Obituaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un obituaire (du latin obitus : mort, décès) est un registre où sont inscrits le nom des morts et la date anniversaire de leur sépulture afin de célébrer des offices religieux pour le repos de leur âme[1]. Employé comme adjectif, le terme signifie en rapport avec la mort, par exemple : registre obituaire[2], inscription obituaire[3]

Présentation[modifier | modifier le code]

L'obit est le nom des messes anniversaires dites pour les morts[5].

Par extension, l'obit est le nom de la chapelle fondée pour la célébration perpétuelle d'une messe anniversaire. On appelle aussi obit les honoraires payés au prêtre pour la célébration d'un service funéraire.

Le meuble renfermant le registre pouvait lui aussi se nommer obituaire par extension[6].

En droit canon, prétendant obituaire désignait un ecclésiastique qui réclamait en justice un bénéfice laissé vacant par décès du titulaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire encyclopédique Larousse, 1998
  2. Définition du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales
  3. A. Alduc-Le Bagousse, Inhumations et édifices religieux au Moyen Âge entre Loire et Seine, CRAHM, , 217 p. (ISBN 2902685300 et 9782902685301), p. 37.
  4. .Tableau du XVIIIe siècle inscrit aux MH en 1988, Notice no PM88001886, base Palissy, ministère français de la Culture
  5. L'obit salé ou obit de Valois se célébrait chaque année le 4 février à Notre-Dame de Paris à la mémoire de Louis XII et de son père Charles d'Orléans. La charte de fondation accordait en effet au chapitre de Notre-Dame le droit de prendre deux muids de sel à la gabelle, en ne payant que le prix marchandEncyclopédie Larousse du XXe siècle, Paris, 1932
  6. Voir exemple de la basilique Notre-Dame de Montligeon

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :