François Nourissier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Nourissier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président
Académie Goncourt
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjointe
Hélène Cécile Muhlstein (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Œuvres principales
signature de François Nourissier
signature

François Nourissier, né le dans le 9e arrondissement de Paris et mort dans la même ville le (à 83 ans)[1], est un journaliste et écrivain français qui fut, pendant trente ans, membre de l'Académie Goncourt.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Nourissier est successivement secrétaire général des éditions Denoël (1952-1955), rédacteur en chef de la revue La Parisienne (1955-1958), et conseiller aux éditions Grasset (1958-1996).

Il est élu à l'Académie Goncourt en 1977 au couvert de Raymond Queneau, en devient le secrétaire général en 1983 et le président de 1996 à 2002. Il démissionne en 2008 pour des raisons de santé.

En , il fait partie des membres fondateurs du Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés[2].

En 1962, il a épousé Hélène Cécile Muhlstein (1936-2007), artiste peintre[3] et apparentée à la famille Rothschild. Il raconte leur relation tumultueuse, marquée par l'alcoolisme, dans le livre pseudo-autobiographique, Eau-de-feu (2008)[4].

Frappé par la maladie de Parkinson au début des années 2000, il se compare avec pudeur à un caméléon et désigne la maladie dont il souffre sous le nom de « Miss P. »[5]

Il meurt le , à 83 ans[6].

En raison de son style sec, de sa sensibilité de droite et de sa participation à La Parisienne de Jacques Laurent, il a été parfois rattaché au mouvement des Hussards.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Essais, pamphlets, mémoires et autres[modifier | modifier le code]

  • 1950 : L'homme humilié; sort des réfugiés et "personnes déplacées", 1912-1950. Préface de Louis Massignon.
  • 1951 : Enracinement des immigrés. Co-écrit avec Alain Pillepich, sur l'intégration des immigrés nord-africains en France.
  • 1955 : Garcia Lorca : dramaturge
  • 1956 : Les chiens à fouetter : sur quelques maux de la société littéraire et sur les jeunes gens qui s'apprêtent à en souffrir. Pamphlet.
  • 1960 : Brigitte Bardot. Pamphlet.
  • 1962 : Les Hébrides, pays de l'herbe sous le vent. Avec le photographe Paul Strand.
  • 1963 : Un malaise général : Chroniques
  • 1967 : De la mort. Illustrations de Pierre Alechinsky.
  • 1975 : Lettre à mon chien
  • 1976 : Du bois dont on fait les Vosges
  • 1977 : Lettre ouverte à Jacques Chirac
  • 1978 : Le Musée de l'Homme
  • 1981 : Le voyage de Lou. Illustré par Pierre Cornuel.
  • 1982 : Notre ami le temps. Aquarelles de Etienne Delessert.
  • 1994 : Mauvais genre. Entretiens réalisés par Frédéric Badré et Arnaud Guillon.
  • 1999 : Provence, terre d'Azur
  • 2000 : Un siècle NRF : iconographie commentée. Paru dans les albums de la Pléiade, dans la bibliothèque de la Pléiade.
  • 2000 : À défaut de génie
  • 2005 : La Maison Mélancolie
  • 2012 : Le cycliste du lundi. Recueil d'essais en critique littéraire publié à titre posthume où est rassemblée une centaine d’articles sur 88 auteurs, livrés à la presse entre 1962 et 1978.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denise Bourdet, François Nourissier, dans: Visages d'aujourd'hui, Paris, Plon, 1960.
  • Hubert Nyssen, François Nourissier, Les voies de l'écriture : entretiens avec François Nourissier [et al.] et commentaires, Mercure de France, 1969
  • Pol Vandromme, François Nourissier : portrait-vérité, La Table Ronde, 1993, 242 p. (ISBN 2710305631)
  • Bernard Bastide (dir.) et al. (préf. Christian Giudicelli), Balade dans le Gard : sur les pas des écrivains, Paris, Alexandrines, coll. « Les écrivains vagabondent » (réimpr. 2014) (1re éd. 2008), 255 p. (ISBN 978-2-370890-01-6, présentation en ligne), « François Nourissier ou la vie de château », p. 112-117

Liens externes[modifier | modifier le code]