Laurent Goumarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laurent Goumarre
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Laurent Goumarre (né en 1963, Saint-Flour dans le Cantal), est un journaliste et producteur de radio français spécialisé dans la culture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Goumarre débute dans la vie en pratiquant durant huit ans le patinage artistique dans le Cantal[1] jusqu'à l'âge de quatorze ans, avant de poursuivre après le baccalauréat ses études littéraires en khâgne à Montpellier.

Il devient ensuite professeur de lettres, éditeur dans le domaine médical, la psychanalyse et le développement personnel aux éditions Masson/InterÉditions[2] puis rédacteur en chef des pages cultures du magazine Têtu, chroniqueur des pages danse d'Artpress, ELLE, Max[3], Offshore et Danser. Il entre comme collaborateur à France Culture, grâce à Laure Adler qui en était alors la directrice[4], en 1999 et participe à de nombreuses émissions : Studio danse, Le Chantier, Minuit dix puis Le RenDez-Vous à 19 heures, « journal en direct sur le fil de l’actualité culturelle ».

En 2005, Laurent Goumarre analyse le livre contesté La Campagne de France, de Renaud Camus[5] avant d'inviter l'auteur sur France Culture en 2008[6]. En mars de la même année, il publie dans Libération un article sur l'exposition autour de la mise sous surveillance des artistes de la Ferme du Buisson[7] avant de prendre la direction artistique du Festival des Très Jeunes Créateurs Contemporains pour le Théâtre de Gennevilliers. En septembre 2010, il rejoint la programmation de la Biennale de la danse de Lyon après un passage par le Festival Montpellier Danse de 1999 à 2007.

Depuis la rentrée de 2015, après six ans de son Rendez-vous à France Culture, c’est désormais sur France Inter, de 21 heures à 23h, qu’il convie ses invités à un Nouveau rendez-vous, son émission culturelle étant rallongée d'une heure.

Télévision[modifier | modifier le code]

En 2011, à la demande du directeur de France 5, Bruno Patino[8], il présente le magazine culturel quotidien de cette chaîne de télévision de service public[9], Entrée libre[10]. Les audiences positives ont vite raison de « son allure crispée » des débuts[11]. En décembre 2015, le directeur de la chaine Michel Field le contraint à être remplacé par Claire Chazal[12].

Il se dit admirateur de l'émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste[13] et du réalisateur Xavier Dolan[14], et se dit proche de Christine Angot[15],[1].

Il est fait Chevalier des Arts et des Lettres en 2011[réf. nécessaire].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Pratiques contemporaines, Éditions DisVoir
  • 2004 : La Ribot, Éditions du CND
  • 2005 : Rambert en temps réel, Éditions Les Solitaires Intempestifs

DVD[modifier | modifier le code]

Paroles de chorégraphes, Centre Pompidou

Expositions photo[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]