Gilles Sandier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilles Sandier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Gilles Sandier, de son vrai nom Georges Sallet, né en 1924 et mort en janvier 1982, est un écrivain, metteur en scène, critique de théâtre et animateur de radio français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Né en 1924, agrégé de lettres, il sera professeur de lettres classiques jusqu'à la fin de sa vie. Il commence sa carrière au lycée d'Alger. C'est à cette époque qu'il commence ses activités théâtrales. Il sera plus tard professeur au lycée Buffon et au lycée Carnot à Paris[1]. Il prend le nom de plume de Gilles Sandier en 1960 pour publier l'An n'aura plus d'hiver, en référence à Gilles de Rais et à George Sand (il est originaire du Berry).

Ami de Jack Lang, il sera avec lui l'un des animateurs du festival de Nancy dans les années 1970. Il fait de brèves apparitions dans deux films de Robert Bresson.

Il a été très actif à partir des années 1960 sur les ondes de France Inter, dans l'émission Le Masque et la Plume. Il meurt d'une crise cardiaque en janvier 1982.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Sandier, L'An n'aura plus d'hiver, Julliard 1960
  • Gilles Sandier, Théâtre et combat, Stock 1970
  • Gilles Sandier, Théâtre en crise. (Des années 1970 à 82), Grenoble, Éditions La pensée sauvage, 1982.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le ""paresseux bosseur"" qui avait horreur du vide : ""Adieu aux roses"" », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]