Pierre Combescot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Combescot
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (75 ans)
Limoges
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Pierre Combescot, né le à Limoges, est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Combescot travaille sous le pseudonyme de Luc Décygnes pour le Canard enchaîné, où il tient la rubrique consacré aux spectacles lyriques et à la danse (ce qui explique le nom qu'il s'est choisi)[1]. Il est également chroniqueur à Paris Match. Il a obtenu le prix Médicis en 1986 pour Les Funérailles de la Sardine et le prix Goncourt en 1991 pour Les Filles du Calvaire. Il a reçu le prix Prince Pierre de Monaco pour l'ensemble de son œuvre.

Il vit au Cailar depuis 1992[2], dans une maison achetée en 1992 avec l'argent du Goncourt[1] et où il a écrit une partie de son œuvre[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Bastide (dir.), Hocine Rouagdia et al. (préf. Christian Giudicelli), Balade dans le Gard : sur les pas des écrivains, Paris, Alexandrines, coll. « Les écrivains vagabondent » (réimpr. 2014) (1re éd. 2008), 255 p. (ISBN 978-2-370890-01-6, présentation en ligne), « Les romans, c'est comme une forêt qu'on survole », Pierre Combescot », p. 220-225
  • Serge Velay (dir.), Michel Boissard et Catherine Bernié-Boissard, Petit dictionnaire des écrivains du Gard, Nîmes, Alcide,‎ 2009, 255 p. (présentation en ligne), p. 75-76

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Hocine Rouagdia, « Pierre Combescot : écrivain-vacancier du Cailar », Midi Libre,‎ , p. 4
  2. Velay, Boissard et Bernié-Boissard 2009, p. 75