Régression (rhétorique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La régression, ou réversion (substantifs féminins), du latin regressio ("action de revenir en arrière"), est une figure de style qui consiste en une reprise, dans le cours de la phrase, des mots employés afin de les placer dans un ordre inverse. Les mêmes mots sont donc réemployés, dans deux structures dites croisées. La régression est très proche du chiasme et du parallélisme.

Son identification est difficile, tant elle ressemble à d'autres procédés figuraux.

Exemples[modifier | modifier le code]

Le trône en échafaud et l'échafaud en trône

— Victor Hugo

Qu’on parle mal ou bien du fameux cardinal
Ma prose ni mes vers n’en diront jamais rien ;
Il m’a trop fait de bien pour en dire du mal ;
Il m’a trop fait de mal pour en dire du bien.

— Pierre Corneille

Pauvre Didon, où t’a réduite
De tes maris le triste sort ?
L’un, en mourant, causa ta fuite ;
L’autre, en fuyant, causa ta mort.

— Ausone, épigramme sur les deux maris de Didon

Définition[modifier | modifier le code]

Définition linguistique[modifier | modifier le code]

La régression s'apparente à une répétition dite antiparallèle comme dans l'exemple de Massillon « Ne faisons pas du salut un vain projet, mais faisons de tous nos projets la voie de notre salut. ».

Pour Beauzée dans son Encyclopédie, la régression appartient à la classe des antimétaboles.

Définition stylistique[modifier | modifier le code]

L'effet visé est une impression de solennité. La régression permet de mettre en relief un mot en clôturant le syntagme sur lui-même ; comme la redondance elle donne une impression de complétude.

Genres concernés[modifier | modifier le code]

La régression s'utilise dans tous les genres littéraires, et en particulier dans les aphorismes où elle renforce la dimension gnomique.

La publicité en utilise souvent les ressources pour donner du relief aux mots repris.

Historique de la notion[modifier | modifier le code]

Le procédé de reprise du même mot ou de même syntagme en début et en fin de phrase est nommé régression par les abbés Batteux et Mallet, réversion par Charbuy.

Figures proches[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie des figures de style[modifier le code]

  • Quintilien (trad. Jean Cousin), De L’institution oratoire, t. I, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Budé Série Latine », , 392 p. (ISBN 2-2510-1202-8).
  • Antoine Fouquelin, La Rhétorique françoise, Paris, A. Wechel, (ASIN B001C9C7IQ).
  • César Chesneau Dumarsais, Des tropes ou Des différents sens dans lesquels on peut prendre un même mot dans une même langue, Impr. de Delalain, (réimpr. Nouvelle édition augmentée de la Construction oratoire, par l’abbé Batteux.), 362 p. (ASIN B001CAQJ52, lire en ligne)
  • Pierre Fontanier, Les Figures du discours, Paris, Flammarion, (ISBN 2-0808-1015-4, lire en ligne).
  • Patrick Bacry, Les Figures de style et autres procédés stylistiques, Paris, Belin, coll. « Collection Sujets », , 335 p. (ISBN 2-7011-1393-8).
  • Bernard Dupriez, Gradus, les procédés littéraires, Paris, 10/18, coll. « Domaine français », , 540 p. (ISBN 2-2640-3709-1).
  • Catherine Fromilhague, Les Figures de style, Paris, Armand Colin, coll. « 128 Lettres », 2010 (1re éd. nathan, 1995), 128 p. (ISBN 978-2-2003-5236-3).
  • Georges Molinié et Michèle Aquien, Dictionnaire de rhétorique et de poétique, Paris, LGF - Livre de Poche, coll. « Encyclopédies d’aujourd’hui », , 350 p. (ISBN 2-2531-3017-6).
  • Henri Morier, Dictionnaire de poétique et de rhétorique, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Grands Dictionnaires », (ISBN 2-1304-9310-6).
  • Michel Pougeoise, Dictionnaire de rhétorique, Paris, Armand Colin, , 228 p., 16 cm × 24 cm (ISBN 978-2-2002-5239-7).
  • Olivier Reboul, Introduction à la rhétorique, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Premier cycle », , 256 p., 15 cm × 22 cm (ISBN 2-1304-3917-9).
  • Hendrik Van Gorp, Dirk Delabastita, Georges Legros, Rainier Grutman et al., Dictionnaire des termes littéraires, Paris, Honoré Champion, , 533 p. (ISBN 978-2-7453-1325-6).
  • Groupe µ, Rhétorique générale, Paris, Larousse, coll. « Langue et langage », .
  • Nicole Ricalens-Pourchot, Dictionnaire des figures de style, Paris, Armand Colin, , 218 p. (ISBN 2-200-26457-7).
  • Michel Jarrety (dir.), Lexique des termes littéraires, Paris, Le Livre de poche, , 475 p. (ISBN 978-2-253-06745-0).