Viaduc Joly de Conflans-Sainte-Honorine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Viaduc Joly
de Conflans-Sainte-Honorine
Le pont ferroviaire de Conflans-Sainte-Honorine.
Le pont ferroviaire de Conflans-Sainte-Honorine.
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Commune Conflans-Sainte-Honorine
Coordonnées géographiques 48° 59′ 13″ N, 2° 04′ 31″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont ferroviaire
Itinéraire Ligne d'Achères à Pontoise (RER A)
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres
Longueur 185 m
Matériau(x) Métal
Construction
Construction 1946

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Viaduc Joly de Conflans-Sainte-Honorine

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Viaduc Joly de Conflans-Sainte-Honorine

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Viaduc Joly de Conflans-Sainte-Honorine

Le viaduc Joly de Conflans-Sainte-Honorine est un viaduc ferroviaire franchissant la Seine sur une longueur de cent quatre-vingt-cinq mètres à Conflans-Sainte-Honorine. C'est un ouvrage d'art de la ligne A du RER d'Île-de-France ainsi que de la ligne d'Achères à Pontoise. Celle-ci permettait de continuer vers Dieppe jusqu'en 1988 par emprunt de la ligne de Saint-Denis à Dieppe mais le trafic est depuis limité à Gisors.

Histoire[modifier | modifier le code]

Reconstruit en 1946 avec un seul tablier au gabarit de la voie unique mais avec voies 1 et 2 entrecroisées (la reconstruction des piles permettant toutefois la pose d'un 2e tablier), il remplace le pont d'origine à double voie, pétardé en juin 1940, réparé en 1941, puis bombardé en mai 1944[1]. Un deuxième tablier a été posé et mis en service le 17 avril 1978 ce qui a permis de rétablir la double voie d'origine[2]. Ce pont remplace celui construit en 1876-77 pour la ligne Achères - Pontoise de la Compagnie de l'Ouest. Il était constitué d'un caisson-poutre en treillis métallique à double voie. Pétardé en juin 1940, il fut remplacé par un pont provisoire, lui-même démoli en mai 1944 par bombardement à haute altitude.

Iconographie[modifier | modifier le code]

The Bridge at Conflans : huile sur panneau[3] d'Edward Seago (en) (1910-1974), 45,7 × 61 cm.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Note : Les péniches n'existent plus à proprement parler. Ne naviguent plus que des automoteurs de rivière de différents gabarits (de 38,5 m à plus de 100 m pour les plus grosses unités), des barges poussées par des...pousseurs (d'environ 300 t à plus de 2 500 t pour les plus importantes), de petits caboteurs aptes aux traversées maritimes et des bateaux de croisière d'environ 110 m de long sur 11 m de large.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]