Nelly Kaprièlian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nelly Kaprièlian
Description de cette image, également commentée ci-après

Nelly Kaprièlian lors du Masque et la Plume en 2012

Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Nelly Kaprièlian est une critique littéraire française qui écrit pour Les Inrockuptibles et participe à l'équipe livre de l'émission radio Le Masque et la Plume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nelly Kaprièlian est d'origine arménienne, issue d'une famille arrivée en France à la suite du génocide arménien perpétré en Turquie dans les années 1915-1920[1]. Elle devient critique littéraire à la fin des années 1990 en collaborant au journal Les Inrockuptibles – dont elle devient responsable des pages littéraires – puis au magazine Vogue Paris.

En 2008, elle réalise le documentaire Romans Made in New York avec Sylvain Bergère sur la nouvelle génération d'écrivains américains de New York, diffusé sur Arte le . En octobre 2012, elle réalise un entretien avec Philip Roth, à l'occasion de la parution de Némésis, lors duquel il lui annonce arrêter de publier[2],[3].

En 2012, lors de la vente aux enchères à Los Angeles de la garde-robe de l'actrice Greta Garbo, elle acquiert un manteau de la star qui sera à l'origine de l'écriture de son premier livre, tout à la fois roman-essai-autobiographie, Le Manteau de Greta Garbo[4],[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous le manteau de Greta Garbo par Christine Bini sur laregledujeu.org le 18 août 2014.
  2. Philip Roth : "Némésis sera mon dernier livre" par Nelly Kaprièlian dans Les Inrockuptibles du 7 octobre 2012.
  3. Philip Roth : "Je ne veux plus être esclave des exigences de la littérature" dans Le Monde du 14 février 2012.
  4. La barbe ne fait pas le philosophe... le manteau de Greta Garbo, si ! par Sophie Chassat dans Le Monde du 4 novembre 2014.
  5. Greta Garbo, enchères et en os par Clément Ghys dans Libération du 29 octobre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :