Ingénieur civil des mines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Historiquement : on distingue les ingénieurs d'état, issus de l'École polytechnique, de l'École nationale des ponts et chaussées, de l'École nationale supérieure des mines de Paris, des écoles militaires et les ingénieurs civils issus de l'École Centrale Paris, de Lyon, des Mines d'Alès, Saint-Étienne, etc.

Plus tard :

En France, il existait jusqu'en 2002 trois diplômes d'ingénieur civil des mines délivrés par les écoles des mines suivantes :

Depuis 2012 et la création de l'institut Mines-Télécom le diplôme commun délivré est celui d'ingénieur généraliste de l'école des mines de (...) :

Ingénieur Civil des Mines = Ingénieur généraliste des Mines correspondant au cycle de formation généraliste de ces écoles.


Histoire[modifier | modifier le code]

La distinction entre ingénieurs civil des mines et ingénieurs du corps des mines portait à l'origine sur le statut fonctionnaire ou non des diplômés de l'école des mines de Paris. Les ingénieurs du Corps des Mines étaient, à l'origine, uniquement fonctionnaires alors que les ingénieurs civils ne l'étaient pas. La loi du 30 vendémiaire de l'an IV de la première république française fait de l'école des mines de Paris une école d'application pratique pour vingt élèves de l'école polytechnique, appelé "élèves ingénieurs". Mais l'école admettait aussi dix "élèves externes", qui portaient le titre d'ingénieurs civils des mines, une fois diplômés[4].

En 2011, la parution d'une circulaire portant sur les noms des diplômes des écoles d'ingénieurs françaises modifie les intitulés des diplômes de ces formations. Les diplômes d'ingénieur civil des mines ne sont donc plus délivrés, mais les noms des formations généralistes restent dans les différentes écoles des mines de France "ingénieur civil des mines" pour la formation d'ingénieur généraliste par opposition aux formations d’ingénieurs spécialisés également dispensées dans ces écoles (ex Mines Saint Étienne formation généraliste ICM (post prépa) ou spécialisée ISMIN, Mines Nancy cycle généraliste et spécialisé (2 filières post BTS/DUT/L3) ou Mines Alès cycle généraliste (post prépa) et cycles spécialisés (3 cycles : INFRES, MECATRONIQUE, CMC post DUT/ATS/L3)...Par conséquent, le diplôme entre ces deux formations est distinct : cycle civil des mines pour les généralistes (voir premier paragraphe) et diplôme de formation spécialisé des Écoles des Mines ("diplôme d'ingénieur des Mines de .... spécialisé en ....").

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.mines-nancy.univ-lorraine.fr/content/ing%C3%A9nieur-civil-des-mines
  2. a et b http://www.mines-paristech.fr/Formation/Cycle-ingenieurs-civils/Presentation/
  3. a, b, c, d et e http://www.emse.fr/spip/-Ingenieurs-Civils-des-Mines-.html
  4. L'école des mines de Paris, Histoire - Organisation - Enseignement, élèves-ingénieurs et élèves externes, E. Grateau, 1865

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liste d'ingénieurs civils des mines décédés et bibliographie des plus célèbres : http://www.annales.org/archives/civils.html