa Louvigny.

En 1993, RTL TV s'offre une vitrine parisienne en déménageant une partie de ses équipes au Cnit, à la Défense, où 1 500 mètres carrés de bureaux et de studios sont aménagés au dernier étage du bâtiment, juste sous la voûte.

Programmes[modifier | modifier le code]

Pour développer la proximité dans ses programmes, RTL Lorraine capitalise sur ses animateurs historiques bien connus des téléspectateurs, comme Jean-Luc Bertrand, Georges Lang ou Philippe Goffin à qui elle confie de nombreuses émissions de plateau, ainsi qu'à ses nouvelles têtes comme Thierry Guillaume, Katia Schmitt, Véronique Buson ou Anne-Marie S. La chaîne diffuse un film chaque soir à 20 h 10, après le 40 minutes, suivi d'une émission de plateau en seconde partie de soirée.

Cherchant à s'imposer comme la chaîne leader sur le câble français, les programmes de RTL TV font la part belle aux films et séries qui supplantent peu à peu les nombreuses émissions de plateau au sein desquelles les animateurs historiques cèdent la place à une nouvelle génération : Virginie Schanté, Charlotte Gomez, Jérôme Anthony, Françoise Gaujour et Fabienne Égal font leur apparition à l'antenne.

En mai 1994, la chaîne tente de revenir à ses fondamentaux en capitalisant sur ses animateurs et lance une vaste campagne de publicité mettant en avant « l'esprit de famille ». Ce slogan se traduit à l'antenne par l'installation de rendez-vous avec les animateurs de la chaîne aux heures clés de la grille : le Scrabble RTL avec Thierry Guillaume et Véronique Buson, suivi du 40 minutes de Marylène Bergmann en début de soirée, le 52 minutes mensuel RTL Santé présenté par Agnès Duperrin, le magazine féminin F comme Femmes chaque midi avec Véronique Buson et Françoise Gaujour, les émissions de clips à la demande Music Family de Jean-Luc Bertrand puis Crac Boum de Jérôme Anthony et Virginie Schanté ou le Galaxie de Thierry Guillaume, diffusées pour la jeunesse en fin d'après-midi ou le mercredi après-midi ou encore l'émission pour l'emploi Help!.

Émissions[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Émission diffusée sur RTL TV.
  • Happy Birthday : jeu musical présenté par Georges Lang et Oscar Guzman du lundi au vendredi de 17h00 à 18h00. L'émission souhaitait les anniversaires des téléspectateurs, et par tirage au sort, certains étaient appelés en direct.
  • La saga du rock : transposition télévisée de l'émission éponyme de Georges Lang sur RTL diffusée le jeudi à 22h50 et le dimanche à 11h00.
  • Blue Jeans : émission de variétés de Jean-Luc Bertrand diffusée le samedi à 16h00.
  • Casse-tête : jeu présenté par Philippe Goffin.
  • Kiceti ? : jeu de fidélisation présenté par Philippe Goffin et Virginie Schanté.
  • Ambiance Mercredi : émission musicale de Georges Lang diffusée le mercredi en début d'après-midi sur RTL Lorraine d'octobre 1991 à juin 1992.
  • Objectif : jeu diffusé à 16h00, présenté par Thierry Guillaume et Charlotte Gomez, consacré à une ville vers laquelle les participants pouvaient gagner un voyage.
  • Leader : magazine consacré à l'entreprise et à l'économie en Lorraine et au Luxembourg diffusé le samedi à 11h00, puis le lundi dans le 40 minutes et à 23h00.
  • RTL Santé : magazine de la santé présenté par Agnès Duperrin.
  • Scrabble RTL : jeu quotidien animé par Thierry Guillaume et Véronique Buson à 17h55, 18h35 et 19h20.
  • Crac Boum : jeu musical à base de clips présenté par Jérôme Anthony et Virginie Schanté.
  • RTL Cinéma : magazine sur les films à l'affiche présenté par Philippe Goffin.
  • Question de Temps : jeu animé par Thierry Guillaume et Véronique Buson le vendredi à 20h30 et les samedi et dimanche à 13h30 et 19h30.
  • Ligne Basket : jeu musical à base de clips présenté par Jérôme Anthony et Virginie Schanté de 1993 à 1995.
  • Doublé mixte puis Doublé gagnant : jeu animé par Fabienne Égal et Thierry Guillaume chaque soir à 18h00.
  • F comme Femmes : magazine féminin présenté chaque midi par Véronique Buson et Françoise Gaujour.

Animateurs[modifier | modifier le code]

Journalistes[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Hertzien analogique[modifier | modifier le code]

RTL Lorraine, devenue RTL TV en septembre 1991, était diffusée en Bande IV au standard 625 lignes SÉCAM L sur le canal UHF 21-H de l'émetteur de Dudelange pour la région Lorraine et le sud du Luxembourg.

Câble[modifier | modifier le code]

RTL TV était diffusée sur les réseaux câblés luxembourgeois, français, suisses et monégasque.

Décodeur RTL-TV.jpg

Satellite[modifier | modifier le code]

RTL TV était diffusée en clair sur le satellite Telecom 2B à 5° ouest de fin 1992 à fin 1994, puis cryptée. Il fallait payer un abonnement de 120 francs français pour la décrypter au moyen d'un décodeur Schlumberger à 690 francs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le n° 15844 du journal Les Échos du 8 mars 1991, Jean Stock déclare qu'« en raison de l'accord passé en 1986 avec l'industrie française du cinéma, la CLT est amenée à pratiquer jusqu'à quatorze occultations de longs-métrages par semaine dans le signal de RTL TV repris par les réseaux câblés français ». Cette occultation implique un écran noir sur le câble pendant la diffusion de certains films, captés uniquement par les Français installés en Lorraine, qui reçoivent le signal hertzien de RTL TV.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]