Pont ferroviaire d'Argenteuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont d'Argenteuil (homonymie).

Pont ferroviaire d'Argenteuil
Le pont ferroviaire vu depuis le pont routier.
Le pont ferroviaire vu depuis le pont routier.
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Commune Argenteuil et Gennevilliers
Coordonnées géographiques 48° 56′ 36″ N, 2° 15′ 38″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction ferroviaire
Itinéraire Ligne de Paris-Saint-Lazare à Mantes par Conflans
Ligne de Paris-Saint-Lazare à Ermont-Eaubonne
Caractéristiques techniques
Longueur 200 m

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont ferroviaire d'Argenteuil

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Pont ferroviaire d'Argenteuil

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Pont ferroviaire d'Argenteuil

Le pont ferroviaire d'Argenteuil franchit la Seine sur une longueur de deux cents mètres d'Argenteuil à Gennevilliers. Il est constitué de deux ouvrages parallèles, comportant chacun deux voies ferrées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier pont ferroviaire d'Argenteuil est construit en 1863 lors du prolongement de la ligne de Colombes à Ermont - Eaubonne. Pendant la guerre franco-allemande de 1870, l'ouvrage est détruit, puis, la paix revenue, un nouveau pont est établi dans le même style. En juin 1940, le pont est partiellement détruit mais remis en service en 1942. Enfin, en août 1944 l'ouvrage est complètement anéanti, au point qu'il faut bâtir un pont provisoire le temps de reconstruire l'ouvrage métallique que l'on connait actuellement, achevé en 1949.

En 2006, le pont est doublé par un nouvel ouvrage, à la suite de l'élargissement de deux à quatre voies de la plateforme entre les gares du Stade et d'Argenteuil, pour la nouvelle desserte de Paris-Saint-Lazare à Ermont - Eaubonne.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Le second pont ferroviaire a été plusieurs fois peint par deux peintres impressionnistes. En 1873 et 1874 par Claude Monet (1840-1926) :

et dans les années 1880 par Gustave Caillebotte (1848-1894):

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.christies.com, consulté le 24 juin 2011
  2. Claude Monet 1840-1926, p. 138
  3. Claude Monet 1840-1926, p. 139
  4. saintlouis.art.museum, consulté le 25 juin 2011
  5. www.sothebys.com, consultée le 25 juin 2011
  6. www.brooklynmuseum.org, consultée le 25 juin 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Pont de fer à Moulins (Allier), pont très ressemblant au premier et au second pont ferroviaire d'Argenteuil et de conception très proche.