Emmanuel Burdeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burdeau (homonymie).
Emmanuel Burdeau
Emmanuel burdeau.jpg

Emmanuel Burdeau lors d'une rencontre au Café des images d'Hérouville-Saint-Clair, en janvier 2016

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Emmanuel Burdeau, né le à Rennes, est un journaliste et critique de cinéma français.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il est rédacteur aux Cahiers du cinéma à partir de novembre 1995. Avec Thierry Lounas, il crée en 2000 le premier site internet de la revue, qui ferme en 2002. Pensionnaire de la Villa Médicis en 2002-2003[1], il y travaille sur l'œuvre du cinéaste américain Vincente Minnelli.

Il devient rédacteur en chef des Cahiers du cinéma fin 2003 et, tandis que Jean-Michel Frodon assure la direction de la rédaction, le reste jusqu'en mars 2009, date à laquelle il quitte la revue, à la suite d'une importante crise liée à la vente par le journal Le Monde et au rachat par l'éditeur Phaidon. Stéphane Delorme lui succède au poste de rédacteur en chef.

Il a été directeur littéraire des éditions Capricci jusqu'en 2013, où il publie une cinquantaine de titres (James Agee, J. Hoberman, Stan Brakhage, Jean Narboni, Murray Pomerance, Fredric Jameson, Stanley Cavell, Walter Murch, Linda Williams…) et réalise lui-même plusieurs livres d'entretien (avec Werner Herzog, avec Judd Apatow, avec Luc Moullet, avec Monte Hellman, avec Benoît Delépine et Gustave Kervern).

Il est membre de la rédaction de Mediapart, où il écrit sur l'actualité des films et des séries. Il collabore à Trafic, Vacarme, Le Magazine littéraire, Marianne et Artpress.

Il a été, entre 2010 et 2013, programmateur du Festival international du film de La Roche-sur-Yon.

Il dirige une collection d'essais aux Prairies ordinaires et anime la revue en ligne du Café des Images, Le Café en revue, revue attachée à la salle ouverte en août 2015. Il a été résident à la Villa Kujoyama de juillet à décembre 2015, où il a mené des recherchers sur Fièvre sur Anatahan, film réalisé à Kyoto en 1952 par Josef von Sternberg.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]