Pont Jean-Jaurès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pont Jean-Jaurès
Image illustrative de l’article Pont Jean-Jaurès
Géographie
Pays France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Commune Saint-Aubin-lès-Elbeuf et Elbeuf
Coordonnées géographiques 49° 17′ 37″ N, 1° 00′ 38″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont routier D144
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres mixte
Portée principale 200 m
Construction
Construction 1961-1964
Inauguration 1964
Mise en service 1964
Entreprise(s) ETPO

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Pont Jean-Jaurès

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Pont Jean-Jaurès

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont Jean-Jaurès

Le pont Jean Jaurès est un pont routier à poutres permettant le franchissement de la Seine entre Elbeuf et Saint-Aubin-lès-Elbeuf dans le département de la Seine-Maritime en Normandie.

Un premier pont métallique, dû à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest pour faciliter les échanges entre Elbeuf et sa gare édifiée sur la rive gauche, est ouvert en 1864 et détruit en 1940. L'actuel pont, construit sur l'emplacement de l'ancien ouvrage, est ouvert en 1964.

Histoire[modifier | modifier le code]

Premier pont[modifier | modifier le code]

Au début des années 1860, le tracé de la ligne du chemin de fer de Sequigny à Rouen doit passer par ou près Elbeuf; la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest estime qu'il est plus raisonnable financièrement et techniquement d'édifier la station sur la rive gauche de la Seine plutôt qu'à proximité du centre-ville sur la rive droite. L'administration de l'État accepte malgré les pressions de la commune mais, pour faciliter la relation entre la ville et sa gare, elle décide d'imposer à la Compagnie de l'Ouest la construction d'un nouveau pont[1]. Le pont métallique, sans péage contrairement au pont suspendu voisin, est mis en service en 1864[2].

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le pont est miné par l'armée française qui le fait sauter dans la nuit du 8 au 9 juin 1940[3].

Pont actuel[modifier | modifier le code]

Les travaux pour la construction d'un nouveau pont, réalisé suivant une technique mixte alliant des poutres métalliques et une dalle en béton armé, débutent en 1961 et sa mise en service a lieu en 1964. D'une portée de 200 mètres, il franchit la Seine entre Elbeuf et Saint-Aubin-lès-Elbeuf[4].

Corrodé après 40 ans de service, traversé chaque jour par 20 000 véhicules, le pont est rénové en 2007-2008 pour un coût de 1,2 million d'euros[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Palau et Maguy Palau, Le Rail en France : Le Second Empire, Paris, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), « 8.6. Serquigny-Rouen - 24 juillet 1865 », p. 51
  2. Saint-Aubin-lès-Elbeuf, « Saint-Aubin de la Restauration à la IIe République : la voie de chemin de fer », sur ville-saint-aubin-les-elbeuf.fr (consulté le 29 mai 2014)
  3. Saint-Aubin au XXe siècle : la destruction des ponts
  4. a et b département de la Seine-Maritime, « Communiqué de presse : Le département de la Seine-Maritime rénove le pont Jean Jaurès », sur seinemaritime.net, (consulté le 29 mai 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]