Oblast de Riazan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oblast de Riazan
(ru) Рязанская область
Blason de Oblast de Riazan
Armoiries de la zone Oblast de Riazan
Drapeau de Oblast de Riazan
Drapeau de la zone Oblast de Riazan
Oblast de Riazan
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Statut politique Oblast
Création 26 septembre 1937
Capitale Riazan
Gouverneur Nicolaï Lioubimov
Démographie
Population 1 130 103 hab. (2016)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 24′ nord, 40° 36′ est
Superficie 39 605 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe
Fuseau horaire UTC+4
Code OKATO 61
Code ISO 3166 RU-RYA
Immatriculation 62
Liens
Site web http://www.gov.ryazan.ru

L’oblast de Riazan (en russe : Ряза́нская о́бласть, Riazanskaïa oblast) est un sujet de la Fédération de Russie. Sa capitale administrative est Riazan, qui est aussi la seule grande ville de la région[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

L'oblast, qui couvre une superficie de 39 605 km2, est situé dans la plaine de l'Europe orientale, plus précisément dans la plaine de l'Oka Don. Il est limitrophe des oblasts de Lipetsk, Moscou, Nijni Novgorod, Tambov, Toula et Vladimir ainsi que de la République de Mordovie[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Oka est le cours d'eau le plus important ; il traverse la région d'ouest en est.

Relief[modifier | modifier le code]

La partie nord de la région de Riazan est Mechtchera (la plaine). La partie de l'ouest est le plateau central de Russie (236 m).

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de l’oblast de Riazan est le climat continental caractérisé par des hivers longs et froids et des étés relativement longs et chauds.

Villes et agglomérations[modifier | modifier le code]

Ville Nom russe Habitants
(1er janvier 2005)
Riazan Рязань 515 938
Kassimov Касимов 34 912
Skopine Скопин 32 299
Sassovo Сасово 29 988
Riajsk Ряжск 22 378
Novomitchourinsk Новомичуринск 20 448
Rybnoïe Рыбное 19 053
Chilovo Шилово 16 209
Korablino Кораблино 14 166
Mikhaïlov Михайлов 13 015
Spassk-Riazanski Спасск-Рязанский 8 522
Lesnoï Лесной 7 350
Chatsk Шацк 7 299
Spas-Klepiki Спас-Клепики 6 714
Oktiabrski Октябрьский 6 550
Touma Тума 6 484
Saraï Сараи 6 477
Kadom Кадом 6 032
Oukholovo Ухолово 5 562
Starojilovo Старожилово 5 264
Miloslavskoïe Милославское 4 666
Ermich Ермишь 4 570
Tchoutchkovo Чучково 4 363
Pronsk Пронск 4 216
Sapojok Сапожок 4 205
Aleksandro-Nevski Александро-Невский 4 096
Elatma Елатьма 3 828
Mourmino Мурмино 3 629
Pitelino Пителино 2 346
Gous-Jelezny Гусь-Железный 2 301
Pavelets Павелец 2 044
Tsentralny Центральный 1 850
Syntoul Сынтул 1 846
Lachma Лашма 1 772
Poplevinski Поплевинский 607
Le Kremlin de Riazan

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la principauté de Riazan remonte au Xe siècle. Sa position en bordure de la région peuplée par les Russes l'a exposée de manière permanente aux guerres. La région située à la limite de la steppe et de la forêt a souffert de nombreuses invasions venues du sud : KhazarsPetchenèguesPolovtses. Ce fut le cas de l'invasion mongole en 1237. La principauté n'est annexée à l'Empire russe qu'en 1521. Catherine II crée la province de Riazan en 1778. Alexandre II crée le premier chemin de fer dans la province; En 1937, l'Union soviétique supprime la province de Riazan et crée à sa place l'oblast du même nom[2]. Ici en 1959, en pleine période de la nouvelle politique agricole menée par Nikita Khrouchtchev visant à « rattraper et dépasser l'Amérique! » se déroule une affaire connue comme le miracle de Riazan. On abat tout le cheptel bovin pour tripler la production de viande prévue par le plan économique ce qui signe la mort de la filière locale de l'élevage[3].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de l’oblast de Riazan est de 1 130 103 habitants en 2016 pour une densité de 28,53 h./km2.

Évolution démographique
2002 2016 - - -
1 227 9101 130 103---

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité économique de la région est essentiellement tournée vers l'agriculture. Riazan fait exception avec une industrie centrée sur la fabrication de machines-outils. Le tourisme complète le tout.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Administration territoriale est formée de quatre villes d'importance régionale, Riazan, Kassimov, Sasovo et Skopin, ainsi que de vingt-cinq secteurs.

Politique[modifier | modifier le code]

L'oblast est dirigé par un gouverneur, à la tête du gouvernement local, et une Assemblée.

Gouverneurs
Nom début du mandat fin du mandat notes
1 Lev Bachmakov
2 Guenadi Merkoulov
3 Igor Ivlev
4 Viatcheslav Lioubimov
5 Gueorgui Chpak
6 Oleg Kovalev démissionnaire
7 Nicolaï Lioubimov en cours intérim puis élu en septembre 2017

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lac blanc
La mosquée
Musée-manoir d'Ivan Pavlov à Riazan.

On compte sur le territoire de l'oblast de Riazan jusqu'à 1200 monuments de l'architecture et plus de 2 200 monuments de l'archéologie, y compris:

  • Colline fortifiée Staraïa Riazan (Старая Рязань) du raïon Spasski - site archéologique protégé à l'emplacement de l'ancienne capitale de la principauté de Riazan (1096).
  • Le musée-réserve de Sergueï Essenine dans le village de  Konstantinovo du raïon Rybnovski.
  • Le Kremlin de Riazan - musée d’architecture et patrimoine à ciel ouvert, inscrit dans le registre de sites de valeur exceptionnelle de la fédération de Russie.
  • Solotcha, un quartier historique de Riazan situé à l'entrée de la Mechtchera sur les bords de la rivière Oka, bâti autour du monastère de la Nativité de la Solotcha. Il s'y trouve également une station thermale comprenant un sanatorium et plusieurs bases de loisirs.
  • Le musée régional d'art Ivan Pojalostine de Riazan (57, rue de la Liberté). La collection compte 12 000 objets d'art russe et européen des XVe-XXe sicles: peinture, arts graphiques, sculpture, art appliqué, mobilier, arts céramiques.
  • Musée-manoir de l'académicien Ivan Pavlov à Riazan (rue Ivan Pavlov), où Pavlov a vécu en 1849-1870. La collection compte 16 000 objets dont plus de 2 000 objets exposés : photos, documents, objets personnels, premières éditions des ouvrages de Pavlov.
  • Le musée de l'histoire du mouvement de jeunesse, fondé à Riazan en 1987.
  • Le musée de l'histoire des troupes aéroportées de Russie - musée militaire de Riazan fondé en 1972, filiale du Musée central des forces armées.
  • Musée de l'aviation à long rayon d'action de Riazan, situé sur la base aérienne Diaguilevo. La collection présente les bannières des unités et des formations qui ont participé à la Grande Guerre patriotique, certains types d'armes aéroportées, des modèles d'avions.
  • La maison-musée des frères Pirogov dans le village de Novosselki du raïon Rybnovski. Il est consacré aux frères Pirogov, chanteurs russes originaires de l'oblast de Riazan : Grigori (1885-1931), Mikhaïl (1887-1933), Alekseï (1895-1978) et Aleksandre (1899-1964).
  • Musée Constantin Tsiolkovski dans le village de Ijevskoïe du raïon Spasski.
  • Musée de l'écrivain Alexeï Novikov-Priboï dans le village de Matveevskoe du raïon Sassovski.
Le monastère de Pochtchoupovo
  • Arboretum de Sergueï Khoudekov dans le village de Erlino du raïon Korablinski. Aménagé vers 1900, mais délaissé après la Révolution russe, il est de nouveau replanté à partir de 1974.
  • Source de l'eau minérale et le dépôt de boue curative près du village de Mikhei du raïon Sapojkovski.
  • Le monastère de Saint-Jean (1534) sur la rive droite de l'Oka se trouve dans le village de Pochtchoupovo du raïon Rybnovski.
  • La mosquée du Khanat de Qasim dans la ville de Kasimov. Bâtiment avec étage couvert par une coupole, avec un minaret de 1476.
le kremlin
Arboretum de Sergueï Khoudekov.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)Russian Investment, Economic, Ecological and Business Risk Atlas, vol. 6, International Business Publications, coll. « Russian Regional and Business Atlases Series », (ISBN 9780739706558, lire en ligne), p. 207
  2. (en)Europa Publications, The Territories of the Russian Federation 2004, Taylor & Francis, coll. « Regional Surveys of the World Series. Territories of the Russian Federation », (ISBN 9781857432480, lire en ligne), p. 74
  3. (en)Jeremy Smith, Melanie Ilic, Khrushchev in the Kremlin: Policy and Government in the Soviet Union, 1953–64, Routledge, (ISBN 9781136831829, lire en ligne), p. 173

Sur les autres projets Wikimedia :