Benjamin Guérard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guérard.
Benjamin Guérard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Benjamin Guérard[1], né le à Montbard (Côte-d'Or), mort le à Paris, est un bibliothécaire et historien français, particulièrement connu pour son édition de cartulaires d'abbayes de l'époque carolingienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une famille de la bourgeoisie bourguignonne ; son parrain est le beau-frère de Buffon[2].

Guérard étudie à Dijon de 1807 à 1814, puis il part pour Paris, où il est d'abord employé de banque.

En 1818, il obtient une place de surnuméraire au département des manuscrits de la Bibliothèque royale et décide d'améliorer sa formation en suivant les cours de l'École royale des chartes, fondée en 1821.

Devenu employé titulaire de la Bibliothèque royale, il se consacre à la recherche historique, obtenant une mention de l'Académie française pour son Discours sur la vie et les ouvrages du président Jacques-Auguste de Thou et collaborant à L'Art de vérifier les dates. Mais il se fait surtout connaître par son Essai sur les divisions territoriales de la Gaule sous les rois des Francs, couronné par l'Académie des inscriptions et belles-lettres (1830) et imprimé aux frais du gouvernement en 1832.

En 1831, il est nommé à la chaire de diplomatique de l'École des chartes et, en 1833, élu à l'Académie des inscriptions et belles-lettres, au fauteuil de son maître Abel Rémusat, tout en étant conservateur-adjoint du département des manuscrits de la Bibliothèque royale.

Membre fondateur de la Société de l'histoire de France et membre du comité de publication des Documents inédits relatifs à l'histoire de France, il se consacre à l'édition de nombreux documents anciens, particulièrement des cartulaires d'abbaye. Le plus connu est sans doute le polyptyque d'Irminon.

Après la réorganisation de l'École des chartes de 1846, ses cours prennent plus d'importance ; en 1848, Benjamin Guérard est nommé directeur de l'école.

À la fin de l'année 1852, il devient conservateur du département des manuscrits de la Bibliothèque impériale, mais pour peu de temps, puisqu'il meurt un an et demi plus tard.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Discours sur la vie et les ouvrages du président Jacques-Auguste de Thou
  • L'Art de vérifier les dates
  • Essai sur les divisions territoriales de la Gaule sous les rois des Francs
  • Condition des personnes et des terres : le moyen âge et la renaissance, s.d., 28 p. (lire en ligne)
Éditions de documents anciens
  • Le Polyptyque d'Irminon

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour l'état civil : "Benjamin Edme-Charles"
  2. Benjamin Guérard, Notice sur M. Daunou: Suivie d'une notice sur M. Guérard par N. de Wailly, Dumoulin, (lire en ligne)