Laurent Goumarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurent Goumarre
Laurent goumarre.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Laurent Goumarre (né en 1963, Saint-Flour dans le Cantal), est un journaliste et producteur de radio français spécialisé dans la culture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Goumarre débute dans la vie en pratiquant durant huit ans le patinage artistique dans le Vercors[1] jusqu'à l'âge de quatorze ans, avant de poursuivre après le baccalauréat ses études littéraires en khâgne à Montpellier.

Il devient ensuite professeur de lettres, éditeur dans le domaine médical, la psychanalyse et le développement personnel aux éditions Masson/InterÉditions[2] puis rédacteur en chef des pages cultures du magazine Têtu, chroniqueur des pages danse d'Artpress, ELLE, Max[3], Offshore et Danser. Il entre comme collaborateur à France Culture, grâce à Laure Adler qui en était alors la directrice[4], en 1999 et participe à de nombreuses émissions : Studio danse, Le Chantier, Minuit dix puis Le RenDez-Vous à 19 heures, « journal en direct sur le fil de l’actualité culturelle ».

En 2005, Laurent Goumarre analyse le livre contesté La Campagne de France, de Renaud Camus[5] avant d'inviter l'auteur sur France Culture en 2008[6]. En mars de la même année, il publie dans Libération un article sur l'exposition autour de la mise sous surveillance des artistes de la Ferme du Buisson[7] avant de prendre la direction artistique du Festival des Très Jeunes Créateurs Contemporains pour le Théâtre de Gennevilliers. En septembre 2010, il devient adjoint à la programmation de la Biennale de la danse de Lyon après avoir été conseiller artistique du Festival Montpellier Danse de 1999 à 2007.

Depuis la rentrée de 2015, après six ans de son Rendez-vous à France Culture, c’est désormais sur France Inter, de 22 heures à minuit, qu’il convie ses invités à un Nouveau rendez-vous.

Télévision[modifier | modifier le code]

En 2011, à la demande du directeur de France 5, Bruno Patino[8], il présente le magazine culturel quotidien de cette chaîne de télévision de service public[9], Entrée libre[10]. Les audiences positives ont vite raison de « son allure crispée » des débuts[11]. En décembre 2015, le directeur de la chaine Michel Field le contraint à être remplacé par Claire Chazal[12].


Il est fait Chevalier des Arts et des Lettres en 2011[13].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Pratiques contemporaines, Éditions DisVoir
  • 2004 : La Ribot, Éditions du CND
  • 2005 : Rambert en temps réel, Éditions Les Solitaires Intempestifs

Films[modifier | modifier le code]

Paroles de chorégraphes, Centre Pompidou

Marie Agnes Gillot, l'art du grand écart, 2018, France 5

Expositions photo[modifier | modifier le code]

saint laurent, 2018, galerie alain gutharc paris

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]