Jam FM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jam FM
Description de l'image Jam fm logo neu.jpg.
Présentation
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Siège social Berlin
Langue Allemand
Statut Radio privée nationale
Site web www.jam.fm
Historique
Création
Diffusion hertzienne
GO Non Non
AM Oui Oui
FM Oui Oui
DAB+ Oui Oui
Satellite Oui Oui
Diffusion câble et Internet
Câble Oui Oui
ADSL Oui Oui
Streaming Oui Oui
Podcasting Oui Oui

Jam FM est une station de radio allemande privée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La radio est fondée en 1993 et émet dans toute l'Allemagne le . En , elle se nomme temporairement Hit FM. Le propriétaire de la station de radio basée à Munich 89 Hit FM conclut avec Jam FM et veut en faire une radio musicale. Cependant l'accord dure seulement six semaines. En , Hit FM se retire du satellite et du câble. Elle émet 12 heures par jour sur Munich.

Jam FM revient en et diffuse essentiellement de la musique afro-américaine.

Jam FM émet depuis sur Berlin et le Brandebourg par une transmission hertzienne, grâce à un partenariat avec FAZ Businessradio qui possède la fréquence 93.6 FM.

Jam FM avait une déclinaison régionale partielle, l'après-midi, sur la Sarre. La succursale était la propriété à 30 % de Saarbrücker Zeitung et à 19 % de Moira Rundfunk (qui appartient au groupe Medien Union). Depuis le , la fréquence de Jam FM est attribuée à bigFM Saarland.

Avec le départ de l'actionnaire et directeur général Matthias Bimmermann à la fin de 2004, l'autre actionnaire Frank Nordmann reprend la gestion de Skyline Medien Gmbh, détentrice de la marque Jam FM. En 2005, Saarbrücker Zeitung acquiert Skyline Medien Saarland Gmbh et ainsi la radio régionale.

À l'automne 2007, Frank Nordmann et la majorité des employés quittent Jam FM. Le nouveau directeur est Matthias Gülzow puis Carolin Häublein en février et Stephan Schmitter depuis .

Après s'être ouverte à d'autres musiques inspirées de l'afro-américaine, elle s'oriente vers les succès du moment et de la dance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]