Pierre Combescot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Combescot
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Paris
Pseudonyme
Luc DécygnesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales

Pierre Combescot, né le à Limoges et mort le à Paris[1], est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, Pierre Combescot suit sa famille réfugiée au Brésil[2]. Il y croise Stefan Zweig[2].

Plus tard, il travaille sous le pseudonyme de Luc Décygnes pour le Canard enchaîné, où il tient la rubrique consacrée aux spectacles lyriques et à la danse (ce qui explique le nom qu'il s'est choisi)[3]. Il est également chroniqueur à Paris Match. Il a obtenu le prix Médicis en 1986 pour Les Funérailles de la Sardine et le prix Goncourt en 1991 pour Les Filles du Calvaire. Il a reçu en 1999 le prix Prince-Pierre-de-Monaco pour l'ensemble de son œuvre.

Il a vécu au Cailar à partir de 1992[4] dans une maison achetée en 1992 avec l'argent du Goncourt[3] sur le conseil de son ami Jean Lafont[5], et où il a écrit une partie de son œuvre[3].

Lors de l'élection présidentielle de 2002, il a apporté son soutien à la candidature de Jean-Pierre Chevènement[6].

Pierre Combescot a brièvement été sociétaire de l’émission radiophonique Les Grosses Têtes sur RTL en 2009.

Il est inhumé au cimetière du Cailar.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de l’écrivain Pierre Combescot », Josyane Savigneau, Le Monde, 28 juin 2017.
  2. a et b https://www.lexpress.fr/culture/livre/les-folies-combescot_817641.amp.html
  3. a b et c Hocine Rouagdia, « Pierre Combescot : écrivain-vacancier du Cailar », Midi Libre,‎ , p. 4.
  4. Velay, Boissard et Bernié-Boissard 2009, p. 75.
  5. Jacky Siméon (préf. Carole Delga), Jean Lafont : le roi de Camargue, Vauvert, Au diable Vauvert, , p. 159.
  6. Béatrice Gurrey, « M. Chevènement franchit une nouvelle étape vers sa candidature à l'élection présidentielle », sur lemonde.fr, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Bastide (dir.), Hocine Rouagdia et al. (préf. Christian Giudicelli), Balade dans le Gard : sur les pas des écrivains, Paris, Alexandrines, coll. « Les écrivains vagabondent » (réimpr. 2014) (1re éd. 2008), 255 p. (ISBN 978-2-370890-01-6, présentation en ligne), « Les romans, c'est comme une forêt qu'on survole », Pierre Combescot », p. 220-225
  • Serge Velay, Michel Boissard et Catherine Bernié-Boissard, Petit dictionnaire des écrivains du Gard, Nîmes, Alcide, , 255 p. (présentation en ligne), p. 75-76

Liens externes[modifier | modifier le code]