Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray
La route d'accès au pont par Andé.
La route d'accès au pont par Andé.
Géographie
Pays France
Région Normandie
Département Eure
Commune Saint-Pierre-du-Vauvray
Coordonnées géographiques 49° 13′ 50″ N, 1° 13′ 37″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont routier D313
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Portée principale 131,80 m
Largeur 8,90 m
Hauteur 25 m
Hauteur libre 6 m
Matériau(x) Béton armé
Construction
Construction 1921 : premier exemplaire
1946 : reconstruction à l'identique
Démolition juin 1940
Inauguration 14 octobre 1923 puis
1947
Mise en service novembre 1947
Concepteur Eugène Freyssinet
Ingénieur(s) Claude Limousin (1880-1953)
Maître(s) d'œuvre Ponts-et-Chaussées
Entreprise(s) société Limousin et compagnie
Historique
Protection Logo label patrimoine XXe siècle.svg Label « Patrimoine du XXe siècle »
 Inscrit MH (1975)

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de Saint-Pierre-du-Vauvray

Le pont de Saint-Pierre-du-Vauvray enjambe la Seine dans la commune de Saint-Pierre-du-Vauvray du département de l'Eure et la région Normandie en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Antérieurement, un pont à trois arches de fonte de 1861 a été endommagé par un convoi nocturne de péniches lors d'une crue de la Seine le 7 février 1913.

Le second ouvrage construit à cet emplacement selon les plans de l'ingénieur Eugène Freyssinet était le plus long pont en béton armé à arche unique lors de son inauguration en 1923, avec une portée de 131 m ; or il fut détruit en 1940 par le Génie français.

Il est reconstruit à l'identique en 1946 et fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Il bénéficie en outre du Label « Patrimoine du XXe siècle » [2].

Descriptif[modifier | modifier le code]

Il est conçu pour le passage de deux voies de circulation pour automobiles ainsi que de deux trottoirs. La vitesse est limitée à 90 km/h. Sa présence permet la continuité de la route départementale 313 de l'axe Les Andelys - Louviers.

Il relie effectivement l'île du Bac et la rive gauche de la Seine. Le trafic fluvial est obligé sous ce pont, un autre pont, reliant la rive droite (Andé et le moulin posé sur un bras étroit de la Seine) à l'Île du Bac, n'étant pas dévolu à cette activité marine.

Sources et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Augustin Mesnager, Les ponts en arc à grande portée en béton, p. 49-51, Le Génie Civil, no 2005, 15 janvier 1921 (lire en ligne)
  • Le nouveau pont en béton armé sur la Seine, à Saint-Pierre-du-Vauvray (Eure), p. 417-421, Le Génie Civil, no 2151, 3 novembre 1923 (lire en ligne)
  • José A. Fernandez Ordoñez, Eugène Freyssinet, p. 78-81, Éditions Linteau, Paris, 2012 (ISBN 978-2-910342-79-1)
  • Bernard Marrey, Les ponts modernes. 20e siècle, p. 76-78, Picard éditeur, Paris, 1995 (ISBN 2-7084-0484-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]