Sassovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sassovo
(ru) Сасово
Blason de Sassovo
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast de Riazan Oblast de Riazan
Code postal 391430 — 391434
Code OKATO 61 410
Indicatif (+7) 49133
Démographie
Population 27 564 hab. (2013)
Densité 1 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 21′ nord, 41° 55′ est
Altitude 110 m
Superficie 2 400 ha = 24 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation 1642
Statut Ville depuis 1926
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Sassovo
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Riazan
Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Riazan
City locator 14.svg
Sassovo
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Voir sur la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Sassovo
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Voir sur la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Sassovo
Sources

Sassovo (en russe : Сасово) est une ville de l'oblast de Riazan, en Russie, et le centre administratif du raïon de Sassovo. Elle compte 24 564 habitants en 2013.

Ses petites ruelles et minuscules maisonnettes gardent les empreintes de la vieille histoire et des vies de ses habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sassovo est traversée par la rivière Tsna, dans le bassin de l'Oka, et se trouve à 146 km à l'est-sud-est de Riazan et à 316 km au sud-est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Sassovo commence en 1626 quand un village de nom éponyme est fondé. Selon une légende ancienne, ce nom signifie "le marais", dans lequel Sasa se cachait. Sasa était le défenseur des pauvres et des innocents, qui avait pillé des propriétaires fonciers et avait distribué tout le trésor aux paysans.

Les occupations principales des habitants étaient le travail du bois, la navigation et le commerce. Sur la rivière de Tsna voguaient des navires marchands. Au XIXe siècle, la mère du grand écrivain russe Ivan Tourgueniev, Varvara Petrovna, était l'une des plus riches propriétaires de Sassovo.

Le village était célèbre non seulement pour ses marais, mais aussi pour le chemin de fer qui y passait. En 1893, sur la ligne Riazan-Sasovo, le chemin de fer Moscou-Kazan est ouvert ; cela permet la facilitation du trajet pour les voyageurs et les marchands. Le pouvoir des soviets arrive au village en 1917, et en 1926 les autorités lui attribuent le statut de ville.

Dans un laps de temps court, la ville s'est développée d'une manière intense. À cette époque, près de 10 000 personnes y habitaient. Il y avait une usine, une imprimerie, un grand abattoir, un atelier de couture et une corderie. Il y avait trois écoles, deux jardins d'enfants, deux bibliothèques et un club des cheminots.

Les tanks, les instruments, les munitions, des échelons et les soldats des troupes soviétiques ont emprunté le chemin de fer durant la Seconde Guerre mondiale. Plus de 35 000 d'habitants de la région de Sassovo sont mobilisés pour défendre leur patrie. Plus de 10 000 en mourront. À la fin de la guerre, plus de 5 000 soldats sont décorés des ordres de combat et de médailles.18 soldats obtiennent le grade d'Héros de l'Union soviétique. Un homme est devient le cavalier complet de l'ordre de la Gloire. En l'honneur des habitants de Sassovo perdus sur les fronts de la Grande Guerre Nationale, un ensemble commémoratif est inauguré. Dans la rue centrale de la ville, le buste de bronze du héros de l'Union soviétique d'A.S. Michinou est érigé.

Période actuelle[modifier | modifier le code]

Au début du XXIe siècle, la ville se transforme, avec de nouvelles rues et de nouveaux immeubles. Une usine de lignes automatiques est construite, permettant de donner à la ville une seconde vie. Aujourd'hui la ville est le centre administratif du raïon de Sassovo. Dans la partie ancienne de la ville, trois hôtels ont été construits pour les visiteurs et touristes. Dans un nouveau quartier de la ville — le Quartier — une piscine, un centre commercial et un centre de loisir ont récemment été construits dans une optique de modernisation de la ville.

Les armes[modifier | modifier le code]

Les armes de la ville de Sassovo sont élaborées par le peintre Mikhaïl Chelkovenko. Les armes sont affirmées par la décision du conseil municipal Sasovsky du №20.

La description des armes[modifier | modifier le code]

Les écharpes du blason symbolisent la voie navigable sur la rivière de Tsna (à gauche) et le chemin de fer Moscou-Kazan (à droite). Le câble symbolise la corderie célèbre développée dans le village de Sassovo. Le chapitre rouge du blason rappelle l'incendie terrible de 1928, après lequel la ville a été rebâtie presque de nouveau. La couronne stentchataya symbolise le statut de la ville comme du centre de la région, et les pièces d'or le commerce.

Les contes de la vieille mamme[modifier | modifier le code]

Il y avait une fois une église, au bord de la rivière de Tsna, dans une ruelle éloignée et calme . La cour de cheval n’était pas loin, ou les kolkhoziens travaillaient. Au début d'août 1919, il faisait très chaud, les kolkhoziens dépiquaient le blé, les enfants prenaient du puits de l'eau, faisaient boire les chevaux. Il y avait une pause et un kolkhozien dit : «Allons nous baigner». Trois hommes se sont mis à courir, l'un s'est attardé, en enlevant la batteuse. Tandis qu'ils descendaient de la montagne, en retirant pendant leur marche leurs chemises, soudain, on ne sait d'où, un fort vent s'est levé et la vague a inondé le bord, ils se sont arrêtés à l'instant et sont restés cloués sur place de la surprise. Une jeune fille apparut de l'eau dans la robe bleu clair, avec une couronne d'or sur la tête, a tendu ses mains et a dit :« Je vous attends depuis longtemps ». La grande peur et le tremblement les a envahi. Le quatrième compagnon de route s'est approché, sans rien remarquer ; il voulait sauter dans l'eau, mais il était arrêté par les compagnons. Effarés et perplexes, les hommes sont revenus sur leur pas, ne s'étant pas baigné dans la rivière. Ayant entendu leur récit, les femmes ont commencé à rire et ont dit :« Qu'est-ce que vous avez encore vu, là-bas? ». La suite de l'histoire est triste : l'un des hommes a demandé aux femmes, se trouvant à côté, de l'arroser d'eau. On a arrosé sur lui un seau, puis un deuxième seau, après lequel a suivi le troisième, et son âme s'est envolée vers les cieux. Vrai ou pas, mais les vieillards transmettent cette histoire de bouche à oreille. Après on a cassé l'église, et à cette place on a construit une bibliothèque.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1897 1926 1939 1959 1970 1979
6 5008 31617 09920 73527 22830 180
1989 2002 2010 2012 2013 2014
35 87530 73628 11827 86327 564-

Personnalité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :