Miss Wallis-et-Futuna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miss.

Wallis-et-Futuna
Image associée à la récompense
Logo Miss Wallis et Futuna

Nom original Miss Uvea mo Futuna
Description Concours de beauté
Organisateur Comité Miss Wallis et Futuna présidé par Paulo Vaitootai
Pays Wallis et Futuna,France
Date de création 2000
Dernier récipiendaire Violène Blondel
Site officiel Miss Wallis et Futuna

Miss Wallis-et-Futuna est un concours de beauté féminine créé en 2000, réservé aux jeunes femmes originaire de Wallis-et-Futuna, qualificatif pour l'élection de Miss France. Depuis 2004, il n'y a pas eu de représentante de ce concours à l'élection de Miss France. Le concours reprend en 2019 avec l'élection de Violène Blondel le 27 juillet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le concours est créé en 2000 sous l'impulsion de Paulo Vaitootai ; après quatre années consécutives, le concours s'arrête en 2005 faute de financements[1] et de participantes[2]. En 2019, le concours est relancé. l'élection a eu lieu le 27 juillet 2019[2], remportée par Violène Blondel[3]. La miss Wallis et Futuna ne pourra pas participer au concours de Miss France, mais participera à l'élection de Miss South Pacific en novembre en Papouasie-Nouvelle-Guinée[2].

Règlement[modifier | modifier le code]

Le règlement pour participer au concours Miss Wallis et Futuna est le suivant[4] :

  1. Être d’origine wallisienne ou futunienne par, au moins, l’un de ses parents, ou être née à Wallis ou Futuna.
  1. Être de nationalité française.
  2. Être célibataire, sans enfant (ni divorcée, ni veuve, ni pacsée).
  3. Avoir entre 18 et 26 ans.
  4. Ne pas avoir participé à des séances photos ou captations audiovisuelles où la candidate apparaitrait partiellement ou totalement dénudée.
  5. Ne pas avoir subi de chirurgie esthétique…
  6. Ne pas avoir été élue à des concours nationaux et/ou internationaux similaires ou identiques au concours Miss Wallis-et-Futuna et/ou à des concours contraires aux valeurs de Miss Wallis-et-Futuna et/ou de la marque Miss Wallis-et-Futuna
  7. Ne pas avoir utilisé et/ou permis d’utiliser le titre gagné dans le cadre des concours locaux et/ou régionaux, et/ou les attributs afférents à ceux-ci (écharpes, couronne...) à des fins de propagande ou militantisme politique, idéologique ou religieux.
  8. Avoir quelques notions d’anglais.
  9. Aimer notre Fenua au point de rêver d’en devenir l’ambassadrice.
  10. Il n’est pas obligatoire que la candidate réside à Wallis-et-Futuna.

Les Miss[modifier | modifier le code]

Année Nom
2000 Sabrina Javelier
2001
2002 Caroline Brial
2003 Léonella Tuulaki
2004 Monika Fiafialoto
2005-2018
2019 Violène Blondel[3]

Élection 2019[modifier | modifier le code]

Les Candidates

Numéro Nom Âge Lieu de résidence
Candidate n°1 Tui Mana'aliki Likafia 20 ans Mata'Utu
Candidate n°2 Violène Blondel 18 ans Falaleu
Candidate n°3 Lupeha Kulikovi 20 ans Mata'Utu
Candidate n°4 Vaiana Fiahau 18 ans Falaleu
Candidate n°5 Estelle Folitu'u 19 ans Nuku
Candidate n°6 Soana Liufau 17 ans Vailala
Candidate n°7 Emy Munikiha'afata 18 ans Utufua
Candidate n°8 Shona Din Moala 18 ans Nuku

Classement Final

Résultat Final Candidate
Miss Wallis-et-Futuna 2019 Violène Blondel
1re dauphine Vaiana Fiahau
2e dauphine Mana'aliki Likafia

Autres[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement depuis 2000 : Non classée
  • Dernier classement réalisé : Non classée
  • Dernière Miss France : Aucune Miss France

Liens externes[modifier | modifier le code]

www.misswf.com

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pas de Miss Wallis et Futuna au concours de Miss France 2016 », sur Wallis et Futuna la 1ère (consulté le 9 juillet 2019)
  2. a b et c « Miss Wallis et Futuna : briser les tabous et mettre la femme au premier plan », sur Wallis et Futuna la 1ère (consulté le 9 juillet 2019)
  3. a et b « Violène Blondel est miss Wallis et Futuna 2019 », sur Wallis et Futuna la 1ère (consulté le 28 juillet 2019)
  4. « Miss wallis et Futuna », sur www.misswf.com (consulté le 9 juillet 2019)