Pont ferroviaire des Anglais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pont ferroviaire des Anglais
Pont ferroviaire des Anglais vu depuis le chemin de halage à Bezons
Pont ferroviaire des Anglais vu depuis le chemin de halage à Bezons
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Commune Nanterre et Bezons
Coordonnées géographiques 48° 54′ 40″ N, 2° 12′ 16″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont ferroviaire
Itinéraire Ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres
Construction
Construction Mai 1841
Maître d'ouvrage Mackenzie et Brassey

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Pont ferroviaire des Anglais

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Pont ferroviaire des Anglais

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont ferroviaire des Anglais

Le pont ferroviaire des Anglais ou viaduc ferroviaire de Bezons est un ouvrage d'art franchissant la Seine en prenant appui sur l'île Saint-Martin. Il relie, sur la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, les communes de Nanterre (Hauts-de-Seine) et de Bezons (Val-d'Oise).

Côté Nanterre, ce pont a reçu en 2001 un nouveau tablier réalisé en acier avec une structure à poutres latérales[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La construction de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, qui débute en mai 1841, est activement menée. La brique est largement utilisée à l'exemple de l'Angleterre. L'ingénieur de la ligne (Locke), les entrepreneurs (Mackenzie et Brassey) ainsi que la majorité des dix-mille ouvriers présents sur le chantier étant anglais, le nom de pont des Anglais fut donné à cet ouvrage.

Lors du siège de Paris en 1870, le pont des Anglais fut l'enjeu de plusieurs échauffourées en particulier les 6 octobre et 22 novembre 1870.

En août 2001, la réfection des piles et le remplacement du tablier, côté Nanterre, a nécessité l'interruption complète de la circulation des trains pendant trois semaines.

Dans le cadre du prolongement du RER E (en 2022 à Nanterre, puis en 2024 à Mantes-la-Jolie), le pont doit être doublé d'ici 2021 par un viaduc ferroviaire, qui pourrait être accompagné d'une liaison douce qui diminuerait notamment de 30 à 15 minutes pour les cyclistes le temps de trajet entre la gare de Houilles - Carrières-sur-Seine et l'université de Nanterre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme Hervé, « Lancement et ripage d’un viaduc ferroviaire », sur lemoniteur.fr, article du 31 août 2001 (consulté le 22 janvier 2016).
  2. page consacrée au projet, site dédié au prolongement à l'Ouest du RER E, consulté le 22 septembre 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]