Sarah Gensburger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ginsburg.
Sarah Gensburger
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Sarah Gensburger (née le 4 novembre 1976) est une sociologue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancienne élève de l’École normale supérieure de Cachan et de l’Institut d'études politiques de Paris (2001)[1], elle est agrégée de sciences sociales et docteur en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales (2006)[2]. Elle est chargée de recherches au CNRS en science politique, à l'Institut de sciences sociales du politique, Université Paris-Nanterre, depuis octobre 2010.

Elle travaille sur « les processus sociaux de remémoration et sur la construction de politiques publiques dans le domaine de la mémoire ». Elle a publié plusieurs ouvrages et articles, en français, en anglais, en allemand, en espagnol et en polonais[3].

Elle est également spécialiste de la Shoah à Paris et notamment de la spoliation et du sauvetage des Juifs dans la capitale. Elle a assuré le commissariat de plusieurs expositions sur cette thématique : La spoliation des Juifs à Paris. Retour sur les lieux[4], organisée avec l'agence BETC Euro RSCG dans l'ancien immeuble Lévitan[5], rue du Faubourg-Saint-Martin à Paris, d'avril à juin 2007[6] et C'étaient des enfants. Déportation et sauvetage des enfants Juifs à Paris, de juin à octobre 2012 à l'Hôtel de Ville de Paris[7]. Elle a également participé à l'exposition Le Louvre photographié pendant la guerre qui s'est tenu au musée du Louvre en 2009.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Des Camps dans Paris. Austerlitz, Lévitan, Bassano. Juillet 1943-août 1944, avec Jean-Marc Dreyfus, éditions Fayard, 2003. (ISBN 978-2-213-61707-7)
  • (en) Nazi labor camps in Paris, avec Jean-Marc Dreyfus, Berghahn Books, 2011.
  • La résistance aux génocides : De la pluralité des actes de sauvetage, collectif, dirigé par Jacques Semelin, Claire Andrieu, et Sarah Gensburger, éditeur Les Presses de Sciences Po, 2008. (ISBN 978-2-7246-1089-5)
  • Les Justes de France, Politiques publiques de la mémoire, Presses de Sciences Po, avril 2010 (ISBN 978-2-7246-1139-7)
  • Image d'un pillage. Album de la spoliation des juifs de Paris, 1940-1944, éd. Textuel, 2010.
  • C'étaient des enfants. Déportation et sauvetage des enfants Juifs à Paris, Skira Flammarion, 2012.
  • Mémoire vive. Chroniques d'un quartier, Bataclan 2015-2016, Anamosa, 2017 (ISBN 979-109577216-3)
  • Visites scolaires, histoire et citoyenneté, avec Sylvain Antichan, La Documentation française, 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/sarah.gensburger01.
  2. http://www.sudoc.fr/163840156.
  3. Publications de Sarah Gensburger.
  4. [PDF] Dossier de presse: La spoliation des Juifs à Paris. Retour sur les lieux.
  5. Cet immeuble « aryanisé » fut entre juillet 1943 et août 1944 un camp de travail dont les détenus, choisis parmi les internés du camp de Drancy, étaient contraints de trier les biens volés par les nazis dans les appartements des familles juives de Paris.
  6. Images du Paris des camps nazis, Le Monde du 13 mai 2007
  7. Quand les parcs à jeux étaient interdits aux Juifs, Le Figaro du 26 juin 2012.