Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray
Image illustrative de l'article Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray
Géographie
Pays France
Région Normandie
Département Eure
Commune Saint-Pierre-du-Vauvray
Coordonnées géographiques 49° 13′ 50″ N, 1° 13′ 37″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont routier D313
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Portée principale 131,80 m
Largeur 8,90 m
Hauteur 25 m
Hauteur libre 6 m
Matériau(x) Béton armé
Construction
Construction 1921 : premier exemplaire
1946 : reconstruction à l'identique
Démolition juin 1940
Inauguration 14 octobre 1923 puis
1947
Mise en service novembre 1947
Concepteur Eugène Freyssinet
Ingénieur(s) Claude Limousin (1880-1953)
Maître(s) d'œuvre Ponts-et-Chaussées
Entreprise(s) société Limousin et compagnie
Historique
Protection Logo label patrimoine XXe siècle.svg Label « Patrimoine du XXe siècle »
 Inscrit MH (1975)

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Le pont de Saint-Pierre-du-Vauvray enjambe la Seine dans la commune de Saint-Pierre-du-Vauvray du département de Eure et la région Normandie en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Antérieurement, un pont à trois arches de fonte de 1861 a été endommagé par un convoi nocturne de péniches lors d'une crue de la Seine le 7 février 1913.

Le second ouvrage construit à cet emplacement selon les plans de l'ingénieur Eugène Freyssinet était le plus long pont en béton armé à arche unique lors de son inauguration en 1923, avec une portée de 131 m ; or il fut détruit en 1940 par le Génie français.

Il est reconstruit à l'identique en 1946 et fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Il bénéficie en outre du Label « Patrimoine du XXe siècle ».

Descriptif[modifier | modifier le code]

Il est conçu pour le passage de deux voies de circulation pour automobiles ainsi que de deux trottoirs. La vitesse est limitée à 90 km/h. Sa présence permet la continuité de la route départementale 313 de l'axe Les Andelys - Louviers.

Il relie effectivement l'île du Bac et la rive gauche de la Seine. Le trafic fluvial est obligé sous ce pont, un autre pont, reliant Andé à l'Île du Bac, n'étant pas dévolu à cette activité marine.

Sources et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Augustin Mesnager, Les ponts en arc à grande portée en béton, p. 49-51, Le Génie Civil, no 2005, 15 janvier 1921 (lire en ligne)
  • Le nouveau pont en béton armé sur la Seine, à Saint-Pierre-du-Vauvray (Eure), p. 417-421, Le Génie Civil, no 2151, 3 novembre 1923 (lire en ligne)
  • José A. Fernandez Ordoñez, Eugène Freyssinet, p. 78-81, Éditions Linteau, Paris, 2012 (ISBN 978-2-910342-79-1)
  • Bernard Marrey, Les ponts modernes. 20e siècle, p. 76-78, Picard éditeur, Paris, 1995 (ISBN 2-7084-0484-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]