Yves-Marie Bercé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yves-Marie Bercé, né le à Mesterrieux, est un historien et universitaire français.

Connu pour ses travaux sur les révoltes populaires de l'époque moderne, il est membre de l'Institut de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Archiviste paléographe (promotion 1959)[1] et ancien membre de l'École française de Rome (-)[2], il soutient en une thèse de doctorat ès lettres[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

D'abord conservateur aux Archives nationales (-), il est ensuite professeur aux universités de Limoges (-), de Reims (-), puis Paris-IV (depuis ).

De à , il est président de l'Association des historiens modernistes des universités françaises. En , il est « professeur invité » à l'université de Minneapolis. Il préside le Comité français des sciences historiques de à , puis est directeur de l'École nationale des chartes de à .

En , il préside la Société de l'histoire de France. De à , il est président de la Société d'étude du XVIIe siècle

Correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres à partir de , il en est élu membre ordinaire le , au fauteuil laissé vacant par Pierre Amandry[4].Il est Président de l'Académie pour 2021.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il se revendique « anarchiste de droite »[5],[6].

Travaux[modifier | modifier le code]

Yves-Marie Bercé s'est notamment fait connaître par ses travaux sur les révoltes et les mentalités populaires de l'époque moderne[7].

Il est l'auteur de deux ouvrages consacrés aux croquants[8]. Dans Croquants et nu-pieds[9], paru en , il développe le fort antagonisme entre les « bonnes villes » et le « plat pays », à savoir entre bourgeois et monde paysan dans la France du XVIe au XIXe siècle

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Troubles frumentaires et pouvoir centralisateur : l’émeute de Fermo dans les Marches (1648), extrait des Mélanges d’archéologie et d’histoire publiés par l’École française de Rome, année – 2, Paris, , II, 782.
  • Croquants et Nu-pieds : les soulèvements paysans en France du XVII au XIXe siècle, Gallimard (coll. Archives), Julliard, .
  • Histoire des Croquants : étude des soulèvements populaires au XVIIe siècle dans le Sud-Ouest de la France, Droz (coll. Mémoires et documents publiés par la Société de l'École des chartes), Genève/Paris, .
  • Fête et révolte : des mentalités populaires du XVIe au XVIIIe siècle, Hachette (coll. Le Temps et les hommes), Paris, .
  • La Vie quotidienne dans l'Aquitaine du XVIIe siècle, Hachette (coll. La Vie quotidienne), Paris, .
  • Révoltes et révolutions dans l'Europe moderne, Presses universitaires de France (coll. L'Historien), Paris, 1980.
  • Le Chaudron et la lancette : croyances populaires et médecine préventive, 1798-1830, Presses de la Renaissance (coll. Histoire des hommes), Paris, .
  • Le XVIIe siècle : de la Contre-Réforme aux Lumières, Hachette (coll. Collection Hachette université. Initiation à l'histoire), Paris, .
  • Le Roi caché : sauveurs et imposteurs : mythes politiques populaires dans l'Europe moderne, Paris, Fayard, coll. « Nouvelles études historiques », , 483 p. (ISBN 2-213-01972-X).
  • La Naissance dramatique de l'absolutisme, Le Seuil (coll. Points Histoire), Paris, .
  • Complots et conjurations dans l'Europe moderne. Actes du colloque de Rome (-), École française de Rome, Rome, 1.
  • Les Monarchies espagnole et française du milieu du XVIe siècle à 171, collectif, CNED, Poitiers et SEDES, Paris (coll. CNED-SEDES concours), .
  • À la découverte des trésors cachés : du XVIe siècle à nos jours, Perrin (coll. Pour l'histoire), Paris, .
  • La sommossa di Fermo del 1648, Fermo, (traduction italienne de la publication de , accompagnée de la transcription des manuscrits anciens).
  • Les procès politiques (XIVe-XVIIe siècle), École française de Rome, Rome, 2.
  • Histoire du plus grand pèlerinage des Temps Modernes. Lorette aux XVIe et XVIIe siècles. Presses de la Sorbonne, Paris .
  • Révoltes et révolutions dans l'Europe moderne, CNRS éditions, édition revue et complétée Paris, .
  • La Dernière Chance. Histoire des suppliques, Paris, , Perrin.
  • Préface à : Esprit Fléchier, Mémoires sur les grands-jours d'Auvergne : , Mercure de France,
  • Esprits et démons : Histoire des phénomènes d’hystérie collective, Librairie Vuibert, .
  • Violences et répression dans la France moderne, CNRS éditions, .
  • Les secrets du vin, La Librairie Vuibert, 2018, 352 p.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. thèses de l'École des chartes en 1959, sur sorbonne.fr (consulté le 12 novembre 2020).
  2. « École française de Rome : Annuaire des membres (1873-2011) » [PDF], (consulté le 12 novembre 2020).
  3. Sur les soulèvements populaires dans le sud-ouest de la France au XVIIe siècle.
  4. « Yves-Marie Bercé », sur aibl.fr (consulté le 12 novembre 2020).
  5. Agnès Callu (préf. Jacques Revel et Michel Zink, postface Daniel Roche), Le Mai 68 des historiens : entre identités narratives et histoire orale, Villeneuve-d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, coll. « Histoire et Civilisations », , 311 p. (ISBN 978-2-7574-0151-4, lire en ligne), p. 128.
  6. Robert Bonnaud, Histoire et historiens depuis 68 : le triomphe et les impasses, Paris, Kimé, coll. « Le Sens de l'histoire », , 123 p. (ISBN 2-84174-078-1), p. 10.
  7. Robert Muchembled (coll. "Le Temps et les Hommes", dirigée par Jean Delumeau), « Yves-Marie Bercé, Fête et Révolte. Des mentalités populaires du XVIème au XVIIIème siècle », Revue du Nord, vol. 59, no 234,‎ , p. 434-435 (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2020).
  8. Madeleine Foisil, « Yves-Marie Bercé, Histoire des Croquants. Etude des soulèvements populaires au XVIIe siècle dans le sud-ouest de la France (compte-rendu) », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 23, no 3,‎ , p. 461-463 (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2002).
  9. Marcel Delafosse (collection « Archives » n° 55), « Bercé (Yves-Marie), Croquants et nu-pieds. Les soulèvements paysans en France du XVIe au XIXe siècles », La Gazette des archives, no 87,‎ , p. 284-285 (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2020).
  10. « Yves-Marie BERCÉ - Académie française », sur academie-francaise.fr (consulté le 12 novembre 2020).
  11. « Prix Madeleine Laurain-Portemer », sur Académie des sciences morales et politiques, (consulté le 12 novembre 2002).
  12. « Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux - prix 2015 », sur academie-sbla-bordeaux.fr (consulté le 12 novembre 2020).
  13. ORDRE DE LA LEGION D'HONNEUR Décret du 28 mars 1997 portant promotion et nomination.
  14. Décret du 15 novembre 2018 portant promotion et nomination.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]