Boulevard Masséna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masséna.

13e arrt
Boulevard Masséna
Image illustrative de l’article Boulevard Masséna
Le boulevard Masséna en 2013, après les travaux d'aménagement pour le tramway de la ligne T3a.
Situation
Arrondissement 13e
Quartier Gare
Maison-Blanche
Début Porte de Vitry
Fin Avenue de la Porte-d'Italie
163, avenue d'Italie
Morphologie
Longueur 2 110 m
Largeur Voir texte m
Historique
Dénomination 2 mars 1864
Géocodification
Ville de Paris 6072
DGI 6155

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard Masséna
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard Masséna est un boulevard du 13e arrondissement de Paris. C’est une partie des boulevards des Maréchaux.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Ce boulevard débute à la porte de Vitry, passe par la porte d'Ivry et la porte de Choisy avant de finir à la porte d'Italie, où il laisse la place au boulevard Kellermann. Il a une longueur de 2 110 m pour une largeur très variable.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

André Masséna.

Il a reçu son nom d’André Masséna (1758-1817), duc de Rivoli, prince d'Essling et maréchal d'Empire.

Historique[modifier | modifier le code]

Le boulevard Masséna fait partie de la ceinture de boulevards créée en 1861 le long de l’enceinte de Thiers. Il occupe une partie de l'ancienne rue Militaire qui a été remise à la ville de Paris par le génie militaire à la suite d'une décision ministérielle du .

Les abords du boulevard, ancien axe du 13e arrondissement ouvrier et populaire, ont été profondément transformés par l’opération Italie 13 dans les années 1960 et 1970 avec, en particulier, la construction des tours du futur quartier asiatique.

Sa partie ancienne comprise entre les quais Panhard-et-Levassor et d'Ivry au niveau de la porte de la Gare d'une part, et la porte de Vitry d'autre part, a été dénommée « boulevard du Général-d'Armée-Jean-Simon » en 2005[1].

Le boulevard a fait l’objet d’importants travaux afin d'accueillir la ligne 3a du tramway d'Île-de-France, ouverte en décembre 2006 sous le nom « T3 », puis renommée « T3a » le 15 décembre 2012.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Station Avenue de France de la ligne T3a.
Halle Georges-Carpentier en 2013 (tournoi international Paris Île-de-France).

Géométrie[modifier | modifier le code]

Le boulevard Masséna a une largeur différente selon les sections :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Délibération du conseil d'arrondissement du 13e arrondissement de Paris du 6 juin 2005.
  2. Gilles-Antoine Langlois, 13e Arrt, une ville dans Paris, Paris, Délégation à l'action artistique de la Ville de Paris, (ISBN 978-2-905118-47-9), p. 202.
  3. a et b Gilles-Antoine Langlois, Le Guide du promeneur. 13e arrondissement, Parigramme, (ISBN 978-2-84096-011-9), p. 138.
  4. « Un musée à la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris », sur sapeur-pompier-de-paris.skyrock.com, consulté le 8 octobre 2013.
  5. Madeleine Leveau-Fernandez, La Zone et les Fortifs, Pantin, Le Temps des Cerises, (ISBN 978-2-84109-545-2), p. 8.
  6. Pierre Restany, René Letourneur, monographie de l'œuvre, Le Cercle d'art contemporain, (ISBN 978-2-7022-0555-6).
  7. « Anciennes usines Panhard et Levassor », pss-archi.eu.
  8. « Seconde vie pour les anciens ateliers Panhard », batiactu.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]