Port Leucate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le port de Port Leucate.

Port Leucate est un port et une station balnéaire située sur la commune de Leucate (Aude) et aménagée au moment du plan Racine, à la fin des années 1960, sous l'impulsion du général de Gaulle, avec le concours d'architectes comme Georges Candilis[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Une rue typique.
Des appartements.

La station balnéaire est située sur le cordon littoral séparant l'étang de Leucate du golfe du Lion, au pied des Corbières maritimes.

La station est accessible depuis la route départementale D83 au sud en provenance du Barcarès ou depuis la D627 en provenance du village de Leucate au nord.

Description[modifier | modifier le code]

La création de Port-Leucate résulte du projet d'aménagement du littoral languedocien, conduit par la Mission interministérielle d'aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon et pour ce projet par l’architecte Georges Candilis[2]. Port Leucate faisait partie de la nouvelle unité touristique Leucate-Le Barcarès (ou Port Leucate–Port Barcarès) construite dans le cadre de la mission Racine[3].

Dès le début des années 1970, ce projet s'est traduit à Port-Leucate par un aménagement facilitant le quotidien des familles en vacances : centre commercial au port ( boucheries, rotisseries, marchands de fruits et légumes, boulangeries, pharmacie, presse, tabac...), centre commercial au Kyklos, centre de vacances des Carrats, fontaines illuminées, plantations, allées piétonnières, pistes cyclables et digues, mobilier sur les plages pour abriter du vent, aménagement de lotissements ( Village Grec, Griffoulière, Ginestou) composés de maisons à toit terrasse dotées d'un patio, spectacles et animations pour les enfants, cinéma, tennis.

Dans les années 1980, un autre type de constructions, pour répondre à un tourisme de masse, est mis en œuvre avec des espaces plus petits et ouverts sur des jardins intérieurs ( résidences Merlin, Leucatines...).

Le tourisme y est l'activité essentielle avec plus de 60 000 touristes par an.[réf. nécessaire] Les modes d'hébergement proposés sont principalement les locations meublées, les campings, les hôtels et villages de vacances. Une partie de la station est réservée aux naturistes.

Dans les années 1990, Port-Leucate commence à accueillir des habitants à l'année, ce qui n'était pas envisagé dans le schéma directeur initial. De nouveaux usages apparaissent: création de clubs de loisirs, permanence de l'agence postale, ouverture à l'année de la presse et du tabac, de quelques cafés et restaurants.

Dans les années 2000, la chapelle saint Jacques, trop exigue au port, est remplacée par une église construite avenue de Septimanie à l'emplacement d'un ancien parking public. L'office de tourisme et la mairie annexe au port sont agrandis, et une salle d'exposition y présente une programmation estivale.

Un collège privé sous contrat de l'enseignement catholique est construit à l'emplacement de l'ancienne caserne des pompiers.

La gendarmerie au niveau du pont de la Corrège a été construite à la fin des années 1980.

Une école maternelle et primaire a été ouverte au centre de Port Leucate, non loin du Kyklos.

Le port de plaisance peut accueillir 1100 bateaux et les ports à sec 350.

Le quartier de port Leucate se situe au sud de l'Île de la Corrège à la limite nord de Port-Barcarès.

Île de la Corrège[modifier | modifier le code]

L'île de la Corrège ou île aux oiseaux est une île d'environ 150 hectares, qui via deux ponts sur la D.617 relie Leucate Village à Port Leucate. Elle a été créée artificiellement lors de l'aménagement de Port-Leucate, de Port-Barcarès et du creusement du port et de son chenal de communication avec l'étang.

Elle fait partie de la Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de La Corrège.

Elle héberge le port conchylicole et le village naturiste.

Le village naturiste de la Corrège[modifier | modifier le code]

En 1974 dans le cadre de la mission Racine, l’État français établit le périmètre naturiste de Port-Leucate, qui donnera naissance au village naturiste de l'Ile de la Corrège. Ce dernier s'étend sur 45 hectares face à 5 hectares de plage naturiste. Le village naturiste, qui se trouve sur l'Île de La Corrège, entre Leucate-Village et Port-Leucate, est rattaché à Port Leucate car il possède sa propre marina.

Ces résidences ont un accès direct à la plage naturiste de Leucate, qui s'étend sur 5 hectares, surveillée par des maîtres nageurs en haute saison.

Le port conchylicole[modifier | modifier le code]

Le port conchylicole est situé au sud de Leucate-plage pour la rive gauche et au nord du village naturiste de l'Île de la Corrège pour la rive droite. Les ostréiculteurs élèvent leurs coquillages : huîtres, moules, palourdes et même crevettes impériales sur les rives du grau, au centre ostréicole.Depuis 2017, des producteurs sont lauréats de médailles d'or décernées chaque année, lors de la présentation des huîtres de Leucate au Salon de l'Agriculture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Site du port de Leucate

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Massimiliano Savorra, Il Mediterraneo per tutti. Georges Candilis e il turismo per il Grande Numero, in A. Maglio, F. Mangone, A. Pizza (a cura di), Immaginare il Mediterraneo. Architettura, arti, fotografia, Artstudiopaparo, Napoli 2017, pp. 235-245 – (ISBN 978-88-99130480) », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎
  2. INA, « Georges Candilis et Port Leucate », (consulté le 10 juin 2020)
  3. Christophe Neff, Blognotice 7.08.2013: Les cigales de Port Leucate, 7 août 2013