Pont Clemenceau (Vernon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont Clemenceau
Image illustrative de l’article Pont Clemenceau (Vernon)
Géographie
Pays France
Région Normandie
Département Eure
Commune Vernon
Coordonnées géographiques 49° 05′ 45″ N, 1° 29′ 16″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont routier D 181
Caractéristiques techniques
Type Pont métallique
Longueur 250 m
Matériau(x) Métal
Construction
Construction 1950
Inauguration 1954
Ingénieur(s) Albert Long-Depaquit ; Jacques Lizée
Maître(s) d'œuvre État
Maître d'ouvrage Ponts et Chaussées
Entreprise(s) Schneider
Géolocalisation sur la carte : Normandie
(Voir situation sur carte : Normandie)
Pont Clemenceau
Géolocalisation sur la carte : Eure
(Voir situation sur carte : Eure)
Pont Clemenceau
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Pont Clemenceau

Le pont Clemenceau est situé à Vernon (département de l'Eure - région Normandie) où il permet de franchir la Seine. Sa longueur est de 250 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vernon a vu se succéder plusieurs générations de ponts (habités puis routiers) [1] sur la Seine afin de relier la ville à la rive droite du fleuve [2] en direction générale de Beauvais.

Il sera longtemps le seul entre Mantes et Pont-de-l'Arche, mais est toujours le premier à marquer l'entrée en Normandie ou la limite du royaume français du temps de Philippe-Auguste, ce qui motivera longtemps son aspect défensif dont le château des Tourelles est un vestige.

On rappelle à cette fin le pont Napoléon, un pont en pierre à sept arches, de 253 mètres de longueur, qui a été construit à partir de 1859 par l'architecte municipal Joseph Louis Delbrouck[3], alors que le pont médiéval à 25 arches, et prenant appui sur l'île du Talus, subsistait par morceaux.

À défaut de pont utilisable (selon les dégâts dus aux défauts d'entretien ou ceux des crues), le recours à un bac fut longtemps un supplétif.

Ce pont Napoléon fut inauguré le 19 mai 1861[4], avant d'être volontairement détruit à l'occasion de la guerre franco-allemande de 1870.

Un autre pont, toujours en maçonnerie, rebaptisé, par décision municipale de 1930, Pont Clemenceau, est réédifié dès 1872, qui sera à nouveau détruit une fois le à 14 h 15 puis à nouveau en [5].

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, un pont treillis Warren de type Callender-Hamilton [6] sera installé dès 1945, succédant au pont Bailey visible ci-dessous :

Un pont provisoire à voie unique avec circulation alternée est donc inauguré au printemps 1945 par René Mayer en sa qualité de ministre des Transports et des Travaux publics du général de Gaulle (et accessoirement maire de Giverny)[7].

Les artistes (Theodore Robinson, … ont été pourtant nombreux à s'inspirer de l'ouvrage en pierre, notamment ceux qui faisaient le trajet courant entre Vernon et Giverny.

Michel Monet, fils du peintre Claude Monet, y a trouvé la mort en 1966 dans un accident de voiture.

Description[modifier | modifier le code]

Au sortir de la guerre, c'est le maire Georges Azemia qui a présidé aux destinées des parages.

Achevé en 1950, c'est le choix radical d'un pont-poutre qui vient définitivement rompre avec la longue filiation des fragiles ponts en pierre [8]. Il a été réalisé par l'entreprise Schneider.

Aménagements visant à fluidifier la circulation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pont dit Le Vieux Pont », notice no IA27000035, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. L'Atlas de Trudaine a produit une carte intéressant Vernon dans les années 1750 en ligne sur [1], où l'on se rend compte des points d'ancrage du pont médiéval.
  3. Dossier d'élève des beaux-arts de Joseph Louis Delbrouck en ligne [2].
  4. Notice biographique sur Mgr Sébastien Adolphe Devoucoux [3]
  5. Le , le capitaine Georges André, du mouvement Résistance, aidé de deux camarades, dont son jeune fils, parviennent à pétarder la pile du pont que le bombardement allié du avait fragilisée.
  6. Association du génie militaire canadien - par ailleurs le second exemplaire français serait toujours opérationnel à Caparmesnil [4]
  7. La reconstruction de Vernon, Archives du Cantal, réalisé par le Cercle d'études vernonnais
  8. Pont Clemenceau sur structurae.info

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :