Pierre Marot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marot.
Pierre Marot
Naissance
Neufchâteau (Vosges)
Décès (à 91 ans)
Paris
Nationalité Drapeau : France Français
Profession
Autres activités
Distinctions

Pierre Eugène Alexandre Marot, né le à Neufchâteau (Vosges) et mort le à Paris, est un historien médiéviste français, directeur de l'École nationale des chartes. Il était membre de l'Institut.

Parcours[modifier | modifier le code]

Pierre Marot est archiviste paléographe de formation, promotion 1924 de l'École nationale des chartes. Sa thèse porte sur sa ville natale, Neufchâteau, au Moyen Âge. Après une année aux Archives nationales, il devient archiviste en chef de Meurthe-et-Moselle en 1927. Il cumule cette fonction avec celle de conservateur du Musée lorrain à Nancy en 1934 et de la Maison Jeanne d'Arc. Il est élu professeur à l'école des chartes en 1941, titulaire de la chaire de bibliographie et d'archives de l'histoire de France, ce qui ne l'empêche pas de continuer à la tête du musée jusqu'en 1952. Il en est ensuite nommé directeur de l'école 1954 à 1970. Il a été directeur de la Revue d'histoire de l'Église de France.

Il est élu membre libre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres le 30 mai 1958. À ce titre, il assure la fonction de conservateur du musée Jacquemart-André et de l'abbaye de Chaalis de 1974 à 1990. Il fut également membre de l'Académie de Stanislas[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • À quelle époque Saint Nicolas devint-il le patron de la Lorraine ?, 1930
  • Jean Beaudouin de Rosières-aux-Salines, 1930
  • Notes sur Nicolas Volcyr de Serrouville, 1931
  • Charles Sadoul, 1931
  • Une représentation du « Santo volto » de Lucques sur un sceau (1412), 1927
  • L'élévation des reliques des saints de Remiremont et le Pape Léon IX, 1926
  • Les seigneurs lorrains à l'ost de 1383, 1926
  • À propos du centenaire de la Société d'émulation des Vosges, 1925
  • Deux feuillets des vies des saints Arnoul et Philibert dans la reliure du cartulaire de l'abbaye de Chaumousey, 1925
  • L'Obituaire de Varangéville, 1925
  • Lettres inédites de François de Neufchâteau (1781-1792), 1924
  • Les musées des Sociétés savantes, Actes du 100e Congrès national des Sociétés savantes. Colloque interdisciplinaire sur les sociétés savantes, Ministère de l’Éducation nationale, Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, (1975)
  • À propos du IIIe centenaire de l'académie, 1963
  • D'une prétendue numérotation des ducs de Lorraine spéciale aux clercs du trésor des chartes de Lorraine (XVIe siècle), 1925
  • Le culte de Jeanne d'Arc à Domrémy, 1956
  • Charles Bruneau et les études lorraines, 1969
  • Jacques Callot, sa vie, son travail, ses éditions : Nouvelles recherches, 1975

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Monfrin, « Allocution à l'occasion du décès de M. Pierre Marot, membre de l'Académie », Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, no 4, 136e année,‎ , p. 847-852 (lire en ligne).
  • Jean Schneider, « Pierre Marot (1900-1992) », Bibliothèque de l'École des Chartes, t. 151,‎ , p. 481-496 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « MAROT Pierre Eugène Alexandre », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) (consulté le 25 octobre 2013).